News astronomiques et spatiales diverses

Rubrique Ciel et Espace ! Pour les passionnés d'astronomie, astrophysique, astronautique et conquête spatiale.
Règles du forum
Attention - Le flood est interdit dans cette rubrique du forum et les contrevenants s'exposent à des sanctions. Pour les discussions HS ou si vous voulez partir dans des délires entre vous, vous êtes invités à utiliser les rubriques du forum orientées bavardages où la charte est assouplie comme la taverne. Merci de votre compréhension
Aries Phoenix
Ouranos
Ouranos
Avatar du membre
Messages : 33323
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: News astronomiques et spatiales diverses

Messagepar Aries Phoenix » mer. mai 05, 2021 7:41 pm

C'est vrai que pour l'instant ils cumulent. Manquerait plus qu'ils lâchent un missile nucléaire "par erreur" :lol:
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

Somewhere
Les runes elfiques
Les runes elfiques
Avatar du membre
Messages : 68531
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: News astronomiques et spatiales diverses

Messagepar Somewhere » lun. juil. 26, 2021 6:08 pm

Notre univers pourrait être un gigantesque donut tri-dimensionnel



D'après une étude de chercheurs français, notre univers pourrait bien être un tore tri-dimensionnel; une forme qui, si elle était confirmée, impliquerait de nombreuses particularités topologiques.

https://www.journaldugeek.com/2021/07/2 ... ensionnel/

Aries Phoenix
Ouranos
Ouranos
Avatar du membre
Messages : 33323
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: News astronomiques et spatiales diverses

Messagepar Aries Phoenix » mar. juil. 27, 2021 8:51 am

Heuuu... Un tore, c'est de base tri-dimensionnel :penseur:
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

SauronGorthaur
Le voyage de l'espérance
Le voyage de l'espérance
Avatar du membre
Messages : 73889
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: News astronomiques et spatiales diverses

Messagepar SauronGorthaur » mar. juil. 27, 2021 10:02 am

oui c'est un peu enfoncé une porte ouverte de préciser "tridimensionnel" en parlant d'un donut :mdr:
le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres. Antonio Gramsci

Image

Aries Phoenix
Ouranos
Ouranos
Avatar du membre
Messages : 33323
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: News astronomiques et spatiales diverses

Messagepar Aries Phoenix » mar. juil. 27, 2021 10:16 am

Je suppose qu'il y a confusion avec quadridimensionnel :super:
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 364691
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: News astronomiques et spatiales diverses

Messagepar phoenlx » mer. juil. 28, 2021 8:22 pm

Deux autres "lunes" orbiteraient autour de la Terre

Cette découverte pourrait avoir des répercussions sur les projets d'exploration spatiale futurs.

La Lune n'est peut-être pas notre seul satellite. Après plus de 50 ans de spéculations et de controverses, des astronomes et physiciens hongrois ont annoncé avoir finalement confirmé l'existence de deux « lunes » en orbite autour de la Terre et entièrement constituées de poussière.

Dans la revue Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, l'équipe décrit comment elle est parvenue à obtenir des instantanés de ces mystérieux nuages cachés à environ 400 000 km de la Terre, soit environ la même distance qui sépare la Lune de la planète bleue.

Les chercheurs avaient auparavant déduit la présence de plusieurs compagnons naturels de la Terre, mais ce n'est qu'en 1961 que l'astronome polonais Kazimierz Kordylewski aperçut les nuages de poussière et leur donna son nom. Et même à ce moment, leur présence était remise en question.

« Les nuages de Kordylewski sont deux des objets célestes les plus difficiles à trouver. Bien qu'ils soient aussi proches de la Terre que la Lune, ils sont largement négligés par les chercheurs en astronomie », a confié Judit Slíz-Balogh, co-auteur de l'étude et astronome à l'Université Loránd Eötvös en Hongrie. « Il est intriguant de confirmer la présence de deux pseudo-satellites de poussières en orbite autour de la Terre, à côté de notre voisine lunaire. »

Image
Cette illustration, qui n'est pas à l'échelle, montre la position d'un des nuages de poussière de Kordylewski par rapport à la Terre, la Lune et le Soleil.
PHOTOGRAPHIE DE ILLUSTRATION BY GABOR HORVATH


D'après les nouvelles découvertes, chaque nuage de Kordylewski fait environ 15 degrés par 10 de largeur, soit l'équivalent de 30 disques lunaires par 20 dans le ciel nocturne. Ils occupent donc dans l'espace une zone de 104 600 km par 72 420 et sont près de neuf fois plus larges que la Terre.

Si les nuages sont énormes, les particules individuelles qui les constituent ne mesureraient qu'un micron de diamètre. Lorsque la lumière du soleil se reflète sur ces particules, elles scintillent très légèrement, comme la lumière zodiacale, cette lueur en forme de pyramide qui résulte de la poussière dispersée entre les orbites des planètes.

Si ces nuages-satellites sont restés cachés dans la pénombre de l'espace jusqu'à maintenant, c'est tout simplement parce qu'ils émettent une lueur très faible.

« Les lumières galactique, des étoiles, zodiacale, ainsi que la lueur du ciel rend très difficile la détection des nuages de Kordylewski », a précisé Gábor Horváth, co-auteur de l'étude et physicien à l'Université Loránd Eötvös. C'est en utilisant des filtres de polarisation spéciaux sur leurs appareils photos que les chercheurs sont parvenus à détecter la lumière diffusée qui se reflète sur les particules individuelles qui constituent les nuages.

(suite de l'article ici : https://www.nationalgeographic.fr/espac ... lUDccAPAZM )
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende

Maedhros
Elros et Elrond
Elros et Elrond
Avatar du membre
Messages : 16336
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: News astronomiques et spatiales diverses

Messagepar Maedhros » mer. sept. 22, 2021 11:19 pm

Découverte majeure d’une abondance de molécules organiques complexes dans de jeunes systèmes planétaires

La vie existe-t-elle ailleurs que sur Terre ? C'est LA question. Mais si les astronomes savent désormais qu'il se trouve des planètes partout dans l'Univers, ils ignorent toujours si elles présentent les conditions nécessaires à l'émergence de la vie. Des travaux menés grâce au télescope Alma apportent aujourd'hui quelques réponses. Ils mettent en lumière de grandes quantités de molécules organiques dans des endroits où se forment des planètes.

Et si les conditions chimiques qui ont mené à l'éclosion de la vie sur Terre n'étaient finalement pas rares ? C'est la question que posent des travaux publiés récemment dans le cadre du projet Maps (Molecules with Alma at Planet-forming Scales). Au fil de 20 articles scientifiques parus dans The Astrophysical Journal Supplement Series, les chercheurs détaillent notamment comment ils viennent de découvrir, au cœur de disques protoplanétaires entourant de jeunes étoiles, des « réservoirs importants » de molécules organiques.

Ces molécules, précisent les astronomes, ne sont pas de simples molécules à base de carbone comme le monoxyde de carbone (CO) que l'on trouve en abondance dans l'espace. Elles sont plus élaborées. Les théories en font les « ingrédients bruts » pour construire les molécules qui sont à la base de la chimie biologique sur Terre. Des expériences en laboratoire l'ont confirmé. Lorsque les conditions sont réunies, elles permettent de former de sucres, des acides aminés et même les composants de l'acide ribonucléique -- le fameux ARN. Les briques essentielles à la vie.

De nombreux environnements dans lesquels les chercheurs ont déjà pu trouver ce type de molécules organiques complexes peuvent être qualifiés d'inintéressants. « Cette fois, nous voulions savoir si ces molécules sont présentes aux endroits où naissent les planètes, dans les disques protoplanétaires », explique John Ilee, astronome à l'université de Leeds (Royaume-Uni), dans un communiqué.

Image

Ces observations ont été réalisées grâce au télescope Alma -- l'Atacama Large Millimeter/Submillineter Array (Chili) --, capable de détecter les signaux très faibles en provenance de molécules situées dans des régions froides de l'Univers. Des signaux comme des empreintes digitales qui renseignent les chercheurs sur l'identité des molécules qui les ont émises.

Les astronomes ont étudié ainsi cinq disques protoplanétaires situés entre 300 et 500 années-lumière de la Terre. Leur objectif : cartographier la composition chimique de ces disques. Et voir comment les molécules sont distribuées à l'endroit où des planètes se forment. Les chercheurs ont ainsi identifié des molécules organiques simples comme le cyanure d'hydrogène (HCN), le l'éthynyl (C2H) ou le formaldéhyde (H2CO). Dans les régions du disque où se forment traditionnellement les planètes rocheuses.

Mais les chercheurs ont surtout trouvé trois molécules plus complexes : le cyanoacétylène (HC3N), l'acétonitrile (CH3CN) et le cyclopropénylidène (c-C3H2). « Notre analyse montre que ces molécules sont aussi principalement situées dans ces régions internes de ces disques, à des échelles de taille similaires à notre Système solaire, avec des abondances entre 10 et 100 fois supérieures à ce que les modèles prédisaient », précise John Ilee. Et c'est justement dans ces régions que se forment les astéroïdes et les comètes. Ces objets qui sont soupçonnés avoir ensemencé notre Terre. Les astronomes imaginent ainsi qu'un processus semblable à celui qui a initié l'apparition de la vie sur notre Planète puisse également se produire dans ces disques protoplanétaires.

Image

« S'il existe dans les disques protoplanétaires de telles molécules en si grande abondance, il se pourrait que des molécules encore plus complexes puissent être observables. Nous allons poursuivre nos recherches en ce sens avec Alma. Si nous obtenons des résultats, nous serons encore plus près de comprendre comment les ingrédients bruts de la vie peuvent être assemblés autour d'autres étoiles », remarque John Ilee.

Ce que les chercheurs ont aussi observé, c'est une répartition non uniforme de ces molécules entre et même dans les disques protoplanétaires. De quoi laisser penser que des planètes se formant dans différents disques ou à des endroits différents d'un même disque peuvent évoluer dans des environnements chimiques radicalement différents eux aussi. Ainsi certaines planètes peuvent tout à fait se former avec tout ce qu'il faut pour faire émerger la vie alors que leurs voisines, non. Nul doute qu'Alma permettra à l'avenir de préciser ces questions fondamentales un peu plus encore.

https://www.futura-sciences.com/science ... ign=futura
When humanity stands strong and people reach out for each other... there's no need for gods.

If there was ever a God that made men fight each other, we kill him and his divine rule.


Retourner vers « Astronomie, Ciel et Espace »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité