• Déconfinement : Restez prudent !!

Mamoru Oshii et son cinéma

Connu dans le monde entier pour ses deux films d'animation Ghost In The Shell adapté du manga de Masamune Shirow, ainsi que pour sa suite : Ghost In The Shell : Innocence, Mamoru Oshii est un réalisateur japonais fascinant et singulier, souvent considéré comme l'un des plus grands avec Miyazaki, Otomo et quelques autres. Adepte d'oeuvres aux thèmes transhumanistes pétris de réflexions sur la technologie du futur, auteur multiforme et cultivé, nourri d'artistes occidentaux comme Bergman ou Fellini, cinéaste aimant par ailleurs beaucoup les citations (parfois un brin hermétiques), les oeuvres d'Oshii vont du cinéma live - comme son Avalon entièrement tourné en Pologne avec des acteurs polonais - jusqu'aux émissions radio en passant par les films d'animation, tel le très intrigant L'oeuf de l'Ange ou les deux films d'animation Patlabor reliés à la franchise éponyme, ou encore Beautiful Dreamer, se déroulant dans le cadre du célèbre manga Lamu. Egalement mangaka et scénariste (Oshii est l'auteur de la saga Kerberos Panzer Cops en manga notamment dont une partie fut adaptée par lui-même en film live ( The Red Spectacles), mais aussi en film d'animation à travers le célèbre Jin Roh qu'il a scénarisé et son pendant live : Illang), Oshii s'est aussi exercé sur des clips (à l'instar de son clip Je t'aime, où s'exprime tout son amour et sa passion pour les chiens de type bassets Hound qu'on retrouve dans la plupart de ses oeuvres). Il a aussi oeuvré sur la série d'animation Ghost in the Shell : Stand Alone Complex et participé à des séries comme l'excellente et célèbre Nils Holgersson diffusée en France dans les années 80.
En bref, Oshii est un artiste touche à tout, un brin fétichiste (des armes, des chars mais aussi .. des tenues féminines sexy !), artiste rebelle dans sa jeunesse, un brin misanthrope, il est souvent à l'aise dans le genre Cyberpunk influencé par des auteurs occidentaux comme K. Dick ou Gibson. Son cinéma est une symbiose de scènes d'action impressionnantes et de scènes contemplatives, mystiques ou surréalistes faisant la part belle aux réflexions religieuses, métaphysiques, politiques ou éthiques sur l'avenir technologique de l'humanité, la robotique, les nouvelles technologies .. Réflexions philosophiques, poésie, mélancolie nostalgique se mélangent souvent dans ses oeuvres aux séquences de combat souvent percutantes tant visuellement que par leurs effets sonores. Souvent associé au génial compositeur Kenji Kawai, c'est dans l'univers d'un véritable maître et artiste majeur de la pop culture japonaise que cette rubrique vous convie à entrer ! Attention au vertige !!!
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343505
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Mamoru Oshii et son cinéma

Messagepar phoenlx » dim. févr. 26, 2017 8:41 pm

Image

Aujourd'hui nous allons parler d'un cinéaste très marquant surtout pour ses films d'animation (mais il a aussi réalisé des films avec de vrais acteurs, notamment Avalon) j'ai nommé le japonais Mamoru Oshii (auteur des films Ghost in the shell, mais aussi de l'oeuf de l'ange, The Sky Crawlers ainsi que la série d'animation Patlabor.

Mais tout d'abord, n'hésitez pas à cliquer dans sa rubrique pour accéder à une vue d'ensemble de tous les topics relatifs à ce cinéaste qu'on aborde sur le forum !

Monsieur Mamoru Oshii est un réalisateur de cinéma d'animation et de cinéma, producteur et scénariste de manga, feuilletons radiophoniques, jeux vidéo, cinéma et auteur de romans et d'essais. Il est né le 8 août 1951 à Tokyo au Japon. Il vit actuellement à Atami dans la préfecture de Shizuoka. Il est diplomé de l'Université d'Arts de Tokyo.

Dans la première partie de sa carrière il a réalisé de nombreux épisodes de dessin animés au début des années 80, pour les sociétés Tatsunoko Production et Studio Pierrot.

On peut citer Le Merveilleux Voyage de Nils Holgersson à travers la Suède
(perso j'ignorais complètement qu'il avait participé à cette série , je l'adorais étant gosse)
il a réalisé les épisodes 6, 9, 10, 13, 23, 49 et 51.
Image

Devenu indépendant, le metteur en scène signe le film d'animation associé à l'univers de Lamu : Beautiful dreamer en 1984, puis L'Oeuf de l'ange en 1985, un court métrage exclusivement destiné à la vidéo devenu depuis très populaire au Japon. Cliquez sur l'image ci-dessous pour vous rendre sur le topic de cette oeuvre (très très étrange)

Image

Deux ans plus tard, Mamoru Oshii se tourne pour la première fois vers les prises de vue réelles avec The Red Spectacles, pour lequel il croise la route du musicien Kenji Kawai, qui deviendra son compositeur attitré.
Ci-dessous : Kenji Kawai (voir aussi le topic du compositeur)
Image

Pour info The Red Spectacles s'inscrit dans le cadre d'une grande saga que Mamoru Oshii développera par la suite sous la forme d'un manga (Kerberos Panzer Cops), de show radio, d'un autre film d'animation (Stray Dogs), de romans et d'un film d'animation resté fameux (qu'il scénarisera) : Jin Roh la brigade des loups (voir plus bas)
le topic sur la saga Kerberos : http://www.les-ailes-immortelles.net/fo ... =6&t=21876

ci-dessous : l'affiche de The Red Spectacles

Image

une image du film
Image


En 1988, monsieur Oshii retrouve le monde de l'animation avec Patlabor, concept créé au départ pour le seul marché vidéo, dans lequel Mamoru Oshii pose les jalons de son oeuvre à venir avec sa description d'un monde futuriste et violent surveillé par une brigade de police montée sur des robots gigantesques. Le succès de la vidéo amène la création d'une série télévisée, de romans et de deux longs métrages, dont Patlabor en 1990.
Topic sur Patlabor : le film : http://www.les-ailes-immortelles.net/fo ... 75&t=10839

ImageImage Image

Réalisés en pleine crise économique japonaise, la série et les films Patlabor montrent un futur proche où la crise sociale et les défis écologiques ont été résolus grâce à la technologie. C'est cependant en 1995 que le talent de Mamoru Oshii, déjà très remarqué au Japon, explose aux yeux du monde entier avec le film d'animation Ghost in the Shell inspiré de la bande dessinée de Masamune Shirow (voir le topic sur l'ensemble de la franchise - il y a eu 3 films et une série d'animation)

Image

Techniquement époustouflant avec ses décors futuristes délirants et ses scènes d'action explosives, le film affiche surtout un scénario complexe, brassant des thèmes aussi vastes que la liberté ou l'humanité. Récompensé en 1997 au Festival du film fantastique de Porto, Ghost in the shell devient très vite un classique de la "japanimation", dont les thèmes ont inspiré jusqu'à Andy et Larry Wachowski pour Matrix.

En 1998, Mamoru Oshii signe le scénario de Jin-Roh, la brigade des loups d'Hiroyuki Okiura. Fable humaniste et poétique, le dessin animé reprend nombre de thèmes développés dans Ghost in the shell, comme la lutte libertaire au sein d'une société totalitaire en déliquescence ou la peur de la déshumanisation du citoyen.

Producteur délégué du moyen métrage d'horreur Blood : The Last vampire en 2000, qui marque une nouvelle évolution dans l'association entre l'animation traditionnelle et les images de synthèse, Mamoru Oshii poursuit son investigation des nouvelles technologies avec Avalon, son troisième film en prises de vue réelles, tourné en Pologne et retouché à plus de 75% par ordinateur. A nouveau, le réalisateur signe un oeuvre complexe, aux nombreuses ramifications, visuellement très étudiée et dans la parfaite continuité de sa filmographie.

Image

quelques images du film Avalon (voir aussi le topic)

Image

Image

Image



Très remarqué lors de sa présentation hors compétition au Festival de Cannes 2001, Avalon sort en mars 2002 dans les salles françaises. L'année 2004 sera peut-être l'année de la consécration pour Mamoru Oshii, et, bien plus encore, celui de la "jap'animation": avec le très attendu Innocence - Ghost in the shell, la suite du premier volet, c'est en effet la première fois dans l'histoire du Festival de Cannes qu'un film d'animation est en compétition officielle.

Image

Sur l'affiche de ce film on peut voir entre autre un fameux chien basset qui revient dans beaucoup de films du réalisateur (c'est un clin d'oeil à son propre toutou en fait ^^ ) On retrouve souvent ce type de chien ainsi que des groupes d'oiseaux (autre thème fréquent) notamment dans Ghost in the shell 2 et Avalon.

Ci-dessous : captures du film Avalon

Image
Image
Image

capture de Ghost in the shell : Innocence
(le chien de Batou :mdr: )

Image

Les films de Mamoru Oshii sont généralement composés de scènes lentes rythmées par quelques scènes d'action rapides. Oshii a profondément transformé les mangas qu'il adaptait en créant une atmosphère lente et méditative. Ainsi dans Ghost in the Shell, il a supprimé l'humour présent dans le manga de Masamune Shirow.

(source du texte de cette bio : il vient en partie de la fiche allocine)

Ci-dessous une autre oeuvre qu'il a réalisé : The sky crawlers (pas la plus marquante je pense)

Image


Les influences de Mamoru Oshii

Durant ses études, Mamoru Oshii est fasciné par le film La Jetée de Chris Marker ainsi que par les films de Andrzej Wajda, Jerzy Kawalerowicz, Andrzej Munk et Ingmar Bergman. Il est très marqué par l'un de ses professeurs, M. Aramaka, qui inspira un des personnages de Patlabor. Celui-ci avait une très grande culture cinématographique et un grand esprit critique mais était peu apprécié des autres étudiants.

La saga Kerberos

Parmi ses films faisant échos à La jetée on peut citer son film noir The Red Spectacles (film de 1987) dans lequel il met en scène l'acteur Shigeru Chiba et où il cite aussi bien de grands auteurs dont William Shakespeare et Alexandre Pouchkine que des chanteurs populaires comme Kenji Suzuki à la manière d'un Jean-Luc Godard pour lequel Oshii ne cache ni son admiration, ni son inspiration.

Image

The red spectacles fait partie d'une saga de plusieurs oeuvres : la saga des Kerberos (le cerbère de la mythologie grecque), qui est sans doute l'œuvre à laquelle Oshii est le plus intimement lié. De 1988 à 2000 cette saga s'est poursuivi par une série de BD (manga) Kerberos Panzer Cop dont il est le scénariste, puis se continua en 1991 par un second film cette fois entièrement en couleur et disposant de plus de moyens Stray Dog Kerberos Panzer Cops, tourné à Taïwan, puis le cycle se poursuivit en 1999 par l'adaptation en film d'animation du premier tome de son manga (Acte I~4). Ce film d'animation qui est très connu est le célèbre Jin-Roh et fut réalisé par un de ses disciples Hiroyuki Okiura

Image

En 2006 pour fêter les 20 ans de la saga il imagine, non sans avoir été influencé par Images Of The Last Battalion court animé/CG basé sur l'univers Kerberos et réalisé par un étudiant, une préquelle à sa saga. Il choisit de déplacer l'action en Europe, plus précisément sur le Front de l'Est dans les années 1940. Les origines de l'unité de police tokyoïte Kerberos Panzer Cop sont en réalité militaires et allemandes. Ces nouvelle extension de son univers Kerberos est sorti sous la forme d'une série drama, qui sera à l'avenir commercialisée sous forme de CD, au Japon uniquement. Son nom est Kerberos Panzer Jager, dont Jager signifie « chasseur » en allemand. À la suite de la projection d'Images of the Last Battalion, qui a impressionné Oshii, lors de l'opération de lancement de sa série drama, le réalisateur japonais a annoncé qu'un projet de film d'animation, utilisant la 3D était envisagé pour dans trois ans.

Oshii a également écrit et réalisé des animes et films à partir de sa vision personnelle du monde, influencée par le mouvement étudiant ANPO Hantai des années 1960 et 1970 qui s'opposait au traité de sécurité conclu entre les États-Unis et le Japon. Le mouvement périclitait quand il s'y engagea, ce qui a certainement rendu Oshii plus cynique que d'anciens membres du mouvement comme Hayao Miyazaki et Isao Takahata.

Cinéastes qui s'inspirent de Mamoru Oshii

Image Image

Le style particulier d'Oshii a été imité par des réalisateurs nord-américains, notamment les Wachowski pour leur film SF au succès international The Matrix en 1999. De leur aveu même, les Wachowski ont présenté leur projet au producteur Joey Silver comme « un Ghost in the Shell version live », c’est-à-dire passé de l'animation à un film avec des acteurs en chair et en os. Ainsi, The Matrix contient plusieurs scènes entières, y compris le célèbre générique d'ouverture, renvoyant directement au Ghost in the Shell de Mamoru Oshii. Un autre réalisateur de science-fiction nord-américain, James Cameron (The Terminator et Terminator 2: Judgement Day), ne cache pas son admiration pour les « excellents » films de Mamoru Oshii qu'il qualifie d'« œuvres visionnaires ».

_________________________________________
Sites web m'ayant servi pour cette fiche :
* http://nezumi.dumousseau.free.fr/japon/mamoruoshii.htm
* la page wikipédia sur monsieur Oshii
* fiche allociné

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 106352
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar Scarabéaware » dim. févr. 26, 2017 9:55 pm

Ah le voila donc ce topic sur Mamoru Oshii :super:, bon ben très bonne présentation pour nous en brosser le portrait en allant à l'essentiel, on ne peux que recommander de voir ses réalisations telles que Avalon ou encore Ghost in the Shell pour palper la complexité de ses œuvres qui ont une très grande profondeur dont on a déjà bien parlé dans les topics concernés, c'est vraiment à voir et ça mérite un grand temps de réflexion. Bon pis je recite ces deux là mais elles ne sont pas les seules à voir bien sur. Il me faudra d'ailleurs découvrir d'autres de ses œuvres, je verrai prochainement l'Oeuf de l'Ange. Ah et il y a un film d'animation qui m'a déjà titillé plusieurs fois, le voyant chaque fois que je vais à mon magasin cash express, c'est Blood : The Last Vampire que tu évoques justement et où il est producteur délégué. Pour le coup ça me donne encore un peu plus envie de découvrir en fait, faudra que je test ça voir ce que ça vaut. Bref, on a une bonne grosse exploration à faire encore.

Par contre, attention "Dans un registre différent il est aussi l'auteur d'une série de documentaires sur la seconde guerre mondiale : Apocalypse (entre autre)" T'as vu ça où ? Tu n'auras pas fait une petite erreur par rapport au fait que Kenji Kawai à composé pour Apocalypse ? :mrgreen:

Dans ses influences on pourra éventuellement au moins tester La Jetée de Chris Marker :wink:
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343505
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar phoenlx » dim. févr. 26, 2017 9:58 pm

je crois que je me suis emmêlé les pinceaux avec la fiche sur Kawai que j'avais rédigé juste avant oui !!! merci pour la correction !!!
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343505
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar phoenlx » lun. févr. 27, 2017 1:30 am

J'ai oublié d'évoquer Mezame No Hakobune (titre international : Open Your Mind ou encore "l'Arche de l'Éveil") , il s'agit d'une série de 3 courts-métrages d'animation 3D (nommés respectivement Sho-ho, Hyakkin, Ku-nu) réalisés par Mamoru Oshii pour l'exposition internationale d'Aichi 2005 d'une durée totale de 35 minutes. Le thème musical est lui signé par Kawai Kenji ; j'avais d'ailleurs évoqué cette oeuvre sur le topic du compositeur

Au moment où j'écris ces lignes on peut le trouver sur you tube donc je poste le lien, en espérant que ça ne disparaisse pas : https://www.youtube.com/watch?v=52nJp-Rqngs

Image

je poste la critique du site animeka.com
Le film débute sur une petite introduction avant de nous emmener dans Sho-ho, le 1er clip. Très immersif et relaxant, Sho-ho nous emmène dans ce qui ressemble aux profondeurs d'un océan. Petit à petit, on remonte à la surface croisant poissons et autres créatures marines qui tournent en rond, formant ainsi une spirale. L'ambiance musicale est très réussie, ressemblant à ce qu'avait pu faire Ishii Sogo sur des films comme August in the water ou Master of Shiatsu. Une sorte de bien être et de plénitude se dégage jusqu'à ce qu'on atteigne la surface.
Viens ensuite le second clip : Hyakkin, qui démarre dans les airs à la surface de l'eau avec le point de vue d'un avion. Beaucoup plus aérien et dynamique au niveau musical, ce 2ème court ressemble à une sorte de "shoot them up" avec un rendu graphique très réussi et de jolies idées. L'écran se coupe à plusieurs reprises en plusieurs parties où chaque morceau représente une vue différente. Ce procédé est particulièrement bien utilisé lors de la traversée d'une ville futuriste. Après avoir survolé la mer et traversé la ville, tout comme dans le 1er clip, on remonte à la surface, de la terre cette fois-ci. On traverse donc les nuages, une éclipse solaire se transformant en œil d'aigle qui se fond lui-même dans un nuage en forme de spirale. Au niveau musical, on est très proche du travail qu'avait effectué Kawaï Kenji sur Ghost In The Shell. D'ailleurs, toute la musique des 3 courts-métrages a les choeurs aux voix distortionnées si chère à Oshii utilisé notamment dans les Ghost in the shell.
Le dernier clip : Ku-nu démarre lui dans l'espace et Oshii Mamoru s'amuse avec la génétique, morphant des têtes de chiots avec celles de nouveaux nés ou encore multipliant les cellules d'ADN pour finir sur une poupée du style de celle présente dans Ghost in the shell Innocence. Ce segment est moins bon que les 2 autres que ce soit musicalement aussi bien que graphiquement, bien que le rendu visuel reste très agréable.
La conclusion se place dans la continuité de l'introduction avec des plans d'une forêt dans laquelle se trouvent des statues géantes d'hommes à tête de chien, telles des sculptures de dieux égyptiens.
Au final, Mezame no Hakobune est une réussite visuelle et sonore, un film à découvrir assurément.
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343505
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar phoenlx » lun. févr. 27, 2017 1:51 am

J'avais aussi complètement oublié de le dire mais on lui doit également la réalisation de la série d'animation très célèbre Lamu (titre japonais : Urusei Yatsura) série adaptée du manga du même nom. Il s'agit d'une série qu'il a co-réalisé avec Kazuo Yamazaki.
Beaucoup d'entre vous qui ont grandi dans les années 80 connaissent sans doute, sinon je rappelle le synopsis :
Lamu est une superbe extra-terrestre aux bottes tigrées et souvent en tenue très légère. Elle tombe amoureuse de Rony (Ataru en Japonais et dans le manga), un terrien (coureur de jupons) alors qu'elle doit gagner un défi contre lui pour conquérir la Terre. Lui est amoureux d'une jeune fille de sa classe, très jalouse...! (les crises de jalousies des prétendantes de Ronnie s'achevant souvent en dégâts nucléaires, et les manœuvres de séduction de Rony mettant toujours sa vie en péril).


Image

également par rapport à Lamu monsieur Oshii a réalisé Lamu : Un rêve sans fin (l'un des nombreux films d'animation associés à la franchise)

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343505
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar phoenlx » lun. févr. 27, 2017 2:16 pm

si jamais certains comprennent bien l'italien je poste cette vidéo pour compléter (je n'ai rien trouvé comme review digne de ce nom en français sur ce cinéaste, pourtant majeur)
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343505
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar phoenlx » mer. mars 29, 2017 2:10 pm

On va signaler ce livre (dont on parlait dans le topic sur la saga ghost in the shell) à propos du cinéaste

Image

Réalisateur de films et de dessins-animés, romancier, essayiste, scénariste (BD et cinéma)... Mamoru Oshii est un artiste aux multiples talents et facettes. Découvert et plébiscité mondialement pour Ghost in the Shell, Oshii a repoussé les limites de l'animation vers des horizons jusqu'alors inexplorés. James Cameron le qualifie d'ailleurs de « vrai premier film d'animation pour adulte à atteindre un niveau d'excellence littéraire et visuel ».

Mais l'univers d' Oshii ne se limite pas à ce film phare. Produit d'une époque contestataire, sevré au cinéma de genre japonais et aux œuvres d'auteurs européens comme Andrei Tarkovsky, féru de pop-culture et de philosophie, Oshii est un touche-à-tout brillant. Capable tout aussi bien de faire de la science-fiction (Avalon, Patlabor), que de la comédie (Lamu) ou de raconter à sa façon tout à fait unique l'histoire moderne du Japon (Tachiguishi Retsuden). Loin d'être un auteur monocéphale, Oshii n'hésite jamais à passer de films légers (Assault Girls) à des récits profonds sondant les tréfonds de l'âme humaine (The Sky Crawlers).

Pour la première fois en France, cet ouvrage se propose de plonger à la découverte de la riche œuvre de Mamoru Oshii, en évoquant tout aussi bien ses films, ses dessins-animés ou ses écrits.



l'auteur du livre
Spécialiste des cinématographies d’Extrême Orient et du cinéma populaire, Julien Sévéon écrit régulièrement sur le sujet dans la presse française (Mad Movies, Animeland…) et internationale (Dark Side en Angleterre, Asian Cult Cinema aux USA, Metro en Australie…). Rédacteur en chef du magazine Mad Asia et des numéros spéciaux Cinémas d’Asie et Grindhouse de Mad Movies, il est l'auteur de trois livres : Le cinéma enragé au Japon, Blaxploitation 70's Soul Fever, et Category III, sexe, sang et politique à Hong Kong et a collaboré à de nombreux ouvrages thématiques (Le cinéma thaïlandais ; Zombies ! ; Kami et mécha, imaginaire japonais...).


je pense l'acheter j'ignorais son existence avant aujourd'hui
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343505
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar phoenlx » dim. avr. 09, 2017 3:28 pm

Je reposte ici ce petit clip réalisé par Mamoru Oshii, en hommage aux chiens de type bassets Hound (chiens qu'il adore, comme vous savez il y a des clin d'oeil dans plein de ses films)

Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343505
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar phoenlx » mer. avr. 12, 2017 10:37 am

J'ai trouvé un reportage sur l'animation japonaise et le cinéma asiatique qui accorde une certaine place à des interviews de Mamoru Oshii
(en anglais par contre, je le poste pour ceux qui ne sont pas réfractaires)

partie 1 : https://www.youtube.com/watch?v=buT7xjq59uo
partie 2 : https://www.youtube.com/watch?v=wyNUKT6NeNQ
Partie 3 : https://www.youtube.com/watch?v=70bKPwwRRX8
Partie 4 : https://www.youtube.com/watch?v=huzRBrfT474

partie 6 : https://www.youtube.com/watch?v=oq2vzqQvBq8

il y a aussi des passages sur le créateur d'Akira et d'autres choses, le cinéma asiatique en général, les films de hong kong etc j'ai pas tout regardé !

il faudrait trouver la partie 5 je ne la trouve pas
l'épisode 2 est à partie d'ici : https://www.youtube.com/watch?v=Jc3TVRkwd6M )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343505
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar phoenlx » sam. nov. 04, 2017 3:16 pm

une analyse en 15 minutes du cinéaste et de ses films, séries d'animation, films d'animation, ses thèmes, son style, sa patte, très bonne vidéo de présentation



au passage je viens de voir Sky Crawlers hier soir (ma critique ici :mrgreen: --> viewtopic.php?f=233&t=19823 )

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343505
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar phoenlx » sam. nov. 04, 2017 3:17 pm

je ne savais pas qu'il avait collaboré avec Satoshi Kon sur une de ses oeuvres
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343505
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar phoenlx » mar. janv. 02, 2018 6:39 pm

bon du coup j'ai commandé ce livre que j'évoquais plus haut, j'espère qu'il est bien 8-)

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 106352
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar Scarabéaware » mar. janv. 02, 2018 6:56 pm

Oh oui ça dois être du bon, bel achat de fait, tu nous en diras des nouvelles :D. Moi j'attends de pouvoir le trouver en occasion ^^.
Hum pis tiens, intéressant à savoir ça qu'il a collaboré une fois avec Satoshi Kon, faudra qu'on voit ça, j'écouterai l'analyse que t'avais mis d'ici peu. J'avais aperçu et plus pensé à m'en occupé de voir depuis, je note à le faire :mdr:
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343505
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar phoenlx » mar. janv. 02, 2018 7:19 pm

ça risque d'être dur de le trouver en occasion je pense
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343505
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar phoenlx » sam. janv. 06, 2018 7:06 pm

je vais continuer à discuter plutôt dans ce topic du livre (présenté plus haut) que j'ai reçu
j'ai commencé à en parler dans le topic sur la série ghost in the shell : viewtopic.php?f=6&t=5026&p=1198009#p1198004

Mais pour pas trop polluer l'autre topic vu que ça concerne le réalisateur en général (et pas que ghost in the shell) je parlerai un peu de ce bouquin dans ce topic-ci

Donc outre ce que j'expliquais dans l'autre topic, à propos de son passé de révolté (et des origines de sa cinéphilie, notamment via son père détective privé qui lui a probablement transmis le gout des polars et l'a influencé pour ses propres films - où on retrouve pas mal de scènes d'enquêtes - le livre parle aussi dans le premier chapitre de l'une de ses toutes premières expériences de tournage, avec un pigeon pour héros. Oshii inventa un procédé de tournage assez spécial images par images que je ne décrirai pas ici (un peu technique) , mais c'est pour dire que cette histoire de pigeon pour son premier film amateur est déjà une petite constante qu'on retrouvera souvent dans son cinéma par la suite (où on a souvent des oiseaux, animaux auxquels Oshii attribue d'ailleurs des significations personnelles ..) Il gardera d'ailleurs le pigeon après le tournage !

On nous explique aussi que c'était un grand fétichiste et passionnés des uniformes et des armes, comme beaucoup de japonais à cette époque (un complexe qui était sans doute du au fait qu'après la seconde guerre mondiale les japonais n'avaient plus d'armée avec interdiction totale de posséder des armes à feu ; d'autres grands auteurs et artistes étaient aussi des passionnés d'armes, on pense à Leiji Matsumoto le créateur d'Albator, adepte du tir à la carabine, ou le mangaka kazuichi hanawa, lequel fera d'ailleurs de la prison pour avoir possédé une arme à feu et le racontera plus tard dans un manga - Dans la prison - qui sera adapté en film en 2002 ...
pour en revenir à Oshii , il évoque cette passion pour les armes dans un livre : Mecha-philia (dans lequel il évoque à la fois des armes réelles et fictives, qu'on trouve dans ses oeuvres ... )

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 106352
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar Scarabéaware » sam. janv. 06, 2018 7:48 pm

Ah la passion pour les armes, ça me fait un peu sourire ça :D. Pour le coup j'aimerais bien avoir le Mecha-philia aussi lol.
Bon en tout cas c'est très intéressant tout ça. Et tiens pour le film avec le pigeon j'imagine que celui là il doit pas spécialement être possible à voir. Sinon on avait déjà un peu évoqué pour les oiseaux, faudra faire plus attention à ça :penseur:. Il attribue quoi comme significations ?
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343505
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar phoenlx » sam. janv. 06, 2018 7:51 pm

c'est pas indiqué dans le paragraphe que je relayais :lol: peut-être par la suite, mais sinon j'aime souvent beaucoup ses scènes avec des oiseaux,
tout ça ce sont des petites choses qui font le charme de ses films, qu'on n'analyse pas forcément au premier coup d'oeil (quand on est simplement plongé dans l'ambiance) mais il est vrai qu'il y a des constantes chez lui, comme la présence du chien aussi, les musiques de kawai aussi évidemment (compositeur qu'il prend souvent), les thèmes transhumanistes assez fréquents aussi, du moins dans ses oeuvres plus tardives ..,
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

yoko
Premier lever de Soleil
Premier lever de Soleil
Avatar du membre
Messages : 12668
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar yoko » sam. janv. 06, 2018 8:13 pm

Cool tu l'as reçu finalement, ce livre a l'air passionnant.
ImageImage

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343505
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar phoenlx » dim. janv. 07, 2018 1:57 pm

oui il est intéressant
dites donc j'y lis aussi des anecdotes assez cocasses, sacré coquin le Mamoru apparemment il allait aussi voir pas mal de films X à une époque, films d'exploitation érotiques et autre (notamment après son époque un peu rebelle :mdr: )
d'ailleurs par rapport à son époque révolutionnaire, un jour la police est venue à son domicile et son père est entré dans une colère noire, ça l'a plus ou moins dissuadé de recommencer à fréquenter ses potes manifestants pour les réunions et autre par la suite, mais l'auteur du bouquin semble dire que toute cette époque et cette tendance qu'il a depuis tout jeune à vouloir changer la société se retrouvera plus tard dans ses films et ses scénario, que ce soit à travers les thématiques, mais aussi le désir d'échapper à la réalité (qui l'énerve) par le virtuel comme dans Avalon.
il dit aussi préférer les animaux, notamment ces fameux chiens de type basset qu'il adore, aux êtres humains, il éprouve plus d'empathie face à leur mort que quand des êtres humains décèdent
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

yoko
Premier lever de Soleil
Premier lever de Soleil
Avatar du membre
Messages : 12668
Enregistré le : mer. juil. 19, 2017 9:53 am
Gender :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar yoko » dim. janv. 07, 2018 5:01 pm

Mouais c'est un artiste en somme, un peu hors sol bien loin de nos préoccupations de simples mortels :mdr:

Ceci dit ce bouquin doit vraiment être très intéressant même si j'aime ne pas en savoir trop sur les artistes, ça m'évite de les détester après
ImageImage

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343505
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar phoenlx » dim. janv. 07, 2018 5:28 pm

moi au contraire j'aime ça , car ça donne un éclairage plus profond sur leurs oeuvres ! Là sinon je viens de me refaire Innocence, grand film, je crois que c'est mon préféré de lui
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 106352
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar Scarabéaware » dim. janv. 07, 2018 6:33 pm

phoenlx a écrit :c'est pas indiqué dans le paragraphe que je relayais :lol: peut-être par la suite, mais sinon j'aime souvent beaucoup ses scènes avec des oiseaux,
tout ça ce sont des petites choses qui font le charme de ses films, qu'on n'analyse pas forcément au premier coup d'oeil (quand on est simplement plongé dans l'ambiance) mais il est vrai qu'il y a des constantes chez lui, comme la présence du chien aussi, les musiques de kawai aussi évidemment (compositeur qu'il prend souvent), les thèmes transhumanistes assez fréquents aussi, du moins dans ses oeuvres plus tardives ..,


D'accord :mrgreen-noel:, en attendant oui on se laisse bercer par leur présence, ça contribue aux atmosphères, après les oiseaux ils nous font rêver par rapport à la liberté, la possibilité de voler librement dans les airs déjà, c'est de la douce brise. Bon pis le chien ça, pas de soucis, on appréhende plus facilement ^^, surtout en amoureux des chiens, et le Basset qu'elle brave patapouf transmettant bien des émotions :D. Enfin bref ^^.

Sinon pas mal l'anecdote par rapport au côté coquin de Oshii :mdr:

En tout cas oui c'est toujours intéressant d'en apprendre un peu plus pour pousser plus loin.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343505
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar phoenlx » dim. janv. 07, 2018 7:18 pm

tu sais quoi ? je crois que je voudrais un chien comme ça :lol:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 106352
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar Scarabéaware » dim. janv. 07, 2018 7:32 pm

Mouarf, oui y aurait de quoi du coup :mdr:. Mais bon, eux ils ont les oreilles qui trainent tellement par terre que faut d'autant plus être attentif à l'hygiène de ce côté là, c'est un peu l'inconvénient :mdr:.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343505
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar phoenlx » dim. janv. 07, 2018 8:05 pm

oui , il y en avait un dans le temps dans ma rue, les gosses l'adoraient c'était l'attraction du quartier
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343505
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar phoenlx » lun. août 20, 2018 10:18 am

Il faudrait ajouter Mamoru Oshii dans notre liste des réalisateurs de films d'animation (rubrique et index Animation du forum) ; je remarque qu'il n'est présent que parmi les cinéastes généraux mais il a fait à la fois des films live (comme Avalon) et des films d'animation .. je vais mettre un lien vers le topic depuis les deux rubriques et rajouter une entrée dans chaque index ce sera plus clair

Je continue à lire mon livre (je l'ai même repris à 0 pour être exact)
le premier chapitre est intéressant et revient sur les premières entreprises pour lesquelles il a bossé,
dans un premier temps, il a notamment bossé pour Tatsunoko Production, c'est la société qui a produit entre autre des dessins animés cultes comme Speed Racer (adapté en film par les célèbres frères Wachovski aux Etats Unis, les créateurs de Matrix :mrgreen: )
cette société japonaise a produit aussi Judo Boy, dans les années 60 et diffusé en France dans les années 80 (célèbre série passée à Récré A2, l'émission de Dorothée de l'époque) ; perso je regardais et j'aimais bien Judo Boy, quand on voit le design de Judo Boy et de Speed Racer d'ailleurs on remarque de grosses similitudes :mrgreen:

ci-dessous : speed Racer
Image


ci-dessous : Judo Boy :
Image


ce studio a entre autre aussi réalisé Casshan et La bataille des planèts (qu'on a connu en France à la fin des années des années 70)

je vous parlerai plus en détail de ce bouquin une fois de retour à la maison car là jai trop chaud, je migre :lol:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 106352
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar Scarabéaware » lun. août 20, 2018 12:44 pm

Pour la liste des mangakas et personnalités de l'animation je l'ai fais du coup :D : viewtopic.php?f=6&t=20025

Bon pis tiens carrément une reprise de lecture au début, t'avais perdu le fil lol ? Enfin du coup tu nous en redis ce qu'on a au début comme ça ^^, bon à savoir qu'il aura travaillé pour le studio s'étant occupé de Speed Racer et Judo Boy :D.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343505
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar phoenlx » lun. août 20, 2018 12:54 pm

oui laisse tomber j'ai tellement chaud que mes lectures piétinent et je ne sais même plus ou j'en suis :lol: je pense accélérer une fois de retour à la maison au frais :mdr:
mais sinon j'avais déjà entré oshii (plus bas, dans la liste des réalistaeurs) :

tu l'as mis en double du coup :lol:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 106352
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar Scarabéaware » lun. août 20, 2018 1:01 pm

Ah oui du coup j'ai retiré mon ajout :siffle:
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343505
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii

Messagepar phoenlx » lun. août 20, 2018 5:51 pm

Mamoru Oshii et son toutou :mrgreen:

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Les oeuvres de Mamoru Oshii »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité