• Confinement : N'oubliez pas les gestes barrière !!

Évolution de la série sur les plans critiques et commerciaux

Entrez dans le monde des jeux The Legend of Zelda, la célèbre franchise de Nintendo créé par Shigeru Miyamoto en 1986 sur la NES, devenue l'une des référence des jeux vidéos de fantasy et féérie.
Maedhros
Le nauglamir
Le nauglamir
Avatar du membre
Messages : 15539
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Évolution de la série sur les plans critiques et commerciaux

Messagepar Maedhros » sam. févr. 17, 2018 3:44 am

La série Zelda est l’une des plus emblématiques de Nintendo, et aussi l’une des plus réputées en termes de constance et de qualité. Cela signifie-t-il pour autant que c’est une série qui se vend bien au public ET à la presse ? Si son succès est loin d’égaler les différents opus de « Super Mario », on reste quand même généralement dans des chiffres de vente qui feraient pâlir d’envie la plupart des éditeurs. Et quant aux notes de la presse, ou des joueurs, la série est plutôt bien estimée. Mais comment ont évolué ces données au cours du temps ? Les jeux se vendent-ils de plus en plus ? Les joueurs sont-ils toujours aussi satisfaits de la qualité de la série ? Y’a-t-il des différences majeures entre les marchés (Europe, États-Unis, Japon) ?

Image

Analysons en premier lieux le chiffres des ventes dans le monde. Le trio de têtes est composé de The Legend of Zelda (6 500 000), Ocarina of Time (7 500 000) et Twilight Princess (8 000 000). Ce dernier est d’ailleurs le Zelda le plus vendu, si on cumule les ventes de la version Wii et de la version Gamecube, ce qui a été fait dans ce calcul. Mais si on tient compte des remakes, c’est alors Ocarina of Time qui trône largement en tête des ventes. Breath of the Wild s'étend pour l'instant vendu à 5,5 millions d'exemplaires. Globalement, on constate que ce sont les épisodes de salon qui se vendent généralement le mieux, à l’exception notable de Phantom Hourglass (5 000 000), qui est quand même le quatrième opus le plus écoulé, devant son grand frère The Wind Waker (4 500 000) ! On peut aussi remarquer que la série a subi un passage à vide en terme de ventes, entre Ocarina of Time et Twilight Princess, ce qui coïncide plus que probablement avec le déclin commercial des consoles Nintendo (les consoles Nintendo 64 et Gamecube sont les consoles de salon Nintendo qui ont eu le moins de succès), alors que Twilight Princess était le fer de lance de la Wii, qui a connu un tout autre destin. La série semblant redémmarer avec breath of The Wild après un second passage à vide dût au semi-échec commercial de la wii U. nfin, un dernier constat, c’est que les remakes/portages ont généralement beaucoup moins de succès que leurs grand-frères, même s’ils ne se vendent pas mal pour autant (Link’s Awakening DX (2 300 000) est devant les épisodes Oracles (2 000 000 chacun) par exemple). Pas étonnant que Miyamoto songe à un nouveau remake sur 3DS .

Image

Allons maintenant au pays du soleil levant. Ici Pas de Twilight Princess (900 000) ou Ocarina of Time (1 500 000), mais bel et bien … le premier opus (1 700 000), ainsi que le décrié Adventure of Link (1 600 000) ! Les deux premiers épisodes ont connu un succès énorme, que la série ne parviendra jamais à retrouver sur ses terres d’origine, même si A Link To The Past (1 150 000) et Ocarina of Time firent des scores plus qu’honorables. Se détachent ensuite The Wind Waker (900 000)et Phantom Hourglass (950 000), alors que Link’s Awakening (500 000) et Twilight Princess (600 000) ne furent étonnamment pas des grands succès. Toutefois le série reconnait une remonté avec Breath of the Wild (859 764) presque aussi que The Wind Waker. Les Japonais préféreraient-ils la patte graphique de Wind Waker et son cell-shading à la direction artistique plus sombre de Twilight Princess ? En tout cas, une chose est sûre, c’est que les ventes de la série décroissent globalement au fil du temps au pays des samouraïs, on peut même dire que Skyward Sword (400 000) eut autant de succès qu’un jeu lambda, ce qui est quand même un comble pour la deuxième série la plus prestigieuse de Nintendo.

Image

Traversons maintenant le pacifique pour aller en amérique, si vous voulez venir au Québec je peux bien vous faire visiter :lol: et C’est bien évidemment aux États-Unis que les chiffres de vente sont les plus élevés, et le graphique épouse donc plus ou moins la même forme que celui des ventes totales. La seule différence majeure est le score de Phantom Hourglass (1 700 000). Breath of the Wild fait pourtant remonter la pente avec son 6,70 millions d'exemplaires dépassant n'importes quelle jeu Zelda auparavant! On constate que globalement, ce sont surtout les jeux « de salon » qui se vendent bien, puisqu’à part Link’s Awakening (2 000 000), aucun épisode portable ne s’est vendu plus que l’épisode de salon le moins vendu, Majora’s Mask (2 000 000). Et sachant que le score de vente moyen d’un jeu video aux États-Unis tourne autour d’un million d’exemplaires écoulés, on peut dire que la série se vend plus que correctement outre Atlantique.

Image

Avec des tendances extrêmement différentes de celles des autres territoires : le trio de tête se compose de Twilight Princess (2 550 000), Ocarina of Time (2 000 000) et … Phantom Hourglass (1 500 000), avec Skyward Sword (1 000 000) et Breath of the Wild (1 000 000) qui suit juste derrière malgré son jeune âge. Globalement, les premiers épisodes n’ont pas connu le même succès en Europe, et Ocarina of Time est d’ailleurs le premier Zelda à se vendre davantage en Europe qu’au Japon, alors que pour rappel l’Europe compte plus de 400 millions d’habitants, et le Japon 120 ! L’Europe est donc un marché à fort potentiel, et cela se confirme avec ces chiffres, puisque c’est la seule zone géographique pour laquelle on peut dire que la popularité de la série est grandissante. On peut aussi remarquer que, contrairement aux États-Unis, les épisodes « portables » sont davantage plébiscités, puisqu’ils ont souvent des scores assez semblables aux opus de salon (Link’s Awakening (970 000) plus vendu que A Link To The Past (950 000), les Oracles (500 000 chacuns) légèrement moins vendus que Majora’s Mask (520 000), Phantom Hourglass qui se vend presque aussi bien que Twilight Princess). Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la licence est donc loin d’être en disgrâce, du moins sur le continent européens.

Image

Allons maintenant voir quelque chose d'assez particulier puisque nous allons parler de l'évolution des ventes dans la durée. Un graphique un peu particulier, qui tente de montrer les dynamiques de vente des différents épisodes. Ne sont malheureusement disponibles que les chiffres des derniers opus, ce qui rend la comparaison un peu légère, mais il y a suffisamment de données pour que ce soit instructif. La première chose qui frappe, c’est que Phantom Hourglass (2 500 000) dépasse légèrement TP (2 000 000) après dix semaines de vente, mais que TP (8 000 000) s’est bien plus écoulé sur la durée. C’est d’ailleurs un principe qui est apparu sur les générations de consoles : le long seller, c’est-à-dire un jeu qui continue à se vendre énormément sur la durée, comme Mario Kart DS, Wii Fit ou encore Super Smash Bros Brawl, alors que la plupart des jeux dits « gamers » voient leurs ventes décliner après un an de mise sur le marché. Twilight Princess s’est donc très bien vendu sur la durée, ce qui est sûrement dû aux diverses rééditions de Nintendo, et à la baisse de prix. lors de l’entrée du jeu dans la gamme « Nintendo Selects ». On constate par contre que Spirit Tracks (500 000) s’est par contre surtout vendu sur ses premières semaines de vente, ce qui est plus conventionnel. Ça peut s’expliquer par le relatif échec commercial du jeu (3 000 000), puisque de nombreux magasins liquidaient le jeu après seulement quelques semaines de commercialisation, ce qui est plutôt rare pour un Zelda. Pour terminer sur une bonne note, Breath of The Wild. Pour terminer sur une bonne note, Skyward Sword (3 000 000)est le Zelda le plus vendu en l’espace de dix semaines depuis … et bien au moins Twilight Princess ! Breath of the Wild est quand à lui vendu à 2 000 000 d'exemplaire dans le monde. Moins que Skyward Sword, mais ce sont des chiffres encourageants pour le futur de la saga.

Image

Après cette vue d’ensemble, comment faut-il voir ces chiffres ? Ils ne font globalement que confirmer des tendances vidéoludiques connues depuis des années déjà, à savoir que le marché japonais est de plus en plus morose, que l’Europe est le nouveau marché porteur et que les jeux Nintendo tendent à se vendre sur la durée. Mais en creusant, on peut essayer de comprendre pourquoi cette évolution s’est faite. Les cinq premiers opus se sont particulièrement bien vendus, avant que la série ne tombe dans un creux, et il y a probablement deux raisons à cela. La première, c’est évidemment que la NES, comme la Super Nintendo, se sont bien mieux vendues que la Nintendo 64 ou la Gamecube, avec respectivement 61M et 50M, contre 32M et 21M. Difficile de réaliser les mêmes chiffres de vente avec un parc de consoles moindre. Ocarina of Time s’est pourtant particulièrement bien vendu, mais il représente sûrement une exception, car il fut considéré par la presse comme l’un des meilleurs jeux de tous les temps dès sa sortie, et il bénéficia d’une bonne campagne publicitaire. Et surtout, contrairement à Majora’s Mask, il ne sortit pas en fin de vie de console.

Image

L’autre raison probable, c’est le rayonnement de la série sur le marché vidéoludique. Jusqu’à l’époque d’Ocarina of Time, Nintendo pouvait encore prétendre être le leader du marché et proposer les meilleurs jeux vidéo. Après, c’est Sony et leurs consoles PlayStation qui prendront le relais et la sortie d’un nouveau Zelda ne sera plus aussi importante, puisqu’ils ne seront pas sur la console leader du marché, et n’auront pas l’aspect « révolutionnaire » d’Ocarina of Time. C’est Twilight Princess qui relancera l’attente autour de la série, avec son mémorable trailer lors de l’E3 2004. Le jeu sera d’ailleurs l’un des jeux les plus attendus de 2006 (si pas LE plus attendu), et est encore aujourd’hui le Zelda le plus vendu, replaçant la série sur une bonne dynamique de ventes.

Image

Ce qui semble après un nouveau creux Skyward Sword que la série recommence a bien se avec breath of the Wild venant confirmé cette tendance.

Image

Pour expliquer le déclin commercial de Zelda au Japon, par rapport aux autres territoires, on pourrait estimer que c’est à cause de l’orientation prise par la série. On voit avec le succès colossal de la série « New Super Marios Bros » (surtout par rapport aux jeux en 3D) qu’ils adorent ce qui est retro et leurs jeux 2D, chemin que n’emprunte pas la série Zelda. Et même en termes de direction artistique, un jeu comme Twilight Princess semble bien plus proche de la culture occidentale que de celle du Japon. Le Seigneur des Anneaux fut d’ailleurs souvent cité comme inspiration majeure du jeu. Peut-être pourrait-on alors estimer que Nintendo, conscient de la baisse de popularité de sa série dans le pays qui l’a vu naitre, aurait commencé à viser davantage les autres marchés ? De fait, Twilight Princess a connu un succès retentissant en Occident, et les opus DS se sont particulièrement bien vendus en Europe.

Image

En conclusion, la popularité de la série a évolué de manière radicalement différente sur les divers territoires, même si certaines tendances restent marquées partout, comme la période de creux après Ocarina of Time, puis le regain en popularité après Twilight Princess, ou encore les ventes globalement supérieures des opus « de salon ». Le marché japonais semble bien morose, mais sur le continent européens, la série se porte plutôt bien.

Allons maintenant voir les critiques. Un premier constat s’impose : les notes sont plutôt élevées, puisque la plus basse est un 30/40, et IGN est particulièrement généreux, puisque seul FSA a eu moins de 9/10. On constate aussi que les notes de Metacritic et IGN suivent plus ou moins les mêmes tendances, ce qui est logique puisque ce sont deux sites américains. Famitsu a par contre une notation bien différente, avec une tendance marquée à sous-noter les jeux portables (sauf les opus DS), tout en attribuant trois notes parfaites (à OOT, TWW et SwS). De son côté, IGN a attribué son 10/10 à six jeux : Link’s Awakening, Ocarina of Time, Oracle of Ages, Oracle of Seasons, Skyward Sword et breath of the Wils. Légère tendance au surnotage ? Sur les sites francophones, c,est totalement différent, une échelle qui va de 5/10 à 10/10, les sites francophones seraient-ils moins « fanboys », ou auraient-ils plus de nuances dans leurs avis ? Le site qui note le plus généreusement est évidemment jeuxvideo.com, n’étant supplanté que deux fois par un autre site, tandis que le plus sévère est évidemment Puissance-Zelda, ce qui est dû à son statut de site de fan, plus exigent par nature, et par son échelle de notation moins large, qui permet moins de nuances. A l’exception de Four Swords Adventure, on constate aussi que les épisodes de salon ont tendance à être mieux notés que leurs homologues portables, tendance déjà aperçue chez Famitsu. Sauf chez jeuxvideo.fr, qui attribue par exemple une meilleure note à The Minish Cap ou Phantom Hourglass qu’à Twilight Princess… A part la courbe de Puissance-Zelda, on ne peut pas vraiment dire qu’il y ait eu une nette baisse ou montée en termes de notes. En conclusion, on constate de grosses différences entre les sites francophones et ceux du reste du monde : les notes « étrangères » sont moins dispersées et il y a beaucoup de notes parfaites. Ca peut s’expliquer de plusieurs façons ; tout d’abord, les sites américains notent souvent sur une autre échelle, par exemple /100 (ou /10 en comptant au dixième près), et plus l’échelle est grande, lus on a tendance à surnoter. Pour les notes parfaites, peut-être est-ce parce qu’un 10/10 n’est pas perçu de la même manière de deux côtés de l’Atlantique. Dans nos contrées, il est surtout synonyme de perfection absolue, d’œuvre complètement aboutie, alors que des sites comme IGN délivrent une dizaine de 10/10 par an… Aussi étrange que cela puisse paraitre, nos sites francophones semblent plus proches de … Famitsu.

Image

L’avis de la presse est intéressant, mais ce qui détermine les jeux légendaires, c’est bel et bien l’avis des joueurs. Et si les résultats sont globalement peu surprenants (Adventure of Link le mal aimé, OOT le chouchou, etc), on peut quand même noter quelques tendances intéressantes. Les notes des lecteurs de jeuxvideo.com sont toujours les plus élevées, ce qui rejoint les notes attribuées par les journalistes du site, et toujours dans des tendances similaires aux autres sites, à l’exception notable des Oracles sur GameBoy Color qui récoltent tous deux un 19/20. Cela peut peut-être s’expliquer par l’âge des lecteurs, sûrement plus jeunes, et par les notes attribuées par le site. C’est d’ailleurs un phénomène qu’on remarquera avec les autres sites, mais plus celui-ci est sévère, plus ses lecteurs le seront. Les lecteurs les plus sévères sont ainsi ceux de … Puissance-Zelda, avec des notes descendant jusque dans les 5/10 ! Une surprise de taille, les trois jeux les mieux notés sont Ocarina of Time, Twilight Princess et Breath of the Wils alors que TP fut largement critique à sa sortie. eut-être que le recul a permis aux fans de mieux considérer les qualités de Twilight Princess ? En considérant les courbes de Metacritic, Gamekult et SensCritique, on remarque aussi que les notes sont de plus en plus basses, et ce depuis Ocarina of Time. Avec quelques soubresauts (The Wind Waker, Twilight Princess, breath of the Wild), mais globalement, la courbe est belle et bien descendante. C’est la différence majeure avec celles de journalistes, et c’est plutôt une bonne question : y a-t-il une fracture entre les opinions des journalistes et celles des joueurs ? Difficile de tirer des conclusions à ce sujet, puisque les avis sont fort partagés, Skyward Sword récoltant par exemple un peu moins de 9/10 sur Puissance-Zelda ou jeuxvideo.com, et entre 7 et 8 sur les autres sites.

Image

Comparons maintenant les vents aux notes affichée. Un premier constat très net : les lecteurs sont bien plus sévères que la presse pour noter les jeux Zelda, les seules exceptions étant les deux premiers opus ainsi que Link’s Awakening. Il y a d’ailleurs quelques cas très nets de « surnotage » de la presse par rapport aux joueurs : Spirit Tracks, Phantom Hourglass, Skyward Sword ou les Oracles, pour lesquels la différence est supérieure ou (plus ou moins) égale à 1. Mais le plus important, c’est qu’il y a bel et bien une relation entre les ventes et les notes de la presse/des lecteurs, puisqu’à chaque fois que la courbe des notes augmente, celle des ventes fait de même et inversement, même si ce n’est pas forcément dans les mêmes proportions.

Image

En conclusion, après une ère de « déclin » commercial, la série remonte plutôt bien la pente depuis Twilight Princess. Pourtant, l’évolution est loin d’être homogène sur les différents territoires, et la série est en net recul sur le marché japonais, alors qu’elle semble de plus en plus populaire sur le vieux continent.
When humanity stands strong and people reach out for each other... there's no need for gods.

Re-Van
Dans l'antre du lion
Dans l'antre du lion
Avatar du membre
Messages : 7189
Enregistré le : dim. déc. 29, 2013 11:05 am

Re: Évolution de la série sur les plans critiques et commerciaux

Messagepar Re-Van » sam. févr. 17, 2018 9:33 am

Très intéressant topic d'analyse :)
J'étais loin de me douter de certains chiffres.

Somewhere
L'âge des arbres
L'âge des arbres
Avatar du membre
Messages : 65820
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Évolution de la série sur les plans critiques et commerciaux

Messagepar Somewhere » sam. févr. 17, 2018 11:32 am

Excellent topic, je ne me souvenais plus que Twilight Princess avait aussi bien marché, je n'y avais pas joué tout de suite à sa sortie faut dire, c'était une époque où j'avais un peu lâché Zelda, toute la période entre Majora's Mask et Twilight Princess je n'avais plus du tout suivi en faite.
~ Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir ~
Mes tops et classements divers sur le forum :
Top films all-time
Top séries TV all-time
Top réalisateurs
Top jeux vidéos all-time

Maedhros
Le nauglamir
Le nauglamir
Avatar du membre
Messages : 15539
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Évolution de la série sur les plans critiques et commerciaux

Messagepar Maedhros » lun. juin 11, 2018 1:39 am

C’est officiel : Breath of the Wild est désormais le jeu de la série Zelda totalisant le plus de ventes à travers le monde, détrônant au passage Twilight Princess. La nouvelle a été dévoilée ce matin par Nintendo lors de l'annonce de ses résultats financiers pour l'exercice fiscal s’étendant d’avril 2017 à mars 2018.

Dans le détail, le jeu s’est vendu à 8,48 millions d’exemplaires sur Switch et un peu plus d’un million d’exemplaires sur Wii U. Pour rappel, les versions Wii et Game Cube de Twilight Princess cumulaient 8,77 millions de ventes.

Image

Les excellents résultats réalisés par le titre faisaient que l’on s’attendait à ce que la nouvelle tombe tôt ou tard. En janvier dernier, Twilight Princess était déjà le dernier bastion à faire tomber.

Le podium des ventes mondiales de la série est donc désormais composé de Breath of the Wild, Twilight Princess et Ocarina of Time. Notons cependant que ces chiffres ne prennent pas en compte les sorties sur Console Virtuelle ou les remake. Ocarina of Time 3D et Twilight Princess HD n’y sont donc pas comptabilisés.

Le dernier né de la saga Zelda devrait encore pouvoir marquer l’écart, puisque 1,78 million de cartouches ont trouvé preneurs sur Switch lors du dernier semestre. Cette longévité est assez inhabituelle pour la série, puisque les jeux continuant à aussi bien se vendre après quelques mois y font office d'exception.


https://www.puissance-zelda.com/news/2018/04/6097-Breath-of-the-Wild-est-le-Zelda-le-plus-vendu-de-lhistoire

C’est un nouveau palier hautement symbolique qui vient d’être franchi par Breath of the Wild au Japon. Selon les dernières estimations de ventes de Media Create, 1 004 689 copies auraient trouvé preneur sur l’archipel.

Image

Cela fait vingt ans qu’un jeu de la série n’avait pas atteint de tels niveaux de vente. Notez d’ailleurs que ce chiffre ne prend ni en compte les ventes dématérialisées, ni les ventes sur Wii U (159 401 exemplaires).

Actuellement, au Japon, seuls quatre jeux de la saga se sont plus vendus que Breath of the Wild.

The Legend of Zelda avec 1 690 000 unités vendues sur Famicom Disk System
Zelda II: The Adventure of Link avec 1 610 000 unités vendues sur Famicom Disk System
A Link To The Past avec 1 160 000 unités vendues sur Super Famicom
Ocarina of Time avec 1 143 570 unités vendues sur Nintendo 64
Maintenant que ce cap est passé, ce n’est plus qu’une question de temps avant de voir Breath of the Wild entrer dans le trio de tête. Le jeu n’étant en vente que depuis un peu plus d’un an, on se demande même s’il ne pourrait pas avoir le potentiel d’aller au-delà.


https://www.puissance-zelda.com/news/2018/06/6113-Japon-Le-million-pour-Breath-of-the-Wild
When humanity stands strong and people reach out for each other... there's no need for gods.

Maedhros
Le nauglamir
Le nauglamir
Avatar du membre
Messages : 15539
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Évolution de la série sur les plans critiques et commerciaux

Messagepar Maedhros » mer. août 01, 2018 5:59 pm

Hier, Nintendo annonçait ses résultats trimestriels. L’occasion pour nous de prendre des nouvelles de Breath of the Wild !

Fin avril, nous apprenions que Breath of the Wild était le Zelda le plus vendu de la saga. Il est désormais le premier jeu de la série Zelda à dépasser le seuil hautement symbolique des 10 millions d’unités distribuées, dont 9,32 millions sur Switch.

Image

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le petit dernier de la série Zelda se porte bien. Avec 840 000 ventes sur Switch sur la période allant d’avril à juin 2018, son endurance rivalise facilement avec celle de Mario Odyssey (760 000 unités sur la même période), un tour de force pour la série Zelda dont les ventes s’essoufflent généralement assez rapidement.

À ce jour, Breath of the Wild est le troisième jeu Nintendo le plus vendu sur Switch, derrière Mario Odyssey (11,17 millions) et Mario Kart 8 Deluxe (10,35 millions).


https://www.puissance-zelda.com/news/2018/08/6133-Breath-of-the-Wild-passe-le-cap-des-10-millions
When humanity stands strong and people reach out for each other... there's no need for gods.

Maedhros
Le nauglamir
Le nauglamir
Avatar du membre
Messages : 15539
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Évolution de la série sur les plans critiques et commerciaux

Messagepar Maedhros » jeu. sept. 13, 2018 3:11 am

Rien ne semble pouvoir arrêter le succès de Breath of the Wild. En janvier, nous rapportions qu’il était le second jeu le plus vendu de la série au Japon. En avril, il devenait le jeu le plus vendu de la saga au niveau mondial. Début août, nous annoncions qu’il était le premier épisode dépassant le cap des 10 millions d’exemplaires vendus.

Selon les chiffres rapportés par Media Create la semaine dernière, Breath of the Wild est désormais le jeu de la série Zelda le plus vendu au Japon, dépassant Ocarina of Time et son règne de 20 ans.

Image

En effet, avec 1 099 210 exemplaires vendus sur Switch et les 159 401 cartouches vendues sur Wii U, Breath of the Wild devance d’une courte tête les 1 257 205 unités d’Ocarina of Time. En prenant en compte les ventes sur l’eShop, sur lesquelles Nintendo n’est jamais bavard, le score est probablement bien plus important.

La seule question restant sans réponse est la suivante : faudrait-il de nouveau 20 ans avant de voir ce score détrôné ?


https://www.puissance-zelda.com/news/2018/09/6144-Au-Japon-Breath-of-the-Wild-detrone-Ocarina-of-Time
When humanity stands strong and people reach out for each other... there's no need for gods.

Somewhere
L'âge des arbres
L'âge des arbres
Avatar du membre
Messages : 65820
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Évolution de la série sur les plans critiques et commerciaux

Messagepar Somewhere » jeu. sept. 13, 2018 7:49 pm

Impressionnant, et ça peut durer encore tant la Switch semble avoir une longue vie qui lui tends les bras.
~ Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir ~
Mes tops et classements divers sur le forum :
Top films all-time
Top séries TV all-time
Top réalisateurs
Top jeux vidéos all-time

Maedhros
Le nauglamir
Le nauglamir
Avatar du membre
Messages : 15539
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Évolution de la série sur les plans critiques et commerciaux

Messagepar Maedhros » mer. mai 27, 2020 1:40 pm


Bilan financier pour les Zelda


Le 7 mai, Nintendo, comme bon nombre d'éditeur, a fait son bilan financier. Bien que ce ne soit pas notre tasse de thé, nous profitons de cette période de calme dans le monde du jeu vidéo pour faire un point sur les ventes chez Nintendo de la saga The Legend of Zelda.

Il faut tout d'abord noter que la plupart des informations ci-dessous sont tirées des analyses faites par Oscar Lemaire, un amoureux des chiffres et des histogrammes. On le remercie chaleureusement de débroussailler la tonne d'informations pour nous les rendre accessibles.

Au cours de cette année fiscale 2019-2020, Nintendo se porte comme un charme. Nous tairons toutes les preuves de leur réussite pour nous concentrer sur les résultats effectués par deux jeux qui nous intéressent : Breath of the Wild et le remake sur Switch de Link's Awakening. Ces deux jeux ont au cours de cette année été vendus respectivement à 4 640 000 et 4 380 000 exemplaires. Il est presque surprenant que Breath of the Wild soit tout juste devant son camarade Zelda alors qu'il est sorti il y a plus de trois ans. Avec un tel score, ils occupent respectivement la septième et huitième place du classement annuel.

D'autres preuves du succès de Breath of the Wild s'ajoutent. Non seulement, il s'est encore bien vendu une année de plus, mais il s'est même mieux vendu que l'année précédente.



Cela faisait longtemps que le jeu avait battu tous les records financiers de la saga, mais désormais les ventes sont même deux fois plus supérieure au cumul des versions de Twilight Princess sorties sur GameCube et sur Wii. Un exploit qui fait qu'il devient le troisième jeu le plus vendu sur Nintendo Switch dépassant même Super Mario Odyssey (de quelques ventes, l'arrondi nous donnant le même total). Bien qu'il soit compliqué de relier les événements, la crise sanitaire mondiale du coronavirus est une explication possible à cette augmentation.

Autre annonce faite lors de cette conférence financière, cette fois un peu plus éloignée de la saga Zelda, Yoshiaki Koizumi est promu au grade senior du comité exécutif de Nintendo. Si son nom ne vous dit rien de particulier, nous vous conseillons de consulter les rubriques de nos crédits des jeux. Il s'agit de l'auteur du manuel d'A Link to the Past, d'un des scénaristes de Link's Awakening, coréalisateur des Zeldas sortis sur Nintendo 64 : Ocarina of Time et Majora's Mask, directeur adjoint de The Wind Waker et producteur de la Nintendo Switch.

Image

Enfin, cette conférence est également l'occasion d'espérer avoir des nouvelles sur une éventuelle sortie de la suite de Breath of the Wild. Malheureusement, et il fallait s'y attendre, ce n'est pas encore tout de suite que nous en saurons plus sur le jeu. Même s'il est annoncé dans les jeux à venir, la mention T.B.A. (acronyme pour to be announced) révèle que Nintendo préfère être prudent et ne souhaite pas encore annoncer de date. Il faudra encore attendre avant de savoir si on peut espérer une sortie pour 2021.


https://www.puissance-zelda.com/news/20 ... -les-Zelda
When humanity stands strong and people reach out for each other... there's no need for gods.


Retourner vers « The Legend of Zelda »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité