Le Conte de la Princesse Kaguya (de Isao Takahata)

Films d'animation asiatiques. Venez découvrir l'univers des grands réalisateurs japonais : Miyazaki, Matsumoto, Rintaro, Satoshi Kon, Mamuru Oshii ! Pénétrez le monde fascinant des studios Ghiblis ou encore des films d'animation coréens...
Meleor
Les naugrim
Les naugrim
Avatar du membre
Messages : 10847
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya

Messagepar Meleor » ven. oct. 23, 2015 9:54 pm

Fallait pas s'en prendre à Naruto épicétou!

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339848
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya

Messagepar phoenlx » ven. oct. 23, 2015 10:07 pm

non mais Meleor no comment avec son complexe du " beaucoup aiment donc j'ai un complexe je sais plus si je dois aimer et dire comme tout le monde etc etc " :lol:
Kaguya est un super film à voir notamment pour son esthétique incroyable, c'est vraiment original. l'histoire après est émouvante, naïve par moment, peut etre , sans doute , comme de toute manière bien d'autres histoires de l'animation japonaises ( mais qui nous touchent malgré tout, c'est souvent pas un facteur bloquant ) par contre je note pour l'autre film que tu cites qui se déroule avant la guerre .. Mais je conseille à scarabée de voir d'abord celui-là le connaissant il devrait aimer beaucoup :lol:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Meleor
Les naugrim
Les naugrim
Avatar du membre
Messages : 10847
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya

Messagepar Meleor » ven. oct. 23, 2015 10:44 pm

Lol ben j'ai du mal à répéter exactement les mèmes choses que tout le monde et à me sentir obligé de proclamer en concert comme un seul homme que j'ai été ébahi par un film comme si c'était une révélation alors que c'était censé étre couru d'avance.

J'ai du mal à me sentir suiviste d'un mouvement de masse attendu par avance. J'aime pas trop me sentir mouton lol! :mrgreen: Ca me donne l'impression d'agir comme un robot et j'aime pas ça, de pas avoir une réelle individualité.

Mais c'est pas que pour les films ça peut s'appliquer à l'actu ou tout le monde peut se sentir obligé de dire les mèmes trucs au même moment et du coup ça m'intéresse pas de le dire vu que c'est un réflexe purement mécanique de tout le monde. :mrgreen:

Dans un phénomène culturel de masse souvent les gens répètent tous exactement la même chose et du coup ben j'ai pas l'impression que je puisse apporter grand chose d'autre comme arguments si l'essentiel a été dit par tout le monde. Ou alors je me dit que je fais que répéter des trucs que j'ai entendu ailleurs.

Oui l'ésthétique je sais c'est beau et apporte une identité originale au film.

Oui ce film m"a touché mais comme on m'a dit que c'était un chef d'œuvre absolu partout ça fait que je suis pas tout à fait d'accord avec cette idée de perfection absolue à cause de l'aspect naif.

Si on met la barre en dessous de cette idée de perfection absolue qui n'existe pour aucun film le défaut est moins visible.

Mais bon voilà comme moi j'y vois un petit défaut j'ai du mal à clamer en cœur que c'est la perfection absolue, je me contenterai de mettre un 18 pour l'instant! C'est pas si mal! :mrgreen:

En fait moi il me faut souvent moins de naiveté pour étre pleinement satisfait mais ce film est sympa juste que la barre de base attendue de perfection absolue est trop élevée d'où une petite déception qui n'existerait pas sans ça comme pour Giovanni.

Et puis l'Ile de Giovanni à cause du buzz de Kaguya passe inaperçue et c'est dommage, c'est pas un Ghibli c'est pour ça lol, et ça se passe après la 2e GM.

C'est l'histoire de deux enfants japonais confrontés à l'occupation de leur ile par les russes et ça doit ressembler au tombeau des Lucioles que j'ai pas vu.

Et d'ailleurs c'est un peu pareil l'idolatrie de Miyazaki comme génie absolu indépassable et innattaquable j'aime pas trop car ça fait que ça éclipse tous les autres réalisateurs qui seraient tous forcément inférieurs comme si une seule personne avait l'exclusivité du talent tout comme pour Pixar en animation occidentale ou hBO pour les séries.

C'est un peu pour ça que j'ai du mal avec la pensée unique.

Mais bon Kaguya je l'apprécierai plus une fois le buzz passé tout comme là ADN à cause du délai de 3 ans vient de rendre dispo Les enfants Loups et c'est cool que le buzz soit passé comme ça j'aimerai mieux je pense.

Mais aussi le fait de dire les défauts de Kaguya à mon gout en fait ça peut me permettre de mieux l'apprécier une fois que c'est sorti car le refoulement crée aussi des résistances. :mrgreen:

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104715
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya

Messagepar Scarabéaware » sam. oct. 24, 2015 12:24 am

Bon en tout cas moi Kaguya je vois dimanche soir là :lol:
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339848
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya

Messagepar phoenlx » sam. oct. 24, 2015 12:49 am

Meleor a écrit :Et d'ailleurs c'est un peu pareil l'idolatrie de Miyazaki comme génie absolu indépassable et innattaquable j'aime pas trop


Mais justement Takahata il est souvent un peu dans l'ombre de Miyazaki lui, ses oeuvres sont moins connues, moins discutées, moins mises en avant ( du coup ça contredit un peu ta thèse du " tout le monde dit que" je trouve ) je ne vois pas trop de quel buzz tu parles
alors qu'au contraire elles mériteraient d'être plus en avant je trouve. perso je les préfère parfois aux films Miyazakiens , surtout si on prend certains derniers comme ponyo ..
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Meleor
Les naugrim
Les naugrim
Avatar du membre
Messages : 10847
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya

Messagepar Meleor » sam. oct. 24, 2015 8:26 am

Scarabéaware a écrit :Bon en tout cas moi Kaguya je vois dimanche soir là :lol:


De quelle manière?

Meleor
Les naugrim
Les naugrim
Avatar du membre
Messages : 10847
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya

Messagepar Meleor » sam. oct. 24, 2015 9:26 am

phoenlx a écrit :Mais justement Takahata il est souvent un peu dans l'ombre de Miyazaki lui, ses oeuvres sont moins connues, moins discutées, moins mises en avant ( du coup ça contredit un peu ta thèse du " tout le monde dit que" je trouve ) je ne vois pas trop de quel buzz tu parles
alors qu'au contraire elles mériteraient d'être plus en avant je trouve. perso je les préfère parfois aux films Miyazakiens , surtout si on prend certains derniers comme ponyo ..


C'est surtout du buzz critique que je parle qui sous-estime moins Takahata que le grand public, c'est surtout le grand public qui ne vois l'animation japonaise que sous le prisme de Miyazaki, la critique est souvent plus ouverte que les cinéphiles qui se construisent une image par rapport aux films qu'ils regardent et mes soucis c'est du à mes angoisses par rapport à cette recherche narcissique par les films que j'affirme ou me convainc d'aimer avec l'idée d'étre conditionné par ce contexte. Et Kaguya beaucoup de cinéphiles intellos proclament l'aimer et une part de moi à des scrupules à suivre ce mouvement car depuis mon adolescence je me méfie de ce phénomène de recherche narcissique par la culture.

Et pour Kaguya j'ai pas pu me départir suffisament de ce problème car je l'ai vu à la télé sans pouvoir faire pause et en mangeant. C'est accentué ce souci par la fréquentation des forums qui renforcent mes angoisses narcissiques par rapport aux réactions des autres à mes opinions exprimées et ça me donne la peur de proclamer aimer tel truc pour me sentir reconnu par les autres et non pour les bonnes raisons. J'ai des scrupules d'authenticité qui m'en empêchent et donc je me méfie du conditionnement cinéphilique et d'ailleurs ça touche aussi le fait de trouver que le film est bien car le coté estampe a un coté plus intello et que du coup c'est attendu intellectuellement de dire que ce serait supérieur en soi.

Mais sinon oui j'aime bien ce coté estampe une fois débarassé de cette idée que c'est attendu de le dire. De toute façon j'aime voir des graphismes ou des identités originales mais c'est pas forcément pour autant que je dirai que c'est supérieur de façon absolue, juste que c'est bien d'avoir des identités originales.

Pour apprécier pleinement Kaguya j'ai un gros travail d'abstraction à faire par rapport à une certaine unanimité de la cinéphilie intelectuelle. Je m'en méfie toujours car j'y ressens toujours une quéte narcissique, je me méfie de ça depuis mon adolescence. J'ai bien vu que j'ai pu tomber là dedans ado et observé l'attitude d'autres cinéphiles mais en fait je crois qu'ils n'en ont pas conscience car ils sont pas toujours à se décortiquer par quéte d'une pleine authenticité.

Mais oui Kaguya c'est sans doute un beau film et je l'apprécierai mieux avec le temps, d'ailleurs c'est aussi pour ça que j'"ai pas donné mon avis tant que je suis pas sur de dire que j'ai aimé par quéte de reconaissance et non part un amour personnel authentique, mais ça va venir avec le temps.

Une part de moi a besoin d'étre adoubé par les cinéphiles intellos mais une autre rejette cela par désir d'indépendance et d'authenticité et par refus du narcissisme et du coup de l'élitisme intellectuel. L'élitisme intellectuel c'est clairement une recherche narcissique qu'on observe chez certaines personnes qui ont souvent une attitude condescendante dans leur discours et positionnement envers les autres. Et il y a aussi un coté clanique, de caste qui ne se parle qu'entre eux qu'on voit sur allociné par ex. Il y a le cercle des intellos qui ne se parlent qu'entre eux.

Avec tout ça ça peut étre compliqué pour moi de m'affirmer pleinement intérieurement et de ne pas ressentir de complexe d'infériorité car leur confiance absolue en leur supériorité m'agresse mais en fait tour ça c'est des illusions narcissiques, c'est juste des phénomènes d'imitation, de s'approprier le bon gout qui vous adoubera comme une élite.

C'est pour tout ça que j'ai des grosses résistances pour les trucs adoubés par la cinéphilie intello comme gout obligatoire.

Faut que j'arrive à m'en détacher complétement. Si je m'autorise à pas adorer les trucs à adorer je les aimerait plus en fait mais aussi que je m'autorise à adorer les trucs dénigrés sans ressentir de complexe mais pour moi c'est dur et un travail harassant surtout si ensuite j'ai l'envie d'exprimer mes opinions car ça crée les angoisses de comment je serais vu par les autres.

Faut que j'arrive à pleinement m'affirmer sans me laisser impressionner par les autres et pour ça c'est important de comprendre certains mécanismes de la cinéphilie qui sont des jeux de pouvoir narcissiques et des phénomènes d'imitation.

Une fois bien conscient de ça, ça permet de se détacher du parcours imposer et d'élargir le champ culturel de façon exponentielle et sans élitisme.

Et du coup en respectant comme égale la culture populaire et pour l'animation en se permettant de préférer d'autres films à ceux de miyazaki et éventuellement en se permettant une analyse critique.

Car pour son dernier film qui soulevait des questions politiques j'ai lu une critique qui m'a un peu énervé car ils ont balayé ça d'un revers de la main en disant qu'on ne pouvait pas mettre en doute une seule seconde le propos de Miyazaki tant il a un talent incontestable. Avec aussi l'idée que l'art interdirait toute analyse morale de l'œuvre.

L'art serait tout puissant et toute analyse de la morale sous-tendue interdite tout comme pour l'humour qui échapperait à toute analyse critique d'ailleurs.

Mais bon je compte revoir Kaguya et en projection BR mais pour ça faut des sous lol, je sais pourquoi ma vision a été perturbée et donc faut de nouveaux visionnages pour l'apprécier pleinement. En étant en forme et pouvant faire pause pour pouvoir digérer le film mais ça demande aussi le temps d'organiser une séance rien que pour ça la projection étant plus compliquée à organiser.

Et sinon faut aussi que je vois le Tombeau des lucioles avant je pense.

Mais bon je compte le revoir Kaguya car je subit tout ce dont j'ai parlé je choisit pas de ressentir tout ça, c'est juste que j'arrive pas à le controler en tout cas quand je ressens la pression du buzz cinéphilique.

Donc si il me faut plusieurs visions pour m'en détacher j'essaierai de persister lol! :mrgreen:

Mais ce qui est bien c'est que ça me pousse à découvrir les trucs hors du parcours majoritaire et les œuvres sous-estimées.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339848
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya

Messagepar phoenlx » sam. oct. 24, 2015 10:39 am

Je crois que tu as un problème avec ... la critique, le recul par rapport à la critique, et la rédaction de la critique d'après ton ressenti propre. Visiblement, ceci nécessiterait presque un topic à part car ça fait plusieurs fois que tu exprimes ceci, et j'avoue que je trouve effarant cette manière de ressentir les choses, un peu comme si tu avais finalement des complexes par rapport au net, aux réactions des autres et te sentais incapable d'exprimer un ressenti propre réel ( je trouve ça très bizarre, je t'avouerais, mais je me demande si ce n'est pas plus lié à une difficulté peut-être à exprimer tes propres réactions par rapport à une oeuvre, dans les forces, faiblesses, nuances ; arriver à pondre les tartines que tu viens de pondre dans ce topic pour un film comme Le conte de la princesse Kaguya j'avoue que je trouve ça effarant (ce serait pour Avatar, ou Avengers, ou Le seigneur des anneaux ou des trucs comme ça je comprendrais lol mais là on est vraiment pas dans ce que jappelle une oeuvre à buzz), en plus encore une fois tu compares à Miyazaki mais justement ce réalisateur est souvent jugé un peu dans l'ombre de Miyazaki ce qui est dommage ; je fais aussi partie de ceux qui pensent qu'on parle peut-être trop justement de Miyazaki (malgré la puissance visuelle de ses oeuvres) et pas assez d'autres auteurs de films d'animation, dont lui, le grand public justement le connait moins. Autant dire qu'au-delà du côté singulier de tes tartines, en plus j'ai du mal à saisir ton approche et pourquoi de temps en temps tu prends toi-même "en grippe" certaines oeuvres; tu pondrais ce genre de tartines sur le topic d'avatar ou d'oeuvres comme ça je comprendrais, à la limite lol mais là ..
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104715
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya

Messagepar Scarabéaware » sam. oct. 24, 2015 12:30 pm

Meleor a écrit :
Scarabéaware a écrit :Bon en tout cas moi Kaguya je vois dimanche soir là :lol:


De quelle manière?


De la manière que tu désapprouves :lol:
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


itikar
Les chats de Beruthiel
Les chats de Beruthiel
Avatar du membre
Messages : 19602
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya

Messagepar itikar » sam. oct. 24, 2015 2:59 pm

Bah en gros Meleor tu dis que tu es partagé entre donner ta vraie opinion personnelle pour ce film et entre donner la même que tout ceux qui l encense par envie de faire cause commune avec eux et leurs avis.
Mon opinion est d exprimer sincèrement ce que tu en penses toi et que cela n a rien de grave en soi de ne pas penser comme les autres surtout en matière de cinéma.
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

Náin
Les Ainur
Les Ainur
Avatar du membre
Messages : 64242
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya

Messagepar Náin » sam. oct. 24, 2015 3:51 pm

itikar a écrit :Bah en gros Meleor tu dis que tu es partagé entre donner ta vraie opinion personnelle pour ce film et entre donner la même que tout ceux qui l encense par envie de faire cause commune avec eux et leurs avis.
Mon opinion est d exprimer sincèrement ce que tu en penses toi et que cela n a rien de grave en soi de ne pas penser comme les autres surtout en matière de cinéma.

Je crois à ce que j'ai lu que c'est plutôt l'inverse et que ce qu'il pense sur ce cas précis est pareil à la plupart raison pour laquelle il rechigne à le dire :mdr: Ou alors j'ai tout compris de travers ce qui est possible aussi
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Meleor
Les naugrim
Les naugrim
Avatar du membre
Messages : 10847
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya

Messagepar Meleor » dim. oct. 25, 2015 8:41 am

phoenlx a écrit :Je crois que tu as un problème avec ... la critique, le recul par rapport à la critique, et la rédaction de la critique d'après ton ressenti propre. Visiblement, ceci nécéssiterait presqu'un topic à part car ça fait plusieurs fois que tu exprimes ceci, et j'avoue que je trouve effarant cette manière de ressentir les choses, un peu comme si tu avais finalement des complexes par rapport au net, aux réactions des autres et te sentais incapable d'exprimer un ressenti propre réel ( je trouve ça très bizarre, je t'avouerais, mais je me demande si ce n'est pas plus lié à une difficulté peut-être à exprimer tes propres réactions par rapport à une oeuvre, dans les forces, faiblesses, nuances ; arriver à pondre les tartines que tu viens de pondre dans ce topic pour un film comme Le conte de la princesse Kaguya j'avoue que je trouve ça effarant ( ce serait pour Avatar, ou Avengers, ou Le seigneur des anneaux ou des trucs comme ça je comprendrais lol mais là on est vraiment pas dans ce que jappelle une oeuvre à buzz, en plus encore une fois tu compares à Miyazaki mais justement ce réalisateur est souvent jugé un peu dans l'ombre de Miyazaki ce qui est dommage ; je fais aussi partie de ceux qui pensent qu'on parle peut-être trop justement de Miyazaki ( malgré la puissance visuelle de ses oeuvres ) et pas assez d'autres auteurs de films d'animation, dont lui, le grand public justement le connait moins. Autant dire qu'au-delà du côté singulier de tes tartines, en plus j'ai du mal à saisir ton approche et pourquoi de temps en temps tu prends toi-même "en grippe" certaines oeuvres; tu pondrais ce genre de tartines sur le topic d'avatar ou d'oeuvres comme ça je comprendrais, à la limite lol mais là ..


Non pas vraiment un problème par rapport à la critique mais plus à un certain esprit cinéphile ou il faut proclamer aimer certains trucs pour étre bien vu et aussi pour du coup se rassurer soi même. Il y a aussi mon rejet de dévellopper du narcissisme par ce genre de mécanisme.

Non Kaguya je l'ai pas pris en grippe ma vision a juste été perturbée par le sentiment d'étre obligé d'étre en extase permanente ce qui a crée des résistances non controlées même si j'essaie d'en faire abstraction et fait ressentir certains trucs plus enfantins. Et puis j'ai un coté rebelle quand j'ai l'impression d'étre obligé non pas seulement d'apprécier telle œuvre mais de l'idolatrer.

Si j'ai un ressenti propre sur Kaguya et ça implique quand même bien un sentiment de naiveté mais qui serait moindre si j'avais pas le sentiment de devoir étre en extase absolue. Ca perturbe ma vision même si je le veux pas.

Pour kaguya c'est un buzz cinéphilique intello donc le genre de trucs qu'il faut proclamer aimer afin d'éprouver une reconaissance narcissique et à l'inverse des trucs comme avatar ou avengers il faut proclamer que c'est nul afin de prouver qu'on appartient à l"élite qui mange pas les trucs qu'aime la masse.

Lol moi c'est pas la masse qui me pose des problèmes mais la cinéphilie intello plus que la critique et tous les mécanismes narcissiques qui en découlent, avec des complexes car je rejette un peu cette méthode de confortement narcissique mais du coup ça me rend plus sensible au narcissisme des cinéphiles se proclamant l'élite et crée un tiraillement interne qui perturbe ma vision mais de façon non voulue et qui m'embéte pas mal.

Du coup il faut casser ça pour avoir un ressenti serein et me faire toucher de façon naturelle par le film sans me sentir forcé d'éprouver certaines choses car là j'ai l'impression d'étre dans l'imitation des sentiments d'autrui.

Mais bon ce qui est marrant c'est que naturellement je peux aimer des trucs dits intellos et après je me dis ah ça y est tu fais ton malin comme les intellos comme ça c'est fait sans buzz cinéphilique préalable ou alors car il y avait certains qui descendaient le film comme pour Cosmopolis.

Ou depuis que je me suis mis à voir des séries en direct des uSA ben j'ai bien vu que certaines seules les mecs que je ressens intellos les aiment sur les forums et du coup ça m'amuse un peu d'étre dans le lot. :mrgreen: Mais par contre je fais pas comme eux à dire que moi j'aime les vraies bonnes séries contrairement à la masse car j'aime tout autant des trucs moins intellos alors que eux ils sont un peu dans le cliché de ne citer que les mèmes séries adoubées par les intellos et qu'il est bon de proclamer aimer.

Sinon mes complexes sont un peu absurdes car en fait tout le monde dit aimer Miyazaki donc à la limite c'est même pas la peine de le préciser car c'est comme dire 1+1=2! :mrgreen: Un tel unanimisme me titille un peu de le remettre en cause c'est un truc mécanique chez moi comme j'aime voir les choses de façon plus complexe et moins attendue.

Kaguya en tent que bon cinéphile c'est attendu de dire qu'on a adoré, c'est presque pas la peine de le préciser tant c'est censé étre une évidence. Et j'ai du mal à proclamer ce genre de trucs évidents comme si c'était censé étre une surprise alors que je sais que c'est ce qu'on attend de tout cinéphile.

Je l'ai pas pris en grippe Kaguya mais ma vision a été gachée contre mon gré mais par contre oui je trouve ça un brin naif mais j'ai toujours un peu l'impression de devoir m'en excuser d'avoir eu ce sentiment car j'ai pas idolatré le film sans aucun bémol comme on l'attendait de tout bon cinéphile.

C'est comme des films comme 2001 ou Mulholland Drive j'ai le sentiment d'un unanimisme obligatoire pour étre un vrai cinéphile et j'ai vraiment du mal avec ça. Et comme je suis pas dupe de cet unanimisme obligatoire après j'ai du mal à proclamer la même chose que les autres docilement car souvent en fait je pense pas de façon aussi unanime mais je sais que j'aurait presque à m'en excuser et que ça me donnera des complexes d'oser penser autrement, c'est même au niveau du ressenti personnel que ça se joue.

Mais bon si tu critique un film comme 2001 pas mal risquent de te donner des leçons de cinéphilie car tu penses pas comme il se doit pour étre un bon cinéphile et donc ça veut dire que t'es censé étre moins malin et que c'est juste pour ça que tu ose penser de façon moins uniquement positive sur le film à adoration imposée.

Dire qu'on trouve pas 2001 si formidable que ça au milieu d'une meute de cinéphiles c'est suicidaire. :mrgreen:

Mais bon comme j'ai dis j'ai pas pris en grippe Kaguya mais dans l'immédiat mon ressenti est altéré contre mon gré.

Mais je peux aimer des trucs naifs donc oui je peux l'aimer mais en pensant tout de même que c'est un peu naif. Non mais mon problème est que je ressens que justement comme pour 2001 toute objection ou nuances est interdite et c'est un peu ça qui me pose un problème et une résistance interne.

Si je m'autorise à y trouver des défauts je l'apprécierai plus. Pareil pour 2001 si je me permets de trouver ça naif je l'apprécierai plus mais après faut oser le dire aux cinéphiles lol.

Non mais Takahata est méconnu du grand public mais reconnu par la critique et la cinéphilie intello, ça fait bien de dire qu'on l'aime dans ce cercle mais en même temps ce n'est qu'un truc évident, c'est censé étre un truc de base.

Mais Kaguya n'est pas mauvais juste que je suis pas en extase absolue, en tout cas pas de façon naturelle. Ce qui m'est venu c'est un sentiment de naiveté mais en raison que j'ai lu partout que c'était la perfection absolue et que c'était du coup un sentiment obligatoire d'étre en extase. Et en général ça casse toute la magie pour moi ce genre de choses alors que si on m'a pourri le film je peux plus l'apprécier ou même si on m'a fait des critiques moins unanimement positives. J'ai des résistances naturelles à la pensée unique. Parfois il serait
plus sage de taire mon ressenti mais j'y peux rien à un moment faut que ça sorte. :mrgreen:

Mais Kaguya je l'apprécierai mieux en cassant tout ça, toute cette perturbation et aussi en me permettant d'émettre des nuances par rapport à sa perfection supposée. Comme pour 2001 le film qu'il est le plus obligatoire cinéphiliquement d'aimer sans aucune réserve.

Mais bon je veux pas m'enfermer là dedans j'ai juste eu l'envie d'exprimer mon sentiment un peu douloureux éprouvé par rapport à ce film ou d'autres comme ceux de Malick ou je ne suis pas en phase absolue avec la bonne pensée cinéphilique mais je parle de la cinéphilie intello et non de masse et pas car l'intellectualité me gène comme la masse, non car j'ai des bémols critiques que je pense vraiment mais qui me donnent des complexes et des tiraillements. :mrgreen:

Et sinon non je déteste pas Kaguya lol! Juste que je mentirai en disant avoir été dans l'extase de chaque seconde. Mais je veux pas m'enfermer dans ce sentiment et même pour ça que j'ai besoin de l'exprimer, pour me soulager et retrouver un ressenti plus pur par la suite sans parasites. Je demande qu'à mieux l'apprécier en réalité. Mais pour ça je dois dire mes bémols et mon sentiment de résistance mécanique.

Donc je suis ouvert à ce qu'on me dise ce qu'on a aimé dans ce film, de toute façon j'en pense une partie mais à un niveau moindre et de façon moins naturelle. Alors que l'Ile de Giovanni j'ai été touché de façon plus naturelle malgré aussi des moments de naiveté mais il y avait pas ce buzz parasite de la cinéphilie intello mais bon quand mème c'est reconnu aussi mais à un moindre niveau tant Kaguya a pris toute la place dans le buzz cinéphilique intello.

Giovanni était dans le petit buzz cinéphilique des films bien en dehors de kaguya, les autres films passant inaperçus par rapport au mastodonte critique. C'est pas du Miyazaki mais quand même du Ghibli et ça change beaucoup de choses dans son exposition cinéphilique de prime abord, on s'y intéresse beaucoup plus naturellement tout en délaissant les films non Ghibli même si le grand public ne voie aussi souvent que
Miyazaki mais pas la cinéphilie plus intello qui reconnait Takahata comme un maitre du genre.

D4ailleurs je crois que dans Coyote un mag d'animés qu'ils avaient mis la note maximale alors que le film était même pas sorti au Japon et que donc ils n'avaient même pas vu le film. :mrgreen: Je me suis dit qu'ils abusaient un peu sur ce coup! :lol:

Bartiméus
la croisée des chemins
la croisée des chemins
Avatar du membre
Messages : 5863
Enregistré le : sam. mars 16, 2013 9:50 am
Localisation : 92, Hauts-de-Seine
Gender :

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya

Messagepar Bartiméus » dim. oct. 25, 2015 12:48 pm

Il ne faut pas non plus fantasmer la masse des "cinéphiles intello", je suis allé sur beaucoup de forums de cinéma et j'ai lu des gens qui n'avaient aucun complexe à dire qu'ils trouvaient 2001 chiant ou des classiques de ce style. Cela dit, si cela te perturbe trop, tu n'as qu'à voir les films sans te renseigner pour savoir ce qu'en pense les gens sur le net, afin de le voir vierge des appréciations des autres.
"Je vais l'écrire l'histoire des affaires de mon temps, tâche délicate et périlleuse ! Avant de prendre la plume, je me suis interrogé sévèrement, et comme je ne trouvais en moi ni affections intéressées, ni haines implacables, j'ai pensé que je pourrais juger les hommes et les choses, sans manquer à la justice et sans trahir la vérité."

Louis Blanc, Histoire de dix ans, 1830-1840

Somewhere
L'aube de la Terre
L'aube de la Terre
Avatar du membre
Messages : 64665
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya

Messagepar Somewhere » dim. oct. 25, 2015 12:49 pm

Non mais il a un grain Meleor.
~ Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir ~

Mes tops et classements divers sur le forum :


Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104715
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya

Messagepar Scarabéaware » dim. oct. 25, 2015 1:25 pm

Faudra que je lise tout son pavé bien comme il faut là, mais dans un sens et d'une certaine façon je peux comprendre qu'il ait des craintes vis à vis de l'influence, s’inquiéter de l'impact ;). Du coup oui des fois vaut mieux ne pas faire attention aux autres avis de prime abord, voir, ressentir et puis regarder les avis ensuite quand c'est comme ça.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


itikar
Les chats de Beruthiel
Les chats de Beruthiel
Avatar du membre
Messages : 19602
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya

Messagepar itikar » dim. oct. 25, 2015 6:53 pm

C est très intéressant ce que tu dis Meleor sauf que c est redondant de répétition. ..c est ton style ok. Mais dans tout ton dernier pavé ton seul argument négatif, digne évidemment d intérêt, est de trouver le film naïf. Tu n en fais donc pas une critique précise et complète et c est ton droit de le faire ainsi que probablement l attente de ceux qui en apprécient chaque moment. Ils sont légitimement curieux d écouter et de reflechir à tes arguments. ... qui ne viennent pas. De même tu évoques une unanimité cinéphile. Admettons mais que dit et argumente cette unanimité ? Cela tu ne le dis pas beaucoup plus.
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104715
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya

Messagepar Scarabéaware » dim. oct. 25, 2015 11:20 pm

Hem :mrgreen:, quel merveilleux conte avec un brin de rigueur bouddhique :mdr:, ah cette fin... :shock:
C'est le petit choc quand même lol. Enfin dans tous les cas j'aurai été largement charmé et conquis par Le Conte de la Princesse Kaguya, c'est beau et joli à voir, un petit délice tant sur le fond que la forme, touchant aussi. Je me suis même pris à espérer qu'il se passe quelque chose entre elle et Sutemaru, une belle union mais t'as ce rebondissement là qu'est assez fameux. Toujours est il que je puis dire maintenant que cette animation donne un charme autre et qui plus merveilleusement bien menée, en plus il se dégage un beau charme de Kaguya, c'est suffisamment bien expressif, on est habituellement charmé d'une façon bien différente mais là il s'opère une belle magie avec elle.
Sur la fin j'avouerai que j'ai pensé à Saori sinon ;), mais une Saori qui se fait quand même assez vite censurée lol. Mais j'aurai largement apprécié ce qu'elle fait de sa condition de princesse et la façon dont elle échappe à une certaine obligation même s'il une échappatoire qui se fait assez dommage :mrgreen:.
Dans l'ensemble c'est même vraiment mignon, au début on a une impression sympathique qui prend vite un peu plus forme pour aller dans une encore meilleure appréciation.
Voila, ça m'a bien plu, difficile de ne pas y être sensible et se laisser toucher par ce que ça dégage. Une belle magie du conte qui s'opère ;)
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339848
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya

Messagepar phoenlx » dim. oct. 25, 2015 11:24 pm

content que ça t'ait plu, mais je m'en doutais :super:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104715
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya

Messagepar Scarabéaware » dim. oct. 25, 2015 11:28 pm

Oui et puis allez je me prive pas de dire par rapport à la beauté de la nature aussi ;), l'hommage lui est quand même bien rendu aussi d'une certaine façon, c'est moins fortement mis en avant mais c'est valorisé quand même :D
Et bien sur je n'oublie pas la B.O. qui nous prend tellement bien aussi avec des chansons au bon charme ^^
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Meleor
Les naugrim
Les naugrim
Avatar du membre
Messages : 10847
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya

Messagepar Meleor » lun. oct. 26, 2015 6:15 am

itikar a écrit :C est très intéressant ce que tu dis Meleor sauf que c est redondant de répétition. ..c est ton style ok. Mais dans tout ton dernier pavé ton seul argument négatif, digne évidemment d intérêt, est de trouver le film naïf. Tu n en fais donc pas une critique précise et complète et c est ton droit de le faire ainsi que probablement l attente de ceux qui en apprécient chaque moment. Ils sont légitimement curieux d écouter et de reflechir à tes arguments. ... qui ne viennent pas. De même tu évoques une unanimité cinéphile. Admettons mais que dit et argumente cette unanimité ? Cela tu ne le dis pas beaucoup plus.


Oui je me répète car ça m'angoisse toujours ce genre de situation ou je m'embourbe un peu par rapport à l'incompréhension des autres par rapport à ce que je dit et surtout au fait qu'on croit que si je dis c'est pas l'extase absolue ça signifie mauvais mais non c'est juste au premier degré.

C'est aussi que je suis frustré de pas avoir pu éprouver les mèmes choses que les autres du au fait que je me mets une trop grande pression d'éprouver les émotions qu'on m'a décrites même pour des scènes précises comme la fuite de kaguya.

Et il y a le fait que je suis obsédé par l'idée que le libre arbitre n'existe pas et qu'on est tous le fruit de certains conditionnements. Et pour moi ce conditionnement a lieu pour le ciné, il y a un conditionnement pour voir tel film et l'apprécier et aussi par rapport à ce qu'on est amené à ressentir par un phénomène d'imitation et comme je suis trop conscient de ça je n'ai pas l'impression de penser réellement par moi même pour ces films que tout le monde aime.

Si je faisais ma critique ben j'aurai pas l'impression d'apporter un truc personnel, je ne serais qu'une voix de plus du concert global qui dirait à peu près la même chose comme quoi les estampes c'est super et apporte un plus indéniable, que c'est super d'étre immergé dans un japon féodal, que ça montre bien l'hypocrisie de la société qui brise le cœur réel des individus et oui je trouverai aussi la fin émouvante.

La fin j'ai eu une émotion réelle par contre le reste du film j'étais dans le sentiment d'étre obligé de m'émerveiller et de forcer mon ressenti donc je peux pas connaitre mon ressenti réel car si je me force trop à éprouver des trucs ça casse tout et crée des résistances.

Du coup après je savais plus si je devais donner mon avis sur ce film ou alors en taisant tout ce que j'ai expliqué et donc en étant conscient que je ne fais que répéter les arguments pour lesquels j'ai été préformaté avec un sentiment que c'est pas purement un ressenti personnel. C'est surtout un sentiment que je me sens conditionné d'avoir.

Et aussi c'est pour ça que j'écris pas trop de critiques car je sais que souvent on dit toujours un peu des choses identiques, ça se voit en lisant partout les mèmes trucs. Si je fais ma critique je risque en fait de dire un peu pareil que ce qu'on lit partout. :mrgreen: En soulignant les mèmes qualités même si j'ai un enthousiasme moindre car forcé. Faire comme si il était purement naturel serait mentir et j'ai des scrupules pour ça. :mrgreen:

Et j'ai même pas dit à ma tante que j'ai vu kaguya à cause de ça pour pas avoir à dire que c'est génial sans étre sur que c'est vraiment personnel et pour pas avoir à dire pourquoi j'ai des doutes. C'est juste que j'ai trop peur de ne pas avoir un réel libre arbitre et d'étre grandement conditionné mais je pense que beaucoup de gens le sont sans s'en rendre compte car pour moi le libre arbitre est un mythe.

Je pense que comme on est par avance sensibilisé à ce qu'est censé nous faire éprouver tel film ça conditionne pour éprouver ces émotions et du coup ben moi ça me surprend pas car je sais déjà que je suis censé éprouver ça et du coup je me sens préformaté pour ça mais c'est d'autant plus vrai quand j'ai un sentiment d'émerveillement obligatoire et d'extase. Quelque part c'est comme pour le sexe on atteint pas l'extase si on force trop la performance émotionnelle en se mettant une forte pression du résultat. Ca crée une résistance mécanique. Et ça peut même me dissuader de voir certains films tant ça m'angoisse! :mrgreen: D'ailleurs j'avais eu cette angoisse pour Kaguya et ça a participé à ça lol!

Chernabog
dieu réincarné
dieu réincarné
Avatar du membre
Messages : 8394
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya

Messagepar Chernabog » mer. avr. 20, 2016 4:20 pm

Avec beaucoup de retard (chème onne mi :oops: ), j'ai enfin vu le dernier film d'Isao Takahata, dont je vénère le Tombeau des Lucioles et ait apprécié son Goshu, le Violoncelliste.



Et c'est un nouveau coup de cœur pour moi et dieu que je regrette d'avoir tant attendu.


Tout à déjà été dit sur cette pépite : graphismes au cachet incroyable, son histoire charmante au cadre savoureusement dépaysant pour un occidental, une bande-son envoûtante (et excellente VF comme toujours avec Ghibli) etc... Et cette fin inoubliable et mélancolique (bon, c'est pas aussi déprimant que le Tombeau, je rassure ceux qui auraient pas vu le film :lol: ) !


Si je devais chipoter, je dirais quand même avoir ressenti quelques longueurs (le film fait quand même 2h17, record pour le studio je crois), mais c'est vraiment minime et peut-être que ça ne me fera pas cette effet au 2ème visionnage (c'est souvent le cas chez moi).



C'est du beau, du très beau dessin animé japonais que je ne peux que recommander chaudement !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339848
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya

Messagepar phoenlx » ven. mars 30, 2018 3:08 pm

présentation du youtubeur welcome to nebalia sur ce film d'animation (excellent au passage)

Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339848
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya (de Isao Takahata)

Messagepar phoenlx » mar. juin 19, 2018 6:52 pm

La version en film live de ce conte : il s'agit d'un film de 1987 (titre anglais : Princess of the Moon) avec Toshiro Mifune

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104715
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya (de Isao Takahata)

Messagepar Scarabéaware » mar. juin 19, 2018 7:41 pm

Bah tiens on pourra toujours faire le topic du film live à la rigueur, après à voir ce que nous fait Toshiro Mifune dedans :mdr:.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339848
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya (de Isao Takahata)

Messagepar phoenlx » mar. juin 19, 2018 8:17 pm

oui c'est un acteur connu (notamment pour avoir joué dans pas mal de films de Kurosawa)
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

julie
Maison de la Vierge
Maison de la Vierge
Avatar du membre
Messages : 938
Enregistré le : mer. mars 01, 2017 4:19 pm
Gender :

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya (de Isao Takahata)

Messagepar julie » ven. oct. 19, 2018 2:51 pm

C'était très beau! :love:

Elle est vraiment très jolie, Kaguya ou Pousse de bambou! Mais évidemment, ce qui m'a le plus plut, c'est la relation qu'elle entretient avec ses parents adoptifs, ses amis du village, surtout avec Sutemaru, et le rapport difficile qu'elle a avec sa nouvelle éducation par rapport à sa vie à la campagne quand elle était plus jeune (elle doit raser ses sourcils et noircir ses dents! :shock: )
Le fait que le père jouisse de son ascension sociale est très intéressante par rapport à la mère qui reste modeste et qui représente une figure de sagesse. J'aime la manière dont les prétendants sont repoussés. :mrgreen:
La fin est très triste, puisqu'elle vient de la Lune, elle doit repartir dans le ciel et elle aura oublier sa vie sur la Terre. Les parents ne s'en remettent pas, alors on peut aussi y voir un sens plus symbolique.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339848
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya (de Isao Takahata)

Messagepar phoenlx » ven. oct. 19, 2018 3:59 pm

oui c'est un très beau film, inspiré d'un très beau conte d'ailleurs, il inspire d'autres histoires, Takahata est vraiment un maître de l'animation perso j'aime beaucoup ce film notamment pour son côté visuel qui rappelle un peu certaines estampes
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104715
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya (de Isao Takahata)

Messagepar Scarabéaware » ven. oct. 19, 2018 6:44 pm

Une véritable petite merveille de Takahata avec une patte bien particulière :D, c'est un superbe conte qui a de quoi bien toucher, et puis oui c'est clair que tout le côté relationnel à de quoi être intéressant, puis effectivement on peut symboliquement élargir son départ à celui des enfants qui prennent leur envol à quitter leurs parents. Mais en soit c'est une belle adaptation du Conte, vraiment magnifique, et ce visuel si particulier à de quoi donner une très belle touche avec du petit côté estampes aussi. T'en auras pensé quoi d'ailleurs de ce style sinon Julie ? :D
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


julie
Maison de la Vierge
Maison de la Vierge
Avatar du membre
Messages : 938
Enregistré le : mer. mars 01, 2017 4:19 pm
Gender :

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya (de Isao Takahata)

Messagepar julie » sam. oct. 20, 2018 2:38 pm

oui c'est un très beau film, inspiré d'un très beau conte d'ailleurs, il inspire d'autres histoires, Takahata est vraiment un maître de l'animation perso j'aime beaucoup ce film notamment pour son côté visuel qui rappelle un peu certaines estampes


Merci Phoenix,
Bonne journée à toi!

T'en auras pensé quoi d'ailleurs de ce style sinon Julie ? :D


J'ai vu cela comme une succession infinie de dessin, très bien dessiné évidemment. Je le remarque surtout quand
Kaguya décide de raser ses sourcils. Ça ne fait pas une ligne qu'on pourrait dessiner à l'eyeliner par exemple, mais on a un gros traits de poils (comme si c'était de la poudre noire, et pas juste un trait!)

Sinon bien sûr, j'ai beaucoup aimé le style, des choses qui s'animaient petit à petit comme plusieurs feuilles de dessin.

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104715
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Le Conte de la Princesse Kaguya (de Isao Takahata)

Messagepar Scarabéaware » sam. oct. 20, 2018 6:15 pm

C'est vrai que mine de rien il y a un bon soucis du détails et ça forme même comme des tableaux :D
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".



Retourner vers « Films d'animation »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité