• Déconfinement : Restez prudent !!

La Grande Encyclopédie des Elfes

Les univers médiévaux-fantastiques et de fantasy hors récits de Tolkien :
Game of Thrones, Narnia, Harry Potter, romans de David Eddings, Pratchett, David Gemmel, Marion Zimmer Bradley, Terry Brooks, The witcher etc.
Ælfman3
Fondation Graad
Fondation Graad
Avatar du membre
Messages : 17
Enregistré le : mar. oct. 21, 2014 12:42 am

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar Ælfman3 » mar. oct. 21, 2014 12:59 am

Naïn a écrit :
SauronGorthaur a écrit :les esprits slaves, j'ai toujours eu un peu de mal avec leurs noms :mdr:

A moi j'adore ! C'est à la fois les mêmes et pas les mêmes :rire: D'ailleurs j'y repense maintenant mais j'aurais pu mettre mon avatar en illustration ça correspondait parfaitement :rire:


Bonjour à tous, j'ai une petite question. Que le livre dit sur les Elfines, les femmes des Elfes?
Je ne sais rien d'elles. S'il vous plaît dites-moi tout ce que vous savez sur eux…

(M'excuse si je fais erreur en écrivant, pas beaucoup de français.)

Finch
18ème siècle !
18ème siècle !
Messages : 6053
Enregistré le : ven. janv. 04, 2013 7:22 am
Localisation : Laponie

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar Finch » mar. oct. 21, 2014 6:42 am

Salut Ælfman3,

Bienvenue ici !

Il te faut passer par la case présentation pour que ton compte soit validé, ceci dit tu ne sembles pas très suspect, seulement mexicain :p
Voici le lien où tu peux te présenter en quelques lignes : http://www.les-ailes-immortelles.net/fo ... 74&t=11527
Nous serons indulgents ;)

Je laisse les pro répondre à ta question
"la nature ne fait aucune distinction entre le bien et le mal, elle ne se soucis que d'harmonie..."

Náin
Les Ainur
Les Ainur
Avatar du membre
Messages : 64291
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar Náin » mar. oct. 21, 2014 12:02 pm

Ælfman3 a écrit :
Naïn a écrit :
SauronGorthaur a écrit :les esprits slaves, j'ai toujours eu un peu de mal avec leurs noms :mdr:

A moi j'adore ! C'est à la fois les mêmes et pas les mêmes :rire: D'ailleurs j'y repense maintenant mais j'aurais pu mettre mon avatar en illustration ça correspondait parfaitement :rire:


Bonjour à tous, j'ai une petite question. Que le livre dit sur les Elfines, les femmes des Elfes?
Je ne sais rien d'elles. S'il vous plaît dites-moi tout ce que vous savez sur eux…

Oulà, ca risque d'être long chère ami :mrgreen: . En fait les "Elfines" sont plusieurs "races" puisqu'il y a plusieurs sortes d'Elfes, il n'y a pas "Une" Elfine il y a "DES" Elfines comme il y a "DES" lutins, "DES" fées etc.... et donc oui ce livre en parle puisque pour chaque Elfe ayant une partenaire féminine il revient dessus. Prenons également en compte le fait que beaucoup d'Elfes sont au départ figures féminines :wink:
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Ælfman3
Fondation Graad
Fondation Graad
Avatar du membre
Messages : 17
Enregistré le : mar. oct. 21, 2014 12:42 am

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar Ælfman3 » mar. oct. 21, 2014 11:16 pm

Finch a écrit :Salut Ælfman3,

Bienvenue ici !

Il te faut passer par la case présentation pour que ton compte soit validé, ceci dit tu ne sembles pas très suspect, seulement mexicain :p
Voici le lien où tu peux te présenter en quelques lignes : viewtopic.php?f=274&t=11527
Nous serons indulgents ;)

Je laisse les pro répondre à ta question



Ok...

Bonjour tout le monde!!!

1. Expliquez en deux trois mots comment vous avez connu le forum, ce qui vous a attiré, si vous comptez y revenir:
J'ai connu ce forum par hasard, à la recherche d'elfes et de fées françaises...

2. Age, sexe (pas obligé de répondre c'est selon votre envie)
Masculin
3. Décrivez brièvement vos passions, hobbys, etc.
Je dessine et je suis intéressé par la magie et les êtres élfiques (l'elficologie)

4.
Je aime les elfes tolkieniennes

5. D'autres remarques?
Non
"I am a Man upon the land,
I am a Selchie in the sea,
And when I'm far frae every strand,
My home it is in Sule Skerry
"... ♫ ><((;((º>

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339989
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar phoenlx » mar. oct. 21, 2014 11:29 pm

salut Aelfman,
normalement il fallait aller ici pour te présenter : viewtopic.php?f=274&t=11527
( dans l'autre topic !! ;) )
pas ici
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Ælfman3
Fondation Graad
Fondation Graad
Avatar du membre
Messages : 17
Enregistré le : mar. oct. 21, 2014 12:42 am

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar Ælfman3 » mer. oct. 22, 2014 12:27 am

phoenlx a écrit :salut Aelfman,
normalement il fallait aller ici pour te présenter : viewtopic.php?f=274&t=11527
( dans l'autre topic !! ;) )
pas ici


Upsss...

Pardon
"I am a Man upon the land,
I am a Selchie in the sea,
And when I'm far frae every strand,
My home it is in Sule Skerry
"... ♫ ><((;((º>

Ælfman3
Fondation Graad
Fondation Graad
Avatar du membre
Messages : 17
Enregistré le : mar. oct. 21, 2014 12:42 am

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar Ælfman3 » mer. oct. 22, 2014 12:34 am

Naïn a écrit :Dvorovoï
Il n'est de plus doux chant que celui de l'ogre repenti.
La Mythologie apprivoisée.
( P. Noctiflore )

Image

Taille :
Depuis son mariage d'amour il a beaucoup changé. Le Dvorovoï au port seigneurial et hautain en a pris un sacré coup dans la bedaine. Ses bajoues sont de couleur bleuâtre parce que son sang est bleu. Les yeux verts et rêveurs disparaissent sous d'épais sourcils blanc de neige. De neige aussi son immense barbe qu'il laisse pousser pour dissimuler ses rondeurs. Malgré l'excédent de bourrelets et "poignées d'amour" dus à la bonne chère, il a gardé force et vigueur, et mieux vaut ne pas l'affronter lorsque la colère le prend une fois l'an. Il a également rapetissé.

Vêtements :
Costume de paysan. Il porte une ceinture rouge. Chausse son pied droit dans son soulier de gauche et vice-versa, et boutonne son kaftan à l'envers. Cache sa calvitie sous un bonnet d'astrakan brodé d'un cœur.

Habitat :
Un confortable logis sous l'Isba. Les enfants vont dormir dans les lieux dont ils s'occupent : écurie, étable, forge, cabane de jardin ou sous les racines des arbres qu'ils protègent. Dans certaines demeures la progéniture Dvorovoï partage les mêmes attributions que le Nursery Bogie et dort dans la chambre d'enfant.

Nourriture :
Trop, mais c'est si difficile de résister.

Mœurs, Activités :
Dvorovoï a enseigné à l'homme le moyen d'écouter la terre, car Mati-Syra-Iembia ( Mère-Terre humide ) prédit l'avenir à qui peut le comprendre : "le paysan creuse la terre avec son bâton, y applique l'oreille et écoute ce qu'elle lui dit. S'il entend un son semblable au bruit d'un chariot lourdement chargé accompagné de clochettes et de rires, la récolte sera bonne. Si elle ne fait que craquer comme une coque de noix vide, elle sera mauvaise. Lorsque l'on veut savoir si quelqu'un dit la vérité, il faut lui poser une motte de terre sur la tête, le DvorovoÏ fera parler son âme.

En Pologne se sont Datan, Tawah, Lawkapatin qui président aux réussites de l'exploitation. La douce Mazanna favorise la récolte du verger. Le bétail est confié à Walgiris, les agneaux à Kurwaitchin. Kremara le buveur de bière et son cousin Pripartchis engraissent les cochons.

Dans la mythologie Slave Svarog est le père des dieux. Il a donné vie à Dajbog le soleil le soleil et Svarogitch le feu, puis sont venus Messiatz, la lune, les sœurettes Jorios de l'aurore, l'étoile du soir Vetcherniaia Zvezda, le dieu des vents Striborg, Warplis l'orage, Erisvork la tempête, qui tous aussi portés sur la chose que le papa, engendrèrent des multitudes de jeunes Esprits dont l'orgueil était tel qu'ils se révoltèrent contre le géniteur des cieux et de la Terre. Svarog les chassa alors de son royaume et les précipita au quatre coins des horizons. Ceux qui tombèrent dans les steppes, les forêts, les montagnes et les eaux sauvages restèrent méchants et capricieux, ceux qui tombèrent dans les cheminées des maisons, dans la cour des fermes devinrent bons et serviables au contact des hommes simples et paisibles d'autrefois. Le génie familier Donvoï et son épouse Domovikla sont de cette génération là. Dvorovoï atterit au sommet d'une colline ; fort de sa puissante lignée, il prit possession de tout ce que son regard pouvait capter, chassa Rod et Tchor les protecteurs des tribus, se sacra tsar et dieu et exigea que le peuple se prosterne devant lui.
Dvorovoï vécut comme un tyran pendant de longues années. Farouche, cruel, envieux, il réclamait de chacun ce qu'il possédait de plus cher. Ainsi il enleva la plus jeune fille d'un seigneur et l'obligea à vivre à ses côtés durant trente cinq ans sans jamais défaire ses cheveux qu'il avait tressés en natte si longue qu'elle traînait derrière elle. Et il la ramenait en la tirant à lui lorsqu'elle demeurait absente trop longtemps. Une fois, un jeune paysan qui l'aimait depuis l'enfance trancha ce lien et s'enfuit avec elle pour l'épouser. Comme il s'était éloigné un instant de la clairière où ils bivouaquaient afin de ramasser de quoi alimenter le feu, il entendit soudain un grand cri suivi d'un ricanement affreux. Lorsqu'il revint, la malheureuse se balançait au bout de sa corde de cheveux, attachée à la branche d'un arbre par le DvorovoÏ.
Longtemps le tsar Dvorovoï régna sur les campagnes d'aussi sinistre façon. C'est son heureuse rencontre avec Kikimora qui lui fit mettre de l'eau dans sa vodka et devenir génie du foyer. On ne peut pourtant pas dire que la prétendante était des plus affriolantes.
Maigre à effrayer les ratichons : un corps de vieille pelure haussée sur des ergots de poulet, des bras décharnés et griffus, la poitrine creuse et velue, des épaules en salière, une sorte de tête de taupe plantée d'un bec de cigogne retroussé et des yeux louches sous une tignasse en balai surmontée de cornes et de deux oreilles de chauve-souris. Kikimora de plus est une véritable souillon et se montre toujours mal fagotée avec un châle douteux sur la tête ( sauf quand elle s'affaire à la cuisine ou elle revêt un tablier d'une impeccable propreté ). Allons prétendre encore que l'amour n'est pas aveugle !
Et pourtant cette erreur Alfygénéticotétardienne affola le souverain. On l'entendit bramer d'amour le soir, on le vit faire le beau, le doux, le prévenant ; transformer la ronce en fleur et en fruit, blondir les champs d'épi d'or parsemés de coquelicots rouge-passion, adoucir de mousse le rêche sous-bois, y piqueter des touches bleus de jacinthes, de frémissantes clochettes de muguet. Pour elle, il prit la bêche et le râteau, planta un potager et devint si bienveillant que le bon peuple reconnaissant le vénéra en tant que père de l'Isba.
Depuis, les époux Dvorovoï et Kikimora veillent au grain au sens propre comme au figuré. Dvorovoï fait prospérer la culture et le bétail, il protège et enrichit la maison. Kikimora s'occupe avant tout de la volaille et aide la fermière travailleuse aux tâches du ménage, si par contre celle-ci a le bras aussi creux qu'une branche de sureau et paresse, elle amène pagaille et discorde, brise la vaisselle, chatouille les enfants la nuit jusqu'à ce que le mari excédé flanque son épouse incapable dehors. Le seul remède pour se réconcilier avec Kikimora consiste à se rendre dans la forêt cueillir de la fougère et en préparer une mixture dont on badigeonne tous les murs. Les deux époux veillent sur les femmes aidés par leur non moins affable progéniture : Perseias soigne les troupeaux, Moloch les petits animaux domestiques, Krukis ferre les chevaux que Ratainitza brosse, panse, étrille. Giwoitis apaise tout cri et tout vacarme. Matergabria dirige la cuisine, Dugnai est au fournil, Kricco au verger, Krinis, le cadet, plus particulièrement dans le cerisier, Zozim charmes les abeilles du rucher. Krimba l'aînée s'est installée bonne en Bohème. Et tous, le soir, chantent en cœur aux veillées.
Mais, malgré ses bonnes résolutions et toutes ses qualités, le Dvorovoï peut parfois déraper et se laisser aller à ses humeurs d'antan. Pour l'apaiser il faut alors déposer devant sa porte une poignée de laine de brebis, quelque objet brillant et une copieuse part de gâteau ; et dire en y mettant le ton : "Tsar Dvorovoï, maître et petit voisin bienveillant, je t'offre ce don en signe de reconnaissance ; sois accueillant pour le bétail, soigne-le et nourris-le bien".
Si ca ne suffit pas à le calmer, on peut le punir en piquant le bois de la clôture avec une fourche, c'est lui qui reçoit le coup.


Kikimora, la épouse du Domovoi
Image
"I am a Man upon the land,
I am a Selchie in the sea,
And when I'm far frae every strand,
My home it is in Sule Skerry
"... ♫ ><((;((º>

Náin
Les Ainur
Les Ainur
Avatar du membre
Messages : 64291
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar Náin » mer. oct. 22, 2014 9:08 pm

Jolie illustration, dommage qu'elle ne soit pas en couleur ! :pleure: Pour ma part j'apprécie beaucoup celle-là même si un peu trop^emprunte du style fantastico-héroïque de certains univers :
Image
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Ælfman3
Fondation Graad
Fondation Graad
Avatar du membre
Messages : 17
Enregistré le : mar. oct. 21, 2014 12:42 am

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar Ælfman3 » jeu. oct. 23, 2014 12:44 am

Naïn a écrit :Jolie illustration, dommage qu'elle ne soit pas en couleur ! :pleure: Pour ma part j'apprécie beaucoup celle-là même si un peu trop^emprunte du style fantastico-héroïque de certains univers :
Image


Merci !!! Pour moi, j'aime beaucoup l'art magique-mythique et symploque (comme Brian Froud, James C. Christensen, Angus McBride, Ed Org, etc.), et si vous le désirez, lorsque vous publiez les thèmes suivants continuer ajoutant des images sur le type de Elfe que vous mentionnez… =)
"I am a Man upon the land,
I am a Selchie in the sea,
And when I'm far frae every strand,
My home it is in Sule Skerry
"... ♫ ><((;((º>

Náin
Les Ainur
Les Ainur
Avatar du membre
Messages : 64291
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar Náin » jeu. oct. 23, 2014 9:33 am

J'aime beaucoup Brian Froud également, j'avais utilisé une de ses illustrations d'ailleurs. McBride j'ai du mal par contre. Et sinon j'aime énormément René Haussman.
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Ælfman3
Fondation Graad
Fondation Graad
Avatar du membre
Messages : 17
Enregistré le : mar. oct. 21, 2014 12:42 am

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar Ælfman3 » sam. oct. 25, 2014 10:49 pm

Naïn a écrit :J'aime beaucoup Brian Froud également, j'avais utilisé une de ses illustrations d'ailleurs. McBride j'ai du mal par contre. Et sinon j'aime énormément René Haussman.


Link d'un blog de Cryptozoologie avec des images de Angus McBride...

http://karlshuker.blogspot.mx/2011/03/finding-out-36-cryptozoologicalmytholog.html
"I am a Man upon the land,
I am a Selchie in the sea,
And when I'm far frae every strand,
My home it is in Sule Skerry
"... ♫ ><((;((º>

Náin
Les Ainur
Les Ainur
Avatar du membre
Messages : 64291
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar Náin » sam. oct. 25, 2014 10:58 pm

Ouai... ba j'ai du mal :mdr: :mdr: Il y en a qui sont sympas comme la Caeillac-Bheur ou le polievik ( qui correspond bien à ma vision ) mais pour la plupart je n'accroche pas, ça fait trop jeu de rôles des années 80 et Héroic-Fantasy.
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Ælfman3
Fondation Graad
Fondation Graad
Avatar du membre
Messages : 17
Enregistré le : mar. oct. 21, 2014 12:42 am

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar Ælfman3 » sam. oct. 25, 2014 11:09 pm

Naïn a écrit :Ouai... ba j'ai du mal :mdr: :mdr: Il y en a qui sont sympas comme la Caeillac-Bheur ou le polievik ( qui correspond bien à ma vision ) mais pour la plupart je n'accroche pas, ça fait trop jeu de rôles des années 80 et Héroic-Fantasy.


Ok…
Excuses, quel est le next topic du livre? Je suis très heureux de savoir…
"I am a Man upon the land,
I am a Selchie in the sea,
And when I'm far frae every strand,
My home it is in Sule Skerry
"... ♫ ><((;((º>

Náin
Les Ainur
Les Ainur
Avatar du membre
Messages : 64291
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar Náin » sam. oct. 25, 2014 11:13 pm

Ælfman3 a écrit :
Naïn a écrit :Ouai... ba j'ai du mal :mdr: :mdr: Il y en a qui sont sympas comme la Caeillac-Bheur ou le polievik ( qui correspond bien à ma vision ) mais pour la plupart je n'accroche pas, ça fait trop jeu de rôles des années 80 et Héroic-Fantasy.


Ok…
Excuses

Pourquoi des excuses ???? :mdr: :mdr: :mdr: t'a pas à t'excuser voyons. Le prochain c'est les Elphins et les Ouphs
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

SauronGorthaur
Tol Sirion
Tol Sirion
Avatar du membre
Messages : 70483
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar SauronGorthaur » sam. oct. 25, 2014 11:22 pm

Ælfman3 a écrit :
Link d'un blog de Cryptozoologie avec des images de Angus McBride...

http://karlshuker.blogspot.mx/2011/03/finding-out-36-cryptozoologicalmytholog.html

les images sont interessantes, c'est pas trop mon style - comme dit naïn ça fait très années 80! - mais c'est bien foutu, et certains représentent bien les créatures illustrées! ( la Tarasque et le Bunyip pas trop en revanche) "the wild hunt" est marrant :super:
(En temps partiel en ce lieu)

Ælfman3
Fondation Graad
Fondation Graad
Avatar du membre
Messages : 17
Enregistré le : mar. oct. 21, 2014 12:42 am

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar Ælfman3 » sam. oct. 25, 2014 11:53 pm

Naïn a écrit :
Ælfman3 a écrit :
Naïn a écrit :Ouai... ba j'ai du mal :mdr: :mdr: Il y en a qui sont sympas comme la Caeillac-Bheur ou le polievik ( qui correspond bien à ma vision ) mais pour la plupart je n'accroche pas, ça fait trop jeu de rôles des années 80 et Héroic-Fantasy.


Ok…
Excuses

Pourquoi des excuses ???? :mdr: :mdr: :mdr: t'a pas à t'excuser voyons. Le prochain c'est les Elphins et les Ouphs



Oh...
C'est la faute du traducteur!!!
Ils comprennent ce qu'ils écrivent, mais je ne pas l'écrire correctement. Y at-il un problème si j'écris en espagnol?
"I am a Man upon the land,
I am a Selchie in the sea,
And when I'm far frae every strand,
My home it is in Sule Skerry
"... ♫ ><((;((º>

Náin
Les Ainur
Les Ainur
Avatar du membre
Messages : 64291
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar Náin » sam. oct. 25, 2014 11:55 pm

Ælfman3 a écrit :

Oh...
C'est la faute du traducteur!!!
Ils comprennent ce qu'ils écrivent, mais je ne pas l'écrire correctement. Y at-il un problème si j'écris en espagnol?

Je pense fortement que je parles beaucoup moins bien espagnol que toi français :mrgreen:
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339989
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar phoenlx » dim. oct. 26, 2014 6:18 am

Belle ta dernière illustration Nain
à part ça je suis en train d'explorer le site indiqué par Aelfman , j'aime bien les images ; d'ailleurs je connaissais un peu Angus McBride ( c'est vrai qu'elles sont fortement marquées années 80, ça peut déplaire, on reconnait bien cette patte caractéristique de beaucoup d'oeuvres de l'époque, illustrations, cinéma, avec des personnages assez musclés etc ) Je suis content qu'aujourd'hui existent d'autres formes artistiques pour représenter les univers fantaisistes mais j'aime bien aussi. Il y a un petit côté Boris Valejo ( quoiqu'encore différent )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Náin
Les Ainur
Les Ainur
Avatar du membre
Messages : 64291
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar Náin » dim. oct. 26, 2014 8:37 am

phoenlx a écrit :Belle ta dernière illustration Nain
à part ça je suis en train d'explorer le site indiqué par Aelfman , j'aime bien les images ; d'ailleurs je connaissais un peu Angus McBride

Ba l'illustration assez connue de Fëanor est de lui :
Image
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 339989
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar phoenlx » dim. oct. 26, 2014 9:45 am

ah oui exact, je savais bien que j'en connaissais de Tolkien de lui
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Re-Van
Maison de la Balance
Maison de la Balance
Avatar du membre
Messages : 7262
Enregistré le : dim. déc. 29, 2013 11:05 am

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar Re-Van » dim. oct. 26, 2014 11:22 am

Très chouette cette illustration Nain :)
Faudra que je me trouve le livre a l'occasion

Bombur
Dans la paume de Bouddha
Dans la paume de Bouddha
Avatar du membre
Messages : 43410
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar Bombur » dim. oct. 26, 2014 6:39 pm

Naïn a écrit :
phoenlx a écrit :Belle ta dernière illustration Nain
à part ça je suis en train d'explorer le site indiqué par Aelfman , j'aime bien les images ; d'ailleurs je connaissais un peu Angus McBride

Ba l'illustration assez connue de Fëanor est de lui :
Image
C'est Celebrimbor, pas Fëanor ;) .

Náin
Les Ainur
Les Ainur
Avatar du membre
Messages : 64291
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar Náin » dim. oct. 26, 2014 6:41 pm

C'est vrai :mdr:
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Ælfman3
Fondation Graad
Fondation Graad
Avatar du membre
Messages : 17
Enregistré le : mar. oct. 21, 2014 12:42 am

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar Ælfman3 » dim. nov. 09, 2014 4:07 am

"I am a Man upon the land,
I am a Selchie in the sea,
And when I'm far frae every strand,
My home it is in Sule Skerry
"... ♫ ><((;((º>

Náin
Les Ainur
Les Ainur
Avatar du membre
Messages : 64291
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar Náin » dim. nov. 09, 2014 10:48 am

Ouh j'aime beaucoup cette illustration là !
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Náin
Les Ainur
Les Ainur
Avatar du membre
Messages : 64291
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar Náin » dim. déc. 21, 2014 3:25 pm

Elphins et Ouphs
Entendez-vous, entendez-vous
les menus trots sur la branche de houx.

( Williaù Pearce, La jolie ronde )

Image

Taille :
Tout petits.

Aspect :
On prend une cour élizabéthaine a moment de sa splendeur, avec son roi, sa reine, ses princes et ses princesses, comtes et comtesses, ses favoris, ses suivantes, ses chevaliers, poètes, troubadours, ses astrologues, ses bouffons, ses aventuriers, ses généraux, ministres et capitaines... et tous les pages, les servantes, les cuisiniers, les marmitons, les culs cendrons, on les réduit à la taille d'une fourmi. Voilà à quoi ils ressemblent sinon que, contrairement aux Ouphs, les Elfins sont pourvus d'ailes dont la texture, la qualité des écailles, la finesse des coloris évoluent selon les degrés de noblesse.

Vêtements :
La garde-robe, adaptée à chaque personnage et professions, d'une cour élizabéthaine.

Habitat :
Palais floral dissimulé dans le clair-obscur des haies de l'éternelle Angleterre.

Nourriture :
Les petits plats dans les grands et les petits dans les petits.

Mœurs :
On dit que les Ouphs et les Elfins ne sont que des créations littéraires. On dit qu'ils sont nés des rêveries bucoliques des poètes élizabéthains. On dit qu'ils ne descendent pas des grands Elfes fondateurs et n'ont pas de passé, c'est pour cette raison que certains écrivains et forts savants mythologues critiquent leurs ailes de papillons, leurs antennes cristallines, et les façons mignardes. On dit qu'ils sont tout justes bons à décorer les dessus de plats et faire la morale dans de niais livres d'enfants. Heureusement, on dit aussi que de merveilleux poètes et dramaturges les ont tendrement aimés. Que Shakespeare et Spencer les ont, non seulement beaucoup fréquentés, mais qu'ils sont allés les rejoindre au coeur des immortels théâtres de la haie.

Activités :
Ils gardent la beauté, la pureté d'une langue dans son Âge d'Or et le chant du merle et du pinson...

Bien sûr il faut tendre le cou, bien regarder, bien écouter, mais avant tout s'attarder, muser, oublier le temps fou.
Voici septembre, le mai de l'automne : la haie est en merveille, la mûre est une bouchée noire, la prunelle est bleue et l'aubépine vermeille.
On écarte une feuille.
On ne les aperçoit pas au premier coup d’œil. Il faut d'abord que le regard s'habitue et comprenne que ce lumineux et aéricole remue-ménage, ce cristallin babil ne sont pas dus aux butinements et bourdonnements d'essaims d'insectes au travail, mais aux ébats et conversations d'une fastueuse cour royale. Il n'est pas de plus noble ni de plus précieuse que celle du Roi Pwyll et de la Reine Phylline.
Sous la voûte mordorée, entortillonnée de rames de houblons sauvages, ils trônent, assis côte à côte sur le coussin virginal d'un nénuphar amené à grands efforts depuis une mare voisine. Un ouvrage de géant ! Mais, malgré leur fragile et minaude apparence, ni rien ni personne n'altère la volonté des Ouphs et Elfins.
Autour de ces Majestés Pwyl et Phylline, ce ne sont point on plus des coccinelles, des scarabées qui trottinent, mais bien des princes en tenue d'apparat, des duchesses couronnées, des joliettes suivantes, des jongleurs, des baladins, un mage constellé d'astres que la "seconde vue" perçoit. Fraise gaufrée, robe de velverette pourpre sur taille cambrée, pourpoint jonquille et gris perdrix, joue talquée de veloutine, coiffée de toques aigrettées, de hennins pointus ou sublyrés voilés de gaze légère ou surmontés d'adiamantines antennulles, la gente compagnie se promène, flirte, philosophe, pince les cordes du luth et danse en rond...


Des fiançailles.
On croit que c'est un papillon posé sur une fleur, puis ils se détachent d'un baiser et l'on s’aperçoit que ce sont deux amoureux qui, délicatement, s'écartent l'un de l'autre, puis, se tenant par la main, s'éloignent vers l'ombre ornée des viornes. Une feuille de capucine sert d'ombrelle à leurs doux serments. Elle a posé sa tête blonde sur un volubilis et l'écoute réciter des vers de Thomas Campion, que pour lui plaire il a appris par cœur.

Jeux et travaux.
Dans la florule basse d'une friche taillée en labyrinthe, le prince de Little Windsor, accompagnée de sa vassalerie, s'amuse à rattraper la comtesse de Peticotails en poussant des taïaut. On se précipite à gauche dans un couloir de verdure, on tourne deux fois à droite, une fois à gauche, on tombe sur un cul-de-sac. On va tous se cogner l'un derrière l'autre, et on repart en riant ! De l'autre côté de l'entrelacs des haies topiaires, des jouvenceaux s'affrontent à la course à dos de criquet, à saute-champignon, girolles, coulemelles et pieds-de-mouton. Sous un parterre de colchiques des prés mouchetés de "monnaie de lumière", des élégantes, tout atintées de bleu, s'échangent des rumeurs d'antichambre et de traversins en jouant au croquet.
Plus loin dans les bois, les ramasseurs récoltent les plumes de la mue d'automne parsemé sur les sols.
Plus haut dans les étages du taillis, une joyeuse foultitude se presse à gauler les faines, les baies vermillonnantes et farineuses des poires à Bon Dieu. Un chantepleure est fiché de pomme en pomme et le nectar coule en épandant ses parfums.


La bataille.
Le tocsin sonne à la pointe du vieux néflier. Les trompes sonnent au rassemblement ; de tous côtés, la garde accourt, armée jusqu'aux dents, prendre position sur les remparts. La menace noire descend du ciel à tire-d'aile : c'est une pie grièche affamée qui vient remplir son garde-manger de petites Elfines tendres, de petits Ouphs dodus. Aux commandements des capitaines, les archers se postent aux créneaux. La soldatesque, cuirassée de cottes en grains d'orge, pousse canons et catapultes le long des parapets. Les bouches à feu sont découvertes ; on charge les couleuvrines.
"Tirez !" crie le roi Pwyll, l'épée au poing. La bordée de piquants de chardons, de boulets de tignons et de noyaux durcis s'élève et atteint l'ennemi en plein flanc, mais ça ne suffit pas à le faire reculer. Une autre salve crépite, touche l'aile à bout portant. Ce n'est pas suffisant. La pie s'élève, s'élève, prend de l'altitude puis revient à la charge, piquant droit sur le taillis... bec en avant !
Alors le roi Pwyll la cavalerie ailée des Elfins légers, et celle plus lourde des Ouphs, montés à dos de guêpes, de taons et de frelons à la rencontre de l'écorcheuse.
D'abord l'essaim carapaçonné monte en vrombissant, les rangs serrés comme pour attaquer de front l'adversaire, mais dès qu'il parvient à quelques pouces de son bec, d'un seul coup, en voletant, l'escadrille se disperse, encercle, attaque de tous les côtés à la fois avec la rapidité de l'éclair. La prédatrice ne sait plus où donner de l'aile, de la griffe, du bec. Des traits enflammés se plantent dans ses reins, embrasent son plumage tandis que le roi Pwyll, à califourchon sur un gros cerf-volant rostré de cornes, se précipite sur lui, de face, lance basse. Le cœur est transpercé. La pie pousse un cri d'agonie et tombe en tourbillonnant.
De son balcon, la reine Phylline, fière de l'exploit de son roi, envoie au ciel des baisers.


Des funérailles.
Hier, Dame Grindelline est décédée, vers le soir. Elle a demandé de sa couche qu'on lui apporte un miroir pour se voir. Elle a poussé un dernier soupir satisfait en admirant son reflet depuis des siècles inchangés, puis doucement, son corps est retombé, plus léger sur le drap blanc.
On a porté sa dépouille enveloppée dans une feuille de rose et on l'a déposée sous la haie, tout debout en terre, en laissant ses petits bouts de doigts dépasser. Les enfants,, qui les verront comme des pétales se tendre parmi les herbes, diront : "Tiens, voilà des colchiques d'automne." En mars, s'ils reviennent par là, ils diront cette fois : "'Oh ! voilà les crocus du printemps !"
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

SauronGorthaur
Tol Sirion
Tol Sirion
Avatar du membre
Messages : 70483
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar SauronGorthaur » dim. déc. 21, 2014 4:28 pm

Ouphs? un nom fort étrange :rire:
(En temps partiel en ce lieu)

Náin
Les Ainur
Les Ainur
Avatar du membre
Messages : 64291
Enregistré le : mar. févr. 07, 2012 8:02 pm
Localisation : Les grandes salles de la cité des nains de Cavenain

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar Náin » dim. déc. 21, 2014 4:34 pm

ils sont ouf
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Puisqu'ils ne sont pas blancs, ils sont forcément méchants ! Pocahontas
Et savez-vous ce que le nain réponds à cela ? : Ishkhaqwi ai durugnul !
I am a dwarf and i'm digging a hole, diggy diggy hole, diggy diggy hole !

Somewhere
L'aube de la Terre
L'aube de la Terre
Avatar du membre
Messages : 64665
Enregistré le : lun. nov. 12, 2012 12:08 pm
Localisation : Dans les étoiles du Bas-Rhin
Gender :

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar Somewhere » dim. déc. 21, 2014 4:55 pm

Ca me rappelle le groupe de musique Oumpf.
~ Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir ~

Mes tops et classements divers sur le forum :


Bombur
Dans la paume de Bouddha
Dans la paume de Bouddha
Avatar du membre
Messages : 43410
Enregistré le : jeu. mars 29, 2012 10:08 pm
Localisation : Belgique
Gender :

Re: La Grande Encyclopédie des Elfes

Messagepar Bombur » dim. déc. 21, 2014 7:39 pm

Oomph!


Retourner vers « Fantasy - Merveilleux - Médiéval Fantastique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité