Mobile Suit Gundam Unicorn

Bienvenue dans le monde de Gundam. Un futur où l'humanité a colonisé l'espace et où les colons luttent pour leur indépendance. Un futur où les jeunes doivent s'affronter dans une guerre absurde avec l'espoir de construire un avenir de paix. Un futur où une nouvelle forme d'humanité va bientôt apparaître pour guider les hommes vers leur destin...
Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Mobile Suit Gundam Unicorn

Messagepar Schierke » ven. oct. 05, 2012 4:20 pm

Mobile Suit Gundam Unicorn

Image

Mobile Suit Gundam Unicorn est une série de 7 OAV d'une heure débutée en 2010 et adaptant la série de romans éponyme, inspirée des premières séries Gundam. Gundam Unicorn se déroule à la fin du premier siècle de l'Universal Century qui vit de nombreux affrontements entre la Fédération Terrestre et le groupe de colonies connu sous le nom de Duché de Zeon et ses héritiers de Neo Zeon qui revendiquent l'indépendance des colonies de l'espace (voir les séries Mobile Suit Gundam, Mobile Suit Zeta Gundam, Mobile Suit Gundam ZZ, le film Char contre-attaque, etc...).

Pris dans le feu de la guerre entre la Fédération Terrestre et Neo Zeon, les jeunes Banagher Links et Audrey Burne sont lancés dans la quête de la mystérieuse boîte de Laplace, un artefact légendaire vieux d'un siècle dont dépend l'issue finale de la guerre et le destin de l'humanité... ou la destruction du monde. Pour les mener vers la boîte, Banagher Links entre en possession de la "clé": le Mobile Suit "Gundam Unicorn".

A ce jour, cinq OAV sont d'ores et déjà disponibles au rythme d'une ou deux sorties par an.


Episode 1: Le Jour de la Licorne

Image

L'Histoire

U.C. 0001.

La fin du calendrier grégorien. Le début d'une nouvelle ère: celle du siècle universel (Universal Century) où, pour pallier à la croissance de la population et à l'épuisement des richesses de la planète, l'humanité part à la conquête de l'espace s'installer sur des colonies spatiales. La cérémonie d'inauguration de cette nouvelle ère est présidée par Ricardo Marcenas, le premier ministre de la Fédération Terrestre, sur la station orbitale Laplace. En guise de protestation contre les conditions de vie déplorables des immigrés de l'espace, un groupe terroriste détruit la station mais leur vaisseau se trouve pris dans l'explosion. Seul survivant, le jeune Syam Vist retrouve dans les décombres de Laplace un mystérieux artefact, la "boîte de Laplace".

U.C. 0096.

Un siècle s'est pratiquement écoulé, voyant de nombreux conflits et guerres entre la Fédération Terrestre et Neo Zeon, un groupe de colonies de l'espace qui clame son indépendance. La Fondation Vist, qui a atteint la prospérité grâce à la boîte de Laplace, entend à présent confier leur trésor aux "Manchettes", des rescapés de Neo Zeon, croyant profondément en la philosophie "Newtype" prônée par Zeon Zum Deikun, l'ancien dirigeant du Duché de Zeon qui prônait l'entente entre les êtres humains en développant leurs pouvoirs latents pour s'adapter à leur nouvel environnement spatial. Malédiction de la famille Vist depuis près d'un siècle, la boîte de Laplace, véritable boîte de Pandore, possède le pouvoir d'ouvrir la voie vers l'avenir, mais utilisée dans un but indigne elle est tout aussi capable d'entraîner le monde vers sa perte. La plus grande crainte est que les Manchettes ne s'en servent pour restaurer Neo Zeon et pour détruire l'Alliance Terrestre, reniant ainsi la philosophie Newtype.

Le dirigeant actuel de Neo Zeon, Full Frontal, serait la réincarnation de Char Aznable, le héros de guerre légendaire de Zeon lors de la Guerre d'un An (Mobile Suit Gundam), du Conflit de Gryps (Mobile Suit Zeta Gundam) et de la Seconde Guerre de Neo Zeon (Mobile Suit Gundam: Char contre-attaque). De son vrai nom Casval Rem Deikun, le fils de Zeon Zum Deikun, Char Aznable était commandant dans l'armée du Duché de Zeon, alors dirigé par la famille Zabi qui avait pris le pouvoir en assassinant son père. Sa trahison vit la fin du règne des Zabi qui furent assassinés les uns après les autres, Char choisissant de n'épargner que la princesse Mineva Lao Zabi, alors très jeune.

Ne faisant aucune confiance en Full Frontal, Mineva Lao Zabi se rend secrètement sur la colonie Industrial 7 afin de convaincre l'actuel dirigeant de la Fondation Vist, Cadreas Vist, de ne pas remettre la boîte de Laplace aux "Manchettes". Elle rencontre le jeune Banagher Links, un étudiant du collège d'Anaheim Electronics (un établissement scolaire mobile situé à bord d'un vaisseau et dont la Fondation Vist sert de dirigeante), de visite sur la colonie avec ses camarades. Se présentant sous l'identité d'Audrey Burne, Mineva le supplie de l'aider à rencontrer le dirigeant de la Fondation Vist afin d'empêcher le début d'une nouvelle guerre. Elle est poursuivie dans la colonie par les Manchettes qui n'entendent pas laisser leur princesse capoter la rencontre avec Cadreas Vist.

Non loin de la colonie, Londo Bell, l'armée de la Fédération Terrestre sous les ordres de Bright Noa, le héros de la Guerre d'un An (Mobile Suit Gundam), du Conflit de Gryps (Mobile Suit Zeta Gundam) et des deux Guerres de Neo Zeon (Mobile Suit Gundam ZZ et Mobile Suit Gundam: Char contre-attaque), a repéré les agissements entre la Fondation Vist et les Manchettes et elle entend bien ne pas laisser les héritiers de Neo Zeon mettre la main sur la boîte de Laplace.

Cet événement marque le début d'une nouvelle bataille qui met Industrial 7 en péril alors que des affrontements éclatent à l'intérieur de la colonie. En ultime recours, la Fondation Vist tente au moins d'empêcher les Manchettes de mettre la main sur leur arme ultime conçue dans le plus grand secret: le Mobile Suit "Gundam Unicorn", l'incarnation même de la philosophie "Newtype", la clé aux infinies possibilités qui ouvriront la voie vers un nouvel avenir.

Près d'un siècle plus tard, la vérité cachée de l'Universal Century est sur le point d'être dévoilée...


Commentaires

Ce nouveau chapitre de l'Universal Century commence très fort avec un premier OAV de qualité extraordinaire. L'animation est d'une beauté somptueuse. Le scénario est l'héritier des nombreuses séries qui ont précédé, véritable postulat d'un siècle d'Universal Century (ou de 30 ans de séries Gundam :wink: ), tout en partant sur une histoire inédite qui apporte ses propres intrigues. La réalisation met à l'honneur la magnificence des décors et la grandeur épique des combats, mais aussi leur potentiel destructeur et meurtrier et même un certain sentiment de déphasage lors des affrontements dans l'espace (un vrai coup de maître !).

Si on assiste surtout là à une introduction, elle est prenante, elle nous présente bien les personnages, les décors, le contexte politique des autres séries qui fait à présent office d'Histoire d'un passé révolu qui ne semble plus concerner personne mais qui va pourtant vite rattraper la réalité et emporter les personnages dans le feu de la guerre. On retrouve aussi bien sûr l'univers et la mythologie incroyablement riches de l'Universal Century et cette philosophie héritée des éléments des séries précédentes, leur donnant une véritable envergure mythologique. On se trouve ainsi en présence de l'un des univers de science-fiction les plus riches et les plus fournis en terme d'univers et d'Histoire géopolitique qui s'est progressivement installé sur pas moins de neuf séries et de deux films originaux (pour le seul Universal Century, je précise).

On se trouve aussi en présence d'un mystère fascinant avec cette fameuse boîte de Laplace, véritable énigme au centre d'enjeux politiques complexes entre la Fondation Vist, la Fédération Terrestre et les héritiers de Neo Zeon (les Manchettes). on retrouve là encore toute la complexité des rapports politiques qui dominent dans la saga depuis la série Mobile Suit Zeta Gundam en 1985. Mais ce n'est qu'un des nombreux mystères dont quelques uns sont révélés vers la fin de ce premier OAV.

L'OAV est parfaitement maîtrisé, faisant graduellement monter la tension d'une guerre froide à une menace fantôme, puis à une guerre ouverte. Le parcours de Banagher et d'Audrey commence comme une véritable course-poursuite et finit comme une véritable lutte pour la survie dans un spectacle de morts et de destruction des plus renversants, accompagné de temps à autres de combats de méchas parmi les plus beaux de l'animation japonaise (même si les récents films d'Evangelion restent la référence de ce côté). Tout cela culmine jusqu'aux derniers instants de l'OAV qui voient Banagher entrer en possession du Unicorn et surtout à la révélation du grand secret de cet appareil: c'est un Gundam ! Oui, un Gundam ! Ceux qui connaissent les séries précédentes réalisent l'ampleur mythologique de cette ultime révélation, tandis que le Mobile Suit légendaire refait son apparition inattendue sous les yeux stupéfaits des militaires des deux camps. La réapparition d'un Gundam signifie que des événements majeurs de l'Histoire vont arriver et que le monde va une nouvelle fois changer...

Du grand spectacle de très haut niveau, parmi les meilleures incarnations de la saga Gundam, et un vrai cadeau aux innombrables fans de l'Universal Century, l'origine et l'essence même de cette grande saga !

Bandes-annonces:

(sous-titres français activables en cliquant deux fois sur l'icône "CC" en bas de la fenêtre)



"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Mobile Suit Gundam Unicorn

Messagepar Schierke » ven. oct. 05, 2012 11:42 pm

Episode 2: La Comète Rouge

Image

L'Histoire

Aux commandes du tout récent Gundam Unicorn, Banagher Links parvient à repousser le Kshatriya piloté par Marida Cruz qui attaquait la colonie Industrial 7. Le Garancières, le vaisseau des Manchettes de Neo Zeon, est forcé de battre en retraite. Le Gundam Unicorn et son pilote sont récupérés par le vaisseau Nahel Argama de London Bell, l'armée de la Fédération Terrestre.

A bord du vaisseau, Banagher retrouve Audrey Burne et deux de ses camarades qui ont survécu à l'attaque, Takuya Irei et Micott Bartsch. Tout trois ont été sauvés de l'attaque par Riddhe Marcenas, un pilote de Mobile Suit de la Fédération Terrestre.

Full Frontal, le leader idéologique de Neo Zeon qu'on dit être la réincarnation du légendaire Char Aznable, lance une nouvelle attaque contre le vaisseau de la Fédération afin de récupérer la boîte de Laplace, persuadé que la Fédération a mis la main dessus. Incapable de négocier quelque chose qu'ils n'ont pas, les militaires décident de prendre Audrey en otage, ayant découvert qu'elle n'est autre que la princesse Mineva Lao Zabi, la dernière survivante de la famille Zabi qui gouvernait le Duché de Zeon et dont les membres avaient été assassinés un à un par Char Aznable lors de la Guerre d'un An.

Incapable de parvenir à un accord, l'attaque est de nouveau lancée et Banagher décide de piloter de nouveau le Gundam pour repousser l'armée de Neo Zeon et éviter ainsi que Mineva soit utilisée comme otage. Parvenant à repousser Full Frontal et son Sinanju, Banagher et le Gundam Unicorn sont néanmoins capturés par Neo Zeon.

A bord du vaisseau de la Fédération, Riddhe Marcenas confronte Mineva Zabi, gardant une vieille rancoeur à l'égard de la famille Zabi pour la Guerre d'un An. Mineva réalise qu'il est le descendant de Ricardo Marcenas, le premier ministre de la Fédération tué lors de l'attentat sur la station orbitale Laplace, il y a de cela presque un siècle. Tout deux ont des noms lourds à porter qui les placent dans des camps opposés.

Pendant ce temps, Banagher est amené sur la colonie Palaos servant de repère aux rescapés de Neo Zeon où il rencontre Full Frontal. La légende dit que cet homme ne serait autre que la réincarnation de Char Aznable, le légendaire "Comète Rouge". Mais, lorsqu'il retire son masque pour dévoiler son véritable visage, Banagher se demande s'il ne s'agirait pas réellement de Char Aznable ressuscité.


Commentaires

Après un premier OAV tout bonnement excellent, Mobile Suit Gundam Unicorn poursuit dans sa lancée avec un second OAV encore meilleur.

On touche ici à la quintessence de l'univers Gundam, là où les conflits ne se résument pas à des gentils et des méchants mais à des situations politiques complexes et à des personnages profonds dont les convictions sont opposées.

On retrouve bien sûr le conflit entre la Fédération Terrestre et Neo Zeon, une organisation de colonies de l'espace qui clame son indépendance. Et encore une fois, ici, les choses sont loin d'être aussi simples qu'elles n'y paraissaient. Après avoir vu les Manchettes de Neo Zeon comme un groupe de terroristes et avoir à peine entraperçus la Fédération, nous découvrons ici pleinement les deux camps et les multiples organisations qui gravitent autour, chacun essayant de défendre ses intérêts.

Après une première partie où nous suivons les personnages principaux à bord du vaisseau de l'Alliance qui apparait d'emblée sûr et accueillant mais qui n'hésite pas ensuite à se servir d'une jeune fille comme otage, nous découvrons enfin la vision de Neo Zeon et surtout leur leader Full Frontal. On retrouve en ce dernier toute la conviction et tout le charisme de Char Aznable, ainsi que le plaisir de retrouver la voix de l'excellent Shuichi Ikeda qui reprend son personnage 20 ans plus tard. Nous retrouvons aussi la formidable ambiguité qui donnait à Char cette grandeur shakespearienne.

Une réplique dans l'OAV qui m'a marqué tellement elle résume à elle seule tout ce qu'est Char Aznable tout en entretenant l'ambiguité sur l'identité du personnage:

"-Est-ce que vous êtes le vrai Char Aznable ?
-Je me considère aujourd'hui comme étant le dépositaire de l'espoir des laissés pour compte et des espérances de ceux qui poursuivent les idéaux de Zeon. Si tel est leur souhait, je serais Char Aznable ! Voilà à quoi sert réellement ce masque !"


Voilà, tout est dit ! Char Aznable n'est pas une personne, c'est un symbole de liberté pour les colonies opprimées (Zeon) qui est associée à l'image d'un homme masqué. Casval Rem Deikun se servait de cette identité lorsqu'il avait besoin d'incarner cette idéologie. C'est toujours le cas. Savoir si Full Frontal est le vrai ou pas n'a strictement aucun sens, il est Char Aznable si c'est celui dont les partisans de Neo Zeon ont besoin, tout comme il avait renié cette identité pour celle de Quattro Bajeena dans Mobile Suit Zeta Gundam lorsque le Duché de Zeon était tombé.

Ce personnage est indissociable de Neo Zeon pour lequel il est l'homme providentiel, celui qui porte sur lui son idéologie et tous les espoirs des habitants des colonies. Et ses explications sur la politique menée par la Fédération Terrestre à l'égard des colonies légitimisent les actions dissidentes de Zeon pour recouvrer leur liberté et leur indépendance, au prix d'une guerre et quitte à être considérés comme des terroristes. Comme l'explique si bien le personnage de Marida Cruz:

"Pour ceux qui habitaient la ceinture d'astéroïdes, le soleil était une étoile perdue. Ils avaient besoin de s'accrocher à une lumière. L'homme ne peut vivre sans lumière. Mais ces gens qui furent oubliés dans l'espace finirent par trouver un substitut à Dieu, une nouvelle lumière qui avait pour nom Zeon. Ils avaient besoin de cette lumière pour lutter contre le désespoir et survivre dans un monde cruel et impitoyable. Besoin de quelque chose qui leur indique que ce monde pouvait être changé. Et s'il en est un qui prétend qu'il est vain de croire en quelque chose d'intangible et qu'on peut très bien vivre sans ça, il vit soit dans un bonheur incommensurable, soit totalement coupé du monde extérieur."

Char Aznable est ainsi une véritable figure de sauveur, allégorie encore renforcée par l'ambiguité sur la possibilité que Full Frontal soit le véritable Char Aznable que tout le monde croyait mort.

Si le fantôme de Char Aznable plane pleinement sur les événements, on retrouve aussi la rivalité légendaire qui opposait Char à Amuro Ray, le héros de guerre de la Fédération Terrestre, et qui se retrouve dans la relation entre Banagher et Full Frontal dès leur premier affrontement qui rappelle incontestablement les premières heures de la franchise Gundam. La "Comète Rouge" et le pilote du "Démon Blanc" (le Gundam) semblent voués à être des ennemis acharnés et on retrouve ici toute la force de cette relation complexe et fusionnelle, entre rivalité, respect, haine et peut-être même un peu d'amitié.

En d'autres termes, on retrouve dans cet OAV tout ce qui fait la force et la richesse de l'Universal Century, ces personnages forts, ces relations complexes, cet univers riche aux thématiques intemporelles et aux enjeux politiques complexes, et cette philosophie omniprésente qui confère à l'oeuvre une vraie poésie. On touche ici en plein à l'essence même de la saga Gundam, on touche même à sa quintessence. Que dire alors si ce n'est que Gundam Unicorn est une superbe série qui rend un hommage magnifique à cet univers d'une richesse fantastique et qui pourrait quasiment prétendre au statut de chef d'oeuvre, comme Mobile Suit Zeta Gundam en son temps !

Ajoutons à cela une qualité d'animation hallucinante et des scènes d'affrontements spectaculaires, grandioses et épiques, et on trouve là un OAV qui continue admirablement dans la voie tracée par son aîné. Du divertissement de très haut vol, d'une intelligence rare et parfaitement maîtrisé en terme d'action ! :wink:

L'une de ces séries à la qualité rare que tout fan de science-fiction japonaise et de séries Gundam se doit de ne louper sous aucun prétexte !

Bandes-annonces:

(sous-titres activables en bas de la fenêtre, en français pour la première bande-annonce, en anglais pour la seconde)

"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Mobile Suit Gundam Unicorn

Messagepar Schierke » sam. oct. 06, 2012 6:43 pm

Episode 3: Le Spectre de Laplace

Image

L'Histoire

Le vaisseau de la Fédération Terrestre lance une attaque contre la colonie Palaos, servant de repère à Neo Zeon, pour récupérer Banagher Links et l'Unicorn. Les soldats de Neo Zeon doivent alors lutter pour protéger leurs foyers et leurs familles, pris dans le feu de la bataille. Banagher Links profite de la situation pour s'échapper et récupérer l'Unicorn, espérant faire cesser l'attaque dès qu'ils seront à l'abri à bord du vaisseau de la Fédération.

Pendant ce temps, Riddhe Marcenas profite de la confusion pour libérer Mineva Lao Zabi et la conduire sur Terre où il espère que son père Ronan Marcenas, un homme influent au sein du Conseil de la Fédération Terrestre, négociera avec cette dernière pour faire cesser le conflit.

Au cours de sa fuite à bord de l'Unicorn, Banagher se trouve à nouveau face à face avec le Kshatriya. Mais il connait désormais personnellement son ennemi, Marida Cruz, et il ne peut se résoudre à l'affronter à mort. Toutefois, se trouvant face à une Cyber-Newtype, le système central de l'Unicorn détecte un danger potentiel et active la transformation en Gundam, prenant le contrôle de l'esprit du pilote pour le pousser à tuer son adversaire.

Banagher ne reprend ses esprits qu'au moment où ses pouvoirs de Newtype connectent son âme et celle de Marida, leur permettant à chacun de lire en l'autre. Découvrant le passé horrible de Marida, Banagher retient le Gundam au dernier moment, épargnant la vie de Marida et la ramenant à bord du vaisseau de la Fédération où elle est faite prisonnière.

La découverte de la survie d'une Cyber-Newtype de la première Guerre de Neo Zeon, censées avoir disparus jusqu'au dernier, attire de nombreuses convoitises. Banagher apprend ainsi la vérité sur ces Newtypes artificiels, clones crées de la main de l'homme pour servir d'armes humaines.

Pour tenter d'en apprendre plus sur la boite de Laplace, le vaisseau de la Fédération se dirige à la limite du point d'entrée dans l'atmosphère terrestre, aux ruines de la station orbitale Laplace. Bien que refusant de prendre part aux combats et d'affronter à nouveau Neo Zeon maintenant qu'il connait le vrai visage de l'adversaire, Banagher accepte néanmoins d'obtempérer sur les recherches concernant la boite de Laplace.

Mais, sur place, le vaisseau tombe dans une embuscade tendue par l'armée de Neo Zeon pour libérer Marida Cruz. Banagher et l'Unicorn se trouvent pris dans le feu de la bataille, forcés de faire face à Full Frontal et à certains soldats qui ne sont plus de simples visages inconnus.


Commentaires

Un nouvel OAV qui revient sur deux thèmes fondateurs de l'Universal Century: la réflexion sur la nature de la guerre et le thème fondateur des Newtypes.

Le pire cauchemar de tout soldat arrive à Banagher: au cours de sa détention "hospitalière" sur la colonie Palaos, il a appris à connaître le visage de ses adversaires, leurs vies, leurs proches et leurs convictions profondes, ce au nom de quoi ils se battent, et il est désormais envahi par le doute. Il n'est plus si facile pour lui d'appuyer sur la gâchette maintenant qu'il a pris conscience de qui se tient réellement en face de lui, ce ne sont plus de simples visages inconnus mais des personnes qu'il a appris à connaître.

Mais cette gentillesse et cette sensibilité sont fatales sur un champ de bataille où tout ennemi épargné représente une menace pour lui ou pour ses alliés. Toutefois, ce coeur est aussi ce qui démarque Banagher des simples militaires, rouages d'une machine qui ne laisse pas de place aux sentiments.

Banagher se trouve assez vite confronté une nouvelle fois à Marida Cruz, mais cet affrontement n'a plus rien à voir avec les précédents. Bien qu'ennemis, tout deux partagent désormais une relation forte. Et durant toute sa captivité, Banagher comme le spectateur apprend à en découvrir davantage sur ce personnage décidément très complexe.

Marida Cruz est ainsi une Cyber-Newtype, ces clones améliorés crées à partir de Elpeo Ple pour servir de pilotes "Newtypes" artificiels au cours de la Première Guerre contre Neo Zeon (voir la série Mobile Suit Gundam ZZ), après quoi Marida s'est retrouvée très jeune à la rue sans raison d'être et a été repérée par des esclavagistes qui l'ont forcé à se prostituer pour des clients pédophiles qui la maltraitaient, d'où les nombreuses cicatrices et brûlures sur son corps. Ce cauchemar dura jusqu'au jour où son capitaine actuel ne la sauve de cet enfer et ne lui fasse réintégrer l'armée de Neo Zeon à ses côtés. Depuis, elle lui voue une dévotion sans limite, même si ces épreuves ont forgé la carapace froide que l'on voit aujourd'hui.

Un background qui la rapproche grandement de Lalah Sune, une jeune Newtype de la série originale Mobile Suit Gundam qui était à la base une prostituée que Char Aznable avait tiré de cet enfer et qui lui était entièrement dévolue suite à cela. Une jeune femme belle et intelligente dont Char Aznable et Amuro Ray étaient tout deux tombés amoureux, de par les liens psychiques qui s'établissent entre deux Newtypes, et qui devint par la suite le moteur de la haine acharnée que se sont voués les deux hommes lorsqu'elle trouva la mort durant un de leurs affrontements.

Les enjeux éthiques de l'existence des Newtypes et des expériences visant à crées des Cyber-Newtypes sont aussi développés au cours de réflexions à portée philosophique intéressantes. Si les Newtypes sont une évolution naturelle de l'espèce humaine pour s'adapter à son nouvel environnement (l'espace) pour développer ses pouvoirs latents, n'est-il pas alors naturel que la science chercher à faire avancer cette évolution au mépris de l'éthique pour assurer la survie de l'espèce humaine là où la nature met trop de temps à faire son oeuvre, les Newtypes étant encore une minorité et la population humaine s'entretuant au cours de guerres incessantes ?

Pourtant, l'existence des Newtypes n'est pas encore acceptée par tous, la Fédération Terrestre craignant que leur existence ne remette en cause leur légitimité, car alors le destin naturel de l'espèce humaine serait bel et bien d'émigrer vers les colonies de qui donnerait raison à la philosophie Newtype prônée par Zeon Zum Deikun, le fondateur et ancien dirigeant du Duché de Zeon, qui prônait l'existence pacifique de tous les êtres via une compréhension mutuelle en développant ces pouvoirs latents et en exploitant le potentiel infini de l'être humain.

Et enfin, le mystère autour de la boîte de Laplace et du Gundam Unicorn s'épaissit de plus en plus. Le Unicorn révèle sa nature terrifiante, véritable instrument de mort pour traquer et éliminer les Newtypes, qui n'hésite pas à "aspirer" le pilote dans le programme pour influencer son esprit. Pourtant, est-ce vraiment là la nature profonde de cette "clé" ou y a t-il quelque chose de plus, plus profondément enfoui encore dans le système de l'Unicorn ?

Au-delà de toute cette richesse hallucinante, on retrouve bien sûr les qualités des autres OAV: une animation d'une beauté à couper le souffler, des affrontements dantesques, des décors magnifiques et des sensations vertigineuses au cours des duels dans l'espace.

A noter notamment le grand final avec l'affrontement de titans entre Banagher et Full Frontal sur les ruines de Laplace aux limites de l'entrée atmosphérique de la Terre. Un duel à mort qui se poursuit jusqu'à être happé de force par la pression résultant de la gravité terrestre, achevant ainsi l'OAV sur une entrée atmosphérique périlleuse et incroyablement spectaculaire, prenant littéralement le spectateur par les tripes et laissant ambigu le sort des personnages. Du grand art ! :jap:

Au final, comme les précédents OAV, un pur divertissement de très grande qualité, conjuguant admirablement le grand spectacle, un univers incroyablement riche et des réflexions philosophiques intelligentes ! Du pur Gundam quoi !

Cette série d'OAV est vraiment la quintessence de cette grande saga, réunissant les meilleurs éléments d'un héritage de près de 30 ans d'Universal Century pour forger le meilleur de ce que la franchise peut offrir. Tout ceux qui aiment l'Universal Century seront aux anges, retrouvant toute l'essence profonde qui a fait le succès de cette grande saga qui fait indéniablement partie des univers de science-fiction les plus riches, les plus vastes et les plus intelligents jamais crées.

Décidément, quel magnifique cadeau pour les fans que cette adaptation fabuleuse de Gundam Unicorn ! :D

Bandes-annonces:

"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Mobile Suit Gundam Unicorn

Messagepar Schierke » dim. oct. 07, 2012 2:05 am

Episode 4: Au Fond du Puits Gravitationnel

Image

L'Histoire

Les forces de Neo Zeon présentes sur Terre attaquent Dakar, la capitale de la Fédération Terrestre. L'armée de Londo Bell, commandée par le colonel Bright Noa, parvient à repousser l'assaut. Les attaques des rescapés de Neo Zeon, les Manchettes, se font de plus en plus fréquentes dernièrement et la population commence à craindre le commencement d'une Troisième Guerre de Neo Zeon.

L'attaque de Dakar était en réalité une diversion pour détourner l'attention de la Fédération de l'arrivée dans l'atmosphère du vaisseau Garancières et du Gundam Unicorn. Banagher Links, le pilote de l'Unicorn, est fait prisonnier par l'équipage du vaisseau de Neo Zeon. L'atterrissage en catastrophe les ayant échoué en plein désert du Sahara, Banagher doit accompagner le capitaine Zinnerman jusqu'à une oasis distante pour contacter les forces de Neo Zeon sur place.

Pendant ce temps, Marida Cruz est amenée dans un des laboratoires secrets de Anaheim Electronics sous la direction de Martha Vist Carbine. Cette dernière, fille de Siam Vist et soeur de Cardeas Vist, a été tenue à l'écart de la boîte de Laplace par ces deux derniers et elle entend bien s'emparer de ses secrets pour profiter de l'influence politique qui a permis à la Fondation Vist de prospérer pendant près d'un siècle.

Visant à récupérer la "clé" de la boîte de Laplace (le Gundam Unicorn), la redoutable femme d'affaires entend "reprogrammer" Marida Cruz. Pour cela, elle la torture en faisant ressurgir à la surface son passé cauchemardesque: l'enfance dans la guerre, l'esclavage, la prostitution pédophile, les nombreux supplices physiques soumis par ses clients, les avortements douloureux et le moment où ses organes reproducteurs lui ont été retirés de force, la rendant ainsi incapable de donner la vie. Dépossédée de tout ce qui pouvait la rattacher à son humanité, il ne reste plus qu'un instrument de mort. Et Martha compte bien la ramener à cet état, Marida n'étant qu'une arme de plus fabriquée par sa firme une fois "reprogrammée".

Au même moment, Riddhe Marcenas et Mineva Lao Zabi sont recueillis au manoir de Ronan Marcenas, le père de Riddhe et un membre important de la Fédération Terrestre. Riddhe réalise toutefois que ce dernier est sous la coupe de Anaheim Electronics, qui influence la Fédération dans l'ombre, et qu'il va devoir leur livrer Mineva. Riddhe, quant à lui, n'a d'autre choix que de rejoindre Londo Bell, l'armée de la Fédération, sous les ordres du colonel Bright Noa, le légendaire héros de guerre.

Après un voyage éprouvant dans le désert, Banagher et Zinnerman arrivent à l'oasis où ils prennent contact avec les forces de Neo Zeon sur place. Le Gundam Unicorn devant à présent se rendre à la base de Torrington en Australie pour déverrouiller le second verrou (le premier ayant été déverrouillé à bord des ruines de Laplace), les forces terrestres de Neo Zeon trouvent là un prétexte parfait pour porter un nouveau coup décisif à la Fédération Terrestre.

Banagher a désormais conscience des souffrances endurées par les soldats de Neo Zeon, ayant vu leurs villes et leurs familles se faire massacrer par l'armée de la Fédération. Parmi ces soldats, nombreux sont ceux qui aspirent aujourd'hui à se venger de la Fédération et à leur faire subir les mêmes souffrances. C'est notamment le cas d'une jeune femme-soldat, Loni Garvey, pilote de Mobile Suit d'élite, qui ne vit plus que dans l'esprit de venger ses parents, dominée par une colère furieuse que rien ne peut faire taire.

Désillusionné sur la nature de la guerre et incapable de voir ainsi des civils innocents se faire massacrer, tout en comprenant les gens de Neo Zeon, Banagher prend les commandes de l'Unicorn afin d'arrêter le massacre. Mais il doit alors se confronter à la colère de Loni, puissante Newtype comme lui. L'esprit de Banagher parviendra t-il à sauver l'âme de la jeune fille ?


Commentaires

Une nouvelle partie de l'histoire de Gundam Unicorn débute avec cet OAV qui déplace l'action sur Terre. Et à nouveau décor, nouvelles situations et nouveaux personnages.

Nous restons ainsi sans nouvelles du vaisseau de la Fédération et Full Frontal apparait à peine, tandis que Bright Noa fait enfin son entrée en scène. Si l'espace met ainsi à l'honneur le héros de guerre de Neo Zeon, c'est celui de la Fédération Terrestre (après Amuro Ray, décédé) qui est mis à l'honneur sur Terre, pour le bonheur des fans de l'Universal Century. Toutefois, le seiyu original Hirotaka Suzuoki étant malheureusement décédé il y a quelques années, c'est Ken Narita qui reprend le rôle, sans pour autant trahir les attentes des fans.

Du côté des personnages principaux, Banagher est amené à voyager avec le capitaine Zinnerman de Neo Zeon et il découvre ainsi un peu plus la complexité du conflit, les deux camps étant enfermés dans cette spirale infernale appelée "guerre" qui leur a tout pris, devenant à leur tour des tyrans sans avoir la force de s'en défaire.

S'il y a une sorte de respect entre les deux personnages, cela donne toutefois lieu à des confrontations particulièrement tendues qui donnent elles-mêmes lieu à des réflexions intéressantes sur la nature de la guerre.

L'ultime épreuve de Banagher dans cet OAV a un visage et un nom: Loni Garvey, une jeune fille à peine plus âgée que lui, qui représente son miroir opposé. Cette confrontation a une particularité par rapport à toutes celles qui ont précédées: Loni est, comme lui, une puissante Newtype, et nous assistons avant tout à une redoutable confrontation psychique entre l'esprit pacifiste de Banagher et la colère innée de Loni, par ailleurs tout deux aux commandes de puissants Mobile Suits.

L'enjeu de cet affrontement touche au coeur même de l'esprit de la série. Car si la philosophie Newtype est avérée, ils sont ceux qui ouvriront la voie à la compréhension mutuelle entre les êtres qui mettra un terme aux guerres. Or, si Banagher ne parvient pas à sauver l'âme de Loni des affres de la guerre, quel espoir y aurait-il pour que les êtres humains puissent parvenir à se comprendre un jour ?

Si Loni apparait relativement peu, elle bénéficie d'une présence incroyable et fait indéniablement partie de ces rôles de femmes d'une grande force de caractère, qui appartiennent au camp ennemi (parfois des espionnes) mais avec qui les héros des différentes séries établissent un lien fort et qui connaissent toutes un destin tragique qui laissent ces héros meurtris. On retrouvait déjà beaucoup ce style de personnage dans celui de Marida Cruz, et on est ici en plein dedans avec celui de Loni Garvey.

Quand on voit encore une fois l'issue de la confrontation entre Banagher et Loni, pas de doute, on est bien dans une série Gundam, et ils auront beau nous sortir ce rebondissement je ne sais combien de fois, l'impact produit sera toujours le même: bouleversant. Pourquoi ? Parce que ces personnages de femmes sont justes terriblement attachants et incroyablement émouvants ! C'est aussi ça, la saga de l'Universal Century ! :(

L'une des sous-thématiques liées à la guerre présente dans l'épisode est l'héritage laissé par les parents. Plusieurs des personnages importants mis en scène dans l'épisode sont jeunes (Banagher, Mineva, Riddhe, Loni) et ils subissent tous le poids de leur nom et des actions de leurs parents qui les entraînent malgré eux à suivre la voie qu'ils leur ont tracé. Or, le but ultime pour ces personnages seraient de parvenir à s'en détacher, mais c'est une malédiction bien lourde que chacun d'entre eux portent.

D'une certaine manière, on pourrait même dire qu'un personnage aussi négatif que Martha Vist Carbine subit elle-même le poids des actions de son père et de son frère comme une malédiction, à ceci près qu'elle a quand même fait ses propres choix.

Le changement de décor de l'espace pour la Terre apporte lui aussi un tableau particulièrement noir. Une planète polluée jusqu'à la moelle et qui vit désormais sous le feu de la guerre. Dès qu'un conflit éclate, cela se passe à chaque fois dans une ville ou à proximité et cela entraîne un spectacle de dévastation faisant quantité de morts y compris parmi les civils. Loin de la beauté des affrontements de Gundam dans l'espace, le fait que ça éclate dans les villes nous donne l'impression d'assister à un véritable holocauste.

Pour le reste, ces séquences d'action sont parfaitement animées, toujours aussi grandioses, et les enjeux humains rendent l'ensemble encore plus saisissant. Les scènes de bataille sont si bien menées qu'elles se révèlent incroyablement immersives, plaçant le spectateur dans la perspective de Banagher qui partage les mêmes sentiments.

Un OAV très intense donc qui ouvre en quelque sorte le deuxième acte de Gundam Unicorn. Un peu différent des épisodes précédents dans le ton, mais toujours aussi efficace, cet OAV continue à nourrir la richesse de ce nouveau chapitre de l'Universal Century avec toujours son lot de réflexions philosophiques sur la nature de la guerre et sur la transmission d'un héritage d'une génération à l'autre (même si, ici, on voit surtout ses revers) et à grand renforts de scènes d'action particulièrement abouties qui manient avec une intelligence rare la forme et le fond.

Du très grand Gundam encore une fois ! Gundam Unicorn s'impose décidément clairement comme un véritable chef d'oeuvre, l'un des plus grands aboutissements de cette saga mythique vieille de 30 ans et enrichie de tout cet héritage ! :D

Bandes-annonces:

(sous-titres français activables en bas de la fenêtre pour la seconde bande-annonce)

"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Chernabog
dieu réincarné
dieu réincarné
Avatar du membre
Messages : 8394
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Re: Mobile Suit Gundam Unicorn

Messagepar Chernabog » dim. oct. 07, 2012 2:07 am

Tu conseillerais ces OAVs à quelqu'un qui ne connait pour ainsi dire rien à Gundam ?

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Mobile Suit Gundam Unicorn

Messagepar Schierke » dim. oct. 07, 2012 2:10 am

Disons qu'il y a tout un contexte politique qui enrichit l'univers et que tu pourrais ne pas saisir sans avoir un minimum de connaissances sur les séries précédentes. Mais j'ai justement essayé d'appuyer autant que possible sur ces éléments dans mes commentaires pour expliquer un peu.

Toutefois, je pense que l'histoire racontée se suffit très bien à elle-même, même si ça prendra un peu de temps à la personne qui débute pour saisir certains concepts comme les Newtypes.
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Chernabog
dieu réincarné
dieu réincarné
Avatar du membre
Messages : 8394
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Re: Mobile Suit Gundam Unicorn

Messagepar Chernabog » dim. oct. 07, 2012 2:13 am

Ok, je jetterais peut-être un coup d'oeil à ces OAVs alors.

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Mobile Suit Gundam Unicorn

Messagepar Schierke » lun. oct. 08, 2012 10:26 pm

Episode 5: La Licorne Noire

Image

L'Histoire

Un mystérieux Gundam Unicorn noir, le Banshee, fait son apparition dans le ciel surplombant la base de Torrington. Banagher Links et le Unicorn sont capturés et menés à bord du vaisseau de Bright Noa, le Ra Cailum. Il y découvre que le pilote de l'Unicorn noir est Marida Cruz, reprogrammée par Anaheim Electronics et par sa dirigeante Martha Vist Carbine pour devenir une machine de guerre à leur usage personnel.

Avant d'être tiré de l'Unicorn, Banagher verrouille les coordonnées de la prochaine destination qui doit le mener à la boîte de Laplace. Il espère ainsi empêcher qu'un nouveau conflit éclate comme celui qui a éclaté à Torrington et qui a tué Loni Garvey. Trop de gens convoitent la boîte de Laplace, ne se souciant pas du malheur qu'entraîne cette quête. Banagher a perdu la foi en sa mission et ne voit plus le Unicorn que comme une malédiction qui n'aurait jamais exister.

Pour autant, sa rencontre avec Bright Noa, un héros de guerre qui avait combattu auprès de nombreux Newtypes, lui rappelle la raison pour laquelle il avait pris les commandes du Gundam à l'origine et de poursuivre cet objectif jusqu'au bout. Bright Noa a raison: Mineva Lao Zabi est à présent entre les mains de Anaheim Electronics et, d'ici peu, l'Unicorn le sera aussi si les choses suivent leur cours.

En effet, la Fondation Vist s'est rapprochée de la Fédération Terrestre, toutes deux voulant à tout prix empêcher Neo Zeon de s'emparer de la boîte de Laplace dont on dit qu'elle détient le pouvoir de changer l'ordre mondial.

Au sein de l'équipage de Bright Noa, nombreux sont ceux qui prennent très mal d'être à la botte de la Fondation. Guidé par le souvenir de son ami Amuro Ray et des autres jeunes Newtypes qui ont pris les commandes des Gundams, Kamille Bidan et Judau Ashta, Bright Noa décide de croire en Banagher et en son Gundam et de lui ouvrir la voie.

Grâce aux efforts de Bright Noa, le vaisseau Garrancières de Neo Zeon, présent sur Terre, et le vaisseau Nahel Argama de London Bell, présent dans l'espace, décident de mettre leurs efforts en commun pour secourir la princesse Mineva Lao Zabi, l'Unicorn et son pilote Banagher Links au cours du transfert de l'Unicorn qui doit avoir lieu vers le Garuda, le vaisseau personnel de Martha Vist Carbine.

Au cours du transfert, Banagher et l'Unicorn sont surveillés par Marida Cruz et son Unicorn noir. Lorsque le Garrancières fait son apparition dans le ciel et commence la mission de sauvetage, Marida, "reprogrammée", se prépare à affronter le vaisseau qui lui servait il y a peu de maison et l'homme qu'elle aimait comme un père. Alors que le capitaine Zinnerman tente de sauver Mineva Zabi à bord du Garuda, Banagher confronte Marida pour l'empêcher de commettre un acte qu'elle ne pourrait jamais se pardonner.


Commentaires

Que dire ! Cet OAV, comme l'ensemble de cette série d'exception, est une pure merveille !

L'Universal Century est l'un des univers les plus riches et les plus fabuleux que le monde de la science-fiction ait jamais connu. Un univers vaste aux multiples facettes à laquelle chaque nouvelle série venait apporter sa pierre à l'édifice.

Trente ans plus tard, Gundam Unicorn arrive et raccorde l'ensemble de cet univers en une histoire prodigieuse, réunissant toute la richesse de cette grande saga. C'est un grand bouleversement qui va marquer l'histoire de la franchise Gundam !

L'OAV reprend là où le précédent s'était achevé: l'Unicorn noir tombe du ciel (littéralement) et on découvre que son pilote n'est autre que Marida Cruz, "reprogrammée" par Anaheim Electronics. Et quand je dis reprogrammée, on touche ici en plein au coeur des enjeux philosophiques de cet OAV.

On sait que Martha Vist ne considère pas Marida (une Cyber-Newtype, un clone crée à but militaire) comme un être humain mais comme une arme. Le capitaine Zinnerman l'avait sauvé de cela, lui permettant de regagner son humanité. Or là, le travail de Anaheim marque un retour à sa condition de base: son regard, sa manière d'être, de réagir, tout évoque une machine. Jusqu'à sa manière de dialoguer: elle ne prend jamais la parole et n'interroge jamais, elle ne fait que donner des réponses succintes comme des dialogue préécrits et qu'elle se contente de réciter. On comprend aisément, à la vue de l'OAV précédent, comment la Fondation Vist a réussi à briser son esprit pour faire ressurgir le "programme" initial pour lequel elle a été crée, avec ce parallèle entre les messages moteurs et les commande de programme d'un ordinateur.

Cette opposition entre l'être humain et la machine est une bonne partie du coeur de cet OAV. A mesure que l'histoire avance, quelques souvenirs refont surface, motivés par certains stimulus, tandis que la Fondation Vist tente de maintenir le contrôle depuis un ordinateur. Certaines scènes sont bouleversantes, le personnage poussant des cris d'humanité déchirant qui auraient tôt fait de briser n'importe quelle personne. C'est une véritable lutte à mort entre la femme et la machine avec une tension de tous les instants à chaque fois que Marida "reprogrammée" est sur le point d'exécuter une action qui aurait tôt fait de tuer son humanité.

L'autre axe fort de cet OAV tourne cette fois autour de Banagher et de l'Unicorn. La boîte de Laplace attire les convoitises de nombreuses personnes corrompues, la Fondation Vist et la Fédération Terrestre se rapprochent dans le but de s'en emparer, et Banagher a perdu la foi en l'homme, et ainsi aussi en sa capacité à évoluer qui est l'utopie incarnée par le Gundam Unicorn. Il ne voit plus que la face apparente du Gundam, clé vers un trésor qui éveille les instincts les plus bas de l'homme, véritable boîte de Pandore.

Or, cette définition négative de l'Unicorn est par essence fausse car elle vient de la réaction de certaines personnes à son égard. Si on cherche la vérité plus loin, c'est en ouvrant la boîte et en découvrant son contenu que la véritable nature du Gundam sera révélé, et Cardeas Vist était convaincu que le monde pourrait changer pour le mieux si la boîte de Laplace était utilisée à bon escient.

La rencontre avec Bright Noa, personnage emblématique de la mythologie Gundam pour avoir accompagné les pilotes de Gundam Amuro Ray (Mobile Suit Gundam et Mobile Suit Gundam: Char contre-attaque), Kamille Bidan (Mobile Suit Zeta Gundam) et Judau Ashta (Mobile Suit Gundam ZZ) tout le long de leur destin de Newtypes, est aussi décisive. A travers lui, c'est l'esprit de tous ses prédécesseurs qui lui est transmis et il trouve les mots justes pour redonner la foi à Banagher: se rappeler les motivations qui l'ont poussé à prendre les commandes du Gundam et s'y rattacher pour suivre sa voie jusqu'à son destin final (ce qui prend plus tard forme sous la forme d'une scène où Banagher rattrape Mineva en chute libre dans le ciel, une situation évoquant la scène mythique de leur première rencontre. La boucle est bouclée !). Plus que tout autre, Bright Noa a foi dans le potentiel des Newtypes à créer l'avenir.

Comme pour appuyer cet héritage spirituel, deux autres personnages phares qui ont connu personnellement Amuro Ray et Kamille Bidan reviennent pour aider à ouvrir la voie au nouveau Newtype: Kai Shiden et Beltorchika Irma (la petite amie d'Amuro dans Zeta Gundam). Du fan-service bien évidemment, mais quitte à avoir des personnages pour remplir ces rôles, autant prendre des figures connues, et surtout cela fait véritablement sens. Du fan-service utilisé intelligemment donc, servant la richesse de l'oeuvre, et on ne va pas s'en plaindre.

Bright Noa et son équipage sont imperméables à la corruption qui envahit l'armée et ils complotent secrètement pour faire ce qu'il estiment devoir faire, suivant leur coeur. Comme pour répondre à ce noble sentiment, les équipages du Garancières de Neo Zeon et du Nahel Argama de Londo Bell (l'armée de la Fédération Terrestre, sous les ordres de Bright Noa) décident de mener une opération conjointe pour sauver Mineva Zabi, Banagher et l'Unicorn (le capitaine Zinnerman comptant également en profiter pour ramener Marida Cruz). Ces efforts conjoints illustrent la volonté des soldats des deux camps à croire qu'une entente entre tous les êtres humains puisse être possible et que la Fondation Vist ne doit pas mettre la main sur la boîte de Laplace à des fins politiques égoïstes.

La scène du rapatriement du Garrancières à l'aide du Nahel Argama a alors une portée symbolique énorme: le Nahel Argama doit rentrer l'atmosphère et rattacher le Garrancières par un câble pour le traîner ensuite hors de l'atmosphère terrestre. L'enjeu implicite est bien sûr la réconciliation des équipages des deux vaisseaux, appartenant aux deux camps opposés, et leur volonté de suivre un objectif commun pour le bien de tous, quitte à défier leur hiérarchie. Et cela passe par un câble qu'ils ont du mal à raccorder entre eux et que le Gundam Unicorn et son pilote Banagher Links auront tôt fait de saisir pour devenir eux-même ce "lien" qui raccorde le coeur des deux vaisseaux.

C'est là un des grands moments historiques à la fois de l'histoire de la série et surtout de la mythologie de l'Universal Century et cela passe par une imagerie qui relève purement et simplement du génie: le Gundam Unicorn écartelé entre le câble et le vaisseau qui replonge et les efforts de Banagher Links pour tenir alors que son appareil commence à céder.

Et là, un véritable "miracle" se produit: la détermination de Banagher à amener les deux camps sur la voie la réconciliation est telle que ses pouvoirs psychiques de Newtype entrent en résonnance avec le psychoframe. Comme Amuro Ray dans ses derniers instants (voir le film Char contre-attaque), Banagher atteint alors "l'éveil" en tant que Newtype: il ne fait plus qu'un avec le monde, il est lié aux âmes des occupants des deux vaisseaux et à celles des défunts, et il devient la clé qui transforme le Gundam Unicorn en une entité parfaite, devenant une lumière qui recouvre les deux vaisseaux, qui les lie, et qui éclaire de son éclat l'humanité toute entière qui lève les yeux sur la naissance d'un nouveau sauveur.

C'est un moment clé car cela confirme à la fois le véritable rôle du Gundam Unicorn et surtout cela confirme la validité de la philosophie Newtype prônée autrefois par Zeon Zum Deikun qui avançait que le destinée de cette évolution de l'espèce humaine était d'amener l'humanité vers une compréhension mutuelle et un nouvel avenir commun. Cette scène a donc un impact énorme sur les enjeux philosophiques de la série, tout en remettant en cause la légitimité de la Fédération Terrestre qui a toujours tenté de cacher leur existence "gênante" à la population.

On touche ici au coeur même de l'univers de l'Universal Century: la raison d'être des Newtypes, des Gundam, le potentiel infini de l'humanité, l'allégorie du sauveur, l'absurdité de la guerre... Tout cela converge en une seule scène d'une puissance incroyable, parmi les plus fabuleuses que j'ai vu de la saga jusque là ! Du très grand Gundam !

Un moment purement mythologique qui se répète et dont les fans saisiront l'importance historique d'un tel événement qui se produit ici pour la deuxième fois de l'ensemble de la saga (la première étant le sacrifice d'Amuro Ray, le héros emblématique de l'Universal Century), c'est dire !

Durant cette scène, les âmes de tous les êtres (vivants ou morts) sont liés entre elles, comme le Saint-Esprit qui toucherait les âmes des hommes de la Terre entière pour les amener vers la compréhension mutuelle. Certains voient la renaissance d'un espoir qu'avait incarné autrefois Amuro Ray, d'autres y voient une menace à leur autorité. Un est tout et tout est un. Et ce un qui lie le tout est un Newtype, Banagher Links, pilote du Gundam Unicorn.

Une scène superbe, profonde, d'une puissance émotionnelle fulgurante et magnifiquement réalisée et animée. Un de ces moments "magiques" rares qui font toute la force et la beauté d'une saga aussi riche, aussi intense que Gundam.

Pour le reste, on retrouve les qualités des précédents épisodes: des personnages d'une grande profondeur, qui apparaissent ici vraiment torturés, des scènes magnifiques, une animation de toute beauté qui force la contemplation, des scènes de batailles plus fortes et plus épiques que jamais...

Après tout cela, cinq épisodes d'une telle perfection, que dire si ce n'est que Gundam Unicorn fait partie de ces grands chefs d'oeuvre de la science-fiction japonaise, apportant une contribution magistrale à l'univers de l'Universal Century qui touche ici sa quintessence ! Gundam Unicorn a su s'imprégner et s'enrichir de l'ensemble des éléments qui constituent cet univers incroyablement vaste et riche et à en retenir le meilleur, associant ces éléments entre eux au sein d'une seule et même grande aventure d'une richesse hallucinante. Le résultat est fabuleux et apporte une cohérence nouvelle à l'Universal Century qui est décidément l'un des univers de science-fiction les plus riches jamais crées.

Vous aimez la saga Gundam ou la science-fiction japonaise ? Alors vous aimerez Gundam Unicorn ! Cette série a tout pour faire l'unanimité, véritable postulat et nouvelle pierre angulaire d'une oeuvre commencée il y a 30 ans, et s'impose incontestablement comme une série qui fera date au sein de cette saga légendaire.

Bandes-annonces:

(sous-titres français activables pour la seconde bande-annonce en cliquant deux fois sur l'icône "CC" en bas de la fenêtre)

"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Mobile Suit Gundam Unicorn

Messagepar Schierke » dim. janv. 13, 2013 10:05 pm

Bande-annonce du sixième OAV: "Two Worlds, Two Tomorrows".



Image

Image
"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Schierke
Epreuves d'Asgard
Epreuves d'Asgard
Avatar du membre
Messages : 2387
Enregistré le : dim. janv. 10, 2010 10:22 pm

Re: Mobile Suit Gundam Unicorn

Messagepar Schierke » ven. févr. 01, 2013 6:09 pm

Nouvelle bande-annonce du 6ème OAV de Gundam Unicorn ! :love:

VO:



VA:

"-Tu as abandonné la chance d'avoir une vie paisible. Pourquoi ? Je vais demander une dernière fois. Est-ce que je trouve qu'être avec Haruhi et d'avoir que des problèmes est amusant ? Réponds !
-Bien sûr que oui ! Bien sûr que c'est amusant ! Peu importe le nombre de fois où tu le demanderas, ma réponse restera la même: "Bien sûr !"

Kenshin
Labyrinthe du minotaure
Labyrinthe du minotaure
Avatar du membre
Messages : 4411
Enregistré le : jeu. sept. 22, 2011 10:52 pm
Localisation : L'Enfer

Re: Mobile Suit Gundam Unicorn

Messagepar Kenshin » mer. mars 30, 2016 12:39 pm

Gundam Unicorn RE:0096 qui est la version TV de Gundam Unicorn avec quelques scènes inédites sera diffusé ce printemps gratuitement et légalement en simulcast vostfr sur Daisuki.
"C'est le genre de type qui boirait un bidon d'essence pour pouvoir pisser sur ton feux de camp"

Hell-And-Apocalypse.Games.over-blog.com.

Image

Kenshin
Labyrinthe du minotaure
Labyrinthe du minotaure
Avatar du membre
Messages : 4411
Enregistré le : jeu. sept. 22, 2011 10:52 pm
Localisation : L'Enfer

Re: Mobile Suit Gundam Unicorn

Messagepar Kenshin » jeu. mars 31, 2016 12:50 am

Crunchyroll diffusera aussi Gundam Unicorn RE:0096 en simulcast en France.Crunchyroll possède aussi une offre gratuite.
"C'est le genre de type qui boirait un bidon d'essence pour pouvoir pisser sur ton feux de camp"

Hell-And-Apocalypse.Games.over-blog.com.

Image

Kenshin
Labyrinthe du minotaure
Labyrinthe du minotaure
Avatar du membre
Messages : 4411
Enregistré le : jeu. sept. 22, 2011 10:52 pm
Localisation : L'Enfer

Re: Mobile Suit Gundam Unicorn

Messagepar Kenshin » dim. oct. 02, 2016 12:50 pm

L'intégralité de Gundam Unicorn RE:0096 est disponible gratuitement chez Daisuki et Crunchyroll.
"C'est le genre de type qui boirait un bidon d'essence pour pouvoir pisser sur ton feux de camp"

Hell-And-Apocalypse.Games.over-blog.com.

Image

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339332
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mobile Suit Gundam Unicorn

Messagepar phoenlx » dim. oct. 02, 2016 12:54 pm

ça se place comment chronologiquement par rapport à Gundam Seed cette histoire ?
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Kenshin
Labyrinthe du minotaure
Labyrinthe du minotaure
Avatar du membre
Messages : 4411
Enregistré le : jeu. sept. 22, 2011 10:52 pm
Localisation : L'Enfer

Re: Mobile Suit Gundam Unicorn

Messagepar Kenshin » dim. oct. 02, 2016 12:58 pm

Rien à voir avec Gundam Seed,il fait partie de l'univers Century de Gundam avec Char Aznable.
"C'est le genre de type qui boirait un bidon d'essence pour pouvoir pisser sur ton feux de camp"

Hell-And-Apocalypse.Games.over-blog.com.

Image

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 104503
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mobile Suit Gundam Unicorn

Messagepar Scarabéaware » mar. juil. 07, 2020 5:55 pm

On va replacer ici cette info pour les intéressés par Gundam :mdr:

https://www.manga-news.com/index.php/actus/2020/07/07/Mobile-Suit-Gundam-Unicorn-bientot-en-colelctor-Blu-ray-chez-Anime

Image

Disponibles en dématérialisé sur Netflix, mais aussi sur Crunchyroll dans leur remontage pour la télévision, les 7 OAV Mobile Suit Gundam Unicorn s'apprêtent à revenir sur support physique chez @Anime !

L'éditeur reste donc fidèle à la vaste saga Gundam, avec une intégrale collector Blu-ray prévue le 30 septembre au prix public de 59,99€.

En plus des 7 OAV d'1h chacune en vostf 2.0, on aura droit aux bandes-annonces japonaises en guise de bonus vidéo. Le packaging et les bonus physiques restent à confirmer.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Retourner vers « Gundam »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité