Antarés fanfic humour

Les fanfics des membres (univers développés en plusieurs topics).
Section appelée à être enrichie, en attendant n'hésitez pas à venir découvrir :
:arrow: La fanfic 1490 de Bélier Ariès
Evil Saga
Dans les arènes
Dans les arènes
Avatar du membre
Messages : 63
Enregistré le : ven. févr. 15, 2019 5:48 pm
Gender :

Antarés fanfic humour

Messagepar Evil Saga » sam. févr. 16, 2019 11:07 pm

Qui connait Antarés et ces fanfics humouristes Saint Seiya ?
Ca date mais putain qu'est que j'ai pu rigoler

Je vous partage sa "comédie des douze maisons" enjoy

https://www.fanfic-fr.net/fanfics/Anime ... /3843.html



Le fourreau du Taureau


Saori et ses pions sont dans l'avion. Ils se préparent à la bataille...

Seyar : Valet !
Hyoga : Dame !
Shun : Roi !
Saori : As ! J'ai encore gagné !
Seyar : Flûte !

Saori va trouver le pilote.

Saori : Pourquoi on traîne autant ?
Pilote : Vous ne voyez pas toute cette circulation ?
Saori : Où ça ?
Pilote : Mais devant nous ! Les mouettes !
Saori : Mais doublez-les !
Pilote : Je peux pas ! Vous ne voyez pas que devant, il y a un panneau avec un avion rouge à gauche d'un avion noir ?
Saori : C'est une interdiction de doubler ?
Pilote : Mais non ! Comme mon avion n'est pas rouge, je dois rester dans la file de droite !
Saori : Quelle malchance !
Pilote : Et tant que vous êtes là, j'aimerais être payé car je suis en train de faire des heures supp !
Saori : C'est hors de question !
Pilote : D'accord...

Il se lève, enfile un parachute et saute dans le vide.

Pilote : C'était le seul parachute ! Bonne chance quand même !

Saori parvient à garder son sang froid.

Saori, affolée : Au secours ! Au secours !
Hyoga : Qu'est-ce qui se passe ?
Saori : On n'a plus de pilote ! ! !
Shun : Ah ? Et c'est grave ?
Saori : Bien sûr ! Vous avez un permis de pilote, vous ? !
Seyar : Non...
Saori : Moi non plus ! Si la police nous arrête, on ira tous en prison !
Hyoga : Qui a déjà piloté un avion ?
Shun, joyeux : Moi ! Moi ! Moi !
Seyar, surpris : C'est vrai ? !
Shun : Oui ! Laissez-moi faire !

Shun s'assoit à la place du pilote. Au même moment, une soucoupe volante de la police s'arrête à côté de l'avion.

Saori, désespérée : Nous sommes perdus ! ! !
Hyoga : Tais-toi !
Policier : Eh le pilote !
Shun, en sueur : Oui ?
Saori, terrifiée : Pas la prison ! ! ! Pas la prison ! ! !
Seyar : Mais boucle-la !
Policier : Oui, bouclez vos ceintures ! La prochaine fois, je sévirai !
Shun : C'est tout ?
Policier : Ben oui !
Shun : Vous voyez les amis, on peut voler sans permis !

Saori s'évanouit.

Policier : Pardon ? !
Hyoga, suant des glaçons : Il disait : "je la mets pour voler c'est promis !".

Saori reprend lentement conscience.

Saori : Il est parti, le poulet ?
Seyar, tout rouge : Hum ! Hum ! ! !
Policier : Comment ? ! Vous avez un poulet à bord ?
Hyoga : Euh... Oui ! C'est le copilote !
Policier : Ah d'accord... Bon, bonne route !

Et il s'en va.

Seyar : Ouf...
Saori : Shun ! Il faut vite arriver à destination ! Tire le frein à main !
Shun : Le quoi ? !

Saori le fait pour lui et l'avion commence à tomber. Ils crient tous, sauf Shun.

Shun : Ne vous en faites pas, j'ai la situation en main !

Pendant ce temps, quelqu'un entre tout essoufflé chez le Grand Pope.

Pope : Ah, te voilà enfin, Trémi !
Trémi : C'est fatigant de monter les escaliers !
Pope : Pour redescendre, je t'indiquerai le passage secret. Je vais t'expliquer ta mission...

Cinq minutes plus tard, le Pope entend un bruit et regarde par la fenêtre.

Pope : Sapristi, les voilà déjà ! Vite, tu dois les intercepter comme prévu !
Trémi : Où il est ce passage secret ?

Le Pope réfléchit. Il faut que Trémi soit en bas dans moins d'une minute ! Donc...

Pope : D'accord, tourne-toi !
Trémi : Voilà...

PAF ! Le Pope vient de lui donner un coup de pied au derrière et Trémi tombe dans le vide.

Trémi, hurlant : Aaaaaaaaaah ! ! !

BOUM ! L'avantage est qu'il arrive au pied du Sanctuaire en un temps record !

Trémi, gémissant : Mes fesses, elles saignent ! ! ! Aïe ! ! !

Le Pope peut aller se baigner. Il remarque soudain...

Pope : Tiens, j'avais mis mes pantoufles-hérisson !

Trémi a le temps de se mettre des pansements juste avant l'arrivée des chevaliers et de leur soi-disant déesse. Saori sort de l'épave de l'avion.

Saori : Shun ? ! Je croyais que tu savais piloter !
Shun : C'est pas ma faute ! Cet avion se comporte différemment de ceux du manège !
Hyoga : C'est un miracle qu'on soit tous indemnes.
Voix : Vous voilà enfin !
Seyar : Cette voix... C'est Shiryu !

Shiryu est sur un haut rocher et perd l'équilibre. BAM ! Il tombe sur Seyar.

Seyar : Maladroit !
Shiryu : Désolé, mais je suis toujours aveugle ! Même avec l'eau que tu m'as fait livrer.
Seyar : Ah oui, l'eau sucrée...
Shiryu : Non, l'eau SACREE !
Seyar : Mais non ! On m'a dit de te porter de l'eau sucrée, alors j'ai rempli une bouteille avec de l'eau, non potable bien sûr, et puis j'ai rajouté du sucre dedans !

Shiryu est sur le point d'étrangler Seyar, mais...

Saori : Le Pope a bien reçu ma lettre, il envoie un majordome pour nous accueillir !
Seyar : T'as écrit au Pope ? !
Hyoga : Mais t'es folle ! Il a eu tout le temps de nous tendre un piège !
Saori : Mais non voyons ! Ce monsieur va nous conduire gentiment chez son maître !
Shun : Ce monsieur, c'est un chevalier !

Trémi a oublié de se couvrir avec une cape !

Trémi : Zut, je suis déjà démasqué ! Tant pis pour vous !

Il les attaque avec ses flèches fantômes.

Shiryu : Ce sont des illusions !
Seyar : Il est nul ! Par la Patte de Pégase !
Trémi : Aaaaargh ! ! !

Trémi s'écroule, l'armure en miettes.

Trémi : J'ai accompli ma mission, j'ai touché Saori !

Les chevaliers se retournent et voient une flèche dans la poitrine de Saori ! Cette dernière pleure.

Saori : Bouh ouh ouh ! ! ! Il m'a fait bobo ! ! ! Ouin ! ! !
Trémi : Si vous voulez la sauver, ramenez le Pope ici en moins de douze heures, lui seul peut retirer la flèche !
Hyoga : Avant que tu meures, dis-nous où est le passage secret, on gagnera du temps !
Trémi : Jamais !
Shun : Obéis ou j'appelle mon frère !
Trémi : Regardez mes fesses ! J'ai emprunté le passage secret et voilà...
Shiryu : Balivernes ! Indique-nous ce passage sinon Saori fera du cheval sur toi !

Non, finir sa vie comme ça est vraiment horrible, il doit trouver une astuce !

Trémi : D'accord. Vous voyez les escaliers ? C'est ça le passage secret ! Arrêtez-vous dans chaque maison, hein !

Les chevaliers revêtent leurs armures et se mettent en route. Ils courent vers la première maison du zodiaque, celle du Bélier.

Shun : Mais on ne court pas ! On n'a pas envie de se fatiguer !
Seyar : Et on veut aussi profiter du soleil !
Shiryu : Et comme dirait mon grand Maître : "Rien de sert de mourir, il faut rôtir à point !". Enfin, c'est presque ça !
Hyoga : Et puis on a plein de temps ! Comme il ne nous faudra pas plus de cinq minutes pour battre chaque chevalier d'Or...
Shun : ... On a encore cinquante-cinq minutes pour grimper les marches !

Près de Saori, Trémi agonise.

Trémi : J'ai accompli mon devoir... Mais !

Avec étonnement, il regarde la flèche qu'il avait lancée.

Trémi : Mais c'est pas la bonne flèche, je me suis trompé !
Saori, heureuse : Youpi ! ! ! Je suis hors de danger ! ! !
Trémi : C'est la flèche qui fait tomber tous les cheveux au bout d'une demi-journée !
Saori, affolée : Oh non arrête, tu plaisantes j'espère ? !
Trémi : Hélas, non...
Saori : Vilain ! Pour me venger, je vais faire du cheval sur toi jusqu'à ce que tu succombes à tes blessures !

Trémi commence à pleurer de désespoir ; il avait fait semblant d'agoniser pour qu'on le laisse tranquille. Maintenant, de longues heures de torture l'attendent. D'autant plus que Saori a pris sa cravache !

Saori : Allez, en selle !
Trémi : Pitié ! ! !

Une demi-heure plus tard, les chevaliers de Bronze sont arrivés, en marchant, devant la demeure de Mu.

Narrateur : Mais où il est, Mu ? Mu ! ! !
Mu : Ca commence mal ! Voilà que je me fais engueuler par le narrateur !
Kiki : Vite, maître !
Mu : Mais où est ma peinture rouge ? Et mon ketchup ? Et mon rouge à lèvres ? Mais où est-ce que j'ai téléporté tout ça la dernière fois ?
Kiki : Collez-vous ces deux confettis sur le front, ça suffira !

Mu le fait et arrive enfin devant le seuil de sa maison.

Mu : Où vous allez comme ça, les petits ?
Seyar : Voir le Grand Poulpe !
Shiryu : Il faut qu'il sauve Saori !
Hyoga : Enfin... Athéna. Car c'est elle ! C'est ça, non ?
Shun : Vous n'avez pas vu mon frère ?
Mu : Regardez-moi ces armures ! On voit que vous n'en prenez pas soin ! Confiez-les moi pour que je les répare !
Shiryu : Mais non ! Regarde mon bouclier, symbole de la solidité même...

Mu souffle dessus et... CRAAAAAC ! ! !

Shiryu, en pleurs : Mon beau petit bouclier ! ! !

Après avoir retiré leurs armures, les chevaliers de Bronze se dirigent vers les toilettes de la maison du Bélier. Par une petite fenêtre, ils aperçoivent la grande horloge.

Shun : C'est de cela que voulait parler Ikki... Euh non, Trémi !
Hyoga : Alors, Shiryu, t'as pas encore fini ? !
Seyar : J'ai une envie pressante moi aussi !
Shiryu : Je cherche la sortie mais je ne la trouve pas !

Seyar tente d'ouvrir la porte mais elle est fermée de l'intérieur.

Shiryu : Attendez, je prends du papier de toilette, ça me servira de fil d'Ariane pour ne pas me perdre !

Et dix minutes plus tard, Shiryu trouve enfin la sortie. Il ressort enroulé dans du papier de toilette ! Après avoir fait leurs besoins, ils décident d'aller voir où en est Mu. Et là ils le découvrent en train de dormir ! Ils le secouent et Mu se réveille. Mais en le secouant, ils ont détaché un des deux points que Mu avait sur le front.

Hyoga : C'est un faux Mu !
Shun : Oui, celui-là n'a qu'un point sur le front !

Seyar ramasse le point qui était tombé.

Seyar : Mais... C'est un confetti !
Shiryu : Mu ! Tu vas nous dire où est Mu !
Mu : Mais je suis Mu ! La preuve : j'ai réparé vos armures avec ma colle forte et mon papier collant !
Seyar : Alors, c'est quoi ce confetti ? !
Mu : Vous êtes arrivés en avance tout à l'heure, alors j'ai pas eu le temps de me mettre deux points de rouge à lèvres sur le front !
Hyoga : Du rouge à lèvres ? !
Mu : Oui... Mes deux points se sont effacés quand j'ai pris mon bain annuel... Mais pourquoi vous ne venez que maintenant ? Je vous ai appelés il y a une demi-heure car j'avais fini les réparations !
Shiryu : J'ai rien entendu...
Mu : Qu'est-ce que j'y peux, si vous êtes bouchés. En attendant, j'ai piqué un petit somme.
Shun : On n'est pas BOUCHERS, on est CHEVALIERS !

La flamme du Bélier vient de s'éteindre.

Seyar : Allez, en route les gars ! On doit rattraper le temps perdu !
Mu : Attendez, il faut que je vous parle du septième sens...
Hyoga : On s'en fout ! Tu nous as fait perdre assez de temps !

Et les voilà parti vers la deuxième maison, en marchant. Et après une éternité, ils arrivent enfin devant la maison du Taureau. Aldébaran les accueille à leur arrivée.

Aldébaran : Salut, je m'appelle Aldébaran...
Hyoga : On sait, le narrateur vient de le dire !
Aldébaran : Rendez-vous, ou je vais devoir être vache !
Shun : Je croyais que c'était le chevalier du Taureau ici, et pas celui de la Vache !
Seyar : Dis donc, j'ai déjà rencontré des adversaires plus grands et plus terribles que toi. Alors, prépare-toi à perdre !
Aldébaran : Non, c'est moi le plus grand !
Seyar : Sûrement pas ! Cassios et Docrate étaient plus grands que toi !
Aldébaran : Mais eux ils sont morts, et pas moi. Alors c'est moi le plus grand, na !

Tout à coup, un géant entre dans la pièce.

Cassios : Je ne suis pas encore mort !
Aldébaran : Hors d'ici ou sinon je te tire les oreilles !
Cassios : J'ai pas peur !
Aldébaran : Dis, tu ne chercherais pas ton oreille manquante par hasard ?
Cassios : Si. Tu l'as vue ?
Aldébaran : Oui, elle est au pôle sud !
Cassios : J'y cours ! Oreille, ne bouge pas, papa arrive ! ! !

Il sort mais un autre géant se montre.

Géant : Je suis plus grand que toi, moi ! Je m'appelle Toll et je suis Guerrier Divin !
Aldébaran : Toi, retourne sur ta banquise avant que je ne me fâche !

Toll lève sa hache pour frapper quand il remarque une affiche dans la maison du Taureau : "pull en laine de mouton taille XXXXXXXXXXL en solde dans la maison du Bélier".

Toll : Vite ! ! !

Et il s'en va à la vitesse de la lumière.

Aldébaran : Vous avez vu ça ? ! Il s'est enfui, il a eu peur de moi ! Je suis une vraie terreur ! Alors, qui veut se mesurer à moi ?
Seyar : T'es trop grand, on n'a pas besoin de mesurer. Mais en combat, je suis le meilleur ! En garde !
Les autres Bronzes : Et nous ? On en a marre que tu sois toujours le personnage principal !
Seyar : Reposez-vous. Je vous réveillerai quand j'en aurai fini avec ce nain !
Aldébaran : Moi, un nain ? ! Comment oses-tu me comparer au chevalier de la Balance ! ?
Shiryu : Et toi, tu oses insulter mon maître ! ?
Aldébaran : Ton MAITRE, il ne fait même pas un METRE de haut !
Shiryu : Quel manque de respect ! Où es-tu, que je te corrige tout de suite !

En marchant, Shiryu se prend une colonne du temple et tombe assommé.

Hyoga : N'oublie pas de nous réveiller quand tu auras gagné !
Seyar : Comptez sur moi !
Shun : Mais on parlait à Aldébaran !
Seyar : C'est sympa de m'encourager !
Aldébaran : Alors, tu te décides à attaquer ou pas ?
Seyar : Tu l'auras voulu, toi. Par le Bisou de Pégase !
Aldébaran : Arrête, ça chatouille !
Seyar : Mais il se moque de moi ! Par le Bisou de Pégase !
Aldébaran : Je vais te montrer une VRAIE attaque... Par la Corne du Taureau !

BAAAAAM ! ! ! Seyar vole à travers plusieurs murs et s'écrase par terre.

Seyar : Ouh que j'ai mâââââl...
Aldébaran : Encore vivant ? Tant pis pour toi ! Cette dalle sera ta tombe !

Aldébaran lève son pied...

Seyar, paniqué : Au secours ! ! !

CRAAAAAC ! Le chevalier du Taureau enterre Seyar dans le sol.

Seyar : Suis-je mort ? Athéna !
Saori : Attends un peu, je termine de faire du cheval sur Trémi !
Marine : Debout Seyar ! Souviens-toi du Sabre du Samouraï ! La Corne du Taureau, c'est pareil !
Seyar : Mais oui ! Une fois que le sabre est sorti de son fourreau, il est mort !

Le chevalier Pégase ressort du sol devant un Aldébaran surpris.

Seyar : Marine m'a appris comment te vaincre !
Aldébaran : Tu crois ça ? ! Essaie donc !
Seyar : Dès que la Corne du Taureau sort de son fourreau, elle est morte !
Aldébaran : On va voir... Par la Corne du Taureau !

Seyar observe chacun des mouvements d'Aldébaran.

Seyar : Dès que sa corne sort de son fourreau, je le tiens !

Seyar continue à observer et... PAAAAAF ! ! ! Il repasse par plusieurs murs.

Seyar, assommé : J'ai pas vu sa corne sortir de son fourreau !
Aldébaran : Imbécile ! J'ai pas de fourreau !
Seyar : Mais c'est de la triche ! ! ! Pas de fourreau donc pas de point faible ! Je suis foutu !
Marine : Oh, mais quel nul ce Seyar !
Aldébaran : Marine ? ! Que fais-tu là ?
Marine : Je vais faire une démonstration pour cet idiot !
Aldébaran : Ah oui ? ! Par la Corne du Taureau !

Soudain, Marine disparaît.

Aldébaran : Mais... Mais où est-elle ?
Seyar : Derrière toi !

CLAC ! D'un coup, elle tranche une corne du casque du Taureau.

Aldébaran, affolé : Maman ! ! !
Marine : T'as compris, Seyar ?
Seyar : Pas tout à fait. Il est où son fourreau ?
Marine, énervée : Crétin ! ! !

Elle disparaît.

Seyar : Marine, reviens ! Sinon je suis mort !
Marine : Zut !
Seyar, suppliant : Marine ! Donne au moins un fourreau à Aldébaran pour qu'il ait une chance de perdre !
Marine : D'accord.

Elle donne un fourreau au chevalier du Taureau.

Aldébaran : Mais c'est débile !
Marine : Toi porte ce fourreau ou bien je te coupe l'autre corne !

Aldébaran obéit. Seyar a retrouvé le sourire.

Seyar : Maintenant, tu es à ma merci !
Aldébaran : Par la Corne du Taureau !
Seyar : Ca y est, sa corne est sortie de son fourreau, je vais gagner ! Par le Bisou de Pégase ! ! !

Soudain, Aldébaran va s'écraser contre une colonne et son casque se brise en deux ! Il est vaincu !

Seyar : Ouah, quelle puissance que j'ai ! Je vais pouvoir battre tous les autres chevaliers d'Or facilement !

Soudain, un homme avec une armure blanche s'approche.

Seyar : D'où tu sors, toi ?
Bud : Je suis Bud, le jumeau du guerrier Divin Syd. Et j'étais venu l'aider à battre Aldébaran. Quand j'ai vu Toll, j'ai cru que j'étais en retard, alors je suis intervenu.
Seyar : Andouille, tu t'es trompé d'acte ! Lis le script !
Bud : Ah oui tiens... Bon, je m'éclipse en vitesse.

Après son départ, Seyar soupire.

Seyar : Comme si j'avais besoin d'aide pour battre un petit chevalier d'Or ! J'allais l'achever quand ce zouave est intervenu !

Il va réveiller les autres.

Seyar : Debout ! On a encore dix autres maisons à traverser !
Shiryu : T'as battu Aldébaran ? !
Seyar, fier : Evidemment que j'ai gagné ! Bon, je vais m'occuper du prochain pendant que vous vous réveillez.

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 356861
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Antarés fanfic humour

Messagepar phoenlx » sam. févr. 16, 2019 11:27 pm

ah oui ça me dit quelque chose les fanfics d'Antarès, exploitant la métaphore de l'épée sortie du fourreau :lol: ça date en effet (c'était d'ailleurs du temps où je passais encore du temps à lire certaines fanfics st seiya sur la toile, occupation qui m'est passée depuis un bout de temps j'avoue :lol: )
Participation très réduite au forum pendant plusieurs mois (minimum) pour raisons de santé.

Bélier Aries
Pallasbelda
Pallasbelda
Avatar du membre
Messages : 7626
Enregistré le : jeu. janv. 07, 2016 12:11 pm
Localisation : Dans un monde parallèle, Rodorio, Mont Olympe
Gender :

Re: Antarés fanfic humour

Messagepar Bélier Aries » dim. févr. 17, 2019 12:57 pm

Pourquoi est-ce que je lis les dialogues en imaginant les voix de StatAlchemist ? :penseur: :mdr:
Je suis une fille
Ne vous fiez pas à mon pseudo : je suis capricorne
Suite à un problème familial (hospitalisation de mon père), je suivrai le forum de loin pendant quelques temps
Absente pour une durée indéterminée

Evil Saga
Dans les arènes
Dans les arènes
Avatar du membre
Messages : 63
Enregistré le : ven. févr. 15, 2019 5:48 pm
Gender :

Re: Antarés fanfic humour

Messagepar Evil Saga » dim. févr. 17, 2019 2:00 pm

c'est pas étonnant :lol:


Retourner vers « Fanfics et univers de Bélier Aries »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité