Batman : Arkham Knight

Rubrique où sont évoqués les divers jeux vidéos autour de l'univers DC
(Batman arkham Asylum etc)
Chernabog
dieu réincarné
dieu réincarné
Avatar du membre
Messages : 8454
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Re: Batman : Arkham Knight

Messagepar Chernabog » sam. janv. 16, 2016 6:23 pm

Le jeu a été conçu dès le départ pour être multi-plateformes (PC inclus) hein ! En aucun cas il n'est conçu exclusivement pour jouer avec une manette de consoles (qu'on peut en plus brancher sur un PC donc bon ^^)

Chernabog
dieu réincarné
dieu réincarné
Avatar du membre
Messages : 8454
Enregistré le : mar. juin 16, 2009 6:22 pm

Re: Batman : Arkham Knight

Messagepar Chernabog » lun. janv. 22, 2018 2:12 am

Ai fini la bête proprement dite il y a deux jours puis les deux DLC auxquels j'avait droit (celui sur Batgirl et celui sur Harley) la nuit dernière. Je suis pas en avance certes, mais je n'ai eu la PS4 qu'à Noël dernier donc forcément :tire-langue: Et il va sans dire que cela aurait été assez long et pas dénué de frustration d'attendre aussi longtemps, moi qui avait acquis Arkham City peu de temps après sa sortie (et c'est pas le certes sympathique film Assaut sur Arkham et le très moyen Arkham Origins * qui ont vraiment pu palier à ça). J'aurais quand même réussi à ne me faire spoiler au minimum, le seul truc qui s'approche réellement d'un spoil était
le retour du Joker (avec Hamill/Hatet !!!) mais j'ignorais à quel point son spectre allait hanter une large partie de l'aventure (c'est le cas de le dire ^^)
. Ah, et j'avais entre temps juste eu confirmation de mes soupçons sur l'identité du Chevalier d'Arkham (c'était tellement compliqué à deviner en même temps ^^ cela dit, j'ignorais les détails et ai donc quand même eu quelques surprises)


* à qui j'ai quand même redonné sa chance pour un second run et que j'ai moins détesté, sachant à quoi m'attendre et, curieusement, ayant eu beaucoup moins de bug que dans ma première partie (bon, y a quand même eu un plantage mais c'est toujours mieux que quatre...)


Alors, qu'ai-je donc pensé de ce dernier volet de la trilogie "Batman Rocksteady" ?


C'est un excellent jeu.... mais je n'ai pas pris la même claque que Asylum puis City avait pu me donner chacun à leur sortie.

Pourtant, le jeu n'est pas dénué de nouveautés, il y a eu du boulot de la part des développeurs pour pousser encore plus loin le gameplay. Hélas, comme plusieurs critique pro l'ont dénoncé, une large partie des apports peuvent être résumés en un mot : Batmobile ! Les développeurs ont certes fait preuve d'inventivité pour son utilisation... mais ont à l'évidence trop concentré leurs efforts sur elle et elle parasite beaucoup trop le jeu ! Les quêtes secondaires type "destruction des tanks" et autres sont réellement soulantes à force, d'autant que ça ne se renouvelle pas vraiment au fur et à mesure (et les courses de Nigma, beuh, vraiment pas mon délire...). Et je n'ai pas trouvé que conduire avec était si plaisant que ça au final, même après avoir finalement, après de lonnnnngues heures laborieuses, réussie à la maîtriser.
Sans doute ne suis-je pas très doué (je ne joue pas beaucoup aux jeux de courses), mais on ne m'empêchera pas de crier haut et fort que nous avoir sorti le combo (sur PS4) "R2 pour accélérer, carré pour freiner" est incroyablement débile. Et à ce sujet, avoir changé une large partie des combos de touche par rapport à City, pour le "vieux c*n qui n'aime pas qu'on change ses habitudes" que je suis, je peux dire que ça m'a fait suer à grosses goutes. Et j'ai aussi trouvé que le changement des gadgets étaient beaucoup moins fluide, notamment parce que du coup j'ai pas arrêté de gourer, vu qu'ils ont changé la touche directionnelle droite à celle du bas pour ouvrir la sélection (et les dialogues qui se coupent à chaque fois qu'on fait une action de se type, paye ton cassage de l'immersion...).


Mais bon, je râle, je râle, encore une fois, les bases de l'excellent gameplay habituel sont toujours là, c'est toujours kiffant de bastonner du malfrats (même si ça arrive moins que dans City, vu qu'ils ont tendance à s'enfuir, ce qui est toutefois une bonne nouveauté, c'est rigolo de leur courir après ^^) et les phases où on file à toute allure par la voie des airs sont plus jouissives que jamais ! Je me serai en revanche passé de certains resucées de Origins (comme la fonction "reconstitution" que je trouve toujours aussi invraisemblable !).

Par contre, si le jeu est bien sûr très soigné techniquement, j'ai été un peu déçu du rendu de Gotham qui n'a pas tellement de personnalité (à mon goût en tout cas) comparé à ce que proposait Arkham City où chaque quartier avait une ambiance propre, là c'était beaucoup plus impersonnel j'ai trouvé. Certes, la map est immense mais assez vide et encore une fois, je me suis pas autant éclaté à me balader dedans que je l'aurais espéré.

L'OST a quelques bons moments, notamment dans les cinématiques finales, même si malgré tout ça reste encore une fois beaucoup de la musique d'ambiance (on ne se souviendra pas de cette sage pour ses musiques, faut bien l'avouer).

VF dans la lignée des anciens jeux (au passage, Rocksteady se décide enfin à laisser la possibilité de jouer avec les anglaises sans mettre le jeu entier en anglais, pas trop tôt !) et bien appréciable
malgré quelques couacs et notamment cette traduction très discutable du fameux "I am the night" par "Je suis les ténèbres" (zèle d'adaptation qui aurait pu passer si la réplique n'était pas si culte !) ou le tutoiement incompréhensible entre Ryder et Batman (déjà que le vouvoiement avec Oracle est plus bizarre que jamais...), par contre chouette d'avoir corrigé "l'erreur" de casting pour Hush (cela dit, c'était difficile de faire autrement vu le contexte). Et très agréablement surpris par la prestation de Hatet, qu'on sent certes fatigué et ça manque un peu de coffre par moment mais il s'est bien lâché dans toute la dantesque séquence hallucinatoire finale. Par contre, ne pas avoir doublé les rires d'Hamill en arrière-plan sur la plupart des passages (car il y en a bien quelques uns de temps en temps où c'est ceux d'Hatet !), c'est un peu gênant... Et si Fagnon passe pas trop mal en "doublure chantée" pour la première chanson (surtout qu'au pire on peut penser que c'est Charisma qui chante), c'est hélas assez peu convaincant dans le générique de fin. Pour le reste, belle trouvaille pour Raphael Cohen, Violette assure grave sur cet Epouvantail sinistre (un peu à la "TNBA"), les interrogatoires d'Adrien Antoine sont plus convaincants que jamais, Malvina Germain minaude un peu sur Oracle (pour la différencier d'Ivy sans doute), Tomassian a un très beau moment d'émotion dans la scène optionnelle où on lui dit que Barbara y est passée, Pyg est pas toujours très intelligible... ah et Pauwels je l'ai trouvé en progrès sur Double-Face, plus en retenue (et plus proche de Bellon). Dourlens en faisait par contre un peu trop avec le côté "majordome british" et certaines scènes en devenaient involontairement comiques...



Petit détail anecdotique, ne faites pas la même erreur que moi concernant les trophées de Nigma, à savoir les mettre complètement de côté en pensant s'en occuper tranquillement tardivement... sachant qu'ils sont en fait indispensable pour boucler l'histoire et que si vous faites comme moi, vous allez vous retrouver avec 200 trophées à aller chercher dans toute cette immense map et c'est vraiment laborieux ! :peur: J'ai pas vraiment touché aux Défis R.A et ne pense pas le faire (ou pas tous, me retaper les circuits de course, non merci !), déjà que j'ai peu joué à ceux de City, ceux d'Asylum restent indétrônables de part les commentaires de Pierre Hatet !


Ah, et les phases de combat à deux sont assez trippantes, dommage que ça n'ait pas été poussé plus loin !



Bon enfin parlons un peu du scénario (dont je peux difficilement parler sans spoiler donc zou, balise) :


on n'échappe pas à certaines ficelles et l'identité du Chevalier d'Arkham est encore une fois devinable en deux temps-trois mouvements (pour peu qu'on ne l'ait pas déjà déduit au moment de la promo), à moins d'être totalement néophyte (pour le coup, je les envie ^^). Certains personnages sont sous-exploités (Double-Face, dont la quête intégrale peut-être torché en 10 minutes !), d'autres sans grand intérêt (Pyg, avec son histoire qui se veut tellement dérangeante que ça frôle le narnardesque... et le coup des cadavres rappelle beaucoup trop Hush dans Arkham City !). Pour autant, l'intrigue principale a vraiment de bons moments et je ne regrette vraiment pas d'avoir évité les spoils et donc de m'être préservé des vrais surprises, je me suis totalement fait avoir pour le coup des fausses morts de Barbara et de Jason (moi qui voyais gros comme une maison une intervention de Ra's façon "Under the Red Hood"), tout comme la "trahison" de Gordon (par contre, bonjour la finesse du Batou de balancer la vérité sur Oracle de façon aussi cash et avec un timing si mauvais, évidemment que le vieux le prend mal...).
Bien conquis par cet Epouvantail bien flippant, tout le passage avec la ville sous le gaz, en mode "enfer sur Terre", c'était dantesque et presque trop court ! Et la mort d'Ivy m'a touché, surtout que je craignais qu'ils nous refassent le coup du retournement de veste façon Asylum, il n'en fut rien. Quant au Joker, si l'histoire du sang qui transmet des fragments de sa personnalité (et altère le physique des victimes) réussit le tour de force d'être encore moins vraisemblable que le coup de la puce du "Retour du Joker", en revanche j'ai trouvé assez génialement perturbante la façon dont sont amenées ses diverses hallucinations (et pourtant, l'idée d'un Joker "ressuscité" ne me faisait pas forcément sauter au plafond) ! Et tout ce passage mémorable à la fin quand on le contrôle dans la tête de Batou, avec cette mise en scène géniale qui fait monter la tension (sans oublier le moment de nostalgie intense avec le retour à l'Asile !!), moment de kiff fan-boyesque intense ! Sans oublier ce moment de frisson pur lorsque le masque tombe devant la Terre entière (ce qui n'avait je crois jamais été fait auparavant dans toute l'histoire de DC Comics, je me trompe ?). Et la fin nous refait un peu le coup de TDKRises mais en beaucoup mieux amené et assumé et c'est une excellente conclusion de cette saga (au diable Arkham VR qui vient gâcher ça !) !

Que dire de plus... dommage que Ryder ne soit jamais devenu le Creeper (j'y aurais cru jusqu'au bout). Par contre, chouette d'avoir proposé deux fins pour Azrael. Ignorant ce qu'il en était au moment de jouer, j'ai tenté le coup de ne pas essayer de tuer Batou, happy ending donc (et dans le même genre, j'ai essayé de ne jamais refuser à Tim d'entrer dans le cellule de quarantaine. Au final, après quelques refus (commenté savoureusement par la Joker), le jeu reprend la main pour que Tim soit enfermé par son mentor ^^

Ah et si le jeu "canonise", si besoin était, Arkham Origins ainsi que "Blackgate" (de ce que j'ai cru déduire de certains dialogues, j'ai pas fait ce jeu, et j'ai pas relevé de références à Assaut sur Arkham), ça reste toutefois assez discret et ne les rend du coup pas indispensables. En témoigne les images du générique de fin qui ne retracent que les événements de la "Trilogie Rocksteady" (et qui auraient pu être un peu synchronisés avec la durée, encore une fois interminable, du dit générique d'ailleurs...).




Bref, que rajouter de plus à cette tartine. Ah, les deux DLC mentionnés ? Celui sur Harley est du foutage de gueule, torché en 15 minutes et sans aucun intérêt aussi bien côté gameplay qu'histoire. Celui sur Batgirl est déjà plus intéressant (même si ne comptez pas plus d'1h30, 2h grand max pour voir le bout), mais rien de transcendant.



En conclusion, j'ai bien kiffé, ça reste une conclusion bien sympatoche à cette trilogie... mais j'ai eu quand même pas de mal de frustrations (j'en attendais peut-être trop ?) et encore une fois, je n'en ressors pas avec le même ravissement que City et même Asylum (qui garde pour lui son côté "claustro" qui pour le coup faisait partie de son charme, ainsi qu'une esthétique des menus qui s'est un peu perdu par la suite... et encore une fois les commentaires cultissimes de Pierre Hatet ^^). Mais il doit être dans la ludothèque de tout fan de Batman, cela va de soi !


Retourner vers « Jeux vidéos DC »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité