Love Exposure (de Sion Sono)

Duramou
Maison du Verseau
Maison du Verseau
Messages : 1835
Enregistré le : mar. juin 14, 2011 12:48 am

Love Exposure (de Sion Sono)

Messagepar Duramou » sam. janv. 11, 2014 11:40 am

Image

Le cinéma regorge de petits bijoux parfois parfois cultes à juste titre, et d'autres méconnus la faute à diverses raisons comme la commercialisation d'un film en France comme c'est le cs ici.
Ce qu'il y a de bien également avec le Cinéma, c'est qu'un navet d'1h20 peut donner l'impression que le temps s'est arrêté tout comme une petite perle de plus de 4 heures peut défiler à toute vitesse, c'est également le cas avec le film dont je vais vous parler.

Quatre heures, oui rien que ça, c'est le temps qu'il a fallu à Sion Sono et son style si particulier pour raconter son film, on ne va pas lui en vouloir vu le nombre de thèmes abordés diablement bien montés et rythmés histoire d'happer le spectateur pour ne plus lâcher son spectateur jusqu'au dénouement final.
Image

Image

Difficile de résumer Love Exposure en quelques lignes, si le premier chapitre, du moins, la première heure peut faire penser que le film a pris le parti d'aborder des thèmes graves de manière loufoque, surfant sur un esprit proche de la comédie. On sent tout de même que ce n'est qu'une partie immergée de l'iceberg et que le tout est bien plus profond et pesant qu'il n'y parait.
Effectivement dès la seconde partie du film, et avec la présentation de nouveaux personnages, le film prend une direction toute autre. Si on pouvait s'amuser de voir notre jeune héros Yu chercher des solutions pour attirer l'attention de son père, prêtre extrémiste qui voit le mal partout à coups de "péchés" de plus en plus gros pour en arriver jusqu'à développer une habilité extrême dans le domaine du tosatstu l'art ultime du voyeurisme.
On rigolera nettement moins par la suite, une fois que notre héros victime du coup de foudre tombera éperdument amoureux de "sa vierge marie" le film nous entraine dans la folie de ses personnages, pas un seul n'étant saint d'esprit, et quand une, secte entre en ligne de compte, les quiproquos et les manipulations en tout genre se mêlent dans cet univers totalement barré, le tout mélangé avec la fabuleuse 7ème Symphonie de Beethoven omniprésente, la rupture n'est pas loin.

Au final, un film fascinant interprété de manière très convaincante par tous les comédiens, Hikari Mitsushima en tête dans le rôle de Yoko la dulcinée de notre héros, on se surprend à ne jamais s'ennuyer devant cette mise scène froide et efficace autour d'une "belle" histoire d'amour construite pourtant de manière malsaine et dérangeante. Encore une très belle réussite du cinéma Japonais que je ne peux que vous recommander chaudement.



Image

Image

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 366364
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Love exposure

Messagepar phoenlx » sam. janv. 11, 2014 11:43 am

Hummm merci pour la découverte, celui là il m'inspire un peu aussi ; Je ne me souviens plus du tout qu'il soit passé au ciné ( pourtant j'y allais beaucoup plus à l'époque )
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende

Duramou
Maison du Verseau
Maison du Verseau
Messages : 1835
Enregistré le : mar. juin 14, 2011 12:48 am

Re: Love exposure

Messagepar Duramou » sam. janv. 11, 2014 11:50 am

Et encore une de plus alors :super:

Il n'est pas sorti en France mais il a eu droit à un DTV en mars dernier.
En même temps vu l'ampleur et le côté extrême du film, il vaut sans doute mieux qu'il ne soit pas sorti en salle. Il aurait subi des coupures qui auraient dénaturé l'oeuvre.
"L'art serait inutile si le monde était parfait."
Tarkovski

"La culture n'est pas un luxe, c'est une nécessité."
Gao Xinjiang

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 366364
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Love exposure

Messagepar phoenlx » sam. janv. 11, 2014 11:51 am

Oui .. Bon ba j'ai plus qu'à essayer de le récupérer
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende

Duramou
Maison du Verseau
Maison du Verseau
Messages : 1835
Enregistré le : mar. juin 14, 2011 12:48 am

Re: Love exposure

Messagepar Duramou » sam. janv. 11, 2014 2:26 pm

Tu verras, c'est une expérience qui vaut vraiment le coup.
Un film comme on n'en voit pas beaucoup.
Franchement il est à la limite du chef d'oeuvre.

Il existe un combo BR/DVD qui est très beau.
"L'art serait inutile si le monde était parfait."
Tarkovski

"La culture n'est pas un luxe, c'est une nécessité."
Gao Xinjiang

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 366364
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Love exposure

Messagepar phoenlx » mer. janv. 22, 2014 2:52 am

Je viens de le voir j'ai adoré !! ( par contre je ne m'attendais pas à ce qu'il dure 4 heures et vu l'heure je crois que je ferai une critique plus constructive demain :lol: )
Un film à la fois complètement déjanté et en même temps profond ( le genre de films que seuls les japonais peuvent faire et en effet, je doute qu'il soit passé ici sans censure .. ) belle trouvaille en tout cas merci pour le conseil duramou
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende

Duramou
Maison du Verseau
Maison du Verseau
Messages : 1835
Enregistré le : mar. juin 14, 2011 12:48 am

Re: Love exposure

Messagepar Duramou » mer. janv. 22, 2014 6:35 am

phoenlx a écrit :Je viens de le voir j'ai adoré !! ( par contre je ne m'attendais pas à ce qu'il dure 4 heures et vu l'heure je crois que je ferai une critique plus constructive demain :lol: )
Un film à la fois complètement déjanté et en même temps profond ( le genre de films que seuls les japonais peuvent faire et en effet, je doute qu'il soit passé ici sans censure .. ) belle trouvaille en tout cas merci pour le conseil duramou


Vraiment contente que tu aies apprécié le voyage avec Yu, Koike et Yoko (entre autres !) :super:

Comment ça, tu ne t'attendais pas à ce qu'il dure 4 heures ?
Je l'ai bien précisé il me semble. Tu as lu le premier message ? C'est précisé plusieurs fois et je te l'avais signalé dans un message privé il me semble.

J'attends ton commentaire... :mrgreen:
"L'art serait inutile si le monde était parfait."
Tarkovski

"La culture n'est pas un luxe, c'est une nécessité."
Gao Xinjiang

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 366364
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Love exposure

Messagepar phoenlx » mer. janv. 22, 2014 9:59 am

Je me souvenais plus du post en le voyant ( j'avais du comprendre inconsciemment 3 heures et c'est en le visionnant que j'ai réalisé vers 2 heures du matin qu'il restait encore une bonne partie à voir , mais on est tellement scotché par l'histoire qu'il est difficile de couper et remettre au lendemain :lol:

Oui c'est un film vraiment étrange, bien barré , avec beaucoup de scènes de goût douteux d'ailleurs mais la pillule passe tellement chaque personnage est attachant, le scénario nous emporte par sa construction ( Même si l'histoire pourrait paraître simple et du déjà vu, si on la résume vite, ça rejoint d'autres romances qui " partent en couille " et finissent après bien des palabres et souvent beaucoup d'efforts de l'un des protagonistes, par aboutir )
Et l'actrice qui fait Yoko est terriblement expressive. J'en garderai pas mal de scènes en tête , celle dans la camionnette, celle sur la plage et d'autres.

Par moment c'est à la limite du sordide ( quand il y a notamment les amputations de je ne dis pas quoi :lol: ) ;
J'ai trouvé aussi l'ambiance musicale assez intéressante ( bien que par moment "facile" car certaines sont répétitives parfois sur des passages très longs ) j'ai notamment aimé tout l'accompagnement avec le bolero de Ravel vers le début, ou les musiques religieuses - qui laissent penser d'ailleurs qu'on va avoir un film plus sérieux, moins déjanté mais la suite nous fait vite comprendre qu'il s'agit d'un OVNI assez inclassable ) ;
Mais c'est quand même une belle bande de cinglés ( tous :lol: )
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende

Duramou
Maison du Verseau
Maison du Verseau
Messages : 1835
Enregistré le : mar. juin 14, 2011 12:48 am

Re: Love exposure

Messagepar Duramou » mer. janv. 22, 2014 3:38 pm

D'accord ! C'est vrai que les films si longs sont assez rares. C'est l'une des raisons pour lesquelles il n'est jamais sorti en salle. Avec son côté anticlérical prononcé, dérives sectaires et ses scènes comme tu dis, pas forcément de bon goût. :wink:

La scène qui me reste en tête est celle du resto aussi. Entre le père de Yu, sa compagne, Yu et Yoko. Le coup de téléphone est à mourir de rire.

La figure paternelle en prend pour son grade dans toutes les étapes du film. Pour la société japonaise, c'est pas évident. Elle est tellement patriarcale.

C'est sordide !
Pas seulement à cause des mutilations...
La violence psychologique dépasse la physique.

Mais c'est tellement drôle aussi ! Attachant...

Oui , c'est une belle bande de coeurs cassés mais il ne faut pas oublier pour autant qu'"il faut bander du fond du coeur !" comme le dit l'un des personnages secondaires.
"L'art serait inutile si le monde était parfait."
Tarkovski

"La culture n'est pas un luxe, c'est une nécessité."
Gao Xinjiang

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 366364
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Love Exposure (de Sion Sono)

Messagepar phoenlx » mer. sept. 08, 2021 3:51 pm

:up:
Qu'importe la destination c'est le voyage qui compte
Notre histoire deviendra légende

Scarabéaware
La communauté de l'anneau
La communauté de l'anneau
Avatar du membre
Messages : 122106
Enregistré le : lun. mai 01, 2006 3:53 pm
Localisation : Twin Peaks, Roanapura, Chimaera, Pyongyang, Coruscant, Galaxy Express 999, Ra Metal, Westworld
Gender :
Contact :

Re: Love Exposure (de Sion Sono)

Messagepar Scarabéaware » mer. sept. 08, 2021 7:07 pm

Faudrait bien que je le vois d'ici quelques temps celui-là :mrgreen:.
Lao Tseu a dit il faut "couper la tête" de tous les esclaves pour leur faire "trouver la voie".


Retourner vers « Cinéma japonais »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité