• Confinement : N'oubliez pas les gestes barrière !!

Les comètes

Rubrique Ciel et Espace ! Pour les passionnés d'astronomie, astrophysique, astronautique et conquête spatiale.
Règles du forum
Attention - Le flood est interdit dans cette rubrique du forum et les contrevenants s'exposent à des sanctions. Pour les discussions HS ou si vous voulez partir dans des délires entre vous, vous êtes invités à utiliser les rubriques du forum orientées bavardages où la charte est assouplie comme la taverne. Merci de votre compréhension
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 349844
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Les comètes

Messagepar phoenlx » lun. juin 15, 2015 7:37 pm

oui ce qui serait bien c'est qu'il soit encore opérationnel d'ici environ un an quand la comête sera très près du soleil je crois il devrait y avoir pas mal de geyser et choses de ce genre ça pourrait faire de belles photos d'après ce que j'ai cru comprendre d'un docu hier mais pas sûr qu'il fonctionne encore
Le topic pour les débutants du forum : Cliquez ici

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 113981
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Les comètes

Messagepar Scarabéaware » lun. juin 15, 2015 7:56 pm

Moué ben souhaitons qu'il fonctionne encore à ce moment là...ça commence à être énervant d'un coup quand tu penses à ce qu'il est possible de rater :?
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 349844
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Les comètes

Messagepar phoenlx » lun. juin 15, 2015 8:21 pm

Mission Rosetta: Et maintenant, que va faire Philae?

Le petit robot européen Philae, qui s'est réveillé ce week-end après sept mois d'hibernation sur la comète «Tchouri», devrait reprendre progressivement ses aventures scientifiques alors que son hôtesse file vers le Soleil, escortée par la sonde Rosetta.

Ce trio inédit laisse espérer de grandes avancées dans la connaissance des comètes. L'objectif de la mission de l'Agence spatiale européenne (ESA) est de mieux comprendre l'évolution du système solaire depuis sa naissance, les comètes étant considérées comme des vestiges de la matière primitive.

«Mais pour le moment nous cherchons à améliorer la communication avec Philae. Nous ne pensons pas encore trop à la science», a déclaré lundi Philippe Gaudon, chef du projet Rosetta au CNES, l'agence spatiale française, à Toulouse. Muni de dix instruments, le robot-laboratoire, qui a réalisé le 12 novembre une première historique en atterrissant sur le noyau d'une comète, avait travaillé pendant 60 heures avant de s'assoupir faute d'un ensoleillement suffisant pour permettre à ses batteries solaires de fonctionner.

La sonde a voyagé dix ans dans l'espace

Depuis, il ne donnait plus de signe de vie. Il a créé la surprise en parvenant dans la nuit de samedi à dimanche à rentrer pendant deux minutes en contact avec Rosetta. Il a réussi à communiquer une deuxième fois pendant quatre minutes la nuit suivante. Le nouveau contact a été établi dimanche entre 23h22 heure française) et 23h26, précise Gaudon. «Cette fois-ci, Philae nous a envoyé moins de données mais des données plus récentes», a ajouté Gaudon.

La comète tourne sur elle-même en 12h40, ce qui devrait permettre en théorie de pouvoir communiquer avec le robot deux fois par jour terrestre. Mais cela dépend aussi de la position de Rosetta car c'est elle qui récupère les signaux de Philae pour les transmettre à la Terre. «Nous ne recevons pas les données de façon régulière, ni en grande quantité, probablement parce que Philae est loin de Rosetta», a expliqué Mark McCaughrean, conseiller scientifique à l'ESA.

La sonde, qui a largué le module sur la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko après dix ans de voyage dans l'espace, est actuellement à environ 180 kilomètres d'elle. Elle se tient désormais à une distance respectueuse car «Tchouri» rejette de plus en plus de gaz et de poussières (dégazage) à mesure qu'elle se rapproche du Soleil. La comète est pour le moment à 210 millions de kilomètres de l'astre et elle devrait être au plus proche de lui le 13 août.

Pour améliorer la communication entre Philae et Rosetta, il faudrait que la sonde modifie rapidement son plan de vol, souligne Gaudon. «Nous allons aussi demander à l'ESA que la sonde se rapproche un petit peu» de la comète. Cela veut dire «prendre un peu plus de risques». Les responsables de la mission Rosetta «sont en train d'étudier» cette possibilité. Les premiers contacts ont été trop courts pour permettre d'envoyer des ordres à Philae afin qu'il se remette au travail.

Faire un forage à la surface du noyau de la comète

«Pour l'instant, nous vérifions que le robot fonctionne bien sur le plan de la température, de l'énergie et de l'électronique de vol -son cerveau». «Ce n'est que lorsque nous aurons un quart d'heure de communication avec lui que nous pourrons lui envoyer des commandes pour qu'il fasse de la science», souligne Gaudon.

«Il devrait commencer alors par des activités simples et peu consommatrices d'énergie: relevé des températures de la comète, quantité d'électrons au sol et dans les gaz». Puis il devrait être chargé de faire des images. Ce n'est que plus tard qu'il pourrait recevoir l'ordre de faire un forage à la surface du noyau de la comète dans l'espoir de trouver des molécules organiques qui ont pu jouer un rôle dans l'apparition de la vie sur Terre.

En novembre, Philae qui est coincé à l'ombre, entre des falaises, avec une de ses trois pattes à l'air, avait tenté un forage mais celui-ci n'avait rien ramené. «Nous allons regarder si nous pouvons tourner un peu le robot», indique Mark McCaughrean


( http://www.20minutes.fr/sciences/163172 ... ire-philae )

D'après ce qu'ils disaient aussi à la TV hier, l'une des découvertes qu'il a faite jusque là, c'est que l'eau de la comête Tchouri n'est pas la même que sur terre
( en fait l'isotope de l'hydrogène n'est pas le même )
ceci interpelle les scientifiques car ça voudrait dire - si on extrapole que pour beaucoup de comêtes l'eau n'est pas comme sur terre - que toute l'eau terrestre n'a pas été forcément apportée majoritairement par les comêtes dans les premiers temps de la Terre ( ce qu'on pensait plus ou moins jusque là ) Il va falloir chercher d'autres raisons de l'apport d'eau :penseur:

j'ai trouvé cet article de science et avenir qui explique bien les choses ( il date de plusieurs mois au début de la mission avant la perte de communication )

Rosetta : l'eau de la comète Tchouri ne ressemble pas à celle de la Terre

La sonde européenne livre des résultats qui disqualifieraient les comètes comme source principale de l'eau sur Terre. Mais l'hypothèse des astéroïdes reste d'actualité.

ci-dessous : un montage de quatre images de la comète Tchouri prises par la caméra de navigation de Rosetta le 26 septembre 2014 à une distance de 26,3 km. (ESA/Rosetta/NAVCAM)
Image

ORIGINE. D'où vient l'eau qui recouvre la surface de la Terre ? Cette question, intimement liée à celle de l'apparition de la vie, taraude les scientifiques. Parmi les scénarios envisagés par les chercheurs, l'un d'eux avance que les comètes ou les astéroïdes auraient pu déposer l'eau sur notre planète lors d'un bombardement intensif, il y a environ 4 milliards d'années.

Pour en avoir le cœur net, l'instrument ROSINA - un spectromètre embarqué sur la sonde Rosetta - a analysé les gaz qui composent l'atmosphère de la comète Tchourioumov-Gerasimenko. Les données recueillies, publiées mercredi 10 décembre 2014 dans Science Express, montrent que les comètes n'auraient peut-être pas participé majoritairement à ce processus.

Image
ci-dessus : Rapport isotopique de l'hydrogène dans l'eau sur différents astres du système solaire. Les planètes apparaissent en bleu, les astéroïdes en gris, les comètes du nuage d'Oort en rose, les comètes joviennes en rose et Tchouri en jaune. Source : Altwegg et al. 2014

SIGNATURE CHIMIQUE. Depuis l'arrivée de la sonde en orbite de Tchouri début août 2014, ROSINA a réalisé plusieurs dizaines de milliers de spectres permettant aux scientifiques de détecter de nombreuses molécules, dont de la vapeur d'eau en proportion importante. Jusqu'ici rien d'étonnant sachant que les comètes sont principalement constituées de glace.

Le spectromètre a aussi pu mesurer la proportion d'hydrogène par rapport à celle de son isotope le deutérium au sein des molécules d'eau (voir notre encadré ci-dessous). Ce ratio , qui dépend des conditions dans lesquelles les molécules se sont formées, constitue une véritable signature chimique. On peut donc la comparer à celle retrouvée sur Terre et déterminer s'il y a un lien entre elles. "C’est un peu comme faire l’analyse ADN de nos aïeux pour savoir d’où l’on vient", compare Kathrin Altwegg, responsable scientifique de ROSINA, interrogée par Sciences et Avenir.

ISOTOPE. On appelle isotopes des éléments qui possèdent le même nombre d'électrons et de protons mais dont le nombre de neutrons diffère.

RAPPORT ISOTOPIQUE D/H. Au sein d'une fraction des molécules d'eau, un atome de deutérium remplace un atome d'hydrogène. Pour connaître le rapport isotopique de l'hydrogène dans l'eau, on calcule la proportion de deutérium par rapport à celle de l'hydrogène.


Or d'après les mesures effectuées par ROSINA, l'eau de Tchouri présente un rapport isotopique trois fois supérieur à celui retrouvé sur notre planète. Un résultat qui disqualifie les comètes comme source principale de l'eau sur Terre et remet sur le devant de la scène l'hypothèse des astéroïdes (des corps inactifs constituées de roche, de métaux et de glace) qui, eux présentent un ratio pratiquement identique à celui de l'eau terrestre.

Le rapport isotopique de l'hydrogène dans l'eau sur Tchouri est 3 fois supérieur à celui de la Terre

DIVERSITÉ. Le rapport fortement enrichi en deutérium de Tchouri est aussi bien supérieur à celui détecté sur d'autres comètes. "La première mesure du rapport deutérium-hydrogène a été réalisée sur la comète de Halley, originaire du très lointain nuage d'Oort. Elle était 2 fois supérieure à celle de la Terre", raconte Kathrin Altwegg.

En revanche, sur la comète Hartley 2 - qui, comme Tchouri, fait partie des comètes dites joviennes (dont l'orbite passe à proximité de Jupiter) - elle était très proche de celle de l'eau terrestre. Bien que provenant de la même famille, Hartley 2 et Tchouri se seraient donc formées dans des régions différentes du système solaire, attestant de la diversité de la population cométaire.

Image
ci-dessus : Illustration représentant la ceinture de Kuiper dont est originaire Tchouri et le nuage d'Oort d'où provient la comète de Halley. Source : ESA.

( source : Science & Avenir )
Le topic pour les débutants du forum : Cliquez ici

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 349844
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Les comètes

Messagepar phoenlx » sam. août 01, 2015 12:07 am

Mission Rosetta : Philae révèle la surprenante nature de sa comète

Les premiers résultats scientifiques viennent d'être dévoilés. Origine de la vie, formation des planètes : ses enseignements sont remplis de promesses.
Par Chloé Durand-Parenti
Publié le 30/07/2015 à 19:59 | Le Point.fr

Image
ci-dessus : voici la comète Tchouri le 20 juillet dernier. Grâce à Philae, nous savons maintenons que ce corps, considéré comme une relique du système solaire, n'est en rien une boule de neige sale mais qu'il fourmille de fascinants grains organiques qui pourraient avoir joué un rôle dans l'émergence de la vie.ESA/Rosetta/NAVCAM




Près de neuf mois après son atterrissage inédit sur la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko, le robot européen Philae livre aujourd'hui ses premiers résultats scientifiques. Sept articles tout juste publiés dans la revue Science qui modifieront à jamais notre perception des comètes.

Exit l'image de la boule de neige sale ! « Jusqu'ici, nous pensions qu'une comète était essentiellement un bloc de glace avec des grains et des molécules piégés à l'intérieur et qu'elle devrait donc présenter, quand on l'observerait depuis sa surface, des zones claires, brillantes... Ce n'est pas du tout le cas. Au contraire, ce que l'on a observé avec Philae, quelle que soit l'échelle à laquelle on regarde, y compris à l'échelle submillimétrique avec l'outil Civa, c'est toujours le même matériau qui domine, un matériau très sombre. Et quand je dis sombre, c'est deux à trois fois plus que les parties les plus sombres de la Lune ! » explique l'astrophysicien Jean-Pierre Bibring, responsable scientifique de Philae.

Des grains organiques formés avant les planètes

Or ce matériau n'est pas constitué de petites molécules prises dans les glaces, mais bien de « grains organiques, c'est-à-dire composés principalement de molécules carbonées ». Des produits de la si riche chimie du carbone, chère aux exobiologistes, parce qu'ils pensent qu'elle est à peu près la seule à avoir pu permettre l'émergence du vivant. « C'est important parce que cela nous indique que ces molécules organiques ont pu grossir sous forme de grains dans l'effondrement même du nuage qui a donné naissance aux comètes et aux planètes du système solaire. Ainsi ces grains ont-ils très bien pu ensemencer les océans terrestres et favoriser l'émergence du vivant, par leur composition très particulière », note Jean-Pierre Bibring, également coauteur de deux des sept articles qui viennent d'être dévoilés.

Mais de quoi ces grains organiques sont-ils véritablement composés ? En dépit de l'échec du forage tenté in extremis en novembre, les chercheurs ont pu commencer à s'en faire une idée. En effet, en rebondissant sur le sol de la comète, au niveau du site Algikia, là où il aurait normalement dû se poser, Philae a soulevé un nuage de poussière dont une partie s'est redéposée dans ses instruments. De telle sorte que deux d'entre eux, COSAC et PTOLEMY, ont déjà pu partiellement analyser sa composition. « Au moment du premier rebond, des grains sont rentrés dans les tubulures des spectromètres de masse de Philae et, comme ces tubulures étaient plus chaudes que le noyau cométaire, une partie de leurs composés ont été vaporisés. Ce sont eux qui ont pu être analysés », précise le responsable scientifique de Philae.

Des précurseurs des sucres et des acides aminés

Résultats, seize composés correspondant à six classes de molécules organiques ont été identifiés avec un degré de confiance suffisant, dont quatre n'ayant jamais été détectés sur une comète. Alcools, carbonyles, amines, nitriles, amides et isocyanates, les noms de la plupart d'entre eux ne vous diront probablement rien, mais la seule chose vraiment importante à savoir est que plusieurs d'entre eux sont des précurseurs des sucres, des acides aminés ou même des bases de l'ADN ! Or il ne s'agit que des composés les plus volatils des grains qui constituent la comète, autrement dit des plus simples.

« La composante réfractaire, la plus complexe, celle-là, nous n'en avons pas encore la composition. C'est pour cela que nous travaillons à remettre Philae au travail », confie Jean-Pierre Bibring. « Ces grains très sombres qui dominent à la surface du noyau cométaire peuvent être riches de molécules complexes, peut-être très spécifiques. C'est cette spécificité qui nous intéresse parce qu'elle peut nous dire si la vie est partie de ces molécules-là, car elles possédaient les propriétés adéquates. Et, également, si ces caractéristiques si particulières sont propres à notre système solaire ou bien si tout nuage moléculaire qui s'effondre pour donner naissance à une étoile et des planètes va produire les mêmes. » Ce qui reviendrait à répondre à la question, et non des moindres, de la rareté ou de l'universalité des briques du vivant.

Un matériau dépourvu de tout magnétisme

De plus, outre ces éléments cruciaux pour progresser dans la compréhension de ce qui a pu permettre à la vie d'émerger, Philae apporte également de quoi éclairer l'histoire de notre système solaire et, en particulier, la manière dont les corps qui le composent ont pu se former. « Une découverte importante est que le matériau qui compose la comète n'est pas du tout magnétique. On pouvait pourtant penser le contraire, car lorsque ce matériau s'est formé dans le soleil très jeune, celui-ci avait un magnétisme important. Il n'en est rien. Et cela nous dit quelque chose sur la manière dont les grains de matière ont pu s'accréter, s'agglutiner, pour former non seulement les comètes, mais aussi les planètes », affirme Jean-Pierre Bibring. « Cela nous dit que le processus d'accrétion a été purement dynamique, purement collisionnel, et qu'aucune propriété électrique ou magnétique n'est entrée en ligne de compte. »

Enfin, la publication de ces résultats offre une meilleure idée de ce qu'a pu expérimenter Philae à la surface de sa comète, rebondissant par trois fois, d'abord sur un sol recouvert d'une vingtaine de centimètres de matériaux meubles et granuleux en Algikia, pour finalement atterrir en Abydos, une patte en l'air, sur un sol si dur que son outil MUPUS n'a pas réussi à s'y enfoncer pour en mesurer la température et, qui plus est, dans un trou faisant approximativement sa taille. Philae se trouve donc dans une anfractuosité pouvant se trouver dans une bande de terrain de 21 mètres par 34, aux frontières de la région de la tête de la comète baptisée Hatmehit, entouré de parois qui compliquent non seulement son alimentation en énergie mais aussi ses communications avec Rosetta, et donc avec la Terre.

Pour autant, fort de ces premiers résultats très prometteurs, Jean-Pierre Bibring passe toutes ces matinées en téléconférence pour ajuster les séquences d'expériences à mettre en œuvre en cas de contact suffisamment prolongé. Il ne désespère absolument pas de pouvoir remettre Philae au travail afin de finir de percer le secret de la composition des mystérieux grains organiques qui constituent la comète.
Accéder aux sept articles scientifiques publiés par la revue Science :"The landing(s) of Philae and inferences about comet surface mechanical properties" "Properties of the 67P/Churyumov-Gerasimenko interior revealed by CONSERT radar" "67P/Churyumov-Gerasimenko surface properties as derived from CIVA panoramic images" "Organic compounds on comet 67P/Churyumov-Gerasimenko revealed by COSAC mass spectrometry" "The structure of the regolith on 67P/Churyumov-Gerasimenko from ROLIS descent imaging" "Thermal and mechanical properties of the near-surface layers of comet 67P/Churyumov-Gerasimenko" "CHO-bearing organic compounds at the surface of 67P/Churyumov-Gerasimenko revealed by Ptolemy"



( source : http://www.lepoint.fr/astronomie/missio ... 5_1925.php )
Le topic pour les débutants du forum : Cliquez ici

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 113981
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Les comètes

Messagepar Scarabéaware » dim. août 02, 2015 12:03 am

C'est absolument fascinant :shock:
Des précurseurs des sucres, acides aminés et même des bases de l'ADN là c'est très intéressant niveau découvertes. Bon...on va bien finir par y voir des bactéries au moins :penseur:
Bon pis on a d'autres éléments assez surprenant, comme pas de magnétisme.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 349844
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Les comètes

Messagepar phoenlx » dim. août 02, 2015 12:44 am

oui. pour ce qui est des acides aminées sinon il y a beaucoup de météorites tombées sur terre qui en contiennent aussi. perso je pense vraiment que certaines des briques de la vie ont pu arriver de l'espace.
Le topic pour les débutants du forum : Cliquez ici

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 349844
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Les comètes

Messagepar phoenlx » dim. août 02, 2015 10:31 pm

Je poste une petite conférence à propos des comêtes et de la mission Philae en particulier
( ça date du mois d'avril 2015 donc avant le rétablissement du contact avec le robot ) Mais c'est intéressant, le conférencier retrace notamment toutes les étapes de la mission Rosetta

Le topic pour les débutants du forum : Cliquez ici

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 349844
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Les comètes

Messagepar phoenlx » mar. déc. 31, 2019 2:52 pm

je partage ceci ici pour la regarder plus tard (je ne sais pas trop si c'est une conférence intéressante mais ça a l'air et traite des comètes) ..

Le topic pour les débutants du forum : Cliquez ici

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 349844
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Les comètes

Messagepar phoenlx » ven. janv. 03, 2020 11:46 am

Des falaises d'un kilomètre de haut sur la comète 67PTchourioumov-Guérassimenko (photo prise par la célèbre sonde Rosetta)

Image
Le topic pour les débutants du forum : Cliquez ici

Aries Phoenix
La montagne du destin
La montagne du destin
Avatar du membre
Messages : 28627
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: Les comètes

Messagepar Aries Phoenix » ven. janv. 03, 2020 12:24 pm

Il y en a des grosses tout de même ! :shock: Des falaises d'1km de haut ça laisse rêveur...
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 349844
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Les comètes

Messagepar phoenlx » ven. janv. 03, 2020 1:10 pm

oui on n'imaginerait pas ça sur des comètes, mais c'est pas si petit

je lisais aussi un article tout à l'heure qui semble dire que les matières de la queue des comètes pourraient être dus à des effondrements de terrain à leur surface :penseur: http://www.leparisien.fr/sciences/roset ... 782643.php
Le topic pour les débutants du forum : Cliquez ici

Aries Phoenix
La montagne du destin
La montagne du destin
Avatar du membre
Messages : 28627
Enregistré le : mar. avr. 23, 2013 1:37 pm
Localisation : Jamir (Tibet), Au cœur du Volcan (Santa Lucia), Nivelles (Belgique)
Gender :

Re: Les comètes

Messagepar Aries Phoenix » ven. janv. 03, 2020 1:42 pm

Dans ce cas, elles doivent fondre comme neige au Soleil. Leur longévité est donc limitée... :penseur:
Image

Le bonheur ne se poursuit pas, il se trouve

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 349844
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Les comètes

Messagepar phoenlx » sam. mai 02, 2020 4:09 pm

Une nouvelle comète qui a été découverte et observée pour la première fois le 25 Mars 2020. Nommée C/2020 F8 elle a été découverte au moyen de l'instrument Swan du satellite SOHO situé en orbite autour du soleil (SOHO = Observatoire solaire et héliosphérique)

Image

Cette comète sera au plus proche de la Terre le 13 Mai prochain, à une distance de 85 millions km, puis le 27 Mai, elle atteindra son périhélie (point de son orbite elliptique le plus proche du soleil) et sera alors située à 64 millions de km de notre étoile.
Le topic pour les débutants du forum : Cliquez ici

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 349844
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Les comètes

Messagepar phoenlx » mer. sept. 23, 2020 9:21 pm

un petit reportage sur la mission Rosetta

Le topic pour les débutants du forum : Cliquez ici

Maedhros
Le nauglamir
Le nauglamir
Avatar du membre
Messages : 15525
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Les comètes

Messagepar Maedhros » lun. nov. 30, 2020 2:48 am

When humanity stands strong and people reach out for each other... there's no need for gods.


Retourner vers « Astronomie, Ciel et Espace »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité