• Confinement : N'oubliez pas les gestes barrière !!

Steven Spielberg

Steven Spielberg, le faiseur de rêves qui sait user d'innocence et de tendresse, d'imagination et de talent, pour amener un spectateur, rien qu'en évoquant son seul nom, à éveiller une part de grandiose, d'onirique, de respect et de mémoire.Ses films et ceux qu'il produit au sein d'Amblin offrent du rêve, de l’émotion, de réelles histoires, des personnages, et touchent le spectateur comme rarement. Cette rubrique ouvre les Ailes à la galaxie Amblin. E.T. pourra retrouver ici sa maison.
Somewhere
La chute des Lampes
La chute des Lampes
Avatar du membre
Messages : 65790
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Steven Spielberg

Messagepar Somewhere » sam. déc. 05, 2015 7:59 pm

Le 20ème siècle vu par Steven Spielberg

Image

De "Cheval de guerre" au "Pont des espions" en passant par "Il faut sauver le soldat Ryan", retour sur les grands événements du 20ème siècle vus à travers la caméra de Steven Spielberg...

Entre 1909 et 1937 : "La Couleur pourpre"

Image

C'est à travers les yeux de Celie et de Nettie, deux jeunes soeurs de couleur abusées par leur père (et, dans le cas de Celie, par son époux), que Spielberg esquisse les premières années du 20ème siècle. Adapté du roman d'Alice Walker, La Couleur pourpre dresse un portrait brutal et sans concession du Sud des Etats-Unis entre l'hiver de l'année 1909 et l'automne de 1937. Une fois n'est pas coutume, le réalisateur remplace les habituels grands thèmes de John Williams par les sonorités blues et gospel du non moins prestigieux Quincy Jones. En termes de résonnances historiques et de thématiques abordées, on peut voir La Couleur pourpre comme un parent direct d'Amistad et de Lincoln, qui traitent respectivement de l'esclavage (en 1839) et des prémisses de son abolition aux Etats-Unis (en 1865), même s'ils ont été réalisés par Spielberg bien après.

Somewhere
La chute des Lampes
La chute des Lampes
Avatar du membre
Messages : 65790
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Steven Spielberg

Messagepar Somewhere » sam. déc. 05, 2015 8:00 pm

Entre 1912 et 1918 : "Cheval de guerre"

Image

Pour filmer l'horreur de la Première Guerre Mondiale, Spielberg choisit de le faire "à cheval". C'est donc à travers l'incroyable destin de Joey, arraché à sa paisible campagne anglaise pour atterrir dans l'enfer des tranchées, que le cinéaste dépeint le terrible conflit qui frappa l'Europe au début du 20ème siècle. Revendu à la cavalerie britannique, le cheval passe de main en main, d'armée en armée, et devient le témoin muet d'une guerre à la violence indescriptible. Sur cette toile de fond où seule règne la loi du sang, le réalisateur raconte surtout la belle histoire d'amitié qui unit Joey à son jeune propriétaire, lui aussi envoyé au front, mais ailleurs.

La fin du film, une fois l'armistice signée, les réunira à nouveau dans la ferme familiale.

Somewhere
La chute des Lampes
La chute des Lampes
Avatar du membre
Messages : 65790
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Steven Spielberg

Messagepar Somewhere » sam. déc. 05, 2015 8:01 pm

1935 : "Indiana Jones et le Temple maudit"

Image

Première aventure du célèbre aventurier chronologiquement parlant, Indiana Jones et le Temple maudit commence à Shangaï, en 1935, en pleine occupation japonaise après l'invasion de la Mandchourie en 1931. Après une détonante séquence introductive dans un night-club chinois, Indy, Willy et Demi-Lune s'envolent pour l'Inde et le palais de Pankot, bien loin des conflits qui agitent le monde à cette époque-là.

Somewhere
La chute des Lampes
La chute des Lampes
Avatar du membre
Messages : 65790
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Steven Spielberg

Messagepar Somewhere » sam. déc. 05, 2015 8:02 pm

1936 : "Les Aventuriers de l’Arche perdue"

Image

En 1981 (soit 3 ans avant Le Temple maudit), Steven Spielberg donne naissance à l'archéologue le plus célèbre de tous les temps, en situant ses aventures dans un contexte historique bien particulier, quelques années avant que n'éclate la Seconde Guerre Mondiale. Tout au long du film, alors même qu'Hitler rassemble ses forces, Indiana Jones se retrouve déjà confronté aux troupes nazies, et notamment au colonel Dietrich auquel s'est allié le Français René Belloq, éternel rival de l'aventurier dans leur quête commune de trésors cachés. "Fortune et gloire !" : le vieil adage est plus que jamais de circonstances, car cette fois, c'est tout simplement l'Arche d'Alliance qui est au centre des attentions. La mission d'Indiana Jones, s'il l'accepte : voyager du Népal à l'Egypte pour récupérer le coffre qui contient les tables de la Loi avant que les troupes du IIIème Reich ne s'en emparent.

Somewhere
La chute des Lampes
La chute des Lampes
Avatar du membre
Messages : 65790
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Steven Spielberg

Messagepar Somewhere » sam. déc. 05, 2015 8:03 pm

1938 : "Indiana Jones et la Dernière Croisade"

Image

Même si la première séquence du film (en flash-back) présente un Indiana Jones de 13 ans dans le désert de l'Utah, en 1912, l'intrigue principale de la Dernière Croisade se situe deux ans après celle des Aventuriers de l'Arche perdue. Indy poursuit son bras de fer contre l'Allemagne nazie pré-Seconde Guerre Mondiale, de Venise au désert de Jordanie. Après l'Arche d'Alliance, c'est au Saint Graal que s'attaque l'aventurier, allant pour cela jusqu'à libérer son père (Sean Connery) détenu par les troupes allemandes dans un château autrichien, et même à s'infiltrer en plein cœur de Berlin pour un face à face inoubliable avec Hitler lui-même...

Somewhere
La chute des Lampes
La chute des Lampes
Avatar du membre
Messages : 65790
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Steven Spielberg

Messagepar Somewhere » sam. déc. 05, 2015 8:03 pm

Pendant la Seconde Guerre Mondiale : "La Liste de Schindler"

Image

Le tournage de son célèbre blockbuster Jurassic Park à peine bouclé, Spielberg se replonge dans l'Histoire du 20ème siècle, et choisit cette fois-ci d'adapter le roman de Thomas Keneally, La Liste de Schindler. C'est donc en racontant l'incroyable histoire vraie de cet industriel allemand qui sauva la vie de 1300 Juifs que le cinéaste dépeint l'horreur de la Shoah, du ghetto de Cracovie aux camps d'extermination d'Auschwitz. Porté par un Liam Neeson magistral (préféré aux grandes stars de l'époque Harrison Ford, Mel Gibson ou Kevin Costner), un Ben Kingsley bouleversant et un Ralph Fiennes troublant, le film multiplie les partis-pris artistiques audacieux : une durée de plus de trois heures, de très nombreux plans tournés caméra à l'épaule par souci de réalisme, et une photo en noir et blanc, sauf quand il s'agit de représenter la flamme d'une bougie ou le manteau rouge d'une petite fille. La Liste de Schindler remportera 7 Oscars, dont celui de Meilleur Réalisateur pour Steven Spielberg, qui refusera par ailleurs de toucher un centime sur le film et d'être payé avec "l'argent du sang".

Somewhere
La chute des Lampes
La chute des Lampes
Avatar du membre
Messages : 65790
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Steven Spielberg

Messagepar Somewhere » sam. déc. 05, 2015 8:04 pm

1941

Image

Premier film "historique" dans la carrière de Steven Spielberg, 1941 est également sa seule vraie comédie. Comme l'indique son titre, il se situe juste après l'attaque japonaise de Pearl Harbor, le 13 décembre 1941 très exactement, mais à Hollywood. Après une scène d'introduction parodiant copieusement Les Dents de la mer, les habitants de Los Angeles tentent d'y organiser la résistance contre l'attaque d'un sous-marin japonais. Malgré un budget conséquent et un casting première classe (John Belushi, Dan Aykroyd, Christopher Lee, Toshirô Mifune...), le film connut un accueil plus que mitigé, et faillit compromettre la carrière de Spielberg.

Somewhere
La chute des Lampes
La chute des Lampes
Avatar du membre
Messages : 65790
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Steven Spielberg

Messagepar Somewhere » sam. déc. 05, 2015 8:05 pm

De 1941 à 1945 : "Empire du soleil"

Image

Comme 1941, Empire du soleil commence juste après l'attaque de Pearl Harbor, alors que le Japon entre officiellement dans la Seconde Guerre Mondiale en s'opposant aux Alliés. On y suit le Britannique James Graham (incarné par un tout jeune Christian Bale faisant ses premiers pas sur grand écran) qui se trouve à Shangai (sous l'occupation japonaise depuis 1937), lorsque surviennent les évènements. Brutalement séparé de ses parents, le jeune garçon tente alors de survivre dans un monde qui lui est inconnu, et où l'innocence fait subitement place à l'horreur de la guerre. Spielberg étoffe ainsi sa carrière d'un tout nouveau point de vue sur le conflit mondial : celui d'un enfant plongé dans l'enfer des camps de prisonniers pendant 4 ans, jusqu'en 1945 et la fin de la guerre.

Somewhere
La chute des Lampes
La chute des Lampes
Avatar du membre
Messages : 65790
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Steven Spielberg

Messagepar Somewhere » sam. déc. 05, 2015 8:06 pm

Le 6 juin 1944 et les jours suivants : "Il faut sauver le soldat Ryan"

Image

En 1998, Spielberg s'attaque à nouveau à la Seconde Guerre Mondiale, et décide d'en décrire le farouche dénouement, posant sa caméra sur le sable d'une plage irlandaise déguisée en Omaha Beach, le 6 juin 1944. L'inoubliable séquence introductive du film voit ainsi le Capitaine John H. Miller et ses hommes débarquer en Normandie, sous les rafales des mitrailleuses allemandes. La scène, d'un réalisme saisissant, ravive cruellement les souvenirs des vétérans qui assistent aux projections test. Le film, dont l'action se prolonge quelques jours durant à travers les boucheries qui déchirent la campagne normande, vaut à Spielberg un deuxième Oscar du Meilleur Réalisateur. Il continue d'ailleurs d'aborder cette période clé de l'histoire à travers la série Frères d'armes, dont il est le producteur, et en prolongeant la franchise vidéoludique des "Medal of Honor", avec notamment "En première ligne" dont la première mission reprend fidèlement l'ouverture d'Il faut sauver le soldat Ryan.

Somewhere
La chute des Lampes
La chute des Lampes
Avatar du membre
Messages : 65790
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Steven Spielberg

Messagepar Somewhere » sam. déc. 05, 2015 8:07 pm

1957 : "Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal"

Image

La dernière aventure d'Indiana Jones en date prend place près de 20 ans après les évènements décrits dans La Dernière Croisade, en 1957, soit un an après la crise des missiles de Cuba. L'une des scènes du film se déroule d'ailleurs dans le désert du Nevada, où sont larguées des bombes H en phase de test. Guerre Froide oblige, les soldats nazis qui avaient coutume d'affronter Indy ont laissé la place à des troupes soviétiques, menées par la terrible docteur-colonel Irina Spalko (Cate Blanchett). Après l'Arche d'Alliance et le Graal, c'est pour des crânes de cristal d'origine extra-terrestre que s'affrontent ici les personnages.

Somewhere
La chute des Lampes
La chute des Lampes
Avatar du membre
Messages : 65790
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Steven Spielberg

Messagepar Somewhere » sam. déc. 05, 2015 8:07 pm

De 1957 à 1961 (environ) : "Le Pont des Espions"

Image

Tout comme Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal, le dernier film de Steven Spielberg débute en 1957, en pleine Guerre Froide. Dans un contexte pour le moins tendu de chasse aux sorcières, on y suit l'avocat James Donovan (Tom Hanks, qui signe sa quatrième collaboration avec le cinéaste) chargé d'assurer la défense de Rudolf Abel (Mark Rylance), un espion soviétique. Si la première partie du film dépeint une Amérique paranoïaque, schizophrène et baignant dans la propagande, c'est à Berlin que Spielberg finit par nous emmener. Alors que le Mur vient à peine d'être construit (en 1961), Donovan est ainsi chargé de passer en Allemagne de l'Est pour y négocier la libération d'un pilote américain contre celle de Rudolf Abel. Dépeignant le climat de peur et de suspicion qui s'était emparé du monde à cette époque, Spielberg décide surtout de mettre à profit Le Pont des Espions pour raconter une bouleversante histoire d'amitié et d'humanité. Pour l'anecdote, le projet (basé sur une histoire vraie) était déjà censé voir le jour il y a 50 ans, porté par Gregory Peck dans le rôle de Donovan et par Alec Guiness dans celui d'Abel.

Somewhere
La chute des Lampes
La chute des Lampes
Avatar du membre
Messages : 65790
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Steven Spielberg

Messagepar Somewhere » sam. déc. 05, 2015 8:08 pm

De 1972 à 1979 : "Munich"

Image

Dernier film historique dans la filmographie de Spielberg d'un point de vue chronologique, Munich se base sur la prise d'otage meurtrière déclenchée par le groupe terroriste Septembre Noir lors des Jeux Olympiques de Munich en été 1972, et entrainant la mort de 11 athlètes israéliens. Suite à ces évènements tragiques, le film décrit la traque du gouvernement israélien lancée contre les auteurs du massacre à travers l'Europe et le Moyen-Orient, qui se poursuit jusqu'en 1979. Critiqué pour ses inexactitudes historiques, Munich a en effet été obligé de survoler quelques "zones d'ombres", compte tenu du caractère secret des opérations évoquées. "Cette histoire est bourrée de paradoxes et de contradictions. Du fait qu'elle a trait à une opération secrète, nous ne disposons d'aucune information totalement fiable et nous n'en aurons sans doute jamais. Nous nous sommes donc octroyé le droit d'inventer et d'aborder nos personnages sous un angle plus humain. Il me semble que nous donnons ici un exemple très scrupuleux de "fiction historique"," explique ainsi le scénariste Tony Kushner.

Somewhere
La chute des Lampes
La chute des Lampes
Avatar du membre
Messages : 65790
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Steven Spielberg

Messagepar Somewhere » dim. déc. 06, 2015 9:51 am

Pas mal cette frise, moi qui voulait voir ses films dans l'ordre chronologique de l'histoire !
~ Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir ~
Mes tops et classements divers sur le forum :
Top films all-time
Top séries TV all-time
Top réalisateurs
Top jeux vidéos all-time

Náin
Almaren - Premier paradis
Almaren - Premier paradis
Avatar du membre
Messages : 65162
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Steven Spielberg

Messagepar Náin » lun. déc. 21, 2015 12:05 pm

Ooooooooooh !!! Je veisn de voir une erreur en première page, l'image servant d'illustration à Hook est issue du film Peter Pan de 2003 ! :rouge:
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Náin
Almaren - Premier paradis
Almaren - Premier paradis
Avatar du membre
Messages : 65162
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: Steven Spielberg

Messagepar Náin » lun. déc. 21, 2015 12:06 pm

Sinon super la frise, mais du coup il manque Amistad, Lincoln :mrgreen-noel: Non parce que ca va il en a pas fait tant que ca des films sur le XIXème on peut les ajouter 8-) Et si je me trompe pas Rencontre du troisième type se passe également dans les années 1970.... même si il a été fait à la même période et dans ce cas là ca compte pas :penseur:
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 349545
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Steven Spielberg

Messagepar phoenlx » lun. déc. 21, 2015 12:11 pm

bon et du coup je rajoute Under the dome ( la série en trois saisons adaptée du roman de Stephen King ) que j'ai terminé hier, et produite par Spielberg

Une bonne série à conseiller, malgré des bémols ( des amourettes chiantes et lourdingues notamment ) et un final que j'ai trouvé décevant ( dernier épisode ) mais qui tient super bien en haleine.
Le topic pour les débutants du forum : Cliquez ici

Kevin
Dans la paume de Bouddha
Dans la paume de Bouddha
Avatar du membre
Messages : 1060
Enregistré le : mer. janv. 25, 2012 5:42 pm
Gender :

Re: Steven Spielberg

Messagepar Kevin » dim. déc. 27, 2015 8:11 pm

J'ai rajouter Le Pont des Espions !

Somewhere
La chute des Lampes
La chute des Lampes
Avatar du membre
Messages : 65790
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: Steven Spielberg

Messagepar Somewhere » dim. déc. 27, 2015 8:30 pm

N'hésites pas à remettre ton top à chaque fois, ce sera plus simple. :mdr:
~ Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir ~
Mes tops et classements divers sur le forum :
Top films all-time
Top séries TV all-time
Top réalisateurs
Top jeux vidéos all-time

itikar
L'étoile du soir
L'étoile du soir
Avatar du membre
Messages : 19485
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Steven Spielberg

Messagepar itikar » mer. sept. 21, 2016 2:18 am

Je redécouvre en ce moment un travail de Spielberg encore une fois assez phénoménal : "les aventures du jeune Indiana Jones"

Image

J'en parlerais d'avantage bientôt je pense, j'espère, mais je voulais l'évoquer vite fait ici pour rebondir sur l'"histoire spielbergienne" du 20ème siècle car c'est complètement le thême.

en effet, Steven Spielberg a créé le projet pour justement traiter l'histoire dud ébut du vingtième siècle, du point de vue d'un jeune Indy qui déjà, tel un Tintin nouvelle formule, parcoure le monde pour rencontrer, excusez-moi du peu :


Al Capone
Albert Schweitzer
Alexander Woollcott
Alfred Adler
Alice B. Toklas
Annie Besant
Anthony Fokker
Arnold Joseph Toynbee
Barthélemy Boganda
Ben Hecht
Bram Stoker
Bronisław Malinowski
Carl Gustav Jung
Carl Laemmle
Charles de Gaulle
Charles MacArthur
Charles Mangin
Charles Webster Leadbeater
Daniel-Henry Kahnweiler
David Lloyd George
Dorothy Parker
Edward Morgan Forster
Edgar Degas
Edith Wharton
Edna Ferber
Edward Stratemeyer
Eliot Ness
Emanuel Viktor Voska
Charles Ier d'Autriche
Zita de Bourbon-Parme
Enver Pasha
Erich von Stroheim
Ernest Hemingway
Fayçal ibn Hussein
Franklin Pierce Adams
François-Ferdinand d'Autriche
Franz Kafka
Frederick Courtney Selous
General Allenby
General Nivelle
Georges Clemenceau
George Gershwin
George Patton
George White
Georges Braque
Gertrude Bell
Gertrude Stein
Giacomo Puccini
Halide Edip Adıvar
Harry Carey
Henri Philippe Petain
Henri Rousseau
Henry George Chauvel
Hô Chi Minh
Howard Carter
Irving Berlin
Irving Thalberg
Ismet Bey
Jan Christiaan Smuts
Jiddu Krishnamurti
Big Jim Colosimo
Joseph Joffre
John Ford
John Pershing
Johnny Torrio
Kermit Roosevelt
King Oliver
Le Docteur
Léon Tolstoï
Louis Armstrong
Lowell Thomas
Murray William James Bourchier
Manfred von Richthofen
Margaret Trappe
Mata Hari
Mustafa Kemal Atatürk
Nguyen
Níkos Kazantzákis
Norman Rockwell
Ottokar Czernin
Pablo Picasso
Pancho Villa
Paul Robeson
Paul Emil von Lettow-Vorbeck
Sixte de Bourbon-Parme
Sophie de Hohenberg
Richard Meinertzhagen
Robert Benchley
Robert Graves
Seán Lemass
Seán O'Casey
Serge de Diaghilev
Sidney Bechet
Siegfried Sassoon
Sigmund Freud
Sylvia Pankhurst
Thomas Edward Lawrence
Theodore Roosevelt
Thomas Edison
Lénine
Manfred von Richthofen
William Butler Yeats
Général William Grant
Winston Churchill
Woodrow Wilson
Wyatt Earp
François-Xavier de Bourbon-Parme
Yan Fu
Montagu Brownlow Parker
wikisource


Tout cela en trois saisons d'une dizaine à une vingtaine d'épisodes ...

A noter qu'ils repassent en ce moment le samedi après-midi à la TV.

Samedi dernier, j'ai vu un magnifique épiode se passant au kenya, sublimement et poétiquement filmé par un relativement jeune Steven Spielberg, un épisode mettant en valeur la révolution russe de saint Petersbourg de 1917, et enfin et surtout un épisode extraordinaire qui préfigure probablement "Cheval de Guerre", nommé "Somme 1916" et qui envoie Indy dans les tranchées de la Première guerre mondiale, voyant tous ses amis du moment se faire un à un décimer par les allemands. Déjà, la réalité horrible de la guerre. J'ai rarement vu une reconstitution à ce point fidèle.

Image

Bien sûr, la série à l'époque n'avait pas forcément trouvé son public, car on est ici quand même assez loin de l'indiana jones harisson fordien qu'on aime et attend logiquement. Mais d'un point de vue réalisation et reconstitution, cette série n'a aucun équivalent et vaut vraiment le détour. Elle est de plus extrêmement importante dans carrière de Spielberg, car il a pu s'entrainer à toute sorte de scénario ce faisant. J'y reviendrais.
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 349545
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Steven Spielberg

Messagepar phoenlx » mer. sept. 21, 2016 2:23 am

Je vais essayer de le voir. Je vais essayer un peu d'enchainer les films prochainement. si le forum m'accapare pas trop ... J'ai plein de bons films comme celui là à voir
Le topic pour les débutants du forum : Cliquez ici

itikar
L'étoile du soir
L'étoile du soir
Avatar du membre
Messages : 19485
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Steven Spielberg

Messagepar itikar » mer. sept. 21, 2016 2:25 am

C'est une série pas un film :D

Indiana Jones Chronicles en VO, et "les aventures du jeune indiana jones" en VF
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

itikar
L'étoile du soir
L'étoile du soir
Avatar du membre
Messages : 19485
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Steven Spielberg

Messagepar itikar » mer. sept. 21, 2016 2:26 am

Bon, ok je vais créer un topic :lol:

Je suis pas couché lol :mrgreen:
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 349545
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Steven Spielberg

Messagepar phoenlx » mer. sept. 21, 2016 2:48 am

mince oui je sais pas pourquoi je crois que je répondais à un post de la page d'avant :mdr:
Le topic pour les débutants du forum : Cliquez ici

itikar
L'étoile du soir
L'étoile du soir
Avatar du membre
Messages : 19485
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Steven Spielberg

Messagepar itikar » mer. sept. 21, 2016 2:58 am

Arf oki, mon post sur Lincoln je comprends :lol:
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

itikar
L'étoile du soir
L'étoile du soir
Avatar du membre
Messages : 19485
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Steven Spielberg

Messagepar itikar » sam. sept. 24, 2016 10:17 pm

Sans revenir sur les soubresauts que le forum a traversé ces derniers jours, je voudrais juste dire que mon intention était sincèrement de travailler sur cette nouvelle rubrique "Spielberg", mais j'y mettais quelques conditions :

La plus importante, réalisée par Phoenix et Somewhere, fut les nombreux déplacements de topics de ses films, mais aussi de ses productions que je voulais dans un monde idéal séparer en deux sous-rubriques.
La également très importante, était de bien déplacer - et ancrer pour que les forumeurs habitués à l'ancien classement ne se perdent pas, - tous les topics en rapport.

Dans ce cadre, je tiens à dire que ce que j'espérais n'a été que partiellement réalisé .

Il manque en effet le nouveau topic du jeune Indiana Jones, que j'ai créé récemment juste avant la création de cette rubrique, et aussi tous les topics Transformers - que Steven Spielberg a produit avec Michael Bay en réalisateur - plus d'autres topics que j'ai listé quelque part sur le forum semble-t'il inutilement puisqu'ils n'ont pas été déplacés/ancrés ici. Et sans doute des topics déjà existant quelque part ...

Si ce n'est pas fait, bien que je comprenne vaguement pourquoi, cela va rendre mon travail sur cette rubrique bien différent de ce que j'espérais produire.Je pourrais en effet comme j'en avais l'intention, réaliser une analyse approfondie - probablement à débattre en partie, mais c'est intéressant en soi de confronter nos points de vue sur ce thême je pense - du travail de Spielberg mais ce sera un peu paradoxal d'écrire par exemple qu'en 2007, il a produit Transformers sans avoir déplacé et ancré les topics du forum qui présente ces films. Ca donnera une impression des plus brouillonnes, comme un travail bâclé ou inachevé, en l'état ni fait ni à faire.

Vous allez me dire, et vous aurez raison puisque n'ayant pas suivi les conciliabules à ce sujet, que c'est un peu fort de critiquer ceux qui bossent alors qu'ils ont autre chose à faire. Je vous répondrais que je ne partage pas cet avis, car je m'étais proposé à de nombreuses reprises pour prendre à près de 100% la charge de ces déplacements et ancrages. Finalement, j'ai passé des heures à dire quoi déplacer - conseils partiellement suivis - mais n'ai pas eu l'autorisation d'effectuer ces déplacements moi-même. C'est une remarque, pas un reproche. Juste, on peut comprendre que l'argument "on a pas le temps" ne peut pas me satisfaire dans de telles conditions.

Voilà, il était important que j'écrive cela au cas où certains d'entre vous se demandent pourquoi je ne travaille pas plus dans cette rubrique que j'ai tant insisté pour voir être créée, comme si je l'abandonnais dès sa création, ce qui peut en plus éventuellement m'être reproché. C'est juste un peu plus compliqué que ça en réalité... et comme souvent, les points de vues divergent...

Cela étant dit, je viendrais sans doute de temps en temps pour ajouter quand même des éléments, mais moins que je ne l'escomptais à l'origine certainement.

En fait, il y a plusieurs manières de voir le forum idéal, et il m'apparait très clair aujourd'hui que ma vision n'est pas celle de beaucoup ici. Or, le travail que je voulais faire sur Spielberg est à l'image de bien des travaux conceptuels que j'ai démarré ici - l'Ardapédia entre autres - c'est à dire demandait un classement particulier au sein du forum - dont je voulais bien m'occuper, que cela soit bien clair - que le forum tel qu'il existe et tel qu'il est voulu ne permet pas de faire cette fois-ci. Ceci explique cela. Tant pis, et en même temps tant mieux pour cette rubrique Spielberg telle qu'elle existe désormais. Car, après tout, une rubrique incomplète vaut mieux à mes yeux que pas de rubrique du tout.

Cela étant dit, je vais maintenant continuer à donner quelques éléments intéressants sur Steven Spielberg, du moins commencer à le faire car il y a vraiment de quoi dire et je devrais forcément compléter le propos, sans jamais pouvoir espérer atteindre l'exhaustivité. Disons, dresser petit à petit un copieux résumé !
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

itikar
L'étoile du soir
L'étoile du soir
Avatar du membre
Messages : 19485
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Steven Spielberg

Messagepar itikar » sam. sept. 24, 2016 10:25 pm

Avec 9,57 milliards de dollars de recettes dans le monde entier, 4,23 milliards aux États-Unis et plus de 92 millions entrées en France, Steven Spielberg est le cinéaste le plus rentable de l'histoire du cinéma.


Voilà dans le détail les chiffres, selon Wikipedia, pour les films qu'il a lui-même réalisé.

Image

Voilà les films qu'il a produit :

1982 : E.T. l'extra-terrestre (E.T. the Extra-Terrestrial)
1982 : Poltergeist de Tobe Hooper
1983 : La Quatrième Dimension (Twilight Zone: The Movie) de Steven Spielberg, John Landis, Joe Dante et George Miller
1985 : La Couleur pourpre (The Color Purple)
1987 : Empire du soleil (Empire of the Sun)
1989 : Always (Always)
1991 : Fievel au Far West (An American Tail: Fievel Goes West) de Phil Nibbelink et Simon Wells
1993 : La Liste de Schindler (The Schindler's List)
1997 : Amistad
1998 : Il faut sauver le soldat Ryan (Saving Private Ryan)
2001 : A.I. Intelligence artificielle (Artificial Intelligence: AI)
2002 : Arrête-moi si tu peux (Catch Me If You Can)
2004 : Le Terminal (The Terminal)
2005 : Mémoires d'une geisha (Memoirs of a Geisha) de Rob Marshall
2005 : Munich
2006 : Mémoires de nos pères (Flags of Our Fathers) de Clint Eastwood
2006 : Lettres d'Iwo Jima (Iōjima kara no tegami) de Clint Eastwood
2011 : Super 8 de J. J. Abrams
2011 : Falling Skies (série TV)
2011 : Cheval de guerre (War Horse)
2011 : Les Aventures de Tintin : Le Secret de La Licorne (The Adventures of Tintin: Secret of the Unicorn)
2012 : Lincoln
2014 : Les Recettes du bonheur (The Hundred-foot Journey) de Lasse Hallström
2014 : Extant (série TV)
2015 : Le Pont des Espions (Bridge of Spies)
2016 : Le Bon Gros Géant (The BFG)

Producteur délégué

Cinéma

1978 : Crazy Day (I Wanna Hold Your Hand) de Robert Zemeckis
1980 : La Grosse Magouille de Robert Zemeckis
1981 : Continental Divide de Michael Apted
1984 : Gremlins de Joe Dante
1985 : Une bringue d'enfer (Fandango) de Kevin Reynolds (non crédité au générique)
1985 : Les Goonies (The Goonies) de Richard Donner
1985 : Retour vers le futur (Back to the Future) de Robert Zemeckis
1985 : Le Secret de la pyramide (Young Sherlock Holmes) de Barry Levinson
1985-1987 : Histoires fantastiques (Amazing Stories)
1986 : Une baraque à tout casser de Richard Benjamin
1986 : Fievel et le Nouveau Monde (An American Tail de Don Bluth
1987 : Bigfoot et les Henderson (Harry and the Hendersons) de William Dear
1987 : L'Aventure intérieure (Innerspace) de Joe Dante
1987 : Miracle sur la 8e rue (Batteries Not Included) de Matthew Robbins
1987 : Trois heures, l'heure du crime (Three O'Clock High) de Phil Joanou (non crédité au générique)
1988 : Qui veut la peau de Roger Rabbit ? (Who Framed Roger Rabbit) de Robert Zemeckis
1988 : Le Petit Dinosaure et la Vallée des merveilles (The Land Before Time) de Don Bluth
1989 : Bobo Bidon (Tummy Trouble) de Rob Minkoff
1989 : Mon père (Dad) de Gary David Goldberg
1989 : Retour vers le futur II (Back to the Future Part II) de Robert Zemeckis
1990 : Joe contre le volcan (Joe Versus the Volcano) de John Patrick Shanley
1990 : Rêves (Yume) d'Akira Kurosawa (version internationale seulement)
1990 : Retour vers le futur III (Back to the Future Part III) de Robert Zemeckis
1990 : Lapin Looping (Roller Coaster Rabbit), court-métrage de Rob Minkoff
1990 : Gremlins 2, la nouvelle génération (Gremlins 2: The New Batch) de Joe Dante
1990 : Arachnophobie (Arachnophobia) de Frank Marshall
1991 : Les Nerfs à vif (Cape Fear) de Martin Scorsese (non crédité)
1992 : Les Vacances des Tiny Toons (Tiny Toon Adventures: How I Spent My Vacation) (vidéo) de Rich Arons
1993 : Panique au pique-nique (Trail Mix-Up) (court-métrage) de Barry Cook
1993 : Les Quatre Dinosaures et le Cirque magique (We're Back! A Dinosaur's Story) de Phil Nibbelink, Simon Wells, Dick Zondag et Ralph Zondag
1993 : La Famille Pierrafeu (The Flintstones) de Brian Levant (crédité comme Steven Spielrock)
1995 : Casper de Brad Silberling
1995 : Balto chien-loup, héros des neiges (Balto) de Simon Wells
1996 : Twister de Jan de Bont
1997 : Men in Black (MIB) de Barry Sonnenfeld
1998 : Deep Impact de Mimi Leder
1998 : Le Masque de Zorro (The Mask of Zorro) de Martin Campbell
1999 : Hantise (The Haunting) de Jan de Bont
1999 : Wakko's Wish (vidéo) de Liz Holzman, Rusty Mills et Tom Ruegger (non crédité)
2001 : Jurassic Park III de Joe Johnston
2002 : Men in Black II (MIIB) de Barry Sonnenfeld
2005 : La Légende de Zorro (The Legend of Zorro) de Martin Campbell
2006 : Monster House de Gil Kenan
2006 : Transformers de Michael Bay
2009 : L'Œil du mal (Eagle Eye) de D. J. Caruso
2009 : Transformers 2 : La Revanche (Transformers: Revenge of the fallens) de Michael Bay
2009 : Lovely Bones (The Lovely Bones) de Peter Jackson
2010 : True Grit de Joel et Ethan Coen
2010 : Au-delà (Hereafter) de Clint Eastwood
2011 : Cowboys et Envahisseurs (Cowboys and Aliens (film)) de Jon Favreau
2011 : Transformers 3 : La Face cachée de la Lune (Transformers: Dark of the Moon) de Michael Bay
2011 : Real Steel de Shawn Levy
2012 : Men in Black 3 de Barry Sonnenfeld
2014 : Transformers : L'Âge de l'extinction (Transformers: Age of Extinction) de Michael Bay
2015 : Jurassic World de Colin Trevorrow
2017 : Transformers: The Last Knight de Michael Bay

Et pour la Télévision

1990-1992 : Les Tiny Toons (Tiny Toons Adventures) (série TV)
1991 : Retour vers le futur (Back to the Future ou Back to the Future: The Animated Series) - Saison 1, épisode 1 (non crédité)
1992 : Les Aventures de Fievel au Far West (Fievel's American Tails) (série TV)
1993-1995] : SeaQuest, police des mers (seaQuest DSV) (série TV)
1993-1996 : Animaniacs (Steven Spielberg Presents Animaniacs) (série TV)
1995-1998 : Minus et Cortex (Pinky and the Brain) (série TV)
2001 : Frères d'armes (Band of Brothers) (mini-série TV)
2002 : Disparition (Taken) (mini-série TV) - Épisode 1
2009-2011 : United States of Tara (série TV)
2010 : The Pacific (mini-série TV)
2011 : Terra Nova
2012 : The River
2012 : Smash (série TV) de Theresa Rebeck
2013 : Under the Dome (série TV) de Brian K. Vaughan
2015 : The Mighty Eighth (série TV)
2016 : All the Way (téléfilm) de Jay Roach

ET voilà ces projets à court terme :

2017 : The Kidnapping of Edgardo Mortara
2018 : Ready Player One
2018 : Les aventures de Tintin: Le temple du soleil
2019 : Indiana Jones 5

Excusez-moi du peu :hat: :jap:

Ps : n'hésitez pas à signaler à nos gentils admins si vous trouvez un topic concernant une de ces productions ci-dessus que vous pensez avoir droit à figurer en rubrique Spielberg de ce fait. Peut-être qu'il sera ensuite déplacé/ancré ici s'ils le jugent pertinent, qui sait :super:
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

itikar
L'étoile du soir
L'étoile du soir
Avatar du membre
Messages : 19485
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Steven Spielberg

Messagepar itikar » sam. sept. 24, 2016 10:59 pm

Voilà un article datant de fin 2015, où Spielberg "règle" ses comptes avec Disney et explique pourquoi il a décidé de revenir chez Universal (qu'il n'a jamais vraiment quitté comme l'ont montré les liens que j'ai posté dernièrement ci-dessus):

http://toutlecine.challenges.fr/cinema/ ... ersal.html

Extrait:
Steven Spielberg a commencé sa carrière chez Universal en réalisant des épisodes de séries télévisées puis des films pour la télévision avant de se lancer sur grand écran en mettant en scène Les dents de la mer, l'un des plus gros succès de l'histoire du cinéma. Une suite de Jurassic World, avec encore une fois Chris Pratt et Bryce Dallas Howard dans les rôles titres, est en cours de développement, avec Spielberg dans le siège du producteur exécutif. Sa sortie est annoncée pour 2018. En septembre, une source avait indiqué à l'AFP que Dreamworks considérait que l'évolution du modèle Disney, qui a acquis ces dernières années Lucasfilm, Marvel et Pixar, n'allait pas dans le sens des films qu'il veut produire.

Disney met l'accent sur les films comme Star Wars ou Vice-Versa, dont les personnages et l'univers peuvent être déclinés en produits pour ses autres divisions: jeux vidéo, parcs d'attraction, jouets, etc. Un modèle qui correspond peu aux films de Dreamworks et notamment à la dernière réalisation de Spielberg, Le Pont des Espions. Le dernier film de Dreamworks distribué par Disney devrait être Le Bon gros géant, adapté d'une nouvelle de Roald Dahl et qui doit sortir le 20 juillet 2016.


Ces quelques mots tendent à montrer que Spielberg n'a pas l'intention de devenir un "marchand de jouet", tenant à continuer à faire le cinéma qu'il apprécie, que ce soit en réalisateur, ou en producteur :gandalf-the-grey:
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

SauronGorthaur
Bataille de la flamme subite
Bataille de la flamme subite
Avatar du membre
Messages : 71497
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Steven Spielberg

Messagepar SauronGorthaur » sam. sept. 24, 2016 11:06 pm

c'est bien :super:
(En semi-congé à durée indéterminée)

itikar
L'étoile du soir
L'étoile du soir
Avatar du membre
Messages : 19485
Enregistré le : mer. mai 30, 2012 5:24 pm

Re: Steven Spielberg

Messagepar itikar » sam. sept. 24, 2016 11:12 pm

Peter Jackson et Stan Lee n'ont bien évidemment pas l'apanache des caméos puisque Spielberg a joué quant à lui dans plusieurs films qu'il a produit :

1972 : La Chose (Something Evil)

Image

1975 : Les Dents de la mer (Jaws) : un employé du poste de garde d'Amity Point (voix)
1980 : The Blues Brothers de John Landis : le receveur d'impôts
1982 : E.T. l'extra-terrestre : un des médecins qui s'occupent d'E.T une fois capturé
1984 : Gremlins de Joe Dante : l'homme en fauteuil roulant au salon des inventeurs
1984 : Indiana Jones et le Temple maudit (Indiana Jones and the Temple of Doom) : un touriste à l'aéroport
1985 : Retour vers le futur (Back to the Future) de Robert Zemeckis : l'homme en 4x4
1989 : Liberian Girl, clip vidéo de Jim Yukich sur la chanson de Michael Jackson : lui-même
1994 : A Century of Cinema de Caroline Thomas
1997 : Le Monde perdu : Jurassic Park (The Lost World: Jurassic Park) : l'homme qui mange du pop-corn
2001 : Vanilla Sky de Cameron Crowe : un invité à la fête de David Aames
2002 : Austin Powers dans Goldmember (Austin Powers in Goldmember) de Jay Roach : lui-même, le réalisateur du film
2009 : Transformers 2 de Michael Bay : lui-même
2011 : Paul de Greg Mottola : lui-même (voix)

Une petite vidéo permet de voir tous ces extraits :fete:

https://vimeo.com/30945848
Garçon.
"N'avez-vous donc point d'espoir ?" dit Finrod.
"Qu'est-ce que l'espoir ?" dit-elle. "Une attente du bien, qui, bien qu'incertaine, se fonde sur ce qui est connu ? Alors nous n'en avons pas."
"C'est là une chose que les Hommes appellent 'espoir'... "Amdir l'appelons-nous, 'expectation'. Mais il y a autre chose de plus profond. Estel l'appelons-nous.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 349545
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Steven Spielberg

Messagepar phoenlx » sam. sept. 24, 2016 11:23 pm

Sans revenir sur les soubresauts que le forum a traversé ces derniers jours, je voudrais juste dire que mon intention était sincèrement de travailler sur cette nouvelle rubrique "Spielberg", mais j'y mettais quelques conditions :

allons y , c'est reparti pour un tour

La plus importante, réalisée par Phoenix et Somewhere, fut les nombreux déplacements de topics de ses films, mais aussi de ses productions que je voulais dans un monde idéal séparer en deux sous-rubriques.

en gros tu veux à l'intérieur de la rubrique spielberg une sous-rubrique "films de spielberg proprement dit",
et une sous-rubrique "les films de son studio mais pas de lui " ?
(en gros ? c'est ça ? avec meilleurs titres à trouver ?
ça peut se faire mais bon sang la complexité du forum , tu aimes vraiment ça toi ...

La également très importante, était de bien déplacer - et ancrer pour que les forumeurs habitués à l'ancien classement ne se perdent pas, - tous les topics en rapport.

on l'a fait pour pas mal, pas forcément pour tous, moi je suis prêt à le faire pour TOUS ceux qui ont été déplacés ici, car je préfère aussi que les gens qui vont dans les anciennes rubriques s'y retrouvent à coup sûr. Maintenant, comme je t'ai expliqué, le système d'ancre a ses limites dans le sens où les topics ne sont remontés en tête que s'ils sont physiquement dans une rubrique, l'ancre n'est pas remontée dans la rubrique initiale, ce qui je trouve, est dommage mais c'est ainsi. donc ça peut troubler les gens mais bon, ok, ça fait une ancre au moins.

A noter cependant qu'il y a certains topics que je n'ai pas mis dans la rubrique spielberg, mais j'ai fais l'inverse : l'ancre est dans la rubrique spielberg, le topic physique dans l'autre rubrique. exemple Jurassic park (les nombreux films) --> la raison : somewhere m'a demandé de faire ceci. ils sont donc dans "science fiction horrifique", rubrique qui je trouve, est appropriée.

Dans ce cadre, je tiens à dire que ce que j'espérais n'a été que partiellement réalisé .

Il manque en effet le nouveau topic du jeune Indiana Jones, que j'ai créé récemment juste avant la création de cette rubrique,


donne le lien on va le déplacer.

et aussi tous les topics Transformers - que Steven Spielberg a produit avec Michael Bay en réalisateur -


hummm mouais bon donne les liens on va les déplacer. si les autres sont d'accord pour mettre les transformers ici. moi je suis un peu perplexe mais bon

plus d'autres topics que j'ai listé quelque part sur le forum semble-t'il inutilement puisqu'ils n'ont pas été déplacés/ancrés ici.


ba si la liste qu'il y a eu on a déplacé tout, à part je crois deux , les films d'animation Brisby et le secret de nimh et un autre (quoique je sais plus si je les avais pas finalement mis) j'ai pris les films un à un. à part cas particuliers de ceux que j'ai listé plus haut.


Si ce n'est pas fait, bien que je comprenne vaguement pourquoi, cela va rendre mon travail sur cette rubrique bien différent de ce que j'espérais produire.Je pourrais en effet comme j'en avais l'intention, réaliser une analyse approfondie - probablement à débattre en partie, mais c'est intéressant en soi de confronter nos points de vue sur ce thême je pense - du travail de Spielberg mais ce sera un peu paradoxal d'écrire par exemple qu'en 2007, il a produit Transformers sans avoir déplacé et ancré les topics du forum qui présente ces films. Ca donnera une impression des plus brouillonnes, comme un travail bâclé ou inachevé, en l'état ni fait ni à faire.


mouais je suis pas non plus forcément d'accord vu le système d'hyperliens qui permet de s'y retrouver (c'est facile de trouver un film ailleurs sur le forum et tout le monde comprend que nos structures s'interpénètrent mais passons)

Vous allez me dire, et vous aurez raison puisque n'ayant pas suivi les conciliabules à ce sujet, que c'est un peu fort de critiquer ceux qui bossent alors qu'ils ont autre chose à faire. Je vous répondrais que je ne partage pas cet avis, car je m'étais proposé à de nombreuses reprises pour prendre à près de 100% la charge de ces déplacements et ancrages.

Et je t'ai expliqué que je ne préfère pas car tu risques de faire un truc à ta sauce qui soit au pire du gros n'importe quoi au mieux avec des déplacements qui ne satisfassent pas tout le monde, qui déstabilisent d'autres rubriques (certaines qu'on vient à peine de créer) et à qui il faut donner du sens aussi (sinon c'était bien la peine de les créer :siffle: ) de plus autre raison de mon refus quand je vois (mais c'est valable autant pour toi que d'autres) vos manières de classer parfois je suis carrément pas d'accord avec vos affiliations aux genres donnés, cf les longs dialogues de sourd qu'on a eu à propos du genre fantastique récemment, de ses frontières, de quoi y mettre dedans, quoi ne pas mettre, sans parler que plein de films sont à cheval entre plusieurs genres, avec des limites parfois flous, ou représentant plusieurs genres à la fois ... Je pense que ce genre de choses méritent qu'on y aille lentement, et un vrai débat, et pas qu'un animateur quel qu'il soit (y compris moi) le fasse tout seul dans son coin à la va vite en une soirée parceque les placements lui plaisent comme ça. Donc ça demande du TEMPS

du temps que toi et d'autres ne semblent pas prêts à donner, dans ce cas il fallait comme j'avais conseillé temporiser et attendre avant de créer cette rubrique et on l'aurait fait un peu plus tard tous ensemble, une fois le forum apaisé et reposé. cette semaine, c'était pas le moment, en plus ya plus personne, c'est une semaine compliqué (à cause des histoires que certains comme vous créez inutilement)
Le topic pour les débutants du forum : Cliquez ici


Retourner vers « Steven Spielberg et la Galaxie Amblin »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité