Albator, Corsaire de l'Espace (le film en 3D, de Shinji Aramaki)

Cette rubrique du forum qui sent bon la nostalgie met à l'honneur Albator, le célèbre corsaire de l'espace (Captain Harlock en VO) ainsi que l'ensemble des séries de son mangaka Leiji Matsumoto. Si vous souhaitez faire une petite balade à bord de l'Arcadia et sillonner la galaxie en compagnie de son célèbre équipage, il ne vous reste plus qu'à cliquer !

Nous abordons aussi les autres séries reliées comme Emeraldas, Harlock Saga, Galaxy Express 999, L'Anneau des Nibelungen, Space Battleship Yamato et tout ce qui est désormais regroupé sous le terme "Leijiverse". Bon surf !
Somewhere
La chute des Lampes
La chute des Lampes
Avatar du membre
Messages : 65791
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Captain Harlock (2013)

Messagepar Somewhere » mar. oct. 22, 2013 7:03 pm

"Albator, Corsaire de l'Espace": la bande-annonce... en BD !

Image

"Albator, Corsaire de l'Espace" une bande-dessinée en guise de première bande-annonce !

Parce que le film est attendu par tous les fans d'Albator, le plus célèbre corsaire de l'espace, la promotion se doit d'être originale...

Le distibuteur français lance donc la première bande-annonce du long métrage de Shinji Aramaki, Albator, Corsaire de l'Espace sous forme de planche de bande-dessinée.

Tourné en image de synthèse et en 3D, le film, adapté du manga créé en 1969 par Leiji Matsumoto, se déroule en 2977. Albator, capitaine du vaisseau Arcadia, est un corsaire de l’espace. Il est condamné à mort, mais reste insaisissable. Le jeune Logan, envoyé pour l’assassiner, s’infiltre dans l’Arcadia, alors qu’Albator décide d’entrer en guerre contre la Coalition GAIA afin de défendre sa planète d’origine, la Terre.

Le long métrage sortira sur nos écrans le 25 décembre prochain.

Image
Image

http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18628101.html
~ Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir ~
Mes tops et classements divers sur le forum :
Top films all-time
Top séries TV all-time
Top réalisateurs
Top jeux vidéos all-time

Somewhere
La chute des Lampes
La chute des Lampes
Avatar du membre
Messages : 65791
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar Somewhere » mer. oct. 30, 2013 7:04 pm

"Albator, Corsaire de l'Espace" se dévoile un peu plus à travers de nouvelles photos

Image

Après l'affiche et la bande-annonce sous forme de planche de bande-dessinée, le long métrage "Albator, Corsaire de l'Espace" se dévoile un peu plus à travers sa galerie photo.

Après l'affiche et la bande-annonce sous forme de planche de bande-dessinée, le long métrage Albator, Corsaire de l'Espace se dévoile un peu plus à travers sa galerie photo.

Mis en scène par le réalisateur japonais Shinji Aramaki, le film adpaté du manga de Leiji Matsumoto, se déroule en 2977. Albator, capitaine du vaisseau Arcadia, est un corsaire de l’espace. Il est condamné à mort, mais reste insaisissable. Le jeune Logan, envoyé pour l’assassiner, s’infiltre dans l’Arcadia, alors qu’Albator décide d’entrer en guerre contre la Coalition GAIA afin de défendre sa planète d’origine, la Terre.

Albator sortira sur nos écrans ke 25 décembre prochain.

Image
Image
Image
Image

http://www.allocine.fr/article/ficheart ... 28375.html
~ Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir ~
Mes tops et classements divers sur le forum :
Top films all-time
Top séries TV all-time
Top réalisateurs
Top jeux vidéos all-time

Bombur
Maison du Capricorne
Maison du Capricorne
Avatar du membre
Messages : 44169
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar Bombur » mer. oct. 30, 2013 8:09 pm

Tain, celui-là je le materai ! Le graphisme est superbe :peur: !

itikar
L'étoile du soir
L'étoile du soir
Avatar du membre
Messages : 19489
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar itikar » mer. nov. 06, 2013 7:12 pm

Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 349598
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar phoenlx » mer. nov. 06, 2013 7:35 pm

pourquoi une BA en italien ?
Le topic pour les débutants du forum : Cliquez ici

itikar
L'étoile du soir
L'étoile du soir
Avatar du membre
Messages : 19489
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar itikar » mer. nov. 06, 2013 7:41 pm

Je sais pas, j'imagine parce qu'elle a été rendu publique il y a une heure ? ...

A propos du grand rex, leur calendrier de l'avent a de quoi séduire :

http://legrandrex.cotecine.fr/film/53500
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

Bombur
Maison du Capricorne
Maison du Capricorne
Avatar du membre
Messages : 44169
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar Bombur » mer. nov. 06, 2013 10:37 pm

Cool, ça me fait de l'entraînement pour mon italien :super: .

itikar
L'étoile du soir
L'étoile du soir
Avatar du membre
Messages : 19489
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar itikar » mer. nov. 06, 2013 10:49 pm

Bombur a écrit :Cool, ça me fait de l'entraînement pour mon italien :super: .


:hat: :wink:
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

Somewhere
La chute des Lampes
La chute des Lampes
Avatar du membre
Messages : 65791
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar Somewhere » dim. déc. 15, 2013 11:33 am

J-10. :super:
~ Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir ~
Mes tops et classements divers sur le forum :
Top films all-time
Top séries TV all-time
Top réalisateurs
Top jeux vidéos all-time

itikar
L'étoile du soir
L'étoile du soir
Avatar du membre
Messages : 19489
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar itikar » sam. déc. 21, 2013 4:15 am

Image


"Un rendu visuel sans précedent" nous a seriné James Cameron. Ce n'est pas faux. Et on s'immerge bien vite dans la 3D et on a le plus souvent l'impression de se retrouver devant un final fantasy n - de dernière génération bien sûr - et pas dans un film humano resconstitué. Bref, première constatation, c'est un dessin animé. Superbement animé - on dépasse sans peine Final Fantasy silent children pour ceux qui connaissent - avec une richesse de détails impressionnantes, on en prend certes plein la vue. Le design des vaisseaux et divers méchas et autres dispositifs et technologies futuristes, tout comme celui des personnages, a reçu, c'est visible à chaque instant, un soin méticuleux et inventif, garantissant un dépaysement et une immersion des plus totales ! Un bonheur absolu sur cet aspect là.

La musique est grandiose et épique à souhait, et le son excellent du reste. Les scènes sont impressionnantes, et souvent auréolées d'une certaine poésie (dans la veine de FF donc). Le scénario est complexe, source de nombreux clifhanger (trop sans doute, les deux derniers sombrant je trouve dans un n'importe quoi très handicapant ...) .

Première constatation, l'histoire est un reboot total et bien qu'on y perde sans doute toute la précision et la démesure du projet original (ou plutôt des projets originaux puisque le premier - le deuxième en France, sous le nom d'Albator 84, se focalise sur la révolte d'Albator contre les humanoïdes, là où le deuxième - le premier en France avec le nom d'albator 78 - étudie l'invasion sylphidres ..), l série est coutumière du fait, en témoigne le fameux rôle passerelle de Tadashi (signifiant "la voie juste"), nommé ici Logan en VF, et mieux connu chez nous sous le nom de Ramis (dans Albator 78). Ce rôle est présent dans chaque saga, avec un âge identique, mais un background différent. Ce qui rend délicat l'idée même d'une continuité réaliste des événements. Bref, s'y retrouver dans les différentes chronologies de Matsumoto est une gageure impossible.

Retour au film de cette fin d'année 2013. C'est à la société Océans films qu'on doit le bonheur d'une sortie sur grand écran en France trois mois à peine après la sortie officielle au Japon.

Je ne vais pas vous spoiler trop l'histoire mais quand même vous présenter les différents partis et personnages.

Image

Pour des raisons que vont dévoiler l'histoire Albator est tout seul - avec son équipage classique dans l'Arcadia (le death shadow en VO, les sous-titres étant hélas remis à moitié à la sauce de la vf d'origine - ce qui est gênant car on entend Captain Harlock - le vrai nom d'Albator - à tout bout de champ), tout en gardant la moitié des personnages en version original, composé notamment de son amie extra-terrestre Miimay (Mim en français), de sa seconde Kei (Nausicaa) - disposant d'un magnifique moment en position foetale nue comme un ver lorsqu'elle prend sa douche, fan service oblige mais moment absolument magnifique car le chara design de Kei est ici à tomber - et de son autre second Yattaran (Alfred) - contre la fédération Gaïa, dans un monde où toute l'humanité est disséminée dans des planètes stériles de l'univers.
Gaïa détruit tout vaisseau cherchant à reprendre pied sur la Terre, et ne rencontre qu'un seul obstacle sur sa route : Albator.
Et son vaisseau-fantôme de l'Espace : le Death Shadow en vo (L'Ombre de la Mort= l'Atlantis en français ou l'Arcadia en VF ici ) (difficile à suivre, hein)

Image

Image

Voilà en gros, l'histoire de base, rajoutez-lui 1 but révélé d'Albator, 1 but caché d'Albator, 1 secret concernant la Terre, 1 cliffhanger sur ce secret, 1 cliffhanger sur les révélations faite au nouvel arrivant dans l'équipage de l'Arcadia, 1 autre cliffhanger sur ces mêmes révélations, 1 cliffhanger sur la réaction d'Albator, 1 cliffhanger sur le début de l'attaque finale, 1 cliffhanger sur ce cliffhanger, 1 autre cliffhanger sur ce deuxième cliffhanger de combat, 1 troisième cliffhanger concernant la Terre, et 1 dernier cliffhanger sur la vraie nature de l'Arcadia et de Harlock.

Oula, faudra que je revois le film - notez que je n'ai parlé que des clifhangers principaux - il y a trois autres cliffhangers du côté du parti Gaïa et 2 du côté de Tadashi ... mais ils concernent plutôt les ennemis d'Albator, bien que ceux-ci aient pour conséquence deux cliffhangers dans l'histoire principale.

Bref, ce film est une succession de cliffhangers tout le long. Mais pas que - heureusement car les derniers cliffhangers sont comme je le disais je trouve légèrement abusé ! surtout les deux derniers concernant la nature d'Albator et de l'Arcadia ... - car c'est aussi une étude de caractères très réussi, mais uniquement pour les rôles principaux qui sont pour être exhaustif : Albator, sa muse Miimay avec un rôle dépassant largement celui de harpiste ici, Tadashi, son frère Erza, la femme d'Erza, et ma foi c'est tout, avec Yattaran dans le rôle de la grande gueule et de Kei de la beauté fatale idéaliste. Je regrette fortement que Kei et Yattaran n'ait pas ici eu le droit à un arc digne de ce nom, tout comme Miimé d'ailleurs ... Bref, c'est le principale reproche que je ferais à cette adaptation : un manque d'approfondissement des personnages.

Par contre, le développement des rapports entre Albator et Tadashi - Logan en vF - , avec là encore plusieurs cliffhangers, est une histoire dans l'histoire, et une réussite scénaristique totale et magnifique.

Image



Un autre gros reproche que je ferais est qu'ici Albator et son équipage n'ont jamais été aussi impitoyables. Oubliez le gentil Albator qui écoutait longuement la petite Mayu jouer de l'okarina pour lui avec un air mélancolique ... Et saluez l'Albator idéaliste, disant se battre pour la liberté, en fait en combat contre ses propres démons le rendant finalement insensibles à beaucoup de chose. On apprend cela dit à la fin la véritable nature d'Albator, et pourquoi il semble ainsi errer, psychorigide et en apparence impassible, dans son vaisseau. Le personnage reste extraordinaire, heureusement, et sans doute d'avantage qu'il ne l'a jamais été.Mais ce n'est pas un enfant de chœur en tout cas, n'hésitant pas à génocider à tout va tout ceux qui s'opposent à lui, flirtant sans arrêt avec le terrorisme interplanétaire, matérialisant dans sa rage calme et transie le dogme qui nous envoie annihiler l'essence même de ce qu'on aime au nom de la liberté pure et idéale, ici la brillance d'une idée surgie du passé comme une fleur qui éclot où elle ne le peut plus...

Albator est un ange de la mort, implacable, souvent injuste, impitoyable et sans pardon pour ceux qu'il combat.Mais c'est aussi un ange de la rédemption, voire ici de la regénérescence sensu stricto. Sa quête est LA quête de l'Homme dans l'Univers.Pas moins. Avec tout le dérisoire et la désillusion que cela suppose.

Bref, je ressors de cet avant première au grand rex avec une impression mitigée : superbes images, intrigue vibrant de la poésie dépressive et mélancolique de Square Unix, et incontestablement de celle de Leiji Matsumoto, le créateur originel du personnage, mais scénario maladroit et déstructurateur d'un mythe, heureusement d'une richesse conséquente, voire excessive. C'est heureux, on s'attache très fort aux personnages qu'on a tant de plaisir, même tous trahis les uns après les autres, à retrouver, quasiment intacts. On assiste à des affrontements spatiaux homériques - bien que mal introduits et quasiment brouillon dans le détail, ce qui n'empêche nullement d'épiques stratégies - Et on sort de la séance avec dans sa tête, trônant comme il le fait en son Arcadia, l'homme énigme de la soirée : Albator. Qui est-il ? Où va-t'il ensuite ? Son destin est sa légende.

Image
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

Bombur
Maison du Capricorne
Maison du Capricorne
Avatar du membre
Messages : 44169
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar Bombur » sam. déc. 21, 2013 4:44 am

Je veux le voir ! Si ça respecte pas la série ça devrait pas me déranger car je n'ai vu que des épisodes éparpillés par-ci par-là sans vraiment suivre l'histoire générale (épisodes que j'avais apprécié d'ailleurs, même si les gosses de son équipage m'énervaient :lol-noel: ).

itikar
L'étoile du soir
L'étoile du soir
Avatar du membre
Messages : 19489
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar itikar » sam. déc. 21, 2013 4:51 am

J'ai édité quelque peu ma critique, si tu veux, Bombur, en y rajoutant sans spoiler deux ou trois pistes ;)

Il est probable que le personnage d'Albator n'a ici jamais été aussi réussie. Mais au prix d'une grosse partie de son humanité, aussi paradoxal cela puisse sembler l'être :gandalf-the-grey:
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

itikar
L'étoile du soir
L'étoile du soir
Avatar du membre
Messages : 19489
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar itikar » sam. déc. 21, 2013 5:12 am

bon, allez, un petit cadeau en passant, l'Atlantis de ma jeunesse (introduction de Albator 84) :

Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 349598
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar phoenlx » sam. déc. 21, 2013 11:24 am

Je suis curieux de le voir aussi j'avoue, l'idée d'un Albator encore plus sombre ne me déplaît pas, j'aime assez ce type de personnages ; Par contre si le scénario est malhabile , avec successions de cliffhanger malvenus et autre, pas sûr que ça me plaise :mrgreen-noel: Visuellement en tout cas et au niveau des musiques ça semble être du lourd d'après les trailers
Le topic pour les débutants du forum : Cliquez ici

itikar
L'étoile du soir
L'étoile du soir
Avatar du membre
Messages : 19489
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar itikar » sam. déc. 21, 2013 6:05 pm

La plupart des retournements de situations sont bien intégrés et très fluides, cela n'est pas du n'importe quoi ans queue ni tête, il n'y a vraiment que les derniers que j'ai trouvé excessif et un peu tiré par les cheveux. Il faut, c'est important, adhérer fortement au concept de Lumière Noire (c'est pour la schématiser la source d'énergie, peut-être de vie, de l'Arcadia) , pour apprécier dans sa totalité le scénario. J'ai peut-être eu un peu de mal avec ce concept quelque part assez religieux, en tout cas divin ou bouddhiste - difficile à accepter pour un agnostique même si il est finalement très dilué et secret. Mais si on est prêt à accepter la réalité de ce concept et son potentiel, la fin est brillante.

Le film est quand même magnifique. Je pense que je retournerais le voir ... peut-être même à la place d'une ou deux "Désolation de Smaug" :lol-noel:
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

Somewhere
La chute des Lampes
La chute des Lampes
Avatar du membre
Messages : 65791
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar Somewhere » lun. déc. 23, 2013 8:08 pm

Le film est pour l'instant noté 2.4/5 par la presse sur Allociné (11 critiques, c'est donc du solide).

Bon, bien que je ne me fie plus trop aux goûts des français, cette note est tout de même bien décevante.
~ Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir ~
Mes tops et classements divers sur le forum :
Top films all-time
Top séries TV all-time
Top réalisateurs
Top jeux vidéos all-time

Bombur
Maison du Capricorne
Maison du Capricorne
Avatar du membre
Messages : 44169
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar Bombur » mer. déc. 25, 2013 10:07 pm

Énorme :PTDR: !!!
Image

Somewhere
La chute des Lampes
La chute des Lampes
Avatar du membre
Messages : 65791
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar Somewhere » mer. déc. 25, 2013 10:17 pm

:rire:

Pardon pour le flood aux familles, tout ça..
~ Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir ~
Mes tops et classements divers sur le forum :
Top films all-time
Top séries TV all-time
Top réalisateurs
Top jeux vidéos all-time

Morgoth Bauglir
Ombre sur Númenor
Ombre sur Númenor
Avatar du membre
Messages : 18151
Enregistré le : mer. nov. 16, 2011 9:51 pm
Localisation : École Pratique des Hautes Études
Contact :

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar Morgoth Bauglir » jeu. déc. 26, 2013 9:33 pm

Chrono-critique du film d'animation par Benzaie.

« Vous êtes comme tous les Français, vous n'avez pas lu Tolkien !
Il n'y a que vous autres qui ne l'ayez pas encore lu. »

Louis LAMBERT, Prélude à l'Apocalypse, p. 118 (cit. par Michaël Devaux dans La Feuille de la Compagnie n° 2, p. 85)

itikar
L'étoile du soir
L'étoile du soir
Avatar du membre
Messages : 19489
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar itikar » sam. déc. 28, 2013 1:36 am

itikar a écrit :bon, allez, un petit cadeau en passant, l'Atlantis de ma jeunesse (introduction de Albator 84) :



je viens de le revoir (la première fois, j'étais très jeune...) et il est vraiment magnifique. Pour peu que vous réussissiez à rentrer dans une animation rétro, et que vous soyez capté par cet univers, vous ne serez pas déçu, c'est vraiment réussi ! On est finalement pas si loin du personnage du film en image de synthèse ... Celui-ci (l'original donc) n'est pas plus tendre non plus, n'hésitant pas à faire le vide pour progresser vers son idéal ... progression très difficile d'ailleurs ... j'ai peine à croire que je voyais des dessins animés si dramatiques étant petit : ici, jolie princesse comme petites filles meurent à la pelle sous les canons de l'injustice ...

A voir tout de même, pour faire revivre la légende :hat:
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

Sylvana
Le roi sous la montagne
Le roi sous la montagne
Messages : 21472
Enregistré le : mar. nov. 20, 2012 5:00 pm

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar Sylvana » sam. déc. 28, 2013 10:14 am

Et on peut apprécier le film même si on a jamais vu Albator à la tv avant?

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 349598
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar phoenlx » sam. déc. 28, 2013 10:34 am

Tu n'as jamais vu la série ?
Le topic pour les débutants du forum : Cliquez ici

Sylvana
Le roi sous la montagne
Le roi sous la montagne
Messages : 21472
Enregistré le : mar. nov. 20, 2012 5:00 pm

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar Sylvana » sam. déc. 28, 2013 10:38 am

J'étais trop jeune à l'époque, c'est de la génération de mon grand frère :lol:

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 349598
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar phoenlx » sam. déc. 28, 2013 12:51 pm

oui c'est sûr mais ce que je trouve bizarre c'est que tu ai vu les cités d'or et pas Albator ( même si la première série d'albator est de 4 ans plus précoce, la seconde est venue après et il y avait pas mal de redif à l'époque ) Tout ça ça passait pas mal en boucle dans les années 80
Le topic pour les débutants du forum : Cliquez ici

Sylvana
Le roi sous la montagne
Le roi sous la montagne
Messages : 21472
Enregistré le : mar. nov. 20, 2012 5:00 pm

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar Sylvana » sam. déc. 28, 2013 6:34 pm

Non mais je t"ai dit j'ai pas vu les Cités d'or, au début j'avais juste un livre illustré, puis ensuite j'ai dû voir des rediffusions je pense, mais pas la version d'origine dès qu'elle est sortie quoi :lol:

itikar
L'étoile du soir
L'étoile du soir
Avatar du membre
Messages : 19489
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar itikar » sam. déc. 28, 2013 7:00 pm

J'ai mis quelques posts plus haut le lien des tout début d'Albator, Vana, il te suffit de regarder ce film (2h quand même) et tu connaitras les bases du personnage ...

Je le remet là :



C'est honnêtement, malgré quelques approximations, un petit bijou d'anime :D

et il pose toutes les bases des personnages et des intrigues d'Albator 84 ... qui sont finalement pas si éloignées du film actuel ...

En plus toutes les filles de ma génération étaient amoureuses de lui, tu vas peut-être ressentir quelque chose, toi qui aime les mecs un peu badass (comme Lurtz) :lol-noel:

enfin, sur cette même chaîne Youtube tu as visiblement 22 épisodes de la série Albator 84 ...
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 349598
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar phoenlx » sam. déc. 28, 2013 7:05 pm

oui, tiens , on va en profiter pour rappeler aussi le premier générique ( celui de la série Albator 78 )

Le topic pour les débutants du forum : Cliquez ici

itikar
L'étoile du soir
L'étoile du soir
Avatar du membre
Messages : 19489
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar itikar » sam. déc. 28, 2013 7:09 pm

oui, excellent je l'ai connu comme ça moi aussi ... c'était mon favori avec Goldorak à l'époque ;) :



arf séquence nostalgie :tire-langue:
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 349598
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar phoenlx » sam. déc. 28, 2013 7:11 pm

C'est clair, ça nous rajeunit pas :crying-noel:

Réactions du public après le festival des utopiales :

Le topic pour les débutants du forum : Cliquez ici

Chernabog
dieu scellé
dieu scellé
Avatar du membre
Messages : 8442
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Re: Albator, Corsaire de l'Espace (Captain Harlock)

Messagepar Chernabog » lun. janv. 06, 2014 6:45 pm

J'ai vu le film hier et je précise être parfaitement totalement inculte concernant l'univers de notre Corsaire de l'Espace (je comptais me prendre la première série, 78, avec le récent coffret VF/VOST mais y ait renoncé quand j'ai appris qu'il y avait des censures... :x ).


Qu'ais-je donc pensé de ce film que je n'ai pu donc par la force des choses juger que pour lui-même ?

C'est très loin d'être un navet mais je n'irais franchement pas dire que c'est un chef d'œuvre non plus.

Par quoi commencer ? Graphiquement, et n'en déplaise à monsieur Cameron sur l'affiche, ça n'a rien de réellement révolutionnaire (on voyait le même genre de graphismes sur les films Final Fantasy il y a des années de cela).
Cela ne veut pas dire que c'est mauvais pour autant, bien au contraire, la réalisation est d'excellente facture, les mouvements des personnages sont crédibles et ceux-ci sont très bien modélisés et les passages d'action sont très bien maitrisés.

Rien de révolutionnaire donc mais du très bon boulot.


Côté histoire en revanche c'est là que je suis plus mitigé. Il y a quand même énormément de choses qu'on a déjà vu et revus là dedans, beaucoup de choses sont téléphonées (tout ce qui tourne autour du triangle amoureux est prévisible dès le départ par exemple).

Le seul moment où j'ai un tant soit peu été surpris est lorsque l'équipage s'approche de la Terre, ceux qui ont vu le film sauront de quoi je parle.


Cet aspect peu original donc m'a quelque peu empêché d'apprécier des personnages comme Yama ou son frère et vu que le premier est finalement le vrai personnage principal et le second le méchant principal, et donc le film m'a du coup logiquement paru un peu bancal.

Pourtant, je me dois de reconnaître que malgré cela le background global de l'histoire est quand même bien fait, quoi qu'un peu présenté de manière confuse dès fois.

Aussi, le personnage d'Albator lui-même est une belle réussite et dégage beaucoup de charisme (en dépit d'une manière un peu kitch de faire voler sa cape quand il se retourne mais bon :tire-langue: ), son psyché est soigné, franchement rien à dire, il est fort bien mis en valeur... quand il est là car il faut bien reconnaître qu'il n'apparaît pas "tant" que ça. Il reste un personnage clé bien évidemment mais Yama reste le personnage principal selon moi et c'est dommage car je préfère largement notre capitaine, j'aurais aimé voir plus de scène avec lui, dommage.

D'ailleurs les autres personnages ne sont pas franchement marquants, correspondant bien souvent à de simples stéréotypes (pour ne pas dire caricaturaux notamment côté dirigeants de Gaïa) et/ou alors ne sont pas développés, là aussi déception.


Deux séquences m'ont titillés dans le film, la première est celle du recrutement. Je trouve que c'est une fausse bonne idée puisque pendant toute la séquence on pense que les gus répondant mal sont envoyés à la mort pour finalement se rendre compte qu'ils n'ont fait que tomber dans un lac, donnant un peu l'impression que le film se censure à la dernière seconde, il aurait été plus habile de clairement établir que les lasacars ne risquent qu'un bon plongeon, la scène aurait gagné en humour alors qu'en l'état, elle donne le faux sentiment de personnages sinistrements impitoyables et la nuance est mal amenée.

La seconde est tout simplement celle de la douche, qui hormis montrer la paire de fesses de la blonde de service (dont le manque de développement scénaristique la rend parfaitement transparente dans le film au passage) ne sert scrictement à rien, mais vraiment à rien ! Je sais bien que c'est fan-service et je ne suis pas forcément contre une touche de sexy mais quand au moins il y a un prétexte pour l'amener ou alors quand ça concerne un personnage principal, ce qui n'est pas le cas ici... Ce n'est pas grand chose en soi, la scène dure à peine plus de 30 secondes, mais c'est le genre de 30 secondes qui me donnent pas envie de prendre le film au sérieux.


Parlons un peu de la bande-son, les musiques ne m'ont pas marqués, elles accompagnent parfaitement l'image, il n'y a pas de soucis particulier sur ce point, mais elles ne m'ont jamais vraiment fait frissonner. Côté doublage, la VF est plutôt correcte. Mathieu Moreau fait un Albator très charismatique et Michelangelo Marchese offre un Ezra très convaincant. Belle performance aussi pour des pointures comme Martin Spinhayer. Dommage que certaines voix secondaires ont des voix typées frôlants parfois le mauvais goût (les fausses grosses voix pour certains dirigeants de Gaïa...).

J'ai bien aimé la présence de Richard Darbois en tant que guest au début et je ne suis ni surpris ni choqué qu'il ne double pas Albator pour la simple et bonne raison que c'est un reboot et que même en VO la distribution a changé (et puis la voix grave que Darbois a de nos jours, je l'imagine pas trop sur cette version du personnage).


Un film qui m'a donc laissé sur ma faim, j'ai quand même passé un moment pas désagréable et cela m'a plus que jamais donné envie de découvrir les animes (mais bon sang de bon sang sortez nous une version non-censurée de la première série en DVD !!! ) qui peut-être me permettront de mieux apprécier certains personnages délaissés par le film.
Modifié en dernier par Chernabog le mar. janv. 20, 2015 6:09 pm, modifié 1 fois.


Retourner vers « Albator et Leijiverse »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité