Mirai, ma petite soeur (de Mamoru Hosoda)

Films d'animation asiatiques. Venez découvrir l'univers des grands réalisateurs japonais : Miyazaki, Matsumoto, Rintaro, Satoshi Kon, Mamuru Oshii ! Pénétrez le monde fascinant des studios Ghiblis ou encore des films d'animation coréens...
Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104860
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Mirai, ma petite soeur (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Scarabéaware » lun. janv. 15, 2018 6:55 pm

Prochain film à sortir du réalisateur Mamoru Hosoda après le Garçon et le bête, il sera dans les salles japonaise le 20 Juillet 2018 et probablement en France pour 2019.



Synopsis :

Nous suivons les émotions d’un enfant de 4 ans qui doit faire face à l’arrivée d’une petite sœur dans sa famille et qui a peur de recevoir moins d’amour de la part de ses parents. Il découvre dans son jardin une passerelle qui lui permet de voyager dans le temps et de rencontrer sa mère alors qu’elle n’était qu’une enfant et son grand-père à l’époque où il était un jeune homme. Cette aventure remplie de fantaisie permet au garçon de changer de perspective et de l’aider à devenir le grand frère qu’il est censé être.


Courte bande annonce en attendant d'avoir un peu plus long pour ce film de relation frère et sœur :mrgreen:



Et un brin d'interview de Mamoru Hosoda :D : http://www.mangamag.fr/actualite/actual ... e-devoile/

Mamoru HOSODA a confié à Variety : « Il y a un fil commun dans les thèmes de mes films, La Traversée du Temps concerne les jeunes, Summer Wars porte sur la famille, Les Enfants Loups – Ame & Yuki porte sur la maternité, le sujet du film Le Garçon et la Bête est celui du père, et mon nouveau film concerne la relation entre frère et sœur. Mirai parle d’un garçon qui réclame l’amour de ses parents. »

Le réalisateur japonais a déclaré que ce projet était très personnel et s’inspirait de sa propre expérience en tant que père de deux jeunes enfants, mais le film est également censé avoir un attrait universel comme le réalisateur nous y a habitué.
« Je m’efforce toujours de faire des films qui ont une dimension universelle dans le choix des sujets ainsi que dans les dialogues », a déclaré HOSODA qui indiquait en octobre dernier : « Je n’ai jamais eu l’occasion de prendre un verre ou un repas seul avec mon père, il n’était presque jamais à la maison et, en tant que père, son existence était ambiguë ».
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".

yoko
incendie des navires Teleri
incendie des navires Teleri
Avatar du membre
Messages : 12434
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Mirai no Mirai (de Mamoru Hosoda)

Messagepar yoko » mar. janv. 16, 2018 5:01 pm

Sympa ce petit film
Image

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104860
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mirai no Mirai (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Scarabéaware » ven. mars 02, 2018 6:04 pm

Oui ça devrait être pas mal ^^

Il est d'ailleurs sorti une nouvelle bande annonce aujourd'hui :mrgreen:

https://www.manga-news.com/index.php/ac ... i-du-Futur

Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104860
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mirai, ma petite soeur (Mirai no Mirai de Mamoru Hosoda)

Messagepar Scarabéaware » mar. avr. 17, 2018 1:01 pm

Droits acquis en France et il y aura donc une AVP mondiale à Cannes :mrgreen:. Après pour la diffusion en France ça viendra certainement plus tard :siffle:

https://www.manga-news.com/index.php/ac ... -en-France



Souvent acclamé par le public et la critique, Mamoru Hosoda (La Traversée du Temps, Summer Wars, Les Enfants Loups, Le Garçon et la Bête) sera bientôt de retour en France avec son nouveau film, Miraï no Miraï !

Ce sont les sociétés WildBunch Distribution, @Anime et Charades qui viennent d'annoncer la bonne nouvelle. Pour l'occasion, le long-métrage sera renommé dans notre pays Miraï, ma petite sœur.

Attendu dans les salles de cinéma japonaises le 20 juillet, le film sera présenté en avant-première mondiale à la Quinzaine des Réalisateurs lors du prochain Festival international du film de Cannes.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 340098
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mirai, ma petite soeur (Mirai no Mirai de Mamoru Hosoda)

Messagepar phoenlx » mar. avr. 17, 2018 8:33 pm

super, il semble y avoir un beau programme à Cannes, je suis en train de le découvrir
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104860
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mirai, ma petite soeur (Mirai no Mirai de Mamoru Hosoda)

Messagepar Scarabéaware » mer. avr. 18, 2018 9:32 pm

Oui, on a de quoi apprécier que ça y soit intégré, et faudra que je regarde aussi un peu plus le programme.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104860
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mirai, ma petite soeur (Mirai no Mirai de Mamoru Hosoda)

Messagepar Scarabéaware » mer. juin 06, 2018 11:27 am

Passage par Cannes puis par le Festival du film d’animation d’Annecy, sortie au Japon en juillet 2018 et dans nos salles le 26 décembre 2018, finalement ça viendra assez vite :mrgreen:

Image
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


yoko
incendie des navires Teleri
incendie des navires Teleri
Avatar du membre
Messages : 12434
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Mirai, ma petite soeur (Mirai no Mirai de Mamoru Hosoda)

Messagepar yoko » mer. juin 06, 2018 11:31 am

Cool, par contre je me faisais une réflexion sur les animes à la télé, l'année dernière sur Arte quand même, j'ai vu plusieurs animes même un Miyazaki et là cette année que dalle, rien de rien, c'est dommage
Image

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104860
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mirai, ma petite soeur (Mirai no Mirai de Mamoru Hosoda)

Messagepar Scarabéaware » mer. juin 06, 2018 12:09 pm

Oui là c'est un peu de désert niveau programmation de ce genre sur Arte, une soirée spéciale ne serait pas de refus. Enfin remarque, je suis plus sur, ils ont quand même rendu hommage à Takahata non ? :penseur:
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


yoko
incendie des navires Teleri
incendie des navires Teleri
Avatar du membre
Messages : 12434
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Mirai, ma petite soeur (Mirai no Mirai de Mamoru Hosoda)

Messagepar yoko » mer. juin 06, 2018 12:41 pm

Non j'ai rien vu en tout cas
Image

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104860
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mirai, ma petite soeur (Mirai no Mirai de Mamoru Hosoda)

Messagepar Scarabéaware » ven. oct. 19, 2018 2:19 pm

Le film sortira dans nos salles le 26 décembre 2018, je replace ici la bande annonce VF :D

Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104860
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mirai, ma petite soeur (Mirai no Mirai de Mamoru Hosoda)

Messagepar Scarabéaware » mer. nov. 14, 2018 12:42 pm

Petite critique qui date du Festival d'Annecy :mrgreen:

http://www.premiere.fr/Cinema/Annecy-2018-Mirai-ma-petite-soeur-est-d-une-richesse-incroyable-critique

mirai.jpg
mirai.jpg (49.67 Kio) Vu 574 fois


Une chronique familiale aussi surprenante qu'émouvante, par le réalisateur des Enfants loups.

Une ritournelle pop, une ville vue du ciel, une série de photos de famille... En quelques secondes, Miraï, ma petite sœur place le curseur de l'émotion dans le rouge, à l'instar de Là-haut : la comparaison entre le nouveau film de Mamoru Hosoda (Les Enfants loups) et la plus grosse chialade de Pixar n'est pas fortuite. Les deux films commencent comme des chroniques réalistes avant de s'embarquer pour les loopings d'une grande aventure animée. Jugez-en plutôt : Kun, un petit garçon, voit sa vie perturbée par l'arrivée d'une petite sœur. Après une grosse colère, il se réfugie dans le jardin familial et de là s'embarquera pour de fréquents voyages dans un monde magique...

A partir de ce postulat, Miraï, ma petite sœur accepte tout sauf d'être prévisible. Pas de structure en trois actes, de schéma paresseux, de gimmick de scénariste ou de "voyage du héros" usé à la corde. Hosoda refuse d'être facile, ce qui déroutera peut-être les spectateurs s'attendant à un film d'aventures pour toute la famille : un paradoxe tant Miraï est un film purement familial qui traverse et qui transcende tous les âges. D'une richesse incroyable, le métrage passe donc d'un registre à l'autre, du réalisme au fantastique, parfois dans la même séquence ou le même plan. S'il se disperse parfois comme par peur de ne rien rater et de tout concentrer (on passe d'un flashback pendant la Seconde guerre mondiale à une séquence dingo dans une gare au sein d'un univers parallèle), Hosoda parvient avec ce magnifique Miraï à concentrer l'une des forces essentielles du cinéma d'animation : mettre tout l'univers d'un film sur le même niveau de réalité.

Présenté en compétition au Festival du Film d'animation d'Annecy et à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes 2018, Miraï, ma petite sœur sortira le 26 décembre prochain.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


yoko
incendie des navires Teleri
incendie des navires Teleri
Avatar du membre
Messages : 12434
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Mirai, ma petite soeur (Mirai no Mirai de Mamoru Hosoda)

Messagepar yoko » mer. nov. 14, 2018 5:01 pm

Bah oui ça sort le 26 décembre, la m.euf qui poste des news mais qui les lit pas :lol: bref ça ne doit pas être mal comme film.
Image

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104860
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mirai, ma petite soeur (Mirai no Mirai de Mamoru Hosoda)

Messagepar Scarabéaware » mer. nov. 14, 2018 7:30 pm

:mdr:, oh pis oui ça semble plutôt prometteur quand au développement qu'on devrait avoir sur cette relation entre frère et sœur ^^.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104860
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mirai, ma petite soeur (Mirai no Mirai de Mamoru Hosoda)

Messagepar Scarabéaware » jeu. déc. 20, 2018 11:24 am

Nyusu Show sur le semi-autobiographique qu'est Miraï :D

Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104860
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mirai, ma petite soeur (Mirai no Mirai de Mamoru Hosoda)

Messagepar Scarabéaware » jeu. déc. 20, 2018 5:45 pm

A signaler, ce qui est de plus en plus le cas, qu'on aura également la version roman chez Pika :D.

https://www.manga-news.com/index.php/actus/2018/12/20/Le-roman-de-Mirai-ma-petite-soeur-sortira-chez-Pika


Alors que le film Miraï, ma petite soeur de Mamoru Hosoda sera en salles dans moins d'une semaine, et après la sortie de l'album illustré aux éditions nobi nobi !, Pika Edition annonce la sortie du roman en France.

Ode à l’imagination la plus débordante, ce roman a été écrit par Mamoru Hosoda lui-même, et illustre la puissance des liens familiaux qui transcendent le temps et l’espace.

Reprenant l'histoire du film, ce roman de 240 pages sera en vente à partir du 9 janvier 2019 au prix de 14,95€, et il sera traduit par Tomoko Seigneurgens.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104860
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mirai, ma petite soeur (Mirai no Mirai de Mamoru Hosoda)

Messagepar Scarabéaware » lun. déc. 24, 2018 6:27 pm

Les éditions DVD et BR sont déjà annoncées.

https://www.manga-news.com/index.php/ac ... VD-Blu-ray


Alors qu'il sortira dans nos salles de cinéma ce mercredi 26 décembre, le film d'animation Miraï, ma petite soeur de Mamoru Hosoda est d'ores et déjà prévu sur support physique chez l'éditeur @Anime !

Le long métrage sera disponible à partir du 26 avril 2019 en trois éditions différentes : DVD( 19,99€), Blu-ray (24,99€), et collector. Concernant cette dernière édition, le contenu et le prix seront dévoilés plus tard. Les deux autres versions, elles, sont déjà en précommande sur le site de l'éditeur.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104860
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mirai, ma petite soeur (Mirai no Mirai de Mamoru Hosoda)

Messagepar Scarabéaware » mer. déc. 26, 2018 7:41 pm

Petite interview de Mamoru Hosoda qui évoque au passage par rapport à Ghibli et la difficulté de se faire sa place entre Miyazaki et Takahata.

https://next.liberation.fr/cinema/2018/ ... li_1699686



Admirateur puis rival de ses maîtres Miyazaki et Takahata, le Japonais a fondé en 2011 sa propre structure afin de cultiver sa singularité.
Mamoru Hosoda. Photo Paul Katzenberger

Rencontré en juin au festival d’Annecy, le cinéaste japonais revient sur les motivations intimes de Miraï, ma petite sœur, son rapport au fantastique et précise les contours du studio Chizu qu’il a fondé après son houleux départ du giron Ghibli.

Il y a trop de détails dans les scènes quotidiennes de Miraï pour que cela ne provienne pas de votre foyer…

Oui, cette histoire est profondément liée à mon expérience. Lorsque mon deuxième enfant est né, l’aîné a réagi comme si on l’avait privé de tout amour. En tant que fils unique, j’ai trouvé cette réaction d’une telle violence qu’il m’a semblé intéressant de la creuser. Les images clés de Miraï, je les dois à mes enfants. Comme ce bonhomme en papier découpé lors de la scène de la gare, qui a été créé par Tupera Tupera, un auteur de livres jeunesse que mon fils adore.

Pourquoi avoir toujours recours au truchement du fantastique pour dire les relations humaines ?

C’est vrai que mes films sont toujours empreints d’une irréalité. Derrière la métaphore, il me semble que des miracles se produisent tous les jours. La frontière entre réel et onirique est plus prosaïque et nuancée que ce qu’on imagine. Par exemple, la crise de natalité que traverse le Japon rend la vie avec un nouveau-né plus fantastique que bien des mondes imaginaires. Dans le film, c’est un jardin qui sert de porte d’entrée vers l’imaginaire. Mais ce n’est qu’une forme, assez classique d’ailleurs, que l’on trouve fréquemment dans la littérature anglaise. Ce qui m’intéresse, c’est le monde qui se cache au-delà et la recherche d’identité qui s’y joue.

Avec le temps, vos films semblent de plus en plus destinés aux enfants…

Je m’adresse d’abord au public qui ressemble au personnage principal. Les lycéens pour la Traversée du temps, les 10-11 ans avec le Garçon et la Bête… Ici, j’aimerais parler en priorité aux enfants de maternelle. Mais c’est un grand écart : il faut penser au public le plus proche du personnage et au plus éloigné. Même si je fais quelque chose de profondément japonais, il m’importe qu’il puisse toucher une Brésilienne qui vit à la campagne.

En 2011, vous avez fondé Chizu, votre propre studio. Est-ce que cette structure est appelée à s’ouvrir à d’autres cinéastes, comme Ghibli a tenté de le faire ?

La première fois que je suis venu à Annecy, il y a douze ans, un journaliste m’a demandé si j’étais «post-Miyazaki». Je me pose toujours cette question. Avant de devenir mes rivaux, Miyazaki et Takahata étaient mes héros. Chaque fois que l’on me compare à eux, ça me heurte, mais lors de la présentation cannoise de Miraï, je n’ai pu m’empêcher de prononcer le nom d’Isao Takahata parce qu’une veillée en son hommage était organisée ce jour-là à Tokyo. Depuis sa mort [le 5 avril, ndlr], quelque chose a changé en moi. J’ai très envie de prendre le relais de Takahata. Il faut partager ce qu’il nous a laissé. Après, quant à savoir si j’ai toujours de la rancune contre Ghibli…

Et le studio Chizu ?

Autrefois, j’ai travaillé pour Toei Animation, un grand studio commercial. J’ai tenté d’y faire des films différents mais au Japon, pour développer une esthétique ou une pensée, il faut sa propre structure. Le studio Chizu m’était indispensable afin de mettre sur pieds les films que je souhaitais réaliser. Cependant, un studio n’a pas de valeur en soi, il ne compte que parce qu’il est au service d’une personne. Je ne devrais peut-être pas dire ça, mais regardez les productions Ghibli : à l’exception de ceux de messieurs Takahata et Miyazaki, est-ce que vous trouvez un seul de leurs films intéressant ? Non. Parce qu’il est impossible d’y apporter une sensibilité divergente à ses deux fondateurs. La raison pour laquelle j’ai été licencié et n’ai pu réaliser le Château ambulant, c’est qu’il y a eu un conflit entre l’originalité de ma sensibilité et la politique du studio. Les autres réalisateurs qui y travaillent n’ont pas rencontré ce type de conflit, précisément parce qu’ils n’ont aucune originalité.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104860
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mirai, ma petite soeur (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Scarabéaware » sam. mars 09, 2019 12:16 pm

Petite vue sur la superbe édition collector joliment bien fournie de Miraï :mrgreen: :saute:

https://www.manga-news.com/index.php/actus/2019/03/08/Les-editions-collector-et-exclusives-de-Mirai-ma-petite-soeur-se-devoilent

Image

On le savait déjà: Miraï, ma petite soeur, le dernier film en date de Mamoru Hosoda, sortira sur support physique dès le 26 avril chez @Anime, en DVD simple et Blu-ray simple, mais aussi en une édition collector dont le contenu restait à définir (lire la news).

Désormais, toutes les informations nécessaires sont tombées, que ce soit sur le contenu du collector, mais aussi sur la sortie d'autres éditions exclusives à certaines enseignes.

Le collector combo Blu-ray/DVD sera vendu 39,99€ et proposera en suppléments un livre de 40 pages, l'affiche japonaise, 5 cartes collector dont un certificat d'authenticité numéroté, et un 3e disque contenant environ 2h de bonus vidéo : Les coulisses de Cannes (7min), une interview du réalisateur (37min), le making of (21min), un repérage dans la préfecture de Toyama (17min), une visite du studio Chizu (5min), et les bandes-annonces japonaises. Le tout dans un packaging avec étui rigide et digipack 3 plateaux. Par ailleurs, ce collector aura droit à une édition spéciale Fnac, contenant en plus un CD de la BO.

Mais ce n'est pas tout: les version DVD et Blu-ray simples auront toutes les deux droit à une édition spéciale E. Leclerc, contenant en plus une reproduction d'un dessin de Mamoru Hosoda.

Image
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 340098
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mirai, ma petite soeur (de Mamoru Hosoda)

Messagepar phoenlx » sam. mars 09, 2019 1:44 pm

Je ne connais pas encore le film mais le coffret est cool :o
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104860
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mirai, ma petite soeur (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Scarabéaware » dim. juil. 28, 2019 11:21 pm

Je viens de voir ce film réalisé par Mamoru Hosoda que l'on peut bien considérer comme semi-autobiographique puisque tout père qu'il est il aura été bien inspiré par ses enfants, et je pense qu'on peut largement dire qu'on a de quoi sentir un peu du vécu de l'aventure parentale avec la pression qui existe quand il s'agit de s'occuper d'un second enfant à la maison et que l'autre a de quoi se trouver un peu délaissé :mdr:. Ce qui n'arrange pas forcément bien les choses. Enfin bon, toujours est il que j'ai bien aimé découvrir cette réalisation de sa part avec de quoi être bien plaisant graphiquement, bien sur on est pas dans l'excellence des enfants loups qui a de quoi savamment nous happer avec tout le rapport à la nature, là je pense que c'est un film qui parlera plus énormément aux parents et s'y retrouveront certainement. Mais même comme ça, c'est bon à voir et ça fonctionne bien à s'amuser des situations qui en fatiguent plus d'un :lol:.

Ainsi à travers le petit Kun nous plongeons dans cette histoire du moment de l'arrivée de sa petite soeur Miraï à la maison et c'est là que commencent les ennuis avec les parents débordés qui n'ont plus d'yeux que pour la petite ^^. De quoi provoquer la jalousie du petit, qu'il en fasse ses crises, ses caprices, tout le topo sur lequel on peut compter dans ces moments là et qui font dire bonjour l'ambiance dans la maison avec un père dépassé avec tout ce qu'il doit faire pour s'occuper de la maison, d'autant plus que là autant il est en Freelance autant c'est le Père au Foyer avec le fait que sa femme reprend assez rapidement le travail au final. Voila de quoi nous donner de la situation avec un gamin qui peut en détester sa sœur, ça nous fait complètement la chronique familiale mais dans laquelle le fantastique s'invite à faire évoluer un peu les choses :D. A se réfugier dans le petit jardin de cette maison qui d'ailleurs on le voit est bien celle d'un architecte, voila que commence le début de voyages dans l'imaginaire du petit garçon qui se plonge dans du futur mais aussi du passé faisant quelques rencontres bien particulières :D. De quoi le mener à grandir un peu et ne pas faire que céder à ses caprices via de l'arbre généalo-ma-gique :mdr:.

A noter que dans ces plongeons qui se produisent nous en avons un qui fait parler quelqu'un de la famille à ce qu'on a pas forcément de quoi s'y attendre mais ce qui attire l'attention sur ce premier instant c'est le cadre dans lequel on se retrouve, un décors qui fait penser au précédent film du réalisateur, Le Garçon et la Bête, on a un des plans qui en vient :D. C'est de la réutilisation mais c'est plutôt sympa après tout comme reprise. Voila, puis ensuite vienne les autres voyages pour le petit au fur et à mesure de ce qu'il se passe dans l'environnement familial.

Le moins qu'on puisse dire c'est que ça en forme une bonne petite histoire avec cette thématique et ce relationnel qui nous donne des situations avec lesquelles on peut avoir de quoi sourire ou s'attendrir. Moi j'en aurai plus souri et un peu ri par moment, d'autres s'attendriront et auront de la peine pour le petit je pense. En tout cas on peut dire que ça nous forme tout un bordel aussi, parce que ça pas de soucis qu'avec ses jouets il s'étale et dans les moments d'énervement ça valse :lol:. En plus il est passionné de trains le gamin, en particulier par le Shinkansen bien sur, de quoi être sur plein de rails :D.

C'est plutôt à bien porter, être dans l'ambiance de cette petite famille qui doit composer avec tout ceci et c'est plaisant quand à ce qu'il se produit pour les rencontre qui s'effectue à donner de beaux moments ^^. On fait une bonne petite exploration donnant une part de réflexion quand à toutes les petites choses qui font la vie et que parfois ça ne tiens qu'à un fil qu'on aille dans une direction ou une autre. Une histoire de la vie qui a de la bonne convenance, Mamoru Hosoda nous aura livré une bonne petite vision familiale :D.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Meleor
Les naugrim
Les naugrim
Avatar du membre
Messages : 10866
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Mirai, ma petite soeur (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Meleor » mer. sept. 04, 2019 11:04 pm

Scarabéaware a écrit :Petite vue sur la superbe édition collector joliment bien fournie de Miraï :mrgreen: :saute:

https://www.manga-news.com/index.php/actus/2019/03/08/Les-editions-collector-et-exclusives-de-Mirai-ma-petite-soeur-se-devoilent

Image

On le savait déjà: Miraï, ma petite soeur, le dernier film en date de Mamoru Hosoda, sortira sur support physique dès le 26 avril chez @Anime, en DVD simple et Blu-ray simple, mais aussi en une édition collector dont le contenu restait à définir (lire la news).

Désormais, toutes les informations nécessaires sont tombées, que ce soit sur le contenu du collector, mais aussi sur la sortie d'autres éditions exclusives à certaines enseignes.

Le collector combo Blu-ray/DVD sera vendu 39,99€ et proposera en suppléments un livre de 40 pages, l'affiche japonaise, 5 cartes collector dont un certificat d'authenticité numéroté, et un 3e disque contenant environ 2h de bonus vidéo : Les coulisses de Cannes (7min), une interview du réalisateur (37min), le making of (21min), un repérage dans la préfecture de Toyama (17min), une visite du studio Chizu (5min), et les bandes-annonces japonaises. Le tout dans un packaging avec étui rigide et digipack 3 plateaux. Par ailleurs, ce collector aura droit à une édition spéciale Fnac, contenant en plus un CD de la BO.

Mais ce n'est pas tout: les version DVD et Blu-ray simples auront toutes les deux droit à une édition spéciale E. Leclerc, contenant en plus une reproduction d'un dessin de Mamoru Hosoda.

Image



J'ai l'édition collector Fnac!!!!!!!!!!!!!!!!!!! :saute: :saute: :saute: :saute: :saute: :saute: :heureux: :heureux: :heureux: :heureux: :heureux: :heureux:

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 340098
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mirai, ma petite soeur (de Mamoru Hosoda)

Messagepar phoenlx » mer. sept. 04, 2019 11:48 pm

encore un coffret qui fait bien envie
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Aries Phoenix
Le conseil blanc
Le conseil blanc
Avatar du membre
Messages : 22995
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: Mirai, ma petite soeur (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Aries Phoenix » jeu. sept. 05, 2019 12:44 am

Avoir deux gosses, c'est la galère. quand y en a pas un qui est jaloux, c'est l'autre. Malgré ça, ils s'aiment (ma fille m'a dit qu'à sa nouvelle école sans flo, c'était nul :heart: ) Mais à la maison, ils passent leur temps à se mettre sur la tronche :roll: Enfin je vous le dis, si vous avez deux gosses, préparez l'anti-jalousie.
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

Meleor
Les naugrim
Les naugrim
Avatar du membre
Messages : 10866
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Mirai, ma petite soeur (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Meleor » jeu. sept. 05, 2019 1:45 am

On peut leur montrer ce film du coup pour les faire réfléchir mais par contre oui je m'y reconnais un peu moins que si j'avais des enfants ou alors que si j'avais eu un frère ou une sœur et puis moi en plus j'ai pas eu le souci de partager l'amour de mes parents c'est plutôt que j'en ai pas eu du tout du coup je suis moins concerné que d'autres par toutes ces questions!

Enfin bon le film m'a quand même bien touché malgré tout en me mettant dans la peau des persos et en transposant sur d'autres sentiments! Bon faut que je rédige une critique maintenant! :lol:

Aries Phoenix
Le conseil blanc
Le conseil blanc
Avatar du membre
Messages : 22995
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: Mirai, ma petite soeur (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Aries Phoenix » jeu. sept. 05, 2019 1:48 am

Désolé Méléor :oops: Ca a du être dur pour toi...
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

Meleor
Les naugrim
Les naugrim
Avatar du membre
Messages : 10866
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Mirai, ma petite soeur (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Meleor » jeu. sept. 05, 2019 2:37 am

Scarabéaware a écrit :Je viens de voir ce film réalisé par Mamoru Hosoda que l'on peut bien considérer comme semi-autobiographique puisque tout père qu'il est il aura été bien inspiré par ses enfants, et je pense qu'on peut largement dire qu'on a de quoi sentir un peu du vécu de l'aventure parentale avec la pression qui existe quand il s'agit de s'occuper d'un second enfant à la maison et que l'autre a de quoi se trouver un peu délaissé :mdr:. Ce qui n'arrange pas forcément bien les choses. Enfin bon, toujours est il que j'ai bien aimé découvrir cette réalisation de sa part avec de quoi être bien plaisant graphiquement, bien sur on est pas dans l'excellence des enfants loups qui a de quoi savamment nous happer avec tout le rapport à la nature, là je pense que c'est un film qui parlera plus énormément aux parents et s'y retrouveront certainement. Mais même comme ça, c'est bon à voir et ça fonctionne bien à s'amuser des situations qui en fatiguent plus d'un :lol:.

Ainsi à travers le petit Kun nous plongeons dans cette histoire du moment de l'arrivée de sa petite soeur Miraï à la maison et c'est là que commencent les ennuis avec les parents débordés qui n'ont plus d'yeux que pour la petite ^^. De quoi provoquer la jalousie du petit, qu'il en fasse ses crises, ses caprices, tout le topo sur lequel on peut compter dans ces moments là et qui font dire bonjour l'ambiance dans la maison avec un père dépassé avec tout ce qu'il doit faire pour s'occuper de la maison, d'autant plus que là autant il est en Freelance autant c'est le Père au Foyer avec le fait que sa femme reprend assez rapidement le travail au final. Voila de quoi nous donner de la situation avec un gamin qui peut en détester sa sœur, ça nous fait complètement la chronique familiale mais dans laquelle le fantastique s'invite à faire évoluer un peu les choses :D. A se réfugier dans le petit jardin de cette maison qui d'ailleurs on le voit est bien celle d'un architecte, voila que commence le début de voyages dans l'imaginaire du petit garçon qui se plonge dans du futur mais aussi du passé faisant quelques rencontres bien particulières :D. De quoi le mener à grandir un peu et ne pas faire que céder à ses caprices via de l'arbre généalo-ma-gique :mdr:.

A noter que dans ces plongeons qui se produisent nous en avons un qui fait parler quelqu'un de la famille à ce qu'on a pas forcément de quoi s'y attendre mais ce qui attire l'attention sur ce premier instant c'est le cadre dans lequel on se retrouve, un décors qui fait penser au précédent film du réalisateur, Le Garçon et la Bête, on a un des plans qui en vient :D. C'est de la réutilisation mais c'est plutôt sympa après tout comme reprise. Voila, puis ensuite vienne les autres voyages pour le petit au fur et à mesure de ce qu'il se passe dans l'environnement familial.

Le moins qu'on puisse dire c'est que ça en forme une bonne petite histoire avec cette thématique et ce relationnel qui nous donne des situations avec lesquelles on peut avoir de quoi sourire ou s'attendrir. Moi j'en aurai plus souri et un peu ri par moment, d'autres s'attendriront et auront de la peine pour le petit je pense. En tout cas on peut dire que ça nous forme tout un bordel aussi, parce que ça pas de soucis qu'avec ses jouets il s'étale et dans les moments d'énervement ça valse :lol:. En plus il est passionné de trains le gamin, en particulier par le Shinkansen bien sur, de quoi être sur plein de rails :D.

C'est plutôt à bien porter, être dans l'ambiance de cette petite famille qui doit composer avec tout ceci et c'est plaisant quand à ce qu'il se produit pour les rencontre qui s'effectue à donner de beaux moments ^^. On fait une bonne petite exploration donnant une part de réflexion quand à toutes les petites choses qui font la vie et que parfois ça ne tiens qu'à un fil qu'on aille dans une direction ou une autre. Une histoire de la vie qui a de la bonne convenance, Mamoru Hosoda nous aura livré une bonne petite vision familiale :D.



Oui c'est un très bon film mais voilà ça aurait été mieux que je fasse la filmo de Hosoda dans l'ordre car pour ce film ça a d'autant plus de sens vu que c'est l'occasion pour lui de faire un certain bilan de vie, c'est un peu un aboutissement, un film plus personnel que d'autres! Mais voilà mon coffret était en évidence dans l'étagère et comme ma tante l'a vu elle a voulu qu'on regarde! :lol: En VO alors que j'étais crevé et arrivait pas à lire les sous-titres donc première vision ratée lol! :lol: Ensuite il a fallu se détacher de l'idée que ce film me concernait moins que d'autres et que j'aurais du voir le reste avant pour pouvoir l'apprécier pleinement au fil de mes 5, 6 visions suivantes en VF en mangeant! :transpire: :lol:

Oui il était marrant Kun avec ses caprices, "je veux un vélo je veux un vélo" "je veux un cadeau moi aussi, c'est mon anniversaire!" alors que non lol! "je fais une fugue dans ma chambre!"

Avec le concours de Kun qui pleure en concert avec Mirai et Shoko qui aboie! :transpire: :PTDR: :PTDR: :PTDR: :PTDR:

Ah c'était magnifique quand Kun se transforme en chien et court partout un vrai moment de liberté! :saute: :saute: :saute: :saute: :saute:


Oui j'ai souri et me suis attendri et eu de la compréhension pour Kun! Oui c'est marrant quand il fout le bordel je peut m'y reconnaitre un peu parfois lol! :lol: :lol: :lol:

Sinon c'est plutôt pas mal que ce film nous montre Kun dans toutes ses imperfections sans le juger et ça nous dit que même si dans les familles et chez les gens tout n'est pas tout blanc ça veut pas dire que c'est tout noir donc faut pas trop stigmatiser certains comportements et diaboliser les personnes en cause, faut étre plus subtil psychologiquement ce que ce film est, il est très intelligent et profond et donne une bouffée de compréhension et d'espoir, de foi en l'étre humain malgré les regrets qu'on peut avoir. Mais tout ça est si tabou, les gens jugent parfois trop vite en occultant leurs propres défauts et ceux de leurs proches qu'on peut avoir besoin de ce genre de films pour nous rappeler cette vérité!

Ca nous montre aussi que les parents eux aussi ont été enfants et ont fait les mèmes bêtises! Comme quand Kun rencontre sa mère enfant, très beau moment graphiquement avec la pluie à la fin très symbolique! Et les larmes de Kun se transformant en torrent de poissons aussi un très beau moment plastiquement!

Le plus beau moment à mon gout c'est la rencontre avec l'arrière-grand-père avec la virée à cheval puis en moto, un moment de pure contemplation, de pure exaltation, de pure liberté qui donne beaucoup de force mentale: " trop fort et je parle pas de la moto!"

Le Shinkansen maudit c'était aussi très beau graphiquement et émotionnellement et la synthèse finale avec l'arbre généalogique de la famille!

Oui c'était un très beau film nous parlant de toute la complexité des liens familiaux sur des générations et sur tout un tas de sentiments disparates qui m'a reconnecté avec des parts de moi-même enfouies et qui fait du bien au moral, un vrai moment de pure Humanité qui m'a sorti d'un certain isolement émotionnel! En plus c'est symbolique que ça soit du à la visite de ma tante, que j'oublie un peu le stress de préparer cette visite pour voir le reste et redevenir un peu plus un vrai étre humain même si j'ai des fragilités, car Kun a des faiblesses mais on le juge pas et on l'aime comme ça, il est digne d'aimer et d'étre aimé.

A un moment il dit "je suis pas mignon" et j'avais dit ça enfant quand on m'avait mis en pension ce qui inquiéta un peu mes grands-parents d'ailleurs mais bon depuis j'ai toujours eu le sentiment d'étre la 5e roue du carosse et ça a impacté toute ma vie sociale, car si tu crois pas étre digne d'amour tu vas pas vers les autres et ça entraine tout un cercle vicieux, donc oui c'est un film salutaire, peut-être qu'il peut m'aider, car en fait j'ai un peu un Kun en moi mais qui a pris le train pour le royaume des "Tous-seuls" et qui a pas été sauvé de tout ça!

Enfin bon c'est bien que l'art parle de tout ça car il y a trop de tabous sur les sentiments dans nos sociétés et ça entraine nombre de problèmes!

Meleor
Les naugrim
Les naugrim
Avatar du membre
Messages : 10866
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Mirai, ma petite soeur (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Meleor » jeu. sept. 05, 2019 2:44 am

Aries Phoenix a écrit :Désolé Méléor :oops: Ca a du être dur pour toi...


Merci! :D Oui c'est sur mais le pire a été la maltraitance dans ma famille d'acceuil et je me suis pas remis de tous ces traumatismes sociaux cumulés depuis mon enfance mais ce film me donne quelques réponss à tout ça!

Aries Phoenix
Le conseil blanc
Le conseil blanc
Avatar du membre
Messages : 22995
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: Mirai, ma petite soeur (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Aries Phoenix » jeu. sept. 05, 2019 5:35 am

Cool :hello: N'hésite pas à parler avec moi, j'ai aussi eu une enfance assez merdique ;)
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

Meleor
Les naugrim
Les naugrim
Avatar du membre
Messages : 10866
Enregistré le : mer. janv. 23, 2013 11:01 am
Localisation : Dijon

Re: Mirai, ma petite soeur (de Mamoru Hosoda)

Messagepar Meleor » mer. oct. 09, 2019 12:50 pm



Cannes 2018 - Mamoru Hosoda : “‘Miraï, ma petite sœur’ montre ce que tous les enfants ont vécu”
1 795 vues •17 mai 2018

Telerama

25,6 k abonnés



S'abonner
Que se passe-t-il dans la tête d’un petit garçon lorsque la naissance d’une petite sœur vient bouleverser son quotidien ? Et que l’espace-temps s’emmêle ? En observant les émotions de son fils devenu grand-frère, le cinéaste japonais offre un beau film d’animation présenté à la Quinzaine des réalisateurs.


Retourner vers « Films d'animation »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité