• Déconfinement : Restez prudent !!

Mamoru Oshii et son cinéma

Connu dans le monde entier pour ses deux films d'animation Ghost In The Shell adapté du manga de Masamune Shirow, ainsi que pour sa suite : Ghost In The Shell : Innocence, Mamoru Oshii est un réalisateur japonais fascinant et singulier, souvent considéré comme l'un des plus grands avec Miyazaki, Otomo et quelques autres. Adepte d'oeuvres aux thèmes transhumanistes pétris de réflexions sur la technologie du futur, auteur multiforme et cultivé, nourri d'artistes occidentaux comme Bergman ou Fellini, cinéaste aimant par ailleurs beaucoup les citations (parfois un brin hermétiques), les oeuvres d'Oshii vont du cinéma live - comme son Avalon entièrement tourné en Pologne avec des acteurs polonais - jusqu'aux émissions radio en passant par les films d'animation, tel le très intrigant L'oeuf de l'Ange ou les deux films d'animation Patlabor reliés à la franchise éponyme, ou encore Beautiful Dreamer, se déroulant dans le cadre du célèbre manga Lamu. Egalement mangaka et scénariste (Oshii est l'auteur de la saga Kerberos Panzer Cops en manga notamment dont une partie fut adaptée par lui-même en film live ( The Red Spectacles), mais aussi en film d'animation à travers le célèbre Jin Roh qu'il a scénarisé et son pendant live : Illang), Oshii s'est aussi exercé sur des clips (à l'instar de son clip Je t'aime, où s'exprime tout son amour et sa passion pour les chiens de type bassets Hound qu'on retrouve dans la plupart de ses oeuvres). Il a aussi oeuvré sur la série d'animation Ghost in the Shell : Stand Alone Complex et participé à des séries comme l'excellente et célèbre Nils Holgersson diffusée en France dans les années 80.
En bref, Oshii est un artiste touche à tout, un brin fétichiste (des armes, des chars mais aussi .. des tenues féminines sexy !), artiste rebelle dans sa jeunesse, un brin misanthrope, il est souvent à l'aise dans le genre Cyberpunk influencé par des auteurs occidentaux comme K. Dick ou Gibson. Son cinéma est une symbiose de scènes d'action impressionnantes et de scènes contemplatives, mystiques ou surréalistes faisant la part belle aux réflexions religieuses, métaphysiques, politiques ou éthiques sur l'avenir technologique de l'humanité, la robotique, les nouvelles technologies .. Réflexions philosophiques, poésie, mélancolie nostalgique se mélangent souvent dans ses oeuvres aux séquences de combat souvent percutantes tant visuellement que par leurs effets sonores. Souvent associé au génial compositeur Kenji Kawai, c'est dans l'univers d'un véritable maître et artiste majeur de la pop culture japonaise que cette rubrique vous convie à entrer ! Attention au vertige !!!
phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343601
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii et son cinéma

Messagepar phoenlx » lun. juin 08, 2020 4:53 pm

Un coffret tirlogique (en anglais) avec les 3 premiers films live de Mamoru Oshii

- The red spectacles (qui s'inscrit dans la saga du manga Kerberos Panzer cops)
- Stray Dogs (idem)
- et Talking Head (qui n'est pas vraiment relié par contre)

Bon je ne pense pas l'acheter, en plus en anglais mais je vous l'indique pour la curiosité (et si on veut avoir ce genre d'oeuvres difficilement trouvables en France, je me demande si ça ne pourrait pas être une option de les commander sur des sites étrangers, à voir ..

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 106414
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii et son cinéma

Messagepar Scarabéaware » lun. juin 08, 2020 7:00 pm

C'est bon à savoir au moins, mais ça c'est sur qu'on aimerait autant avoir en français. Ah franchement l'obligation d'être bilingue des fois elle me lourde sérieusement. Enfin bon avec le temps on finira bien venir par voir quelque chose en financement participatif.

Sinon je remet là tiens mais autrement on a une édition française en DVD pour Tachiguishi :mrgreen: : https://www.fnac.com/a2883447/Tachiguis ... earchpos=1

Image
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343601
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii et son cinéma

Messagepar phoenlx » lun. juin 08, 2020 7:06 pm

ah oui :shock: :shock: :shock: je l'avais pas encore vu
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343601
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Je n'ai pas besoin d'amis (de Mamoru Oshii)

Messagepar phoenlx » lun. juin 08, 2020 9:45 pm

Image

Voici un autre livre écrit par Mamoru Oshii. J'en parle un peu mais j'ai très peu d'info. Il s'agit d'un livre qui s'intitule apparemment "Je n'ai pas besoin d'amis" et dans lequel le réalisateur de Ghost in the Shell et Avalon nous explicite sa manière d'envisager les relations humaines, s'interrogeant sur les moeurs de notre époque notamment cette tendance de beaucoup de gens de chercher à avoir plein d'amis via les réseaux sociaux et autre, ce qui est souvent bien factice, vous l'avouerez. Le livre semble aborder ce genre de thématiques.

On le sait, Mamoru Oshii n'aime pas beaucoup le contact social, sa misanthrope augmentant avec les années, avouant même préférer la compagnie de son chien, de la race de ces fameux bassets Hound qu'on voit souvent dans ses oeuvres (et sur la couverture). A noter qu'il a déménagé il y a plusieurs années depuis Tokyo pour la ville plus petite d'Atami pour être au calme loin des foules, ce qui s'inscrit dans cette logique..

Voici ce que j'ai trouvé à propos de ce livre, avec le traducteur automatique Google (mais c'est une traduction assez bizarre :lol: )

Un nouveau livre d'un réalisateur aussi talentueux, Mamoru Oshii, "Je n'ai pas besoin d'amis. ] Sortira. «Les amis sont bons», dit tout le monde. Maintenant que les «amis» sont valorisés à la fois dans la vie sociale et dans la vie réelle, on peut dire que «le temps des amis». Dans de telles circonstances, certaines personnes craignent de ne pas avoir d'amis et de finir par souffrir. Dans une telle ère d'amis, le réalisateur Mamoru Oshii, qui dit: "Je n'ai pas besoin d'amis", demande à nouveau: "Quelle est la relation humaine vraiment importante?"

N'êtes-vous pas influencé par le sens des valeurs du public selon lequel «les amis sont bons», pouvez-vous favoriser l'amitié à travers des «connexions» sur SNS, qui est un grand nombre? Mamoru Oshii parle d'amitiés passionnantes et révolutionnaires dont il parle de sa propre expérience et de ses jours de réflexion. L'auditeur est Maki Watanabe, un cinéaste qui a été un collègue de longue date. Le format de l'entretien est facile à lire pour les adultes et les garçons et les filles. Ceci est un livre que je voudrais recommander aux personnes qui s'inquiètent des relations humaines à la nouvelle école, au travail et qui peuvent rencontrer de nouveaux amis.

Il a été publié en 2015 et a été bien reçu: "Je n'ai pas besoin d'amis. ], un nouveau chapitre 2 "SNS: La peur de la société anonyme" et "Remplir la vérité des mots, c'est la vie" est ajouté.
"Après tout, je n'ai pas besoin d'amis. ]

( source )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 106414
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii et son cinéma

Messagepar Scarabéaware » lun. juin 08, 2020 11:05 pm

Ah ah, bon ben je crois qu'il y a de quoi pouvoir apprécier une critique des réseaux sociaux de sa part là :lol:. Et c'est pas étonnant qu'il puisse largement tiquer sur le système des réseaux sociaux, qui même si on peut en retirer quelques petites choses avec le partage restent avant tout la grande course aux likes, aux nombres d'amis et tout le barda, bref, dans l'ensemble c'est pas ce qu'il y a de plus glorieux :siffle:.
Maintenant en grand misanthrope qu'il est, j'aimerais bien savoir comment il exprime sa vision des relations humaine dans son livre, mais ça je sens qu'on va attendre un moment avant que ce soit traduit.

Sinon espérons qu'il finisse pas par complètement fuir l'humanité même si avec le cataclysme qu'on s'est tous payés y a de quoi avec un ensemble de crétins finis à la pisse qui ont de quoi rendre encore pire :siffle:.

Enfin bref, pourvu qu'on profite encore un moment de ses écrits et réalisations.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343601
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii et son cinéma

Messagepar phoenlx » mar. juin 09, 2020 12:13 am

je crois que pour la traduction de celui-ci on peut attendre longtemps :lol:
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 106414
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii et son cinéma

Messagepar Scarabéaware » mar. juin 09, 2020 8:59 pm

Et pourtant ça irait certainement très bien dans le rayon des livres de développement personnel :mdr:
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343601
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii et son cinéma

Messagepar phoenlx » mar. juin 09, 2020 9:16 pm

oui sans doute :mrgreen: encore que connaissant Oshii je ne sais pas trop (en général les coach en développement personnel insistent souvent sur la nécessité du contact social, de s'ouvrir aux autres, l'empathie envers autrui, le fait d'aimer l'humanité et le monde, donner pour recevoir et toutes ces conneries :lol: )
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343601
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii et son cinéma

Messagepar phoenlx » mer. juin 10, 2020 1:52 pm

Encore un autre livre sur l'auteur (en anglais)

Image

Image
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 106414
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii et son cinéma

Messagepar Scarabéaware » mer. juin 10, 2020 2:18 pm

Tiens au fait Julien Sévéon il s'est aidé de ses livres en anglais ? On a quoi dans la bibliographie de son livre ?
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343601
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii et son cinéma

Messagepar phoenlx » mer. juin 10, 2020 2:26 pm

je ne connais pas les livres qui sont cités ici, mais je pense que le sien va beaucoup plus loin, il est vraiment complet et assez dense, à mon avis il a du s'aider de plusieurs sources et pas qu'une seule ou deux.
il en cite pas mal à la fin de l'ouvrage, et c'est surtout des ouvrages qui ont des rapports plutôt connexes à oshii que des ouvrages sur oshii lui-même. des choses sur les robots, des encyclopédies de l'animation, il cite l'ouvrage Anime from akira to princess mononoke (par exemple, et parmi d'autres), des ouvrages sur tokyo et l'évolution politique et sociale du japon (toutes ces sources en anglais) et beaucoup d'autres que je ne citerai pas ici, ce serait long ; il y a aussi des ouvrages en français comme Le Japon résigné, la non résistance au changement fait sa force
il cite aussi en effet parmi d'autres le livre Stray Dog of anime , the films of Mamoru Oshii (évoqué plus haut) ainsi que plein de revues comme animeland, animerica, kumite, mad asia, mad movies, il cite aussi des romans comme le roman paru chez glénat Sky Crawlers
les pages de ses chapitres sont aussi pas mal alimentés d'articles, de pages web (sourcées dans les notes de bas de page) des interviews d'oshii et d'autres membres de son staff etc
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 106414
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii et son cinéma

Messagepar Scarabéaware » mer. juin 10, 2020 6:36 pm

D'accord, oui voila dans tous les cas y a bien des sources anglaises par lesquelles il a du passer. Et décidément les anglophones j'ai l'impression qu'ils doivent avoir un sacré paquet de livres à disposition, heureusement que nous on a Julien Sévéon pour un gros livre d'analyse de l'ensemble de son œuvre en plus des articles par-ci par-là qu'on peut avoir dans Animeland entre autre.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343601
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii et son cinéma

Messagepar phoenlx » mer. juin 10, 2020 6:39 pm

Non mais le livre de Sévéon c'est vraiment à avoir
moi j'aimerais avoir ce type de livres pour d'autres cinéastes parfois je ne regrette pas de l'avoir pris car il m'apprends vraiment plein de choses et replace bien les oeuvres dans leur contexte
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !

phoenlx
Maître de l'Olympe
Maître de l'Olympe
Avatar du membre
Messages : 343601
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Mamoru Oshii et son cinéma

Messagepar phoenlx » lun. juin 15, 2020 11:14 am

phoenlx a écrit :je viens de tomber sur des références à ce livre, en anglais

Image
(source)

https://www.amazon.fr/Stray-Dog-Anime-Films-Mamoru/dp/1403963290

pas beaucoup de détails sur amazon à part les commentaires clients, notamment celui-ci plutôt positif :
Like many others, my first introduction to Mamoru Oshii was via the first Ghost in the Shell movie. At the time I was looking for something like the Matrix, and the Internet of the time highly recommended looking at Ghost in the Shell.

I would go on later to watch and enjoy Ghost in the Shell 2: Innocence, another of Oshii’s works, and then in 2006 I discovered Urusei Yatsura Movie 2: Beautiful Dreamer, seemingly thanks to a forum post recommending it as being similar to the movie Waking Life.

In 2007 I would watch the animated Blood: The Last Vampire, and then in 2010, Avalon. It was the use of the dog in the film that made me think of Innocence, and then to discovering that Mamoru Oshii had a part in all of these movies. So in 2014 when I saw a used copy of Mamoru Oshii: Cinema Trilogy, I immediately picked it up, with Jin-Roh: The Wolf Brigade and the first Patlabor film being additional recent purchases this year.

I say all this because I came into Brian Ruh’s Stray Dog of Anime: The Films of Mamoru Oshii with some level of experience with Mamoru Oshii’s works, and is definitely a creator (being much more than just a director) that I’m aware of and watch out for. So with Brian Ruh’s book I was hoping to get a better idea of just who Mamoru Oshii is, and for new insights into his various works.

First, I must comment on the Kindle version of the book. This version appeared to be the easiest (and possibly only) way to get a copy of the Second Edition, which includes three additional chapters, including most importantly one on Innocence. Sadly, the Kindle version of the book (read on a Kindle Fire 7, in mid-March 2016) appears to have issues with some special characters. For instance, the Yen symbol, as well as oddly placed dashes and underscores, are mingled within Japanese names. This was slightly distracting, and is something I would hope would be corrected.

Otherwise, this book covers Oshii’s major films, including a brief synopsis of the piece, characters of note, commentary, and analysis. With the book setup to cover a major work, or universe, in chronological order, you can truly see the transition and growth of Mamoru Oshii. Since I have not seen all of the works covered, of special note were the synopsis pieces, as Brian Ruh does quite a good job of retelling the stories.

However, one thing that I would have hoped for was more on Mamoru Oshii’s The Red Spectacles, Stray Dog, and Talking Head. While mentioned briefly, they are some of the more cryptic works of Oshii’s, although that difficulty and obscurity may in fact be why Brian Ruh didn’t devote a chapter to them.

Ultimately, however, the exclusion of an in-depth look at these works does not sufficiently detract from the works that are covered, and the level at which they are. The Second Edition of Brian Ruh’s Stray Dog of Anime: The Films of Mamoru Oshii is definitely a good overview of Mamoru Oshii, and comes recommended with a full five of five stars. If some of the ideas brought up by the first two Ghost in the Shell movies are of interest to you, or you’ve seen more than a couple of his films, then you too may enjoy this book.


à propos de ce livre, une critique en anglais : https://www.cartoonbrew.com/anime/book- ... 98679.html
Je crois au Dieu de Spinoza, qui se révèle dans l'ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un dieu qui se préoccupe du sort et des actions des êtres humains (Albert Einstein)
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende
Force et honneur !


Retourner vers « Les oeuvres de Mamoru Oshii »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité