Jin Ping Mei (roman érotique chinois)

Présenté comme un roman dérivé du célèbre roman Au bord de l'eau, Le lotus d'or (aussi appelé Jin Ping Mei, ou Fleur en fiole d'or) est un roman naturaliste chinois dont l'auteur est incertain, et qui fut écrit durant l'ère de la dynasti Ming. Ce roman érotique décrit la vie de Ximen Qing, riche viveur, marchand puis mandarin, avec ses « femmes » (épouses, concubines, servantes).
phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 356825
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Jin Ping Mei (roman érotique chinois)

Messagepar phoenlx » sam. mars 02, 2019 10:26 pm

Image

Aujourd'hui, parlons un peu de Jin Ping Mei, aussi appelé Fleur en fiole d’or ou Le lotus d’or !

Il s'agit d'un roman populaire chinois d'esprit érotique et naturaliste qui fut écrit durant la dynastie Ming en chinois vernaculaire. Il conte les mille aventures licencieuses de héros pittoresques et constitue un document très vivant sur les mœurs de la société de cette époque.
On ne sait pas très bien qui en est l'auteur ni si l'auteur est unique ou pluriel d'ailleurs. L'un des candidats les plus sérieux serait Xu Wei, un peintre renommé et membre de l’école réaliste de lettres de Gong’an.

Ce livre est parfois considéré comme faisant partie des Quatre Romans Extraordinaires de la littérature chinoise, livres de fiction considérés comme parmi les plus importants et influents. Vous en connaissez au moins certains il s'agit de : Les trois royaumes (grande fresque épique souvent adaptée en films et autres), Au bord de l'eau (dont j'ai souvent parlé sur le forum ^^ ), Pérégrination dans l'ouest (ou encore Voyage en Occident, ou le Saiyuki en japonais, qui raconte les aventures du roi singe San Goku), le quatrième roman extraordinaire étant donc celui qui nous intéresse dans ce topic, le Jin Ping Mei (même s'il est parfois remplacé par le Rêve dans le pavillon rouge) --> voir mon topic sur ces fameux romans

Ce roman érotique décrit, en 100 chapitres et 120 poésies, la vie de Ximen Qing (西門慶), riche viveur, marchand puis mandarin, avec ses « femmes » (épouses, concubines, servantes). La première version (manuscrite) de ce livre apparait en 1596 et la première version imprimée en 1610. La version plus complète disponible aujourd’hui contient cent chapitres, sur plus de mille pages. Jin Ping Mei tire son nom des trois personnages féminins principaux du livre : Pan Jinlian (潘金蓮, dont le nom signifie Lotus d’or), Li Ping’er (李瓶兒, dont le nom signifie Petit vase) et Pang Chunmei (龐春梅, Prunier de printemps). Selon certains critiques chinois, chacun des trois caractères de son titre symbolise un aspect de la nature humaine ; mei (梅), le prunier, est ainsi une métaphore de la sexualité.

Ce roman est présenté comme une série dérivée d'un autre roman classique très connu, Au bord de l'eau, datant du XIVème siècle et écrit par Shi Nai An (voir ce topic !) La trame de l’histoire est une amplification des chapitres XXIII à XXVII, mais la fin diffère.

L’intrigue, qui se déroule pendant la dynastie Song, est datée avec précision par des allusions historiques, de 1112 à 1127.

Le début du roman se base sur un des épisodes dans lequel Wu Song, le Tueur de tigre, se venge du meurtre de son frère aîné en tuant brutalement l’ancienne femme de celui-ci, Pan Jinlian. L’histoire s’articule autour du personnage de Ximen Qing (西門慶), un arriviste corrompu et marchand lubrique et qui est suffisamment riche pour pouvoir entretenir six femmes et concubines. Après que Pan Jinliang a secrètement assassiné son mari, Ximen Qing la prend comme épouse. L’histoire suit les luttes sexuelles domestiques des femmes au sein du foyer, afin de gagner en influence et en prestige pendant que le clan Ximen décline.

Dans Au bord de l’eau, Ximen Qing est brutalement tué en plein jour par Wu Song. Dans Jin Ping Mei, il succombe à une surdose d’aphrodisiaques administrés par Jinlian afin de le garder éveillé. Les chapitres intermédiaires diffèrent toutefois sur pratiquement tous les points par rapport à Au bord de l’eau. Dans le roman, Ximen a 19 partenaires sexuelles, dont 6 femmes et maîtresses ; 72 épisodes sexuels sont décrits dans le roman.

L’histoire contient un nombre surprenant de descriptions d’objets sexuels et de techniques coïtales, qui seraient aujourd’hui considérées comme du fétichisme. On y trouve également des plaisanteries grivoises et des euphémismes sexuels croustillants.

La description explicite de la sexualité valut à Jin Ping Mei un niveau de notoriété en Chine semblable aux Mémoires de Fanny Hill ou à L’amant de lady Chatterley en Occident. L’ouvrage fut longtemps interdit en Chine continentale. Il n’est de nouveau disponible officiellement que depuis 2006, en fac-similé d’une édition xylographique illustrée du XVIIe siècle. Il existe des éditions modernes non officielles.

Des adaptations cinématographiques ont été tirées de cette œuvre à Hong-Kong et Taïwan.

ci-dessous : peintures illustrant des scènes du Jin Ping Mei (Photo/artron.net)

Image

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 117964
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Jin Ping Mei (roman érotique chinois)

Messagepar Scarabéaware » lun. mars 04, 2019 7:29 pm

Tiens donc, j'aurais pas cru que dans les Quatre Romans Extraordinaires on pouvait avoir un roman érotique ainsi placé et j'avais pas tellement encore bien fait attention à ça :D. Bon après il partage la place mais ma foi c'est intéressant à savoir, et celui là on a de quoi guère être étonné qu'il ait été pendant longtemps interdit en Chine, heureusement que la situation aura enfin évolué en 2006, il aura été temps quand même :siffle:.
Enfin bref, de quoi être particulièrement instructif la dessus quand aux pratiques de l'époque, c'est limite leur kama-sutra version romancée lol.

Sinon pour les films, on a une idée de titres ?
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 356825
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Jin Ping Mei (roman érotique chinois)

Messagepar phoenlx » lun. mars 04, 2019 8:24 pm

Je ne sais pas du tout pour les films ! difficile de trouver des infos sur le net, je suis tombé sur ce genre d'images (je crois qu'il y a plusieurs adaptations, pas une seule donc il est possible que ces images ne viennent pas du même film)

ici le film de 1996

Image

Image


le film de 2013

Image

Image

Image

Image

Image

Image


il y a apparemment une adaptation en BD aussi (voire plusieurs, je sais pas trop :penseur: )

Image

Autrement, c'est un roman érotique oui, mais apparemment, c'est aussi pas mal orienté satire sociale, un peu comme Au bord de l'eau (dont c'est une séquelle comme je l'ai dis d'ailleurs, l'un des personnages d'au bord de l'eau, Song Jiang (celui qui est représenté sur un de ces dessins :mrgreen: ) est aussi dans le Jin Ping Mei, ça brode apparemment sur son histoire ..
Participation très réduite au forum pendant plusieurs mois (minimum) pour raisons de santé.


Retourner vers « Le lotus d'or »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité