• Déconfinement : Restez prudent !!

Sailor et Lula

Débats sur des films en particuliers (n'hésitez pas à utiliser l'index - sur ce lien pour vous y retrouver)
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343505
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Sailor et Lula

Messagepar phoenlx » mar. févr. 26, 2013 6:39 pm

Image

Sailor et Lula s'aiment d'un amour fou, total, absolu. Mais ils doivent échapper à la mère psychopathe de la jeune femme, Marietta qui s'oppose à cette liaison. Au cours de leur cavale pour échapper à Marietta et à son amant, l'inquiétant gangster Santos, ils croiseront de nombreux personnages étranges, voire inquiétants, parmi lesquels le déjanté Bobby Peru et sa maitresse Perdita Durango ... Par un enchaînement d'effets meurtriers, sensuels et terrifiants s'ouvrent les portes d'un univers noir et hypnotique porteur d'effroyables secrets.


J'ai vu enfin ce road movie bien connu de David Lynch avec Nicolas Cage, Laura Dern et Wilhem Dafoe, entre autres .. ) ; Un film qui me permet au passage de compléter un peu ma découverte de Lynch ( après Elephant man, Blue velvet, Lost highway, Dune, Mulholland drive et Inland empire, et à part Dune je crois que je n'ai jamais été déçu par ce cinéaste ).
Celui-ci n'est pas mon préféré cependant mais j'ai trouvé que c'était néanmoins un très bon film, où on retrouve certaines caractéristiques typiques du cinéma de Lynch , dans la mise en scène , à travers le côté bizarre et tordu de certains personnages, le côté sombre, violent, l'ambiance visuelle et musicale ( Angelo Badalamenti , présent sur bon nombre de ses films comme Mulholland drive, mais j'ai préféré la BO de ce dernier )

Nicolas Cage est très bon, pour moi une de ses meilleures prestations ; par contre j'ai un gros soucis, je bloque complètement sur l'actrice, Laura Dern ( ça m'a déjà perturbé en voyant Inland empire récemment, heureusement dans ce dernier film on a un labyrinthe scénaristiques qui invite sans cesse à la réflexion, mais j'ai besoin d'être transporté par les acteurs / actrices - ce qui est le cas complètement avec les deux actrices de Mulholland drive par exemple, or Dern, je fais un blocage complet sur son physique et rien à faire, j'arrive pas à dépasser ça , les films fussent-ils excellents , et d'ailleurs ils le sont :mrgreen: A noter aussi la présence d'Isabella Rosselini dans celui-ci .. Une actrice que j'aime bien même si elle a un petit rôle.

Image

Sailor et Lula m'a paru cependant comporter quelques longueurs ( ce n'est pas forcément un défaut mais j'attendais un point de chute plus complexe, un trip d'enfer à la fin mais au final , une fois que le film se referme et arrive à son générique je l'ai trouvé plus classique dans son scénario que d'autres, comme si l'oeuvre hésitait entre deux directions , une direction très lynchienne bien barrée et un certain classicisme hollywoodien ; En bref j'ai trouvé ce film moins lynchien que beaucoup d'autres que j'aime mais je crois que je suis victime du syndrôme Mulholland drive ( ce film pour moi est parfait et ses thématiques notamment le rêve m'ont parlé beaucoup plus, et j'étais sidéré par la manière dont il était construit. Je crois que sans cesse je vais avoir envie de retrouver ça mais je pense de plus en plus que c'était LE film absolu de Lynch, en tout cas à mes yeux, je comprend aussi que certains préfèrent d'autres de ses films. Dans celui-ci pas mal de choses nous ramènent quand même à l'univers de Lynch.

J'ai aimé : Le côté déjanté, l'ambiance rock'n roll, les séquences avec le métal et Nicolas Cage qui danse dessus ( c'est juste dingue :lol: )
Les diverses allusions subliminales distillées dès le début du film au père de Laura Dern dans les flammes
Certains personnages complètement allumés ( c'est le cas de le dire :lol: ) à commencer par la mère de Lula ( qui d'ailleurs est apparemment la vraie mère de l'actrice .. ) ou encore le personnage incarné par Wilhem Dafoe ( il y a une scène de bracage où ses rictus m'ont scié :lol: )
Malgré mon blocage sur l'actrice j'ai bien aimé quand même l'histoire d'amour ; certaines scènes vers la fin notamment sont émouvantes.

J'ai moins aimé : le côté trash ( mais on peut s'y attendre dans un Lynch ) ;
certaines longueurs mais qui permettent en même temps au film de bien s'installer et progresser ( sans elle il perdrait aussi une part de sa beauté ; Mais c'est moins bien passé que dans d'autres Lynch )

Au final j'hésite entre une excellente note et une simple bonne note. Mais voilà encore un film à découvrir impérativement par tous les amateurs de cinéma qui se respectent. Ce sera 3 étoiles pour le moment.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 106352
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Sailor et Lula

Messagepar Scarabéaware » mar. janv. 05, 2016 12:16 am

Dire qu'ils sont bien allumés la dedans c'est pas rien de le dire hein. Je viens de le regarder, c'est assez bien barré tout du long pour finir un peu plus en happy end lol. Bon faut quand même noter que c'est l'adaptation d'un roman noir du même nom par Lynch : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sailor_et ... 28roman%29
Pour la fin on s'en prendra peut être à l'auteur du roman même si Lynch aurait pu encore faire à sa façon :mdr:

Bref, c'est pas le meilleur mais il est quand même plutôt bon avec tout ce qui est distillé là, Laura Dern ne me gène pas et en fait je l'ai même trouvé d'apparence plus appréciable que sur Blue Velvet. Elle paraît d'une façon différente. Niveau de l'ambiance on retrouve bien le caractère lynchien, la musique d'Angelo Badalamenti reste avec sa teinte séduisante sans pour autant être des plus vibrantes mais ça reste bon de retrouver ses sonorités. On notera aussi un certain degré de nudité pas mal disséminé là, j'ai été surpris de voir autant de poitrines à nues sur ce coup là :lol-noel:. Dans tous les cas ça ajoute à la noirceur du truc je dirais...

Sailor et Lula ça donne un sacré tandem de folie assez haut en couleur, c'est rock et bien barré, probablement aussi fêlé que pouvait l'être Elvis tiens ? On se retrouve quand même dans une sacré affaire avec dès le début cet espèce de massacre par Sailor avec le gars qu'il tue. Et puis alors la mère de Lula c'est du carabiné elle, durant l'ensemble de la durée du film tu la vois déjà bien frappadingue mais à la fin ça fini vraiment en vieille chose au bout du rouleau lol. Dans tous les cas elle est bien space. Par ailleurs j'aime bien le début où on voit l'allumette et le feu, on s'interroge bien sur ce qui a pu se passer avec cette vision d'incendie. On finit par le découvrir avec les pièces du puzzle qui se posent plutôt bien sans trop de difficulté.

J'aurai donc apprécié en faire le visionnage, voir ce déroulement où y a une certaine folie, des étranges rencontres et l'étrangeté de certains dans la bonne lignée Lynchienne. Pensée pour le personnage de Juana qui fait assez psychopathe. On a aussi plaisir à retrouver des acteurs tels que Willem Dafoe au sourire bien machiavélique aussi, Jack Nance dans un rôle où il a pas toute sa tête lol mais alors pensée spéciale pour Sherilynn Fenn (notre chère Audrey dans Twin Peaks) :D. Ben elle, elle m'aura presque fait verser une tite larme dis donc :transpire:. En fille perdue après un accident qui cherche à retrouver son sac, complétement pas conscience du sang qui coule et qui se voit même pas mourir, c'est un moment fort ça.

Et puis c'est marrant aussi de retrouver Sheryl Lee, surtout pour le moment bien WTF vers la fin avec cette bonne fée. Là dans le plan du mystique c'est un peu rosifiant pour Lynch je trouve :mdr:. Mais bon pourquoi pas vu les références qu'on a le long du film au magicien d'Oz.

Niveau de l'ensemble ça donne quelque chose qui m'aura pas déplu, tout ce côté barré je suis bien preneur, en ce qui me concerne je n'ai d'ailleurs pas trouvé de longueurs. Les différents éléments fonctionnent bien, c'est vrai qu'il y a du trash, et ça on peut dire qu'il met un peu mal à l'aise par moment, il y a de quoi pouvoir percevoir du glauque. Niveau du trash, le truc qui m'aura particulièrement surpris après voir autant de filles dénudées, c'est les trois bien en chair :transpire:. Ouhlala quand même...

De fait, moi je vais quand même plutôt bien le placer, même s'il porte moins à analyse et réflexion, il a de ses atouts non négligeables. D'ailleurs en parlant de réflexion, on voit passer une vieille par un moment dans un cabaret où ils sont je me demande ce que c'est que cette femme :penseur:.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Retourner vers « Les films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité