Le Garçon et la Bête (de Mamoru Hosoda)

Films d'animation asiatiques. Venez découvrir l'univers des grands réalisateurs japonais : Miyazaki, Matsumoto, Rintaro, Satoshi Kon, Mamuru Oshii ! Pénétrez le monde fascinant des studios Ghiblis ou encore des films d'animation coréens...
Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104715
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Le Garçon et la Bête (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Scarabéaware » ven. oct. 30, 2015 6:54 pm



Le Garçon et la Bête est un film d'animation japonais qui s'est vu réalisé par Mamoru Hosoda et produit par le Studio Chizu et Nippon TV. Sorti au Japon le 11 juillet 2015, sa sortie française est datée au 13 janvier 2016.



Synopsis :

L'histoire se déroule dans le quartier de Shibuya à Tokyo et dans le royaume des monstres. Dans ces deux mondes qui ne doivent pas se croiser, vit respectivement un jeune garçon solitaire séparé de ses parents et un monstre. Un jour, le jeune garçon se retrouve perdu dans le monde des monstres et devient le disciple de la créature Kumatetsu, qui donne un nouveau nom au jeune garçon : Kyūta




A noter qu'une avant-première aura lieu au Grand Rex ;)

Chernabog a écrit :Bande annonce du prochain film de Mamoru Hosoda, le Garçon et la Bête, dont la sortie est prévue pour début 2016 en France (mais il sera diffusé en avant-première au Grand Rex, lors de La Nuit Japanimation le 22 novembre prochain)


Image

Voir aussi l'info ici : AVP au Grand Rex
Modifié en dernier par Scarabéaware le dim. janv. 10, 2016 11:04 pm, modifié 1 fois.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".

Meleor
Les naugrim
Les naugrim
Avatar du membre
Messages : 10847
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Le Garçon et la Bête (Bakemono no ko)

Messagepar Meleor » sam. oct. 31, 2015 8:49 am

Faudrait que je vois mon dvd de la Traversée du Temps et Ame et Yuki sur ADN! :mrgreen:

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104715
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Le Garçon et la Bête (Bakemono no ko)

Messagepar Scarabéaware » lun. nov. 30, 2015 7:09 pm

Une exposition sera bientôt consacrée à ce film :D

http://www.manga-news.com/index.php/actus/2015/11/30/Une-exposition-consacree-au-film-Le-Garcon-et-la-Bete

Sortant dans nos cinémas le 13 janvier prochain, le dernier film de Mamoru Hosoda, Le Garçon et la Bête, sera mis à l'honneur par une exposition qui se tiendra du 6 au 17 janvier 2016 au Carreau du Temple (Paris 3ème), en partenariat avec Gaumont.

Destinée à un public familial, cette exposition retracera la création du film et reviendra sur le parcours de son réalisateur. Elle sera en entrée libre, et des ateliers seront proposés les trois derniers jours (dessin, arts martiaux).


:saute:
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104715
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Le Garçon et la Bête (Bakemono no ko)

Messagepar Scarabéaware » jeu. déc. 10, 2015 12:46 pm

En attendant sa sortie en janvier, voici un article qui nous en parle ;)

http://smallthings.fr/2015/12/09/le-garcon-et-la-bete-avis/

Image

Le dernier long-métrage de Mamoru Hosoda reprend ses thèmes habituels de l’apprentissage de la vie couplé à la phase d’adolescence difficile.

Après La traversée du temps et Les enfants-loups, le fondateur du studio Chizu, c’est-à-dire l’un des animateurs Japonais les plus renommés, revient avec sa dernière création, Le garçon et la bête (Bakemono no ko) qui sortira sur nos écrans le 16 janvier prochain grâce à Gaumont.

Le monde des humains et celui de bêtes (Jutengai) coexistent plus étroitement qu’ils ne l’imaginent. Mamoru Hosada laisse libre cour à son imagination dans son scénario où il construit un univers mythique non peuplé de yokais, mais de bêtes. Dans Le garçon et la bête, empreint de couleurs vives et d’un character design très moderne, le spectateur est plongé dans une aventure épique et honorable. Visuellement, les deux lieux s’opposent, le monde des bêtes ressemble à n’importe quelle ville nippone de la campagne un peu traditionnelle, alors que le nôtre se contente de montrer le carrefour « Times Square » de Ginza et quelques stations de métros près de Shibuya, et la rumeur veut que le mal hante les êtres humains rongés par leurs tentations.


La suite dans l'article :D
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104715
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Le Garçon et la Bête (Bakemono no ko)

Messagepar Scarabéaware » ven. janv. 01, 2016 11:14 pm

Pour ceux qui veulent une tite critique du film :D

http://www.avoir-alire.com/le-garcon-et-la-bete-la-critique-du-film

Image

Porté par tout le talent et toute l’humilité de son réalisateur, Le Garçon et la Bête est un chef-d’œuvre du cinéma d’animation et un très grand film d’apprentissage.

L’argument : Shibuya, le monde des humains, et Jutengai, le monde des Bêtes... C’est l’histoire d’un garçon solitaire et d’une Bête seule, qui vivent chacun dans deux mondes séparés. Un jour, le garçon se perd dans le monde des Bêtes où il devient le disciple de la Bête Kumatetsu qui lui donne le nom de Kyuta. Cette rencontre fortuite est le début d’une aventure qui dépasse l’imaginaire...


La suite dans l'article ;)
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104715
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Le Garçon et la Bête (Bakemono no ko)

Messagepar Scarabéaware » sam. janv. 09, 2016 11:56 am

Une adaptation en manga du film sortira également ;)

http://www.manga-news.com/index.php/actus/2016/01/08/Bande-annonce-du-manga-Le-Garcon-et-la-Bete

Image

Comme vous le savez déjà, le 13 janvier, en plus de découvrir au cinéma le nouveau film de Mamoru Hosoda Le Garçon et la Bête, vous pourrez également profiter de son adaptation en manga qui sortira chez Kazé Manga.

A l'approche de cette sortie, l'éditeur a dévoilé une bande-annonce.

Prévue pour faire 4 volumes, cette adaptation est signée Renji Asai. Chaque tome coûtera 8,29€.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104715
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Le Garçon et la Bête (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Scarabéaware » dim. janv. 10, 2016 11:07 pm

Allez, les 5 bonnes raisons d'aller le voir :mrgreen:

http://www.ecranlarge.com/films/dossier/949603-le-garcon-et-la-bete-5-raisons-de-decouvrir-le-merveilleux-film-de-mamoru-hosoda

Image

1°) Parce qu’on ne voit pas assez d’animation japonaise au cinéma

La France a beau être gourmande de mangas et d’animes on ne peut pas dire que l’animation japonaise soit particulièrement bien traitée dans nos salles. En effet, à l’exception d’œuvres « évènementielles », souvent produites par le studio Ghibli, les créations de venues du Japon ne bénéficient pour ainsi dire jamais d’une exposition digne de ce nom.
Du coup, tous les curieux et amateurs feraient bien de se mobiliser en faveur du nouveau métrage du maître Hosoda, non seulement parce que le film le mérite, mais que le genre auquel il appartient n’a jamais eu autant besoin d’être soutenu par le public, à l’heure où Disney semble régner sans partage sur l’animation.

2°) Parce que le film est magnifique

Le Garçon et la Bête est beau. C’est aussi simple que cela. Avec ses lignes claires, ses couleurs amples et chaleureuses, le métrage émerveille souvent et compose sous nos yeux un univers mythologique où l’on se surprend à vouloir se perdre. Rêverie sublime, invitation au voyage, l’œuvre de Hosoda est un ravissement perpétuel, dont les codes esthétiques tranchent assez nettement avec ceux du studio Ghibli, principal ambassadeur chez nous de l’animation hexagonale.

3°) Parce que l’univers est merveilleux

Réussite esthétique, Le Garçon et la Bête s’avère également formidablement bien pensé. On y suit le cheminement d’un jeune orphelin qui fait la connaissance de Kumatetsu, une créature fantastique qui entreprendra de le former et de l’accueillir dans le monde des monstres.

Univers original, dont chaque image est empreinte de poésie et de mystères, le monde qui se déploie ici est aussi original qu’accrocheur. On appréciera également la multiplicité des créatures rencontrées lors de ce voyage inattendu, toutes réussies et parfaitement caractérisées.

4°) parce que le récit se joue des clichés

Les récits initiatiques, le cinéma en regorge et on ne peut pas dire que le genre soit toujours garant d’une grande originalité. Introspection, exploration du bien et du mal, dépassement de ses limites, désir d’aventure… Autant de stéréotypes très rarement chamboulés (coucou Le Réveil de la Force).

Du coup, on se réjouit et on est impressionnés de voir combien Hosoda est parvenu à manipuler les codes et les attentes du spectateur. Si en apparence le combat est au centre de cette odyssée, il est ici bien plus question de connaissance intime de soi-même que d’exaltation martiale. Le virilisme du récit aventurier est ici détourné au profit d’une mise en avant de l’analyse, de la sensibilité et de l’intellect.

Jusque dans son traitement de l’animalité, Le Garçon et la Bête surprend et ravit, parvenant avec un art de la narration exceptionnel à renouveler un genre ultra-codifié.

5°) Parce qu’il est temps de découvrir Mamoru Hosoda

Nous avons consacré il y a quelques jours un dossier au phénoménal Mamoru Hosoda. Si les fans d’animation japonaise sont depuis longtemps familiers de ses travaux, on ne peut pas dire que le grand public ait encore véritablement fait connaissance avec cet auteur.

Après plusieurs sorties très discrètes, le réalisateur bénéficie enfin d’une visibilité satisfaisante et on s’en réjouit bien évidemment. On espère qu’à cette occasion, ses précédents films (La Traversée du Temps, Les enfants loups ou encore Summer Wars) pourront être redécouverts. D’ici là, jetez donc un œil à notre dossier consacré à cet immense artiste.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Chernabog
dieu réincarné
dieu réincarné
Avatar du membre
Messages : 8394
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Re: Le Garçon et la Bête (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Chernabog » dim. janv. 10, 2016 11:16 pm

Ah ça j'irais le voir, pour sûr ! Celui-là et le Tarantino !

Artalok
Les ruines de Mime
Les ruines de Mime
Avatar du membre
Messages : 2561
Enregistré le : mar. mai 27, 2014 4:36 pm
Localisation : Une caverne perdue du Nord (qui a désormais également un portail dimensionnel menant vers Lyon)
Contact :

Re: Le Garçon et la Bête (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Artalok » lun. janv. 11, 2016 1:25 am

Le film m'intéresse, bien sûr, et j'irai sans doute le voir, mais dans un de ces élans hivernaux qui me prennent en fait toute l'année, j'ai envie de faire mon grincheux, ce soir, et de râler revenir sur quelques points de l'article... Détails, me direz-vous, mais j'aime me concentrer sur les détails, quitte à faire fi parfois de l'évidence! :tire-langue:

ecranlarge a écrit :En effet, à l’exception d’œuvres « évènementielles », souvent produites par le studio Ghibli, les créations de venues du Japon ne bénéficient pour ainsi dire jamais d’une exposition digne de ce nom.

Dans l'absolu, c'est plutôt vrai (même si j'aurais apprécié plus de détails concernant leur définition d'"oeuvres événementielles") mais dans le cas présent, l'exemple ne fonctionne pas vraiment, puisque les films de Mamoru Hosoda font justement partie, avec les films du studio Ghibli, des films d'animation japonais qui bénéficient le plus de l'éclairage médiatique et de la pub dans l'hexagone. En revanche, il ne me semble pas que des films comme Miss Hokusai, par exemple, aient autant été mis en avant et ont attiré du monde dans les salles, malgré des prix gagnés au festival d'Annecy.
Alors l'intention est louable, mais parler d'"une exposition indigne de ce nom en France" en citant un film d'Hosoda, surtout pour dresser la comparaison avec les films du studio Ghibli qui n'ont pas tellement droit à plus de pub qu'eux (la différence est qu'ils sont davantage présents sur le long terme, notamment dans la culture populaire) ça me fait doucement rigoler. Certes, ça n'a pas eu droit à autant de com' que les derniers blockbusters à la mode, mais il y a pléthore de films, japonais ou non, animation ou non, qui s'en tirent biiiiien plus mal de ce point de vue là, et qui ne s'en plaignent pas pour autant, parce que ce qu'ils ont est suffisant.

Et tant qu'on y est, ce ne sont pas les "créations venues du Japon" qui ont besoin d'être mises en avant, mais toutes les créations en animation. Parce qu'exceptés les gros rouleaux compresseurs en cgi de chez Disney, Pixar ou Dreamworks, peu de films d'animation, japonais ou non, sont vraiment mis en avant, souvent faute de budget. Et c'est bien dommage, surtout que chez nous, il y a quand même une certaine tradition et un savoir-faire, et une production assez importante comparée à d'autres pays, mais voilà, personne non plus ne va les voir. Soit parce qu'on en a pas entendu parler, soit parce qu'on s'en fout, soit parce qu'on se dit "c'est pour les enfants". Et c'est pas bien, bouh!

ecranlarge a écrit :Du coup, tous les curieux et amateurs feraient bien de se mobiliser en faveur du nouveau métrage du maître Hosoda, non seulement parce que le film le mérite, mais que le genre auquel il appartient n’a jamais eu autant besoin d’être soutenu par le public, à l’heure où Disney semble régner sans partage sur l’animation.

J'ignorais que "animation japonaise" était un genre cinématographique reconnu. Mais bref, je suis assez d'accord avec ce passage (cf mon paragraphe du dessus) sauf qu'encore une fois, ce n'est pas juste l'animation japonaise, mais toute l'animation qu'il faut soutenir, et les films d'Hosoda, comme ceux de Miyazaki, sont parmi les derniers qui ont vraiment besoin de ce soutien. Bien sûr qu'il faut les soutenir, ne serait-ce que pour encourager les distributeurs (car c'est en fait eux qu'il faut convaincre en premier, bien plus que le grand public) à diffuser davantage d'animation, mais il y a bien plus de productions, à commencer par certaines bien de chez nous, qui ont besoin d'être mises en avant.

ecranlarge a écrit :avec ceux du studio Ghibli, principal ambassadeur chez nous de l’animation hexagonale

Hein?

ecranlarge a écrit :Si en apparence le combat est au centre de cette odyssée, il est ici bien plus question de connaissance intime de soi-même que d’exaltation martiale. Le virilisme du récit aventurier est ici détourné au profit d’une mise en avant de l’analyse, de la sensibilité et de l’intellect.

Je ne remets pas en question la richesse et l'originalité de ce traitement dans le film (d'autant que ce serait maladroit, puisque je ne l'ai pas encore vu) mais si on se contente de ce qui est écrit ici, ça ne paraît pas très "nouveau". Certes, ce n'est pas non plus si "banal" ou "commun", mais ce genre de traitement atypique du voyage initiatique, on le retrouve tout de même déjà dans pas mal d'oeuvres... Je pense que le film me surprendra, certes, et pourra montrer quelque chose de vraiment nouveau, mais ce n'est pas l'impression que donne ce passage.

ecranlarge a écrit :Jusque dans son traitement de l’animalité, Le Garçon et la Bête surprend et ravit, parvenant avec un art de la narration exceptionnel à renouveler un genre ultra-codifié.

La phrase est jolie, bien qu'un peu mal tournée à mes yeux...

ecranlarge a écrit :5°) Parce qu’il est temps de découvrir Mamoru Hosoda

Si les fans d’animation japonaise sont depuis longtemps familiers de ses travaux, on ne peut pas dire que le grand public ait encore véritablement fait connaissance avec cet auteur.

Après plusieurs sorties très discrètes, le réalisateur bénéficie enfin d’une visibilité satisfaisante et on s’en réjouit bien évidemment. On espère qu’à cette occasion, ses précédents films (La Traversée du Temps, Les enfants loups ou encore Summer Wars) pourront être redécouverts.

Je sais que je me répète, mais puisque l'article lui-même le fait, je ne vais pas me gêner. C'est sans doute l'un des points sur lequel l'auteur se trompe le plus: le succès d'Hosoda en France. Car ne lui en déplaise, les films d'Hosoda sortis dans nos latitudes ont remporté un bon succès. Certes relatif par rapport à celui des rouleaux compresseurs Disney-Pixar, mais tout de même un succès, et le manga adaptant Les enfants loups s'est même plutôt bien vendu chez nous. Summer Wars ou La Traversée du Temps n'ont pas besoin d'être "redécouverts", ils sont déjà bien connus, même si évidemment tout le monde ne les a pas vus. Oui, il faut sauter sur l'occasion pour franchir le pas si ça n'a pas été fait, aller voir ces films pour ceux qui ne les connaissent pas et sont intéressés, ou au pire, intrigués. Mais je le dis, et je le répète, Mamoru Hosoda est bien l'un des derniers qui a encore besoin chez nous qu'on lui propose de la visibilité supplémentaire. Il y en a bien d'autres qui sont, eux, réellement dans la nécessité.



Bon, passons ces grincheries de soirée, ce n'est pas très intéressant tout ça au final (même si ça m'énerve)... Malgré ces points noirs l'article m'aurait quand même je pense donné envie si je n'avais déjà prévu d'aller le voir! :p
Odi panem quid meliora. Ça ne veut rien dire, mais je trouve que ça boucle bien.

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104715
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Le Garçon et la Bête (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Scarabéaware » lun. janv. 11, 2016 12:27 pm

Euh...waow Artalok, tu y es bien allé là :mdr:
Bah dans tout ça je vais rebondir sur ce que tu dis par rapport au 5ème point. Moi ça m'a fait bizarre ce 5ème, sachant qu'il est pas non plus méconnu effectivement mais je me demande si c'est pas une 5ème raison pour en avoir une 5ème :mdr:. La raison la plus bidon parce qu'il en faut 5 lol
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Artalok
Les ruines de Mime
Les ruines de Mime
Avatar du membre
Messages : 2561
Enregistré le : mar. mai 27, 2014 4:36 pm
Localisation : Une caverne perdue du Nord (qui a désormais également un portail dimensionnel menant vers Lyon)
Contact :

Re: Le Garçon et la Bête (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Artalok » lun. janv. 11, 2016 7:26 pm

Je me rends compte que je n'y suis effectivement pas allé de main-morte avec cette article... C'était le soir en même temps, je devais avoir de l'énergie à revendre en râlant sur des détails... :lol:

Concernant cette 5e fameuse raison, j'ai l'impression en fait qu'on nous la sort à chaque fois qu'il y a un top de ce genre... Quel que soit l'oeuvre traitée, il nous invitent toujours à la fin à découvrir ou redécouvrir les autres oeuvres de l'auteur... Sauf que c'est plus ou moins bien présenté forcément (là, par exemple, c'est un peu à côté de la plaque) et surtout qu'au bout d'un moment, ça finit par devenir redondant d'un article à l'autre... Un comble pour un article qui cherche justement à nous vendre l'originalité du film! :mdr:
Odi panem quid meliora. Ça ne veut rien dire, mais je trouve que ça boucle bien.

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104715
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Le Garçon et la Bête (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Scarabéaware » lun. janv. 11, 2016 9:01 pm

Artalok en mode destructor :rire:

Oui puis oui voila, à force de donner des raisons comme ça ils restent trop à la surface et finissent pas se répéter sans vraiment se renouveler lol. Ils pourraient certainement pourtant trouver des arguments plus originaux mais bon.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339848
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Garçon et la Bête (de Mamoru Hosoda)

Messagepar phoenlx » dim. janv. 17, 2016 12:30 pm

moi je le verrai en sortie DVD je pense.

Voici la critique de Bakast
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104715
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Le Garçon et la Bête (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Scarabéaware » dim. janv. 17, 2016 1:21 pm

Oui c'est même plus que probable :siffle:

Moi je vais voir demain, je verrai la critique après :D
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104715
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Le Garçon et la Bête (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Scarabéaware » lun. janv. 18, 2016 4:41 pm

Je viens de le voir et j'en ressors plutôt content de ce que j'ai vu :D. Alors du coup je vais en dire mes impressions avec mes 5 bonnes raisons d'aller le voir tout d'abord :mrgreen:. On va faire plus original.
1) Parce qu'il peut faire penser légèrement à Star Wars, les bêtes étant les Jedi et les humains des Sith potentiels :mdr:
2) Parce que le film nous transpose un apprentissage à sa manière
3) Parce que le récit se joue des clichés c'est vrai, on peut le dire
4) Parce que qu'on a de quoi bien apprécier certains éléments cocasses
5) Parce que ce serait dommage de rater cette expérience et voir ce que nous y offre Mamoru Hosoda
Allez voila, j'ai bien apprécié somme toute, c'est vrai que par rapport à un Ghibli ça tranche nettement dans l'esthétique surtout avec des plans très réalistes au niveau de la ville. Entre le garçon et la bête qu'est Kumatetsu chacun prend de l'autre dans l'expérience qu'ils acquièrent tout deux, on est dans une relation qui dépasse agréablement la position maitre et élève. Sinon je disais la pensée pour Star Wars, disons que les bêtes voient les humains comme facilement corruptibles par les ténèbres. Ténèbres qui viendront d'ailleurs prendre une certaine forme, j'en dis pas plus. Qui plus est on a un élément qui a de quoi rapidement interloquer dès le début quand Ren fait son entrée dans le monde des bêtes. On a aussi une histoire de réincarnation qui trône par la. Bref, c'est à voir :D
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339848
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Garçon et la Bête (de Mamoru Hosoda)

Messagepar phoenlx » lun. janv. 18, 2016 7:39 pm

par rapport aux enfants loups tu es ressorti plus enthousiaste ? moins ?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104715
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Le Garçon et la Bête (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Scarabéaware » lun. janv. 18, 2016 7:52 pm

Alors on va pas parler en matière d'enthousiasme mais en matière d'émotion ;), du coup je dirai que je suis plus ressorti ému des enfants loups que de celui-ci :mrgreen:
Mais ça vaut quand même le coup d'oeil ;). Oh et au passage, on a une règle chez les bêtes qui est de ne pas dégainer le sabre :mrgreen:
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339848
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Garçon et la Bête (de Mamoru Hosoda)

Messagepar phoenlx » ven. janv. 29, 2016 2:05 pm

la vidéo de durendal,
il évoque non seulement le film mais l'esprit de l'animation japonaise en général, le club dorothée, et plein de choses, je suis pas mal d'accord avec toutes ses petites digressions

Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Chernabog
dieu réincarné
dieu réincarné
Avatar du membre
Messages : 8394
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Re: Le Garçon et la Bête (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Chernabog » ven. janv. 29, 2016 3:56 pm

Je l'ai vu ce matin.


Pas la peine de tourner autour du peau, c'est un nouveau chef d'oeuvre !


C'est beau, c'est intelligent, c'est épique, c'est drôle (mais vraiment ! Jamais Hosoda n'avait mis autant d'humour dans un de ses films et on rit de bon cœur à maintes reprises)


Bref, voyez-le, si vous êtes une personne de bon goût. Et qu'on fasse plus de pub pour des films comme ça plutôt que de faire des interview de Kev Adams, m*rde !!

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104715
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Le Garçon et la Bête (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Scarabéaware » ven. janv. 29, 2016 6:12 pm

Très bien Chernabog :super:, et c'est clair c'est un film qui vaut grandement d'être vu pour tout ce qu'il apporte, ce qu'il fait passer, vraiment bien appréciable :D
Et là du coup je viens aussi de regarder la vidéo de Durendal, il évoque les points techniques et reviens sur le message qui passe à travers Moby Dick, c'est très intéressant. J'avais déjà apprécié voir ceci en parlant plutôt de côté obscur, faudrait que je lise Moby Dick un jour pour d'autant mieux appréhender tiens. En tout cas il évoque très bien le film, soulève de bons points et je suis aussi bien d'accord avec les digressions qu'il fait, avec l'animation japonaise il y a une plus grande maturité, c'est pas l'animation bien trop enfantine qu'à déjà pu livrer Disney même si avec un regard d'adulte y a moyen de reprendre quelques petites choses. Mais bon c'est pas le plus concret qui soit et l'animation japonaise œuvre vraiment bien pour nous livrer quelque chose de fort, de très parlant. Bref, très bonne critique de sa part avec ce qu'il en développe autour :D :jap:
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104715
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Le Garçon et la Bête (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Scarabéaware » mar. mars 15, 2016 7:45 pm

Nous avons le film, qui sortira d'ailleurs prochainement en DVD, le manga mais aussi le roman qui va bientôt nous venir :mrgreen:

http://www.manga-news.com/index.php/actus/2016/03/15/Le-roman-Le-Garcon-et-la-Bete-chez-Kaze

Après le lancement du manga et en attendant la sortie du film en DVD et Blu-ray, Le Garçon et la Bête continue de faire l'actualité chez Kazé qui sortira le roman officiel de l'oeuvre.

Ecrit par le réalisateur Mamoru Hosoda lui-même, il proposera une plongée approfondie dans l'univers du film sur 320 pages et pour un prix de 13,29€.

Il sera disponible le 25 mai, soit en même temps que le tome 2 du manga et la même semaine que le film.


Voila pour qui veux :mrgreen:
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339848
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Garçon et la Bête (de Mamoru Hosoda)

Messagepar phoenlx » mar. mars 15, 2016 7:48 pm

un roman ? tiens donc, c'est pas courant de voir des romans adaptés d'animes ou de films d'animation ( en tout cas j'en ai jamais lu )
faut espérer qu'il soit traduit en français
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104715
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Le Garçon et la Bête (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Scarabéaware » mar. mars 15, 2016 7:51 pm

Euh...ben justement oui il sera traduit en français puisqu'il va sortir là en mai chez Kazé :mdr:
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339848
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Garçon et la Bête (de Mamoru Hosoda)

Messagepar phoenlx » mar. mars 15, 2016 8:50 pm

ah oui kazé donc la sortie française, cool
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Chernabog
dieu réincarné
dieu réincarné
Avatar du membre
Messages : 8394
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Re: Le Garçon et la Bête (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Chernabog » mar. mars 15, 2016 11:22 pm

phoenlx a écrit :un roman ? tiens donc, c'est pas courant de voir des romans adaptés d'animes ou de films d'animation ( en tout cas j'en ai jamais lu )



Les Enfants Loups avait eu droit au même traitement.

Regnak
Les silmarili
Les silmarili
Avatar du membre
Messages : 11917
Enregistré le : mer. févr. 09, 2005 4:07 pm
Localisation : dans le temple des gémeaux en train de jouer au poker avec mon frère

Re: Le Garçon et la Bête (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Regnak » ven. avr. 29, 2016 5:34 pm

Vu avec beaucoup de retard, vraiment un superbe film. Il était à 2 doigts de me faire tirer ma larmichette ce con. :lol:
Holland March: Munich.
Jackson Healy: What?
Holland March: Guy without his balls. A Munich.
Jackson Healy: Munich, is a city in Germany, Munich. München.
Holland March: You sure?
Jackson Healy: My dad was stationed there.
Holland March: Right. Hitler only had one ball.

"Avec Mel Gibson, je jouis et je suis dégouté en même temps." Yannick Dahan

Meleor
Les naugrim
Les naugrim
Avatar du membre
Messages : 10847
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Le Garçon et la Bête (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Meleor » lun. janv. 02, 2017 10:09 am

La larmichette c'est fait lol! :mdr: Sinon je l'ai vu en mangeant donc pas très bien et sur ma télé de 139cm.Ok c'est pas mal mais ça fait pas autant ciné donc je pourrais mieux juger quand j'aurai le projo et le BR! A revoir une deuxième fois de suite en mangeant!

Bon du coup j'ai pas fait comme je voulais à découvrir Hosoda dans l'ordre vu que je débute par le dernier. Oui il y a l'air d'avoir un style un peu différent de Ghibli. Mais je crierai pas au génie car en fait ça raconte une histoire très classique de récit d'apprentissage. C'est très touchant et poignant mais ne révolutionne pas le ciné comme la plupart des films d'ailleurs. Du coup pour l'instant ce sera 17-20! Sinon c'est bien Ren a bien grandi et a pris une belle allure de jeune homme svelte comme j'aime! En plus il a dit qu'il a des poils là ou il faut lol! :mdr: Oui c'est vrai il a des belles mèches de cheveux! :D Enfin bon en bR et en géant la baleine ça doit faire bien joli et il y a pas mal de thèmes ou je peut grandement me retrouver avec cette histoire de ténèbres.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339848
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Garçon et la Bête (de Mamoru Hosoda)

Messagepar phoenlx » lun. janv. 02, 2017 10:14 am

oui je te conseille Les enfants loups - ame & Yuki du même réalisateur ça devrait te plaire
c'est un réalisateur que j'aime beaucoup, je ne sais pas si je l'aime autant que Miyazaki ou Takahata par contre, mais il n'en est pas loin, tout dépendra aussi de ses prochains films s'il tient la durée :D j'ai été très séduit par certains, moins par d'autres, je crois que je lui préfère quand même Makoto Shinkai, ou des réalisateurs comme le regretté Satoshi Kon
je n'ai pas encore vu celui-ci par contre
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104715
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Le Garçon et la Bête (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Scarabéaware » lun. janv. 02, 2017 12:15 pm

J'ai bien apprécié le Garçon et la Bête, faudra vraiment que tu le vois Pho, mais je garde tout de même une bonne grosse préférence pour les Enfants loups qui m'avait encore un peu plus ému :D. Mais tout de même c'est du très bon Le Garçon et la Bête, bon pis Meleor ne pouvait que tomber sous le charme de Ren ^^. Maintenant oui revois le donc en étant bien concentré dessus, dans tous les cas c'est une belle réalisation qu'on a là avec une bonne façon de mener à la Baleine :D
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339848
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Garçon et la Bête (de Mamoru Hosoda)

Messagepar phoenlx » lun. janv. 02, 2017 12:19 pm

ouaip, j'essairai de le mater prochainement
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Films d'animation »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité