Le Seigneur des Anneaux: Les Deux Tours (2002)

Jeux vidéos autour de l'univers de Tolkien (divers)
Maedhros
Le nauglamir
Le nauglamir
Avatar du membre
Messages : 15504
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Le Seigneur des Anneaux: Les Deux Tours (2002)

Messagepar Maedhros » ven. nov. 23, 2018 3:22 pm

Le Seigneur des Anneaux: Les Deux tour est un beat them all sortis en 2002 sur Xbox, GameCube, PlayStation 2, Game Boy Advance, téléphone mobile, édité par Electronic Arts et développer par Stormfront Studio et Griptonite Game.

Image

Une intro qui donne les frissons, directement issue du film, et un personnage jouable que l'on n'aurait même pas osé envisager dans le jeu. Le titre d'EA ne se contente pas de nous faire vivre les meilleurs moments des Deux Tours, il regroupe également toutes les grandes scènes d'action héroïques évoquées dans la Communauté de l'Anneau, et nous offre en bonus un quatrième personnage prestigieux à débloquer à la fin du jeu.Doté d'une mise en scène aussi efficace que celle du film, le jeu nous confronte à de véritables scènes d'anthologie réellement spectaculaires, affichant des écrans visuellement sublimes. Chaque seconde, des dizaines de goblins, d'orcs et de trolls déboulent de nulle part pour noyer l'écran sous un chaos de cris et de hurlements d'agonie, derrière lesquels on perçoit parfois les appels au secours de ses compagnons. Une ambiance sonore incroyable s'adapte à la situation pour restituer à la fois les thèmes musicaux du film, mais aussi les véritables voix des doubleurs. Le résultat est une mise en scène qui donnera la chair de poule aux fans du Seigneur des Anneaux, tant elle donne l'illusion d'avoir soi-même son rôle à jouer dans ces grandes batailles homériques. Les 13 niveaux de jeu permettront de revivre entre autres les grandes batailles de la Moria, la poursuite sur l'Amon Hen, la difficile progression dans la vallée de Fangorn, le massacre sur les plaines du Rohan et le siège du gouffre de Helm, pour finir par une ascension inédite des 20 étages de la tour de Saroumane à Orthanc. Ce n'est qu'une fois le jeu terminé que l'on pourra revenir dans les niveaux déjà complétés, mais tous pourront être menés indépendamment avec l'un des trois héros. Car la richesse du gameplay ne réside pas seulement dans le style de combat propre à chaque personnage. A l'instar d'un RPG, nos héros peuvent en effet acquérir de nouvelles compétences et de nouveaux enchaînements de coups grâce aux points d'expérience qu'ils auront obtenus en fonction de la qualité de leur technique de combat. Ceux qui penseraient avoir affaire à un vulgaire beat'em-up peuvent donc se détromper. Le jeu s'appuie sur un gameplay intelligent où il est indispensable de prendre en compte toutes les données de la situation pour trouver la technique de combat la plus appropriée. Les enchaînements sont nombreux et efficaces, les parades indispensables pour placer des contres parfois mortels, et chaque personnage dispose d'une arme secondaire qui lui permet d'atteindre ses ennemis à distance. Ainsi, si les possibilités sont relativement limitées au début, plus on acquiert de nouvelles compétences, plus le gameplay gagne en richesse et plus le jeu devient intéressant. En fait, le seul reproche que l'on pourrait se hasarder à faire concernant Les Deux Tours est que, malgré un intérêt décuplé par la présence de plusieurs personnages jouables et la possibilité de rejouer toutes les missions pour débloquer des making-of, interviews et autres galeries d'images, le jeu se boucle un peu trop rapidement. Loin de parvenir à nous rassasier, les scènes d'anthologie qui sont proposées et les combats dantesques contre les boss nous font presque regretter de ne pas avoir davantage de batailles à livrer, et pourquoi pas dans la peau d'autres personnages. On regrettera aussi l'absence d'un mode deux joueurs alors que le jeu se prêterait pourtant fort bien aux combats en duo.

Image

Sur le plan graphique, Le Seigneur des Anneaux : Les Deux Tours est l'élite du beat'em all. Respectant dans un souci de fidélité l'esthétique des films de Peter Jackson, le jeu présente des décors d'une superbe qualité. Les animations des ennemis, décomposées à l'extrême, ne souffrent d'aucun raté même quand les objets sont étonnamment nombreux à l'écran. Pas de disparitions improbables à la Dynasty Warriors 3, le jeu assure même quand les affrontements sont féroces. Contrairement à un beat'em all classique, vous ne serez pas le centre d'attention de tous les ennemis, et vos alliés pourront eux aussi vous prêter main forte en cas de coup dur. Les explosions et les effets d'eau comme de feu sont eux aussi travaillés avec l'application d'un horloger suisse, si bien qu'on se croirait directement plongé dans la Terre du Milieu sans avoir à relire les longues descriptions de Tolkien. Si certains, dans un réflexe d'intransigeance, pourront faire remarquer le centre de gravité étonnamment bas d'Aragorn et Legolas (Gimli étant hors-concours), on reste quand même stupéfait par la qualité globale des animations, assez exceptionnelle. On regrettera en fait que les visages ne soient pas exempts de tout reproche dans les cut-scenes, surtout vus de près, et que la synchronisation du doublage ne soit pas au top, mais ce serait vraiment chercher la petite bête. Comme les musiques d'Howard Shore font elles aussi partie de la fête, on ne peut que s'incliner et qualifier la réalisation technique de bien fichue.Si la réalisation lui donne tout de suite une dimension homérique, Les Deux Tours est avant tout un pur beat'em all, brut de pomme. Le but de base reste quand même de rosser tous les fêlons qui se présentent devant vous, avec une panoplie de coups variés type coup faible mais rapide (Croix), coup puissant mais lent (Triangle), parade avec Carré et petit coup de pied avec Rond pour pousser les ennemis dans les ravins ou dans la lave. On pourra aussi décocher des flèches en maintenant L1 appuyé ou achever ses ennemis à terre dans le plus pur style Onimusha grâce à R1. Grâce au principe dit du Dynamic Target Overdrive, votre personnage ciblera automatiquement ses adversaires, ce qui évitera de perdre du temps à taper n'importe où. Bien sûr, les niveaux restent en majorité assez linéaires et dépourvus d'énigmes, voire confinés à une seule zone de combat comme dans la Tombe de Balin, mais le jeu fait appel à des éléments de gameplay assez efficaces. On pourra donc pourfendre de l'orc en veillant à parer la volée de flèches qui sifflent dans l'air, exploser le baril d'eau pour éteindre le feu tout en prenant garde aux huruk-haïs, ou bien achever un troll récalcitrant dans un dernier assaut. Il faudra parfois faire preuve de stratégie et utiliser les environnements pour remporter la victoire, en secourant le plus de villageois possible dans le village de Rohan ou bien en bottant les échelles d'assaut pour éviter que les fortifications du Gouffre de Helm ne tombent aux mains de l'ennemi. Autant de plaisirs prenants qui font la force du titre. Les Deux Tours est loin d'être facile, et, pour avoir péri de nombreuses fois laminé par des Huruk Hai ou pulvérisé par la massue d'un Troll, je peux en attester. Mieux vaut donc tout de suite pencher pour les modes Normal et Difficile au lieu de tâter la bête en Facile et se gâcher le plaisir d'apprendre à maîtriser le jeu. Car oui, avec un peu de pratique, quelques combos savamment utilisés et une meilleure connaissance des niveaux, il sera possible de claquer les niveaux avec l'élégance et le style des héros de l'oeuvre. Toutefois jamais on ne ressent dans Two Towers la puissance des chocs et la violence des combats. Comme le laissaient entrevoir les diverses vidéos du jeu avant sa sortie, on a la désagréable sensation de taper dans du mou, ou dans du vide, c'est selon. Le jeu n'indique jamais en retour la violence des coups, que ce soit par des bruitages exagérés à la Onimusha ou des effusions de sang. Dès lors, on ne sait pas toujours si le coup a porté et on a davantage l'impression de taper des fantômes plutôt que des orcs à la musculature saillante. C'est toujours malvenu pour un genre comme le beat'em all, qui est censé procurer une sensation de toute puissance au joueur.

Image

Dans le Seigneur des Anneaux: Les Deux Tours: le joueur incarne au choix Aragorn, Legolas ou Gimli dans une série de missions retranscrivant différentes scènes de combat tirées des deux premiers films de Peter Jackson. Néanmoins, la première mission, qui correspond à la Guerre de la Dernière Alliance, permet d'incarner Isildur, dont les caractéristiques sont quasiment identiques à celles d'Aragorn. Ce quatrième personnage peut d'ailleurs être débloqué pour ensuite être incarné dans n'importe quelle mission.
When humanity stands strong and people reach out for each other... there's no need for gods.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 349278
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des Anneaux: Les Deux Tours (Jeu Vidéo) (2002)

Messagepar phoenlx » ven. nov. 23, 2018 4:17 pm

celui-là je l'ai :mrgreen: j'aimais bien y jouer à l'époque
Le topic pour les débutants du forum : Cliquez ici

Smaug the stupendous
Maison de la Vierge
Maison de la Vierge
Avatar du membre
Messages : 1011
Enregistré le : mer. juil. 01, 2015 3:52 pm
Gender :

Re: Le Seigneur des Anneaux: Les Deux Tours (Jeu Vidéo) (2002)

Messagepar Smaug the stupendous » ven. nov. 23, 2018 4:34 pm

C'est toute mon enfance ce jeu :love:
C'est même le premier jeu sur console auquel j'ai joué, j'avais que sept ans à l'époque.
A la base ma mère l'avait acheté pour elle et sachant que j'aimais beaucoup les films sans compter le fait que je la regardais fréquemment jouer, elle m'a laissé y toucher et pour le noël de l'année suivante, j'ai eu le Retour du Roi sur PS2.
"I'm a simple man. I like pretty, dark-haired women and breakfast food" Ron Swanson, Parks and Recreations

SauronGorthaur
Bataille de la flamme subite
Bataille de la flamme subite
Avatar du membre
Messages : 71490
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Le Seigneur des Anneaux: Les Deux Tours (Jeu Vidéo) (2002)

Messagepar SauronGorthaur » ven. nov. 23, 2018 5:58 pm

j'y ai jamais joué à celui-la - gros regret x)
(En semi-congé à durée indéterminée)

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 349278
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des Anneaux: Les Deux Tours (Jeu Vidéo) (2002)

Messagepar phoenlx » ven. nov. 23, 2018 6:31 pm

moi je crois que c'était mon premier jeu autour du seigneur des anneaux, et sans doute l'un de mes premiers jeux pour PS2 car je ne devais pas avoir la console depuis très longtemps à l'époque (elle était déjà passée dans les mains de deux potes avant d'attérir chez moi :mrgreen: )
Le topic pour les débutants du forum : Cliquez ici

Maedhros
Le nauglamir
Le nauglamir
Avatar du membre
Messages : 15504
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Le Seigneur des Anneaux: Les Deux Tours (Jeu Vidéo) (2002)

Messagepar Maedhros » mar. janv. 15, 2019 3:51 am

Tiens, une vidéo dEedwar sur la version Gameboy Advance du jeu

When humanity stands strong and people reach out for each other... there's no need for gods.


Retourner vers « Jeux vidéos »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité