Livre : Les enfants de Hùrin [Topic unique]

Les Enfants de Húrin est un roman de Tolkien publié de façon posthume par son fils Christopher à partir de textes inachevés laissés par son père, textes déjà présents sous forme de résumé dans le Silmarillion.
phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 353990
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » sam. mars 01, 2008 10:21 pm

C'est sûr ! Notamment le fameux Silmarillion !
Participation très réduite au forum pendant plusieurs mois (minimum) pour raisons de santé.

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 353990
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » mar. mars 04, 2008 12:45 am

Je viens de commencer un peu le livre c'est passionnant, même quand on a lu le Silmarillion en fait et qu'on connait déjà l'histoire de Turin ; C'est beaucoup plus développé et il y a plein de petits détails , notamment sur les enfances de Hurin (le père de Turin) et de Huor son frère ; Notamment le récit de leur séjour à Gondolin la cité de Turgon ; Il y a aussi beaucoup plus de détails sur l'enfance de Turin mais AVANT la bataille des larmes innombrables (de mémoire le chapitre du Silmarillion commence à raconter son existence surtout après les évênements dramatiques et la malédiction sur son père .. )

C'est bien foutu en fait, je me demandais un peu comment le livre allait se découper, où il allait véritablement commencer ; Christopher Tolkien commence en fait par introduire sur quelques pages l'histoire en rappelant les faits les plus importants du Silmarillion AVANT la bataille de Dagor Bragolach ; Ensuite il y a le chapitre sur l'enfance de Hurin et Huor (avec leur ascendance) puis celle de Turin fils de Hurin
Puis un chapitre sur la bataille des larmes innombrables avant d'enchainer dans le chapitre suivant par les évênements dramatiques qui vont concerner Turin lui-même, et le gros du récit bien connu des lecteurs du silmarillion (et correspondant au chapitre sur Turin proprement dit du Sil)

Pour l'instant je prend bien mon pied et c'est un bouquin que je conseille PLUS QUE CHAUDEMENT à tous les amoureux de Tolkien, ceux qui ont aimé le seigneur des anneaux voire lu le Silmarillion (avoir lu le Silmarillion avant est à mon sens clairement un plus. Pour ma part j'ai aucun mal à savoir à quoi font référence les différents lieux, noms de personnages et autre, j'ai ça bien en tête mais pour un non lecteur du Silmarillion, j'ai peur que la petite intro de Christopher ne suffise pas et que le lecteur soit un peu perdu lors de la première lecture

A noter (et heureusement) qu'il y a cependant une carte de beleriand pour aider à comprendre la géographie, c'est en gros la même que celle fournie dans le Silmarillion, sauf que je la trouve un peu plus claire et lisible, avec notamment certains noms en couleur qui ressortent mieux.

Il y a aussi pas mal d'appendices à la fin mais j'en suis pas encore à les lire et je ne sais pas ce qu'ils cachent.

En tout cas plus je me plonge avant dans ce récit détaillé, plus je me rend compte qu'il ferait un magnifique drâme épique s'il venait à être adapté un jour par un réalisateur courageux ; Espérons que les rumeurs se concrétisent !
Participation très réduite au forum pendant plusieurs mois (minimum) pour raisons de santé.

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 353990
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » lun. mars 17, 2008 12:21 am

J'ai quasiment fini les enfants de Hurin bien que je le lise vraiment par intermittence (en fait j'ai décidé de profiter de ma lecture de la version française pour me lire en parallèle après chaque chapitre le chapitre correspondant de la version anglaise, que je possède depuis pas mal de mois et que j'avais délaissé à cause de la langue. C'est une bonne occasion de se forcer d'autant que je connaissais en plus déjà le scénario à l'avance en résumé via le Silmarillion ^^ )

C'est vraiment du grand bonheur ce livre, tu l'as pris Menace ? Je m'attendais en fait à ce que ce soit davantage résumé (et à l'inverse, tout à tour, davantage développé en fait) mais je trouve que c'est bien équilibré. ça n'apporte pas grand chose de nouveau au niveau du SCENARIO de base pour ceux qui ont déjà lu le Silmarillion en revanche l'histoire étant plus développée, c'est un vrai plaisir de suivre Turin plus profondément à chaque étape de ses aventures et de sa tragédie. En tout cas moi je me régale, influencé il est vrai par le fait que depuis ma lecture du Sil, c'est vraiment les passages de l'histoire de la Terre du milieu que je préfère.

Sinon au niveau du style, je dirais que c'est moins "pesant" que le style du seigneur des anneaux (ceux qui se plaignent des très(trop) longues descriptions de Tolkien à l'intérieur des 1000 et quelques pages du sda seront sans doute ravis de lire Turin, où l'écriture va bien plus à l'essentiel, et vite, l'auteur s'apesantit pas trop sur des évênements comme : la description de la végétation, et ce genre de choses ; Même si c'est quand même assez présent parfois.

A l'inverse je trouve - comme j'ai dis précédement- que c'est finalement parfois encore un peu trop "résumé". je m'attendais en fait à davantage de développement, mais on "sent" un peu que c'est un livre posthume (élaboré surtout par le travail de compilation à postériori de Christopher, le fils de Tolkien .. ) Je pense que si Tolkien avait vécu plus longtemps et avait cherché à le publier de son vivant, il aurait sans doute apporté quelques retouches, et surtout rajouté quelques centaines de pages par ci- par là :lol: :lol: )

Parmi les plus très agréables, la présence de la carte du Beleriand à cette époque (on s'en doutait) : mais elle s'étend sur deux pages , et est donc un peu plus grande que celle du Silmarillion, plus lisible en tout cas. Et, chose pratique, ils ont eu la bonne idée de la mettre sur une triple page dépliable en fin de livre, du coup on peut la déplier pendant la lecture et lire quand même le passage de la page x, sans avoir à zapper sans arrêt avec la carte à la fin !!! on peut mettre Et la carte et le texte du chapitre que l'on lit devant ses yeux en fait sans avoir à choisir. Bien vu !

Au niveau de la traduction, j'ai repéré des erreurs un peu "énervantes" mais dans l'ensemble c'est de grande qualité il me semble (même si je ne maîtrise pas suffisament les subtilités de la langue anglaise pour comparer dans le détail, en tout cas ça ne heurte pas mon plaisir de lecture de lecteur francophone, même si par moment je soupçonne un très léger manque de génie par rapport à certaines éditions du passé (comme celle du seigneur des anneaux ou du Silmarillion justement)

A creuser ; Parmi les erreurs il y en a une qui revient à 2 ou 3 reprises, où l'on a certains elfes (membres du peuple de Nargothrond, comme Gwindor, ou autre) qui sont malencontreusement appelés "cet homme" , alors que l'anglais utilise une expression plus générale qui , dans les phrases concernées, ne fait pas mention de la race évidement.

C'est un poil dommage mais bon..

Maintenant ce que je souhaite vraiment c'est qu'un jour sorte aussi l'histoire de beren et Luthien dans un bouquin séparé et pourquoi pas la Chute de Gondolin, ce serait vraiment top !!!



:D
Participation très réduite au forum pendant plusieurs mois (minimum) pour raisons de santé.

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 353990
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Messagepar phoenlx » lun. mars 17, 2008 1:48 pm

Un article assez récent sur le classement des livres, sur le site de France Info
qui note que les Enfants de Hurin se classent deuxième des ventes. Bonne nouvelle pour l'oeuvre !

A écouter notamment : la partie audio en dessous du texte
Participation très réduite au forum pendant plusieurs mois (minimum) pour raisons de santé.

Sylvana
Le roi sous la montagne
Le roi sous la montagne
Messages : 21472
Enregistré le : mar. nov. 20, 2012 5:00 pm

Re: Livre : Les enfants de Hùrin [Topic unique]

Messagepar Sylvana » sam. mars 16, 2013 7:28 pm

Bon Turin je le déteste un peu moins en lisant Les enfants de Hurin que le Silm. Disons qu'on développe mieux ses décisions et ce qu'il a fait, ça aide à mieux comprendre le personnage. mais il n'en est pas moins quelqu'un d'extrêmement fier, imbu de lui-même et arrogant :lol: mais c'est un perso intéressant.

*sauve Beleg et l'emporte loin avant que Turin lui fasse du mal* :evil:

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 353990
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Livre : Les enfants de Hùrin [Topic unique]

Messagepar phoenlx » sam. mars 16, 2013 7:36 pm

Ba oui c'est un perso intéressant , après c'est sûr qu'il attire pas trop la sympathie et il a souvent tendance à être bien à côté de la plaque :lol: mais c'est aussi ce foutu destin ; Aurait-il eu le destin qu'il a eu si Morgoth n'avait pas lancé sa malédiction ?
Voilà de quoi se torturer les méninges ( ça me rappèle un topic philosophique sur le destin :lol: )
Participation très réduite au forum pendant plusieurs mois (minimum) pour raisons de santé.

Sylvana
Le roi sous la montagne
Le roi sous la montagne
Messages : 21472
Enregistré le : mar. nov. 20, 2012 5:00 pm

Re: Livre : Les enfants de Hùrin [Topic unique]

Messagepar Sylvana » sam. mars 16, 2013 8:21 pm

Non mais y'a des moments où il avait le choix et où il a fait un peu n'importe quoi, et je crois qu'il faut arrêter de mettre toutes ses mauvaises actions sur le dos de la malédiction (genre s'allier à des brigands qui pillent des honnêtes gens, violent et compagnie... Turin a l'air de découvrir tiens...) ça m'a fait rire, genre "tu pourchassais cette fille pour la ramener chez elle j'imagine?"
Il sort d'où lui :lol: mais oui ces brigands et tueurs qui sont désormais ses amis, qui ont aussi torturé Beleg (et sont restés ses amis après!) ne voulaient que reconduire gallament cette pauvre fille perdue à sa maison voyons!

Enfin bref.

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 353990
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Livre : Les enfants de Hùrin [Topic unique]

Messagepar phoenlx » sam. mars 16, 2013 9:45 pm

Non mais c'est clair que Turin il attire pas la sympathie, dans cette histoire c'est Beleg qui est incroyable et pour moi sans doute l'un des persos les plus traiques ( la soeur de Turin aussi ) Maintenant concernant Túrin je ne pourrai jamais considérer complètement négatif un perso qui lutte ( et vaillamant avec parfois du zêle ) contre Morgoth ( Faut voir qu'il y a aussi des humains qui passent à l'ennemi notamment les deux qui ont trahi les peuples libres à la bataille des larmes innombrables, bataille quasiment gagnée et qui finalement se retourne à l'avantage de Morgoth et on connait la suite puisque c'est là que Huor fut tué et Hurin capturé .. ) C'est quand même un Edain après oui il a son caractère il fait les mauvais choix mais au final, il tue le dragon ( c'est pas rien, à Bard yen a pas beaucoup ) et il termine .. mort ( un perso qui meure même par ses mauvais choix pour moi c'est d'abord et avant tout un perso tragique )

Mais sinon en lisant ce chapitre moi c'est surtout Beleg qui a attiré ma sympathie c'est clair ( et beaucoup de monde je pense )
Le roi Finrod Felagund de Nargothrond aussi ( grand roi ami des hommes, d'ailleurs si tu as lu l'athrabeth avec Andreth sur le lien que je t'avais montré on sent bien sa relation d'amitié avec les hommes qui est profonde ) et qui finit dans les cachots de Sauron, dévoré par les loups, terrible ...

Terrible aussi le sort de Nargothrond , de Finduilas ; Le gros problème de Turin je pense c'est qu'il avait une haute estime de lui-même , mais c'était sans doute quelqu'un de vaillant courageux, affrontant la mort sans trembler , pas couard , une sorte de Fëanor en somme mais son destin est plus amer parceque ça tourne comme ça ( sans doute une manière aussi pour Tolkien de le mettre en contraste avec Tuor qui incarnera plus l'humilité , tout comme ëarendil à l'image de cette scène où il va à Valinor en plaidant la cause des peuples libres ... ) Ce genre de personnages humbles ont souvent une très grande importance historique dans les récits de Tolkien à l'image aussi de Sam dans le seigneur des anneaux, des hobbits en général et d'autres ; Turin est orgueilleux et si l'orgueil permet parfois d'accomplir des actes qui restent dans les mémoires pendant des siècles et des siècles ( comme ceux de Fëanor ) ils sont aussi porteurs de bien des tragédies ( Fëanor et les conséquences de ses actes encore, Turin )
Mais dans chaque cas je pense qu'il y a du positif et du négatif ; j'avais fais un jour un topic sur Fëanor à ce propos : viewtopic.php?f=116&t=9608
En tout cas ce sont des personnages qui m'intéressent pour leur place dans l'histoire. Un peu comme certains grands chefs de guerre dans le monde réel, parfois critiquables, détestables, mais qui sont capables de soulever des armées, des montagnes. Parfois leurs projets aboutissent à des choses grandioses, parfois au désastre , selon aussi comment le vent tourne ..
Participation très réduite au forum pendant plusieurs mois (minimum) pour raisons de santé.

Sylvana
Le roi sous la montagne
Le roi sous la montagne
Messages : 21472
Enregistré le : mar. nov. 20, 2012 5:00 pm

Re: Livre : Les enfants de Hùrin [Topic unique]

Messagepar Sylvana » dim. mars 17, 2013 6:22 pm

Oui il n'est pas complètement négatif, loin de là, on voit qu'il a un coeur bon, mais en effet son égo et arrogance l'ont mené à de bien mauvais choix, ses caprices parfois l'ont fait se comporter comme un ingrat je trouve envers ses amis ou les gens qui l'aiment (Thingol, Beleg, Mablung...) et ce comportement arrogant n'est pas dû à la malédiction. Après oui la malédiction lui a joué de sales tours, mais ses mauvais choix se sont pas tous dûs à la malédiction.

J'aime les personnages qui sont complexes avec du bon et du mauvais en eux, mais j'aime aussi les personnages adorables et complètement bons parfois, comme Beleg ou Sam, au grand coeur un peu innocent de bonté, je ne sais pas comment expliquer :lol:

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 353990
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Livre : Les enfants de Hùrin [Topic unique]

Messagepar phoenlx » dim. mars 17, 2013 6:27 pm

C'est sûr moi aussi
Mais je me dis justement que si quelqu'un comme Beleg qui en plus est un elfe a tout largué pour Turin, c'est que ce dernier devait avoir aussi un gros charisme et bien des qualités
Participation très réduite au forum pendant plusieurs mois (minimum) pour raisons de santé.

Sylvana
Le roi sous la montagne
Le roi sous la montagne
Messages : 21472
Enregistré le : mar. nov. 20, 2012 5:00 pm

Re: Livre : Les enfants de Hùrin [Topic unique]

Messagepar Sylvana » dim. mars 17, 2013 6:51 pm

Bah il a du charisme c'est clair, toutes les femmes deviennent folles de lui, les gens s'attachent à lui... mais est-ce qu'il le mérite vraiment? parfois j'ai l'impression qu'il se comporte en sale gosse capricieux. Il impressionne par sa fougue et son courage, et son talent au combat, et les gens aiment le suivre et le prendre comme leader, mais ça ne veut pas dire qu'il n'a pas de gros défauts à côté.

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 353990
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Livre : Les enfants de Hùrin [Topic unique]

Messagepar phoenlx » dim. mars 17, 2013 6:55 pm

C'est sûr .. Perso en tout cas c'est ça aussi que j'aime bien dans l'histoire des enfants de Hùrin, on accuse souvent les persos de Tolkien d'être manichéens mais dans cette histoire on peut pas vraiment le dire ( au-delà même de Túrin beaucoup sont complexes .. )
Participation très réduite au forum pendant plusieurs mois (minimum) pour raisons de santé.

Sylvana
Le roi sous la montagne
Le roi sous la montagne
Messages : 21472
Enregistré le : mar. nov. 20, 2012 5:00 pm

Re: Livre : Les enfants de Hùrin [Topic unique]

Messagepar Sylvana » lun. mars 18, 2013 12:10 am

Je pense surtout que les gens pensent à Sauron (complètement méchant) ou Aragorn, Frodo, Sam, Merry, Pippin, Legolas... (complètement gentils) :lol:

Dans la trilo du SDA par exemple, rares sont ceux qui sont un peu des deux, à part Boromir par exemple. Enfin disons que ça saute pas aux yeux, surtout dans les films.

C'est plutôt dans le Silm (ou le Hobbit) qu'il y a plus de nuances peut-être.

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 353990
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Livre : Les enfants de Hùrin [Topic unique]

Messagepar phoenlx » lun. mars 18, 2013 12:28 am

oui je trouve aussi, c'est aussi pour ça que je préfère le silmarillion ( au-delà de sa complexité, de son côté épique et grandiose )
Un personnage comme Fëanor ça casse pas mal l'image des elfes, le massacre d'Alqualondë ou des évênements comme celà.
La soi-disant hostilité / haine elfes / nains aussi car à certaines époques ils échangeaient en bons termes ; rien n'est aussi carré que certains le pensent en en restant au SDA
Participation très réduite au forum pendant plusieurs mois (minimum) pour raisons de santé.

alexdelaLothlorien
Les elfes verts
Les elfes verts
Avatar du membre
Messages : 10732
Enregistré le : mer. nov. 16, 2011 10:30 pm
Localisation : Dagor Dagorath, à la gauche de Tulkas

Re: Livre : Les enfants de Hùrin [Topic unique]

Messagepar alexdelaLothlorien » lun. mars 18, 2013 8:13 am

c'est clair, les elfes sont tout gentils et tout beau --> ah ouais, bah lis le silm et tu verras
Et pour en revenir au livre sur les enfans de Hurin, moi j'adore (mais bon vous commencez à le savoir je crois :lol:) Je sais que Trin est pas très clean comme gars, que la malédiction n'y est peut etre pas la seule responsable, mais quand j'ai lu le livre c'était autre chose qu'en lisant l'histoire de Turin dans le silmarillion. Y doit y avoir un truc qui m'a scotché, mais quoi :penseur: A relire si j'ai le temps aussi.
"Le Seigneur des Anneaux
Est une de ces choses :
Si vous l'aimez c'est bien,
Sinon vous criez bah !"

- Tolkien.

Sylvana
Le roi sous la montagne
Le roi sous la montagne
Messages : 21472
Enregistré le : mar. nov. 20, 2012 5:00 pm

Re: Livre : Les enfants de Hùrin [Topic unique]

Messagepar Sylvana » lun. mars 18, 2013 12:31 pm

Bah c'est surtout que les personnages sont plus développés. Aussi bien j'ai adoré Beleg dès le Silmarillion, aussi bien il m'a fallu lire Les enfants de Hurin pour apprécier un peu plus Niënor et Turin. Car dans le Silm ils semblent agir de façon assez capricieuse et brusque, alors que dans les enfants de Hurin on les voit discuter, dire pourquoi ils vont faire ceci ou cela... du coup leurs décisions paraissent moins irréfléchies.

alexdelaLothlorien
Les elfes verts
Les elfes verts
Avatar du membre
Messages : 10732
Enregistré le : mer. nov. 16, 2011 10:30 pm
Localisation : Dagor Dagorath, à la gauche de Tulkas

Re: Livre : Les enfants de Hùrin [Topic unique]

Messagepar alexdelaLothlorien » mar. mars 19, 2013 7:59 am

oui voilà, en s'arretant au silmarillion ça casse un peu l'image qu'on peut se faire d'eux (meme si elle est pas forcèment meilleur après :lol:). C'est dommage mais en meme temps tout mettre dans le silmarillion aurait fait une digression un peu trop importante:lol:
"Le Seigneur des Anneaux
Est une de ces choses :
Si vous l'aimez c'est bien,
Sinon vous criez bah !"

- Tolkien.

Sylvana
Le roi sous la montagne
Le roi sous la montagne
Messages : 21472
Enregistré le : mar. nov. 20, 2012 5:00 pm

Re: Livre : Les enfants de Hùrin [Topic unique]

Messagepar Sylvana » ven. mars 22, 2013 7:01 pm

Bon parfois on a l'impression de relire les mêmes passages, mais c'est clairement plus développé en effet...

alexdelaLothlorien
Les elfes verts
Les elfes verts
Avatar du membre
Messages : 10732
Enregistré le : mer. nov. 16, 2011 10:30 pm
Localisation : Dagor Dagorath, à la gauche de Tulkas

Re: Livre : Les enfants de Hùrin [Topic unique]

Messagepar alexdelaLothlorien » sam. mars 23, 2013 11:42 am

oui c'est sur que ça peut faire redite mais bon tu le sais avant de commencer la lecture :wink:
"Le Seigneur des Anneaux
Est une de ces choses :
Si vous l'aimez c'est bien,
Sinon vous criez bah !"

- Tolkien.

Sylvana
Le roi sous la montagne
Le roi sous la montagne
Messages : 21472
Enregistré le : mar. nov. 20, 2012 5:00 pm

Re: Livre : Les enfants de Hùrin [Topic unique]

Messagepar Sylvana » dim. mars 24, 2013 7:49 am

Oui enfin son histoire on la retrouve dans: le Silm, les enfants de Hurin, et les contes et légendes inachevées (et peut-être un peu dans les HOME aussi) bref :lol:

alexdelaLothlorien
Les elfes verts
Les elfes verts
Avatar du membre
Messages : 10732
Enregistré le : mer. nov. 16, 2011 10:30 pm
Localisation : Dagor Dagorath, à la gauche de Tulkas

Re: Livre : Les enfants de Hùrin [Topic unique]

Messagepar alexdelaLothlorien » dim. mars 24, 2013 11:13 am

oui, tu finis par la connaitre par coeur :lol:
"Le Seigneur des Anneaux
Est une de ces choses :
Si vous l'aimez c'est bien,
Sinon vous criez bah !"

- Tolkien.

itikar
Les rois navigateurs
Les rois navigateurs
Avatar du membre
Messages : 19705
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Livre : Les enfants de Hùrin [Topic unique]

Messagepar itikar » lun. mai 13, 2013 12:43 pm

Je le relis dans les trains et les métros qui m'emmènent ici et là, en ce moment.

Quel fascinant personnage.
Mais disgressons un peu.

Pour prendre une comparaison un peu valable avec un autre célèbre héros de Fantasy - toute proportion gardée, car Turin a certainement plus de noblesse et moins d'appétit charnel à priori - Turin est d'un caractère proche de celui de Conan le Cimmérien (de Robert E. Howard en 1932), je trouve en plus fin (il n'est pas dénué d'éloquence) mais sans doute aussi acharné et irrésistible lorsqu'il est au combat.

Alors que ces deux géants - également de taille et de muscle d'ailleurs - sont bien plus humains et moins égoïstes - tout en l'étant pas mal chacun - qu'un Kratos - autre barbare désormais célèbre, ils ont tous les deux plusieurs points communs : froids et taciturnes, ils ne parlent jamais pour ne rien dire, ont eu une enfance heureuse vite détruite par la guerre, sont dotés d'un coeur fier et généreux - mais méprisants - envers les faibles, impitoyables envers les puissants et tout deux sont assez courtois envers le beau sexe; courageux comme nul autre de leur âge et monde, ils ne connaissent pas la peur, et sont prêts presque sans ciller à mourir pour leurs idéaux tout en ayant une envie sauvage de vivre. Aventuriers et hors-la-loi à volonté, meneurs d'hommes et héros sans cesse mis à l'épreuve par les forces qui gouvernent leurs mondes, ils avancent dans la vie autant par la valeur que par la vengeance, et leurs sandales foulent les plus grands trones de la terre, même les plus puissants. Ce sont tout deux des pourfendeurs de bêtes invulnérables et de par leur féline sauvagerie, des bourreaux des coeurs

Tout deux veulent règner.
N'a-t'on pas eu un des opus de Conan qui se nomma "Conan l'usurpateur" ? Qu'on peut comparer au titre de Turin à Nargothrond, en tout cas tel que Glaurung le lui présente.

Bien sûr, il y a des différences. Aussi enthousiasmant peut être le personnage et le charisme de Turin, il n'a pas celui du barbare le plus célèbre au monde - hormis peut-être pour tout ceux qui estiment en haute noblesse le fait d'être complètement maudit par la destinée - . Conan ne se serait jamais suicidé - semblant comme imperméable aux longs chagrins - et il savait mieux profiter de la vie que Turin - qui dédaigne charnellement Finduilas par exemple ou bien ne comprend pas ce qui a pu motiver les brigands à poursuivre la jeune échevelée ... Bien sûr, cette luxure là de Conan est un de ces plus grands points faibles et ces ennemis savent en profiter. Il aurait très certainement suivi Findulas pour la sauver au plus profond d'Angband s'il l'avait fallu.

Reste qu'il y a à mon sens plus de points communs entre ces deux individus que de différences - l'éducation de Turin, elfique, est bien évidemment bien plus poussée que celle de Conan, plus viscérale, c'est une autre différence de taille.

Au niveau martial, il me parait évident que si Aragorn ou Boromir avait du en découdre avec Turin, ils se feraient - même eux - sévèrement remettre en place.

Non, ce qui serait fascinant, c'est un duel entre Turin et Conan, justement.Aucun des deux ne connait la défaite en combat singulier, sans doute.

Alors, à votre avis, si un duel loyal était organisable entre ces deux singuliers géants, qui est-ce qui gagnerait ? L'Edain maudit ou l'invincible Cimmérien ?

Pour les plus courageux voilà un forum qui propose un comparatif entre l'Hyborré et les Terres du Milieu de manière poussée mais dans un idiome que je ne maitrise guère

http://forum.valinor.com.br/showthread.php?t=102690
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

SauronGorthaur
Tol in Gauroth
Tol in Gauroth
Avatar du membre
Messages : 72119
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Livre : Les enfants de Hùrin [Topic unique]

Messagepar SauronGorthaur » lun. mai 13, 2013 5:10 pm

surprenante comparaison. j'ai un peu de mal à comparer Conan et Thurin, tellement les deux persos me paraissent différents :penseur: mais je te rejoins pour un parallèle entre les deux pour ce paragraphe:

itikar a écrit :
Alors que ces deux géants - également de taille et de muscle d'ailleurs - sont bien plus humains et moins égoïstes - tout en l'étant pas mal chacun - qu'un Kratos - autre barbare désormais célèbre, ils ont tous les deux plusieurs points communs : froids et taciturnes, ils ne parlent jamais pour ne rien dire, ont eu une enfance heureuse vite détruite par la guerre, sont dotés d'un coeur fier et généreux - mais méprisants - envers les faibles, impitoyables envers les puissants et tout deux sont assez courtois envers le beau sexe; courageux comme nul autre de leur âge et monde, ils ne connaissent pas la peur, et sont prêts presque sans ciller à mourir pour leurs idéaux tout en ayant une envie sauvage de vivre. Aventuriers et hors-la-loi à volonté, meneurs d'hommes et héros sans cesse mis à l'épreuve par les forces qui gouvernent leurs mondes, ils avancent dans la vie autant par la valeur que par la vengeance, et leurs sandales foulent les plus grands trones de la terre, même les plus puissants. Ce sont tout deux des pourfendeurs de bêtes invulnérables et de par leur féline sauvagerie, des bourreaux des coeurs


par contre je vais essayer de lire le forum de ton lien avec un traducteur, ça va être laborieux mais intéressant :lol:
Image

itikar
Les rois navigateurs
Les rois navigateurs
Avatar du membre
Messages : 19705
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Livre : Les enfants de Hùrin [Topic unique]

Messagepar itikar » jeu. mai 16, 2013 5:02 am

SauronGorthaur a écrit :surprenante comparaison. j'ai un peu de mal à comparer Conan et Thurin, tellement les deux persos me paraissent différents :penseur:


Tu n'as pas tort d'ailleurs ils ont parmi leurs différences ces deux là que je n'ai pas évoqué, et approche évidemment centrale pour Tolkien :

* Turin est écrasée par la malédiction de Morgoth, dont l'influence met sur son chemin des défis insurmontables pour lui étant donné son caractère; Cela a deux conséquences majeures : d'abord, il va perdre chaque être qui lui est cher (Beleg, Mim, Finduilas, Labadal, Morwen, Nienor, ..) . Ensuite, il ne va pas, contrairement à Conan, réussir à surmonter les obstacles sur son passage. Au contraire, ils vont sans cesse s'additionner et de plus en plus s'emmagasiner comme des boulets à porter de plus en plus lourd jusqu'à ce que la tâche devienne par trop difficile et qu’il n'en devienne fou.
On reconnait ici un thème intéressant et revenant souvent chez Tolkien : le poids de la charge augmentant au cours du temps jusqu'à, inévitablement, écraser son porteur. La meilleure représentation est bien évidemment l'influence de l'Anneau, dont Vincent Ferré rappelle fort justement qu'il est un énième symbole de la Mort, entre autres.(dans Tolkien : sur les rivages des Terres du Milieu)

Il cite ce passage sur le vrai pouvoir de l'Anneau :

Gandalf - Un mortel qui conserve un des Grands Anneaux, Frodo, ne meurt point; mais il ne croit pas ni n'obtient un supplément de vie; il continue simplement jusqu'à ce qu'enfin chaque minute lui devienne lassitude. Et il se sert souvent de l'Anneau pour se rendr einvisible, il s'évanouit: il finit par devenir invisible en permanence, et il se promène dans le crépuscule sous l'oeil du pouvoir ténébreux qui régit les Anneaux. Oui, tôt ou tard (...) le pouvoir ténébreux le dévorera.


Image

Dans les Enfants de Hurin, ce qui terrasse Turin n'est pas l'Anneau, mais le poids de tout ses chagrins, qu'il les ait causé lui-même (mort de Beleg) ou du fait de la traitrise de Glaurung/Morgoth (telle la mort de Finduilas) ...

* Tolkien donne à chaque fois - et c'est très intéressant de le noter et c'est surtout visible dans Les Enfants de Hurin (comme l'a rappelé Vana je crois dans son analyse intéressante du personnage de Thurin) un échappatoire à Thurin, qui ne l'emprunte guère il est vrai souvent à cause de ses différentes tares (Tolkien a toujours la moralité en haute estime, et il n'est pas bon pour ses personnages d'écouter leur mauvaise conscience - il partage ce trait avec Agatha Christie dans un tout autre domaine d'ailleurs), dont la fierté, la colère, l'envie de dominer - que ce soit lui-même ou les autres - ...

On peut prendre quelques exemples et noter qu'à chaque fois, le bon choix risquait effectivement de ne pas faire advenir tous les autres événements tragiques en découlant ...

* Il est aimé d'une elfe, qui sauve son honneur et qu’il remarque à peine, l'oubliant dès qu'il est adulte.Beleg lui fait d'ailleurs remarqué qu'il l'a laissé souffrante derrière lui, mais Thurin ne comprends rien au message.
* il harcèle Saeros jusqu'au suicide, alors qu'il a à un moment l'occasion de s'arrêter.
* Il n'écoute jamais Melian.(tout comme Morwen d'ailleurs on notera que Tolkien précise bien que le côté entêté de Thurin lui vient de sa mère)
* Apprenant que Thingol lui a donné gain de cause, il n'y retourne pas, par fierté.
* Il refuse la proposition de la fille de Larnach que poursuivait les brigands, préférant rester avec ses hommes foncièrement immoraux
* il ligote Mim, l'empêchant de sauver son fils, précipitant indirectement la trahison du petit nain.
* Il ne va pas immediatement tenter de sauver Finduilas, préférant tenter de retrouver sa mère.
* Il ne laisse pas Nienor vivre son histoire d'amour avec Brandir, causant leurs pertes à tout les deux.
* Il déclenche de par sa résistance contre les Orques la furie de Glaurung sur le Brethil.
* Juste à la toute fin, les Noldor de Doriath louent son exploit d'avoir tué Glaurung et il préfère se suicider, trop accablé.

Je pourrais citer aussi toutes les fois où il refuse de suivre Beleg, et où son orgeuil pousse Orodreth à sa perte alors qu'il avait pourtant été prévenu par des émissaires noldor du risque que posait le pont menant à Nargothrond.


C'est intéressant de voir que Tolkien laisse toujours le choix de sa destinée à Thurin, qui mérite pleinement son titre de Turambar (maitre du destin) et que finalement c'est juste lui qui choisit systématiquement mal.

Les seules exceptions étant la mort de Lalaith, et le calvaire de Hurin, qu'il ne pouvait rien faire pour empêcher ...

Bien sûr, chacun de ses choix n'est pas facile, et il y a le plus souvent une justification compréhensible faisant que Thurin choisit mal. On peut noter par exemple lorsqu'il cherche à sauver sa famille plutôt que de sauver Finduilas.

Notons enfin qu'il me parait peu probable que Tolkien ait été influencé par Howard, et réciproquement. En effet, bien que Conan connaisse le succès bien avant que le Silmarillion ne soit édité, Tolkien, d'après son fils Christopher, avait écrit les grandes lignes de son héros tragique dès 1917, bien avant que le premier Conan ne soit édité.

Cela rend d'autant plus fascinant le parallélisme entre ces deux héros.

Car oui, il est fascinant de noter que malgré tous ses mauvais choix - envers lui-même et/ou ses proches - Tolkien prend bien soin de démontrer qu'il s'agit toujours - en tout cas au début - d'actes ayant un fond positif - même héroïque - notamment pour la postérité, pour la légende de Turin :

Entre autres :

* Il ne suit pas la fille de Larnach, mais ce faisant il conduit les brigands dont il s’occupe à cesser de s'en prendre à leurs frères humains.
* Il provoque un climat de terreur lorsqu'il revient dans sa région natale, cela conduit à la mort de Labadal, mais il détruit - hélas temporairement - le joug de Brodda l'Oriental sur ses terres.
* Il pousse Morgoth et ses armées à tout détruire dans leur sillage vers lui, mais il terrorise cependant les Orcs et fait montre qu'on peut leur résister efficacement en ne se soumettant pas.
* Il provoque sa perte en tuant Glaurung mais il sauve de la destruction tout le Brethil de ce fait et plus encore.


Ainsi, d'un certain point de vue, Turin a toutes les raisons d'être fier de lui.

Mais bon, Tolkien a sa propre idée : le fait qu’il enfante sa sœur ne peut pas être pardonné, il doit mourir et c'est ce qu’il advient, évidemment pour valider la terrible influence de Morgoth qui cette fois-ci d'une certaine manière gagne.

Il était sans doute important pour Tolkien que parmi les deux fils des seuls hommes ayant vu la Cité cachée de Gondolin (Hurin et Huor), donc Turin et Tuor, ce soit de Tuor que provienne finalement la nemesis final de Morgoth. C'est par Tuor - via Earendil - qu’il échoue, pas par Turin. Tuor n'a ni les tares de Turin, ni le destin aussi cruel que lui - l’écrivain suggère ainsi que l'environnement a sa part de responsabilité bien sûr. En filigrane, Tolkien montre cependant que Turin a à sa façon pas mal affaibli Morgoth, et n'est donc pas pour rien dans sa défaite à venir lors de la Grande Colère.

Image

Image

Image

Steamey
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 353990
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Livre : Les enfants de Hùrin [Topic unique]

Messagepar phoenlx » jeu. mai 16, 2013 10:31 am

De bien belles illustrations au passage ( pour agrémenter ton post ) je ne connaissais pas cet artiste
Participation très réduite au forum pendant plusieurs mois (minimum) pour raisons de santé.

Bombur
Maison des poissons
Maison des poissons
Avatar du membre
Messages : 44487
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: Livre : Les enfants de Hùrin [Topic unique]

Messagepar Bombur » jeu. mai 16, 2013 10:55 am

Elles font partie de la série dont j'ai parlé sur le coin artistique à propos de l'image de la reine Berúthiel, je crois :penseur: ...

itikar
Les rois navigateurs
Les rois navigateurs
Avatar du membre
Messages : 19705
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Livre : Les enfants de Hùrin [Topic unique]

Messagepar itikar » jeu. mai 16, 2013 3:46 pm

Oui, je les aime bien :)
Je pense que c'est une illustratrice à suivre, d'autant que certaines de ses oeuvres datent de 2013, c'est donc récent et cela suppose probablement de prochains travaux de sa part, espérons dans la même direction ce qui me parait probable car les commentaires sont élogieux et en général cela motive à continuer :P

Ces quelques dessins sont sympas aussi :

Beleg :

http://ithil-dragon.tumblr.com/post/29345603901/by-ekukanova


Image

Une très très chouette illustration NB de la capture de Turin par les brigands ...

Image

Nellas, la première à qui Turin brisa le coeur ...

Image
Nellas

Neinor "Niniel" découverte par Turin :

Image

Glaurung et Nienor :

http://www.elfwood.com/art/a/d/admiraal//Niniel-Glaurung-1000p.jpg

Image
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

SauronGorthaur
Tol in Gauroth
Tol in Gauroth
Avatar du membre
Messages : 72119
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Livre : Les enfants de Hùrin [Topic unique]

Messagepar SauronGorthaur » jeu. mai 16, 2013 5:08 pm

par mal, par contre la représentation de Mîm me gêne: trop grand pour un petit-nain si vous voulez mon avis
Image

itikar
Les rois navigateurs
Les rois navigateurs
Avatar du membre
Messages : 19705
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Livre : Les enfants de Hùrin [Topic unique]

Messagepar itikar » jeu. mai 16, 2013 5:57 pm

SauronGorthaur a écrit :par mal, par contre la représentation de Mîm me gêne: trop grand pour un petit-nain si vous voulez mon avis


Je m'étais fait la même remarque, à mon avis l"influence des nains de PJ est passée par là ... ;)
En plus, il est penché :o
S'il se redresse, il a la taille des autres ... ce qui n'est pas normal :langue:
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

Morgoth Bauglir
Ombre sur Númenor
Ombre sur Númenor
Avatar du membre
Messages : 18154
Enregistré le : mer. nov. 16, 2011 9:51 pm
Localisation : École Pratique des Hautes Études
Contact :

Re: Livre : Les enfants de Hùrin [Topic unique]

Messagepar Morgoth Bauglir » jeu. mai 16, 2013 7:43 pm

Excellentes trouvailles. :shock:
« Vous êtes comme tous les Français, vous n'avez pas lu Tolkien !
Il n'y a que vous autres qui ne l'ayez pas encore lu. »

Louis LAMBERT, Prélude à l'Apocalypse, p. 118 (cit. par Michaël Devaux dans La Feuille de la Compagnie n° 2, p. 85)


Retourner vers « Les Enfants de Húrin »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités