Pompoko (le chef d'oeuvre d'Isao Takahata)

Films d'animation asiatiques. Venez découvrir l'univers des grands réalisateurs japonais : Miyazaki, Matsumoto, Rintaro, Satoshi Kon, Mamuru Oshii ! Pénétrez le monde fascinant des studios Ghiblis ou encore des films d'animation coréens...
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339744
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Pompoko (le chef d'oeuvre d'Isao Takahata)

Messagepar phoenlx » mar. nov. 07, 2017 9:50 am

Image

Je l'ai enfin vu !!!

Ce film d'animation d'Isao Takahata est une petite merveille ! Je regrette de l'avoir découvert aussi tard, il égale voire dépasse à mon sens les plus grands et connus films de Miyazaki, c'est un petit bijou visuel, un petit bijou d'émotion, à la fois poignant, drôle par moment, et en même temps triste et nostalgique par son message et son constat sur la nature qui disparaît, et en plus il est truffé de plein de petites références aux créatures du folklore japonais comme les yokai (je dois avouer que ce qui m'a poussé à le voir enfin c'est mon vif intérêt ces jours-ci pour ces créatures fantastiques du folklore nippon et on a à ce titre de fort belles scènes qui titilleront bien ceux qui sont passionnés par tout ça :mrgreen: )

Image

Il faut d'ailleurs rappeler que les petites créatures qui sont au coeur du film, les Tanuki, sont des sortes de ratons laveurs transformistes (ci-dessous : leur forme raton laveurs) ils sont censés prendre l'apparence de divers autres animaux, choses, d'éléments de végétations voire d'humains pour se fondre parmi nous) il s'agit bien sûr comme vous le savez sans doute de créatures faisant vraiment partie du folklore nippon. Dès les premières secondes du film, je dois avouer que ça m'a fait un grand plaisir de constater que ça allait tourner autour d'eux (je n'avais quasiment rien lu du scénario de ce film avant, je ne le connaissais que de réputation, et c'est ainsi que d'entrée de jeu, il m'a happé par son sujet, par son atmosphère)

voici le synopsis (trouvé sur allocine.fr) :

Jusqu'au milieu du XXe siècle, les tanukis, emprunts d'habitudes frivoles, partageaient aisément leur espace vital avec les paysans. Leur existence était douce et paisible.
Mais le gouvernement amorce la construction de la ville nouvelle de Tama. On commence à détruire fermes et forêts. Leur habitat devenu trop étroit, les tanukis jadis prospères et pacifistes se font la guerre, l'enjeu étant de conserver son bout de territoire. Efforts dérisoires car la forêt continue de disparaître...
Les humains, avec qui ils ont appris à cohabiter, font preuve d'un expansionnisme inexpliqué. Les chefs de clans coordonnent la riposte. Un plan est établi sur cinq ans : le temps pour les animaux d'étudier les humains et de réveiller leur pouvoir de transformation. Il va falloir tenter d'effrayer les humains en évoquant peurs et superstitions. Les solutions les plus farfelues sont expérimentées...


Il est donc encore question d'écologie et de préservation de la nature, à l'instar de beaucoup d'autres films des studio Ghibli, l'habitat de ces petites créatures étant menacé par l'extension galopante de la ville de Tokyo toute proche, le film s'attache ainsi par la suite à décrire leur révolte et les choix qu'ils vont être amenés à faire pour s'adapter à cette situation tragique : Combattre les humains par des actions violentes ? les étudier pour essayer de les comprendre et trouver des solutions de contournement ? Leur faire comprendre par des moyens pacifistes qu'ils doivent cesser de faire disparaître la nature ? ou bien tout simplement, se fondre parmi eux et s'intégrer, comme on dit, les tanuki sont eux-même divisés dans ce combat et très vite on se rend compte qu'à travers ces petites créatures, c'est bien de nous dont il s'agit. J'y vois pour ma part une métaphore des humains et notamment d'une certaine société japonaise qui évolua à vitesse grand V dès les années 60 avec comme dans d'autres pays la disparition progressive de la ruralité au profit des grandes villes, et les éléments du folklore nippon reculant de plus en plus devant une approche rationnelle des choses. Le film parle aussi de cette confrontation rationalité / ésotérisme et folklore, et d'autres choses encore, par exemple de la problématique de la lutte armée, du terrorisme (les tanuki n'agissant pas toujours pour certains avec une grande douceur, certains de leurs actes nous renvoient à des problématiques bien humaines, surtout actuellement faisant échos à d'autres choses)

En bref un film d'animation très riche par ses thématique, régal visuel, émouvant, drôle, triste, beau, tout ça à la fois et avec une bande musicale qui marque aussi fortement les esprits, je pense que ceux parmi vous qui le découvriront se régaleront de certaines petites chansons bien croustillantes :mrgreen: Certaines scènes m'ont aussi bien fait rigoler notamment certaines transformations des tanuki (on trouve de tout parmi eux et si certains maitrisent parfaitement l'art de la métamorphose, d'autres sont de véritables cancres et ça donne certaines choses assez cocasses :lol: Mais malheureusement pour eux ces derniers seront aussi les moins bien armés pour survivre à la terrible situation qui leur tombe dessus, et ceci donne lieu à des scènes bien tristes par moment. Au niveau des drôleries, on a aussi des scènes bien cocasses centrées sur les roubignoles des tanuki (je vous laisse voir ça mais c'est pour le moins ... truculent :lol: )

Un conseil si vous ne le connaissez pas encore, n'hésitez plus une seule seconde et visionnez le de toute urgence !!!! Je me suis régalé
(Je l'ai visionné en VF soit dit en passant, et les doublages m'ont paru excellents, mais je compte le revoir un de ces jours en VO)
Au niveau du doublage et de la forme narrative, il faut d'ailleurs signaler qu'une bonne partie du film est marquée par une voix narrative qui relate les évènements (on pourrait penser que c'est une faiblesse du film mais pas du tout, ça s'intègre très bien à l'ensemble, tout en conférant à l'oeuvre un petit côté documentaire)

Je vais éviter d'en dire plus car je ne veux pas trop spoiler, regardez le !

quelques images du film

Image

Image

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

yoko
incendie des navires Teleri
incendie des navires Teleri
Avatar du membre
Messages : 12416
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Pompoko (chef d'oeuvre d'Isao Takahata !)

Messagepar yoko » mar. nov. 07, 2017 10:13 am

Si je le regarde ça sera uniquement pour le folklore japonais qui me fascine assez mais certainement pas pour ces discours pseudo écolo que l'on voit fleurir (c'est le cas de le dire) partout. Même dans les oeuvres de Miyazaki ce qui m'intéresse en premier ce sont les personnages, l'animation, l'ambiance des films d'animation japonaise, mais l'ode à la nature ne me parle absolument, j'exècre la nature, je la fuis...
Image

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339744
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Pompoko (chef d'oeuvre d'Isao Takahata !)

Messagepar phoenlx » mar. nov. 07, 2017 10:47 am

ah bon à ce point :shock: :shock:
non mais justement ce que je trouve subtil dans ce genre de films (et particulièrement dans celui-ci) c'est qu'on n'a pas des discours moralisateurs, c'est subtilement amené, non manichéen, on est quand même très loin des films écolo à l'occidentale (l'exemple le pire dans le genre moralisateur étant à mon sens certaines oeuvres d'arthus bertrand chez nous)

perso j'aime justement les oeuvres asiatiques car ils distillent ce message mais de manière beaucoup plus subtile et poétique en général.
j'ai d'ailleurs aussi tendance à préférer (mais plein d'autres raisons) Takahata à Miyazaki mais il est moins connu. Non sérieusement, ne reste pas sur tes préjugés et regarde ce film c'est un petit bijou.

Pourquoi tu n'aimes pas la nature yoko ? :(
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

yoko
incendie des navires Teleri
incendie des navires Teleri
Avatar du membre
Messages : 12416
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Pompoko (chef d'oeuvre d'Isao Takahata !)

Messagepar yoko » mar. nov. 07, 2017 11:52 am

La nature ce n'est pas que je ne l'aime pas, en fait c'est elle qui ne m'aime pas :mdr: et pour supporter mon environnement je dois prendre un traitement de cheval, entre l'asthme et l'allergie, les bronchodilatateurs et les antihistaminiques, c'est la galère. :siffle:

Au Japon, l'écologie n'est pas vue de la même manière que chez nous, mais ce qui me gène c'est la récupération des occidentaux et des fans français qui doivent au passage être écolos et vegan...
Image

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104678
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Pompoko (chef d'oeuvre d'Isao Takahata !)

Messagepar Scarabéaware » mar. nov. 07, 2017 12:07 pm

J'allais dire Yoko elle veut complètement briser des chaînes de traditionalisme et de conservatisme :mdr:. Mais bon, effectivement, si t'as ces problèmes de santé c'est pas forcément évident de pouvoir apprécier la nature dans ces conditions :?. Ça rend les choses compliquées pour un minimum d'amour envers la nature :transpire:. Après la nature n'est pas non plus la seule responsable, les activités humaines contribuent à pas mal développer ce genre de réactions :?.

En tout cas concernant ce film sinon, il est maintenant sur que je vais venir à le voir très prochainement, l'envie se fait fort plus présente de le visionner ^^, et puis il a tout ce qu'il faut pour me plaire ma foi, bon pis forcément on peut y percevoir la métaphore que tu soulignes et y voir bien des reflets de notre réalité à travers le message envoyé. Ah pis j'aime bien pour les Tanukis ^^.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".

Aeriale
chute de météorite !
chute de météorite !
Avatar du membre
Messages : 6544
Enregistré le : lun. juil. 02, 2007 5:39 pm
Localisation : Hasetsu
Gender :

Re: Pompoko (chef d'oeuvre d'Isao Takahata !)

Messagepar Aeriale » mar. nov. 07, 2017 12:23 pm

Ah tu vois je t'avais bien dit que tu ne le regretterais pas :super: Ce film est excellent, il est long mais on ne voit pas le temps passer. L'humour fonctionne à merveille et les moments d'émotions sont tout autant efficaces.
Image

This was the only thing I could think of to surprise you more than you've surprised me.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339744
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Pompoko (chef d'oeuvre d'Isao Takahata !)

Messagepar phoenlx » mar. nov. 07, 2017 1:04 pm

yoko a écrit :Au Japon, l'écologie n'est pas vue de la même manière que chez nous, mais ce qui me gène c'est la récupération des occidentaux et des fans français qui doivent au passage être écolos et vegan...

oui mais là c'est un tout autre sujet, et on ne peut pas accuser un AUTEUR de la récupération par certains fans ou groupes dans d'autres pays dont la France. Je pense qu'il faut justement sortir de la présentation médiatique de certaines oeuvres ici, et tout simplement se laisser bercer, apprécier le message de base (qui est pur et intéressant je trouve, on ne peut nier l'impact négatif énorme de l'urbanisation sur la nature, l'effet désastreux sur la terre, les animaux, les écosystèmes)
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104678
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Pompoko (chef d'oeuvre d'Isao Takahata !)

Messagepar Scarabéaware » mar. nov. 07, 2017 1:38 pm

Je suis d'accord avec Pho, après on ne peut nier qu'en France y en a beaucoup qui manquent de subtilité dans le genre et ont une vision simpliste au point que si on les écoutait il faudrait en revenir au Moyen Âge, de quoi ne pas trop s'étonner de certaines choses au passage, on se comprends :siffle:. Bon pis alors les Vegans, eux c'est franchement du gros extrémisme.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339744
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Pompoko (chef d'oeuvre d'Isao Takahata !)

Messagepar phoenlx » mar. nov. 07, 2017 2:03 pm

oui mais là ça n'a rien à voir le débat du topic est en train de partir dans quelque chose qui a peu à voir avec le film. Après il est clair et net que le propos du film, c'est l'écologie, c'est la nature, c'est la progression des villes (et notamment le contexte particulier japonais et de Tokyo) le tout mélangé à des notions de folklore, de shintoisme, et plein d'autres petites choses que vous verrez, par exemple la réflexion sur la lutte armée (comment se rebeller face à une situation injuste ? certains tanuki optent pour le terrorisme, d'autres pour d'autres voies, certains versent dans la méditation et une religiosité assez loufoque qui peut rappeler la réalité aussi :lol: )

tout ça pour dire que c'est un film en réalité subtil, drôle, malin, émouvant, triste, mélancolique, tout ça à la fois, et qui porte en lui un message certes et sacrément important (à mon sens) mais il le fait avec une subtilité et une sagesse très intéressante loin de certains films tendance écolo un peu lourdingues qui sortent parfois de nos contrées (Takahata est du reste humble dans sa démarche et est clairement conscient que son film aura bien du mal à faire bouger les choses, il l'a dit dans certaines interviews) bref, c'est un film à la fois beau, profond, émouvant et intelligent, et qui peut en tant que tel aussi se voir comme une belle oeuvre très distayante et truculente par moment. Franchement, si vous vous laissez arrêter par votre appréciation de la vision écolo qu'on a en France du style "les verts / Voynet" pour faire simple lol) et vous refusez de voir ce film à cause de ces préjugés, vous passez bêtement à coté de quelque chose de gros :mrgreen:

Au delà de ça, visuellement il est très beau, très coloré, les images tant de nature que d'esprits (les fameux yokai de la parade notamment) c'est très chouette à voir, les images de la nature notamment au début avant la progression de la ville sont très belles comme dans certains films de Miyazaki.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

yoko
incendie des navires Teleri
incendie des navires Teleri
Avatar du membre
Messages : 12416
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Pompoko (chef d'oeuvre d'Isao Takahata !)

Messagepar yoko » mar. nov. 07, 2017 4:54 pm

On ne mélange pas tout mais je préfère prévenir que guérir, au cas où les traumatisés de bambi :mdr: qui traînent ici et là, viendraient répandre leur morale à deux balles. Même si il faut ameuter du monde, ces gens sont des casses couilles intersidéraux.

Sinon pour en revenir au film :mrgreen: c'est effectivement du très bon y a pas à dire ça donne envie, j'avais du voir un jour une bande annonce qui m'avait subjugué, par le côté folklorique de l'histoire mais je trouverai bien un jour le DVD pour pas cher dans des solderies.
Image

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339744
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Pompoko (chef d'oeuvre d'Isao Takahata !)

Messagepar phoenlx » mar. nov. 07, 2017 4:57 pm

j'ai trouvé un you tubeur qui nous parle des yokai dans ce film : https://www.youtube.com/watch?v=_TKPDmwzMBg

je vais regarder un peu ce qu'ils disent dans mon bouquin sur les yokai, mais je crois qu'il y en a encore plus que ceux qu'il évoque j'en avais repéré pas mal
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339744
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Pompoko (chef d'oeuvre d'Isao Takahata !)

Messagepar phoenlx » jeu. nov. 09, 2017 11:24 pm

Ce soir là, le vieux bonze
approchant les dix siècles,
décida fatigué, d'abandonner ce monde.
Pour faire ces adieux, il étendi ses bourses,
au rythme cadencé, de ses chers Tanukis.
Puis il les transforma en vaisseau du bonheur.

Il fit mettre à son bord les trésors les plus rares.
Les ors et les joyaux enflaient la coque vermeille.
Le bateau s'eloigna laissant l'obscur rivage;
et cingla tristement vers l'empire lumineux,
emportant avec lui, Tanukis
qui célébraient la vie de leurs chants mélodieux.

Sous la lune complice, le vaisseau du bonheur
voguait au fil du vent, le long de la rivière qui traversait Tama.
La grand voile se gonflait telle un géant poumon
et poussait le navire vers l'océan d'amour.
La lune se reflétait sur le fleuve sans vague
eclairant de cent feux la voie des mille bonheurs.

À bord les tanuki frappaient comme un tambour
leurs ventres rebondis, envoutés par la flûte, le gong, le shamisen
Couverts d'or et d'argent, sur leur vaisseau précieux
les tanukis délaissaient leurs forêts incertaines,
illuminant la nuit d'un rêve merveilleux.

Leurs amis transformistes attroupés sur les rives,
les yeux remplis de larmes font leurs derniers adieux
songeant aux jours heureux dans les années prospères
où ils vivaient en frères, protégés par les dieux.
La brume printannière comme un songe nocturne
enveloppe les marins qui contemplent le ciel.

Bercé par la lune le boudha eternel les attend.
C'est la fin de la route
pour quitter ce monde sans espoir de retour
dans un grand tourbillon.
Les Tanukis sont morts
grisés par la musique sur leur vaisseau fantôme,
les Tanukis sont morts.

Tanuki ordinaire
tu as quitté la terre sans espoir de retour.
Tanuki, tu es mort.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104678
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Pompoko (chef d'oeuvre d'Isao Takahata !)

Messagepar Scarabéaware » ven. nov. 10, 2017 12:02 am

Allez, je me le suis vu ce soir, pour ma part je reste tout de même à une grande préférence pour l'excellence de Princesse Mononoke et Nausicaa du côté de Miyazaki mais avec Pompoko, il faut reconnaître que Takahata nous livre une très belle fable, superbe et bien poignante avec le combat que livrent ses Tanukis pour leur survie face à l'urbanisation galopante qui réduit considérablement leur environnement, je vais même dire leur niche écologique tant qu'à faire :mrgreen:. Pendant un bon moment on est tout de même beaucoup dans la drôlerie, quand ils se livrent bataille c'est très cocasse d'ailleurs, on enchaine pas mal de situations plutôt marrantes avant de se positionner sur un ton un peu plus sérieux vis à vis de ce qu'il faudrait finalement faire avec les différentes options possibles. En tout cas on peut dire qu'ils mettent bien du cœur à l'ouvrage pour tenter d'empêcher la destruction de leur environnement même si on a de la manière qui peut être discutable lol. M'enfin bon on brosse un large spectre d'actions diverses et variées, de réactions aussi, qui nous font penser à beaucoup de choses et forment tout un reflet, l'effet miroir est on ne plus présent, bien des aspects sociétaux sont mis en avant et allez vaut mieux pas trop forcément penser surtout au contexte actuelle, pour le terrorisme on fera mieux de parler d’écoterrorisme qui est l'apanage d'autres type d'individus valant un peu mieux que certains autres :siffle:. Enfin bref, on passe vraiment quelques bons moments et d'autres plus tristes, quand vient la parade c'est très agréable à voir tout ce défilé, l'organisation de cet évènement pour tenter une sensibilisation, on a de quoi voir de nombreuses créatures du folklore japonais ce qui est tout à fait appréciable, par contre ça demande beaucoup d'énergie comme on peut le voir.
D'ailleurs le Grand Maître qui trouve la mort à ce moment là, son âme serait pas récupérée par la Princesse Kaguya à tout hasard ? :shock:. Ou alors c'est autre chose qui passe :penseur:.
C'est vraiment à nous donner des scènes qui valent grandement le coup d’œil et c'est assez marrant avec les deux types qui discutent de telles visions avant de se rendre compte de ce qu'il se produit :lol:. Pis alors, le truc que j'ai beaucoup aimé dans tout ça c'est la vision d'un train spatial lol. Alors on peut songer au Galaxy Express 999 et donc un clin d'oeil à Matsumoto mais il ne faut certainement pas oublier la nouvelle de base qui l'a inspiré, Train de nuit dans la voie lactée : https://fr.wikipedia.org/wiki/Train_de_nuit_dans_la_Voie_lact%C3%A9e. Du coup pour la référence je sais pas vraiment à quoi il faut s'en tenir :mrgreen:. Mais bon on se fait une idée quand même :D.



Et puis nous avons l'aspect récupération de l'évènement, on retrouve bien de l'opportunisme comme il peut être caractéristique parfois dans nos sociétés pour une mise à profit et ma foi c'est aussi intéressant pour tâter de la ruse du renard. Et en parlant de renard on en voit un qui ce sera bien fait entouré :lol:, si parmi les Tanukis nous en auront eu un qui aura pris une forme très sexy, avec du renard là c'est le véritable harem :rire:. C'est là qu'on apprécie d'autant plus une certaine pureté des Tanukis sur ce coup lol.
Y a une belle petite richesse dans tous les cas, on se laisse bien prendre et savourer l'ambiance, être bercé par la musique, la volonté de survie à y arriver d'une manière où d'une autre en finissant par s'adapter à la situation sans tout oublier. J'aime assez ce que ça nous donne dans son ensemble, c'est une belle œuvre qui vaut franchement le coup d’œil à tâter ce qu'elle livre et garder à l'esprit un respect qu'il ne faut pas négliger :D.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339744
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Pompoko (chef d'oeuvre d'Isao Takahata !)

Messagepar phoenlx » sam. nov. 11, 2017 4:55 pm

ahhh j'avais pas vu le remontage de topic, tu l'as vu du coup c'est cool, content qu'il t'ait plu :super:

Oui pour le train qui passe dans le ciel j'avais oublié d'en parler mais ça m'a évidemment beaucoup fait penser à Galaxy Express 999, c'est peut-être un clin d'oeil à ceci mais comme tu le précises à juste raison, ça pourrait etre un clin d'oeil à l'oeuvre plus ancienne qui inspire Matsumoto lui-même (train de nuit dans la voie lactée) qu'il faut qu'on récupère d'ailleurs :super:

Et pour la scène faisant suite à la mort du grand maitre emporté dans les cieux, j'ai moi aussi pensé énormément au conte de la princesse Kaguya (et à princesse Millenium de Matsumoto pour le coup mais tout ça est lié)

tiens sinon, j'avais posté ce petit morceau dans le topic des musiques qu'on écoute mais c'était passé apparemment inaperçu je vais le reposter ici, il s'agit d'une petite contine pour enfants qui est reprise dans le film !

Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104678
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Pompoko (chef d'oeuvre d'Isao Takahata !)

Messagepar Scarabéaware » sam. nov. 11, 2017 5:47 pm

Faudrait qu'on puisse se voir le film oui, moi j'aimerais bien récupérer le livre également, mais bon, c'est de la grosse rareté :mdr:.

Oh pis tiens j'ai pas spécialement pensé à Princesse Millenium mais pourquoi pas oui, effectivement c'est lié, mais la base c'est Kaguya quand même.

Ah pis le topic des musiques je le regarde vraiment peu voir pas du tout celui là. En tout cas j'aime beaucoup l'air de cette contine :super:
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339744
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Pompoko (chef d'oeuvre d'Isao Takahata !)

Messagepar phoenlx » sam. nov. 11, 2017 6:00 pm

oui, tiens je vais rappeler aussi le lien vers le topic sur les créatures du folklore japonaises notamment les divers yokai : viewtopic.php?f=154&t=5006
(où j'ai un peu évoqué les tanuki mais aussi d'autres yokai qui apparaissent dans le film, j'en évoquerai d'autres dans la semaine, il y en a plein notamment dans la scène de la parade :mrgreen: )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

yoko
incendie des navires Teleri
incendie des navires Teleri
Avatar du membre
Messages : 12416
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Pompoko (chef d'oeuvre d'Isao Takahata !)

Messagepar yoko » jeu. nov. 30, 2017 8:46 am

Bon j'en ai vu la moitié, je n'ai pas pu aller au delà, le pseudo discours écolo ne m'a pas envoyé de signaux :mdr: je me suis ennuyée... Oui c'est sympathique ces petits tanuki qui veulent sauver leur montagne mais je n'ai pas été touché par la grace... Bon c'est vrai pour ma défense je n'ai jamais aimé l'anthropomorphisme même dans la BD avec Blacksad, ça m'a gêné un peu, tous ces animaux auquel on prête des sentiments et des particularités humaines, ça ne me parle pas, un animal a un instinct pas une conscience... Bref, je préfère nettement Le tombeau des lucioles qui est vraiment un chef d'oeuvre même si c'est triste à pleurer. :cry:
Image

SauronGorthaur
Tol Sirion
Tol Sirion
Avatar du membre
Messages : 70462
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Pompoko (le chef d'oeuvre d'Isao Takahata)

Messagepar SauronGorthaur » dim. avr. 15, 2018 6:37 pm

quand la fiction rejoint tragiquement et dramatiquement la réalité:

Un sanctuaire visible dans un Ghibli rasé pour un Parking ?

Le 5 avril dernier Isao Takahata, le réalisateur et co-fondateur du studio Ghibli nous quittait à l’âge de 82 ans. Au même moment, certains songent à détruire un sanctuaire shinto apparaissant dans son film Pompoko pour le remplacer par… un parking. Un projet qui fait tristement écho à l’histoire même du film. Au Japon, on a du mal à avaler l’idée.



http://japanization.org/un-sanctuaire-apparaissant-dans-un-ghibli-rase-pour-un-parking/
(En temps partiel en ce lieu)

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339744
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Pompoko (le chef d'oeuvre d'Isao Takahata)

Messagepar phoenlx » dim. avr. 15, 2018 6:39 pm

:facepalm: c'est triste mais j'ai peur que ça finisse par se faire, dans un monde où il y a de plus en plus de bagnoles et où les gens s'éloignent des espaces contemplatifs comme les sanctuaires
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104678
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Pompoko (le chef d'oeuvre d'Isao Takahata)

Messagepar Scarabéaware » dim. avr. 15, 2018 9:07 pm

Tain...non mais ils ont vachement bien choisi leur moment pour avoir cette idée :empereur:. A croire qu'ils attendaient la mort de Takahata ceux qui ont ce projet dans leurs cartons :siffle:.
Allez on peut toujours espérer que les opposants aient gains de cause...
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


yoko
incendie des navires Teleri
incendie des navires Teleri
Avatar du membre
Messages : 12416
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Pompoko (le chef d'oeuvre d'Isao Takahata)

Messagepar yoko » dim. avr. 15, 2018 9:08 pm

En France on a le même problème avec les églises, monuments sacrés qui finissent détruites pour mettre des supermarchés ou des parking...
Image

Maedhros
Le serment de Felagund
Le serment de Felagund
Avatar du membre
Messages : 14060
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Pompoko (le chef d'oeuvre d'Isao Takahata)

Messagepar Maedhros » dim. avr. 15, 2018 9:25 pm

yoko a écrit :En France on a le même problème avec les églises, monuments sacrés qui finissent détruites pour mettre des supermarchés ou des parking...


Pour des condos chez nous.
When humanity stands strong and people reach out for each other... there's no need for gods.

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104678
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Pompoko (le chef d'oeuvre d'Isao Takahata)

Messagepar Scarabéaware » dim. avr. 15, 2018 9:28 pm

Oui et pendant ce temps on a certains autres bâtiments religieux qui se construisent :siffle:.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339744
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Pompoko (le chef d'oeuvre d'Isao Takahata)

Messagepar phoenlx » dim. avr. 15, 2018 11:57 pm

au Japon aussi tu crois ?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

yoko
incendie des navires Teleri
incendie des navires Teleri
Avatar du membre
Messages : 12416
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Pompoko (le chef d'oeuvre d'Isao Takahata)

Messagepar yoko » lun. avr. 16, 2018 8:29 am

Non pas au Japon mais en France oui
Image

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339744
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Pompoko (le chef d'oeuvre d'Isao Takahata)

Messagepar phoenlx » lun. avr. 16, 2018 8:49 am

ah oui c'est sûr :siffle:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

SauronGorthaur
Tol Sirion
Tol Sirion
Avatar du membre
Messages : 70462
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Pompoko (le chef d'oeuvre d'Isao Takahata)

Messagepar SauronGorthaur » lun. avr. 16, 2018 9:25 am

en Ecosse ils ont vendu des églises qui maintenant sont des auberges de jeunesse, des restaurants ou des boîtes de nuit, moi ça je trouve ça cool, c'est du "recyclage" intelligent, le bâtiment est pas détruit, mais comme il servait plus, il a trouvé une nouvelle utilité :lol:
(En temps partiel en ce lieu)

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339744
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Pompoko (le chef d'oeuvre d'Isao Takahata)

Messagepar phoenlx » lun. avr. 16, 2018 9:32 am

oui ça c'est logique à la limite
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

yoko
incendie des navires Teleri
incendie des navires Teleri
Avatar du membre
Messages : 12416
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Pompoko (le chef d'oeuvre d'Isao Takahata)

Messagepar yoko » lun. avr. 16, 2018 11:27 am

Oui ici un particulier a acheté une église pour en faire une maison d'habitation mais en gardant la structure et le bâtiment d'origine, il habite dans l'église
Image

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104678
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Pompoko (le chef d'oeuvre d'Isao Takahata)

Messagepar Scarabéaware » lun. avr. 16, 2018 12:18 pm

SauronGorthaur a écrit :en Ecosse ils ont vendu des églises qui maintenant sont des auberges de jeunesse, des restaurants ou des boîtes de nuit, moi ça je trouve ça cool, c'est du "recyclage" intelligent, le bâtiment est pas détruit, mais comme il servait plus, il a trouvé une nouvelle utilité :lol:


Oui voila, c'est de la bonne reconversion, au moins on conserve le patrimoine bâti et on lui donne une autre fonction. Par contre boîte de nuit, bof :lol:.

Oh pis tiens, ça me fait penser qu'en France on a un couvent qui a été reconverti en restau avec les serveuses habillées en bonnes sœurs, mes parents y avaient été avec des amis, et apparemment on y mange bien :mdr:. Moi j'aimerais bien pouvoir tester un jour :lol:.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".



Retourner vers « Films d'animation »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité