Le Seigneur des anneaux: Tactics (2005) (PlayStation Portable)

Jeux vidéos autour de l'univers de Tolkien (divers)
Maedhros
Le voyage de l'espérance
Le voyage de l'espérance
Avatar du membre
Messages : 15573
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Le Seigneur des anneaux: Tactics (2005) (PlayStation Portable)

Messagepar Maedhros » mar. déc. 11, 2018 5:22 am

Le Seigneurs des anneaux: Tactics est un tactical RPG sortis en 2005 sur Playstation Portable éditer et développer par Electronic Arts.

Image

Dans le Seigneur des Anneaux: Tactics, le terme Tactics correspond au fait que le jeu est plus proche d'un jeu de stratégie en temps réel qu'un d'un action RPG. Résolument au tour par tour, le jeu est rapidement prit en main et ne nécessite pas des heures d'apprentissage pour en profiter.

Image

Le jeu regorge d'extrait issu des trois films et montés avec brio, Le Seigneur des Anneaux : Tactics ne manque pas d'atouts pour séduire immanquablement tout amateur du film. Les deux campagnes qui se présentent à vous sont accessibles dès le départ, et peuvent être menées de façon indépendante, vous offrant deux points de vue opposés sur les batailles que vous aurez à livrer. En regard du système de jeu qu'ils ont choisi de mettre en place dans Le Seigneur des Anneaux: Tactics, les développeurs ont été contraint de limiter le nombre de personnage jouable en sélectionnant les six héros les plus emblématique de chaque camps. Ainsi on retrouve exactement ceux qui parade fièrement sur la jaquette du jeu. Gandalf, Aragorn, Legolas, Gimli, Frodon et Sam ont été sélectionner pour défendre les forces du bien, tandis que Sauron, Saroumane, le Roi-Sorcier d'Angmar, Grima Langue-de-Serpant, Gothmog et Lurtz ont été promut en tête des légions maléfique. Chacun de ces hors auras la possibilité de monté de niveau en fonction de l'expérience acquise et verra ses compétences se développer si le joueur consent à sacrifier un peu de son argent pour acheter de nouvelles techniques. Bien sûr et même les batailles ne font intervenir qu'un nombre très restreint d'unités, le joueur sera quand même amener à diriger sur le terrain, en plus de ses héros principaux, une poignée de soldats anonyme. Certaines mission nous permettant carrément de nous battre avec Théoden, Eomer, Faramir ou encore la Bouche de Sauron et Gollum, même si ces derniers ne disposent pas de techniques particulières. Par ailleurs, on regrettera de ne pas trouver trace des montures des Nazgûl et encore moins des personnages jugés secondaires comme la vaillante Eowyn. Le bestiaire n'en demeure pas moins très impressionnant, avec notamment la présence d'Arachne, des Mûmakils, des Trolls des montagnes, des Ents et même du Balrog. D'une manière générale, si les missions proposées recouvrent l'ensemble des environnements clés de l'histoire, on s'aperçoit que les objectifs se limitent à nous faire éradiquer des groupes d'ennemis, sans chercher aucunement à exploiter le scénario de la trilogie. On aurait bien aimé, par exemple, voir le combat contre le Balrog se terminer par la chute de Gandalf dans les abysses, avec une vidéo bien choisie en guise de fin de mission. Dans ces conditions, alors que la présence de nombreux extraits de film laissent entrevoir une certaine fidélité par rapport au long métrage, on s'aperçoit vite qu'il n'en est rien, l'histoire ne servant que de prétexte pour que s'affrontent les forces des deux camps.il ne faut pas s'attendre à découvrir dans le Seigneur des Anneaux : Tactics une dimension stratégique très poussée. Pas la peine, d'ailleurs, d'être familiarisé avec le genre pour s'y retrouver. e soft ne s'encombre pas d'originalité et se limite aux principes basiques du T-RPG. Outre les déplacements case par case où le terrain offre parfois des bonus de protection ou de précision, les unités ne disposent que de trois actions possibles : attaquer, utiliser un objet ou une compétence. Presque toutes les unités sont capables d'utiliser une arme de jet pour attaquer à distance, mais elles ne peuvent y avoir recours si elles se trouvent sur une case adjacente à celle d'un ennemi. Dans ce dernier cas, le joueur ne pourra donc pas choisir de viser une cible éloignée mais devra obligatoirement frapper au corps-à-corps un ennemi qui le jouxte. Les schémas tactiques possibles s'en retrouvent d'autant plus limités que le gameplay fait intervenir également la notion de zone de combat qui empêche une unité de prendre le large si elle se trouve dans le champ d'action contrôlé par un adversaire.Dans le même esprit, il est indispensable d'établir des points de passage pour que le trajet défini respecte scrupuleusement celui que vous indiquez, ce qui est totalement aberrant. Quand l'on sait que les combats sont d'une grande facilité et que les sacrifices ne sont pas du tout pénalisant puisque même les unités tombé au combat gagne de l'expérience, on comprend qu'il ne faut pas plus de quelques heures pour boucler les deux campagnes solo. de plus, il est possible de recommencer les missions déjà terminer pour gagner de l'expérience et de l'argent pour booster ses compétences et d'investir dans un stock de potion quasi illimité. Malgré tous, ce qui viendra réellement entraver les parties est dues à la caméra. Chaque action donne lieu à des gros plans et autres mouvement de caméra qui nuisent à la lisibilité de l'action et dans le même ordre idée, le fait que le curseur se bloque lorsqu'on le dirige sur un obstacle du terrain rend le maniement fastidieux. L'aventure est courte, très courte même puisque l'on dénombre tous juste une vingtaine de mission principales ainsi qu'une poignée de mission optionnelles pour chaque campagne. Sachez qu'en jouant du côté du mal, même si les objectifs diffèrent, les environnements et les unités intervenant sont les mêmes. Enfin, on n'oubliera pas l'intégration d'un mode multijoueur jusqu'à quatre permettant de s'affronter entre amis. histoire de rentabiliser le jeu sur la durée.

Image

Deux phases de jeu se succèdent dans Le Seigneur des Anneaux Tactics : une phase de déplacement et une autre d'attaque. Dans la première, on bougera tranquillement nos petits bonshommes dans un rayon défini par des cases. L'architecture des lieux sera à prendre en compte puisque certaines cases ralentiront notre avancée alors que d'autres seront bien utiles pour cacher un héros et le garder en vie. Prendre de la hauteur permettra aussi de gagner quelques points de précision et augmenter les dégâts infligés lors de nos attaques. Mais que l'on ne s'y trompe pas, l'aspect tactique reste très superficiel. Une fois les ordres donnés, nos petites unités se déplaceront comme prévus sur la carte en même temps que nos ennemis. Lorsque deux unités ennemies se croiseront sur deux cases adjacentes, leur avancée sera automatiquement stoppée et ils se feront alors face dans la seconde phase de jeu. Comme son nom l'indique, la phase d'attaque est elle consacrée à l'action. C'est là où on décidera quelles cibles viser, quels sorts utiliser, etc. Tout comme les déplacements, les actions s'avèrent très sommaires puisque Le Seigneur des Anneaux Tactics ne distingue par exemple pas les attaques de face, de dos ou de côté. Il prend en revanche en compte la distance à laquelle nos archers tirent. D'un point de vue purement graphique, il est vrai que le titre d'Electronic Arts fait bonne impression. Il tire pleinement parti de la puissance de la portable de Sony et offre des personnages bien modélisés et des environnements très variés, bien qu'un peu étroits. Quelques ralentissements seront toutefois à noter lors de l'introduction d'une carte, mais rien de bien grave pour autant puisque cela ne touche pas vraiment les phases de jeu. Quelques bugs graphiques sont encore visibles par-ci par-là et certaines textures déçoivent tout particulièrement comme celle de la carte au moment du choix des combats, mais bon. La qualité des extraits vidéos chagrinera encore les amateurs de la série les plus pointilleux, mais globalement Le Seigneur des Anneaux Tactics fait tout de même bonne figure. L'I.A., quant à elle, ne se distingue pas vraiment et nous surprendra que très rarement.

Image

La campagne de Le Seigneur des Anneaux: Tactics retrace toute l'histoire ou presque de la trilogie filmique éponyme de Peter Jackson. Elle nous proposera d'incarner à la fois les forces du Bien et du Mal au gré de quelques combats clées de cette épopée comme la rencontre entre Frodon et les Nazgûl à la tour de garde d'Amon Sûl ou la confrontation entre Gandalf et un Balrog dans les mines de la Moria.
When humanity stands strong and people reach out for each other... there's no need for gods.

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 350163
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Le Seigneur des anneaux: Tactics

Messagepar phoenlx » mar. déc. 11, 2018 12:50 pm

Tiens celui-ci je ne m'en souviens plus très bien, pourtant je suivais l'actu des jeux SDA à l'époque
Le topic pour les débutants du forum : Cliquez ici


Retourner vers « Jeux vidéos »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité