• Confinement : N'oubliez pas les gestes barrière !!

Les référence culturelles dans The Legend of Zelda

Entrez dans le monde des jeux The Legend of Zelda, la célèbre franchise de Nintendo créé par Shigeru Miyamoto en 1986 sur la NES, devenue l'une des référence des jeux vidéos de fantasy et féérie.
Maedhros
Le voyage de l'espérance
Le voyage de l'espérance
Avatar du membre
Messages : 15711
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Les référence culturelles dans The Legend of Zelda

Messagepar Maedhros » jeu. mai 09, 2019 9:03 pm

Ce texte est tirée de site Le Palais de Zelda et de recherche internet.

Dans Ocarina of Time, Majora's Mask, Twilight Princess et Breath of the Wild on peut retrouver une jument nommé Épona pouvant servir de monture à Link. C’est le plus fidèle destrier de Link, et un de ses principaux moyens de transport dans ces épisodes.

Image

Épona porte le nom de la déesse gauloise Épona. Épona est associée au cheval, animal emblématique de l’aristocratie militaire gauloise, dont les expéditions ont entraîné la diffusion de son culte. Son culte cavalier a été accepté l'armée romaine. Représentée par une jument et une corne d'abondance, celle-ci parfois remplacée par une corbeille de fruits, elle est la grande déesse cavalière ou déesse jument. Les inscriptions lui donnent de nombreux qualificatifs souvent de basse latinité : Eponina (petite Épone), Atanta (sainte déesse), Potia (puissante dame, de l'épithète homérique ποτνία / potnía), Dibonia (bonne déesse), Catona (batailleuse) ou Voveria. Plus tardivement lorsqu'elle fut intégrée dans la religion romaine, elle reçut les titres d'Augusta et de Regina, comme d'autres divinités gauloises telle que Vesunna Augusta.

Image

Les cercles de pierres que nous pouvons trouver dans Ocarina of Time, Majora's Mask et Breath of the Wild

Image

renvoie aux cercles de menhirs qui étaient supposer maintenir un lien divin avec la terre. Ainsi dans Ocarina of Time et Majora's Mask, quand Link joue le chant des tempêtes, la terre s'ouvre pour y laisser un passage. Dans Breath of the Wild, complété un cercle de pierre révèlera un korogu.

La couleur verte dans l'imaginaire celtique renvoie à la pureté et le noir aux être maléfique. Link pour le bien et Ganondorf pour le mal.

Image

Dans la série The Legend of Zelda, on peut trouver des fée pour se soigner dans certaines fontaines .

Image

Dans l'imaginaire celtique les fontaines sont un passage vers un autre monde où l'on pourrait y trouver des fée.

La Triforce est l’une des plus grandes reliques sacrées de la saga The Legend of Zelda. Cet objet était, au début de la série, un symbole de puissance, qui se divisait alors en trois morceaux : la Triforce de la Sagesse, la Triforce de la Force, et la Triforce du Courage, évoquée pour la première fois dans The Adventure of Link. Trois triangles d’or, donc, qui une fois réunis donnent au détenteur de la Triforce la possibilité d'exaucer n’importe quel vœu de son choix. Mais être en possession ne serait-ce que d’un seul de ses morceaux est déjà signe de pouvoir pour son détenteur.

Image

La Triforce semble être inspiré par la triade islandaise des dieux Nuada, Dagda et Lug.

Dans la mythologie celtique irlandaise, le dieu Nuada est surnommé « Airgetlam », c’est-à-dire « au Bras d’Argent » ; il est le roi des dieux, mais avant tout, conformément aux épisodes mythologiques qui le présentent, un roi déclinant qui ne retrouve ses droits que grâce à l'aide de Lug. Le prototype originel de Nuada serait un dieu ciel-diurne déclinant, analogue au dieu latin Vedius. C'est un dieu de la guerre et de la force.

Image

Le Dagda (« dieu bon » — Daga Devos) est, dans la mythologie celtique irlandaise, le dieu le plus important des Tuatha Dé Danann juste après Lug. Il apparaît notamment dans le récit Cath Maighe Tuireadh (« Bataille de Mag Tured »). C'est le dieu du courage et de la concorde.

Image

Lug Lugh ou Lugus est une divinité majeure de la mythologie celtique. Il apparaît en père de la création, véritable spécialiste de la communication et protecteur des arts. Sa fête était célébrée au jour de la Lugnasad, le 1er août et parfois les jours suivants. Il est aussi présent sous des formes variées et complexes dans la mythologie celtique des îles britanniques. Issu du couple indo-européen des Dioscures, les Jumeaux divins, une des plus anciennes figures du panthéon indo-européen , Lug Samildanach « aux multiples arts » par son intervention restaure l'ordre et le droit lorsque les autres dieux sont tombés dans l'oppression. C'est le dieu du bien et de la sagesse.

Image

Comme pour Ganondorf, Link et Zelda.

La Triforce serait aussi inspiré du clan Hōjō, uune famille de samouraïs qui a dominé la politique du Japon durant l'époque de Kamakura. Descendants du clan Taira, ils ont pris leur nom de la petite ville de Hōjō, dans la province d'Izu. Lorsqu'en 1180 Minamoto no Yoritomo, gendre de Tokimasa Hōjō, alors chef du clan, sort de son exil pour combattre les Taira au cours de la guerre de Gempei, les Hōjō se rangent de son côté. Après la mort de Yoritomo, ils s'imposent auprès des shoguns suivants en tant que shikken (régents), et dominent de fait le gouvernement du Japon.

Image

La Triforce peut avoir été inspirées des triades de dieux dans les religions polythéistes (égytienne, sumérienne, babylonienne, hindou... ) et monothéistes, même si le triangle est aussi un symbole de renaissance et de destin irrémédiable (au même titre que l'anneau) dans le paganisme. En effet, le destin d'Hyrule est scellé par la Triforce et de plus, toutes les histoires des "Zelda", suites ou non, sont plus ou moins basées sur la Triforce, ce qui expliquerait des récits sans cesse renouvellés et pourtant toujours dépendants du même objet... Une sorte d'éternel recommencement en somme.

La Trifroce pourrait être inspiré du triangle de Sierpinski, une fractale, du nom de Wacław Sierpiński. Il peut s'obtenir à partir d'un triangle « plein » , par une infinité de répétitions consistant à diviser par deux la taille du triangle puis à les accoler en trois exemplaires par leurs sommets pour former un nouveau triangle. À chaque répétition le triangle est donc de même taille, mais « de moins en moins plein ».

Image

La trifroce pouurait aussi être inspiré de la monarchie romaine, la première et la plus mal connue des périodes de l'histoire de la Rome antique. Selon la tradition, la royauté commence avec la fondation de Rome par Romulus et Rémus en l'an 753 av. J.-C., et se termine à la révolution de 509 av. J.-C. qui chasse le dernier roi, Tarquin le Superbe, pour instaurer la République romaine. Les historiens romains identifient sept rois : Romulus (avec selon certaines sources Titus Tatius), Numa Pompilius, Tullus Hostilius, Ancus Marcius, considérés comme plus ou moins légendaires, puis des rois d'origine étrusque : Tarquin l'Ancien, Servius Tullius et Tarquin le Superbe. Les récits des auteurs antiques rédigés plusieurs siècles après la période de la royauté sont plus ou moins largement mis en doute par la critique historique moderne, qui en souligne la faible fiabilité en raison d'éléments légendaires ou anachroniques, et de son caractère orienté, idéalisant les premiers rois pour noircir le dernier Tarquin. À l'issue de cette période, Rome apparaît, lorsque l'archéologie complète la tradition, comme une cité-état organisée, avec ses temples et son urbanisation, la principale ville du Latium ouverte aux influences grecques et étrusques.

Image

Dans Ocarina of Time, nous avons dans le temple de l'esprit une statue de la déesse des sables.

Image

Le serpent chez les égyptiens fait référence à l'éternité de l'esprit. Dans Twilight Princess nous voyons que la déesse des sables est anthropomorphe comme les dieux égyptiens et est liée au serpent.

L'emblème du temple de l'estprit représente un tajitu (sous sa forme la plus tardive représentant le Yin et le Yang), symbole emblématique de la philosophie taoïste et néo-confucianiste, religions/courants philosophiques puisant leurs origines dans le bouddhisme. Quoi de plus approprié pour le temple de l'esprit ? De plus, les couleurs originelles du tajitu, le bleu et le rouge, sont également les couleurs dominantes de ce temple.

Le monocle de vérité st un mystérieux objet apparu uniquement dans Ocarina of Time et Majora's Mask. Une fois équipé, et contre un peu de magie, il permet à son détenteur de percevoir la vérité au delà des apparences. Link peut par exemple déceler des passages secrets, ou des objets et des ennemis invisibles à l'œil nu. Son pouvoir sera particulièrement utile dans les méandres du Temple de l'Ombre, lieu surnaturel renfermant nombre de secrets. Dans Majora's Mask, il servira notamment à dialoguer avec le fantôme du défunt Darmani, et à trouver le chemin menant à sa tombe.

Image

Le monocle de référence fait semble être inspiré par l'oeil oudjat qui est dans l'imaginaire égyptien, un symbole protecteur représentant l'Œil du dieu faucon Horus. L’œil permettait de voir les choses invisible, exactement comme le monocle de vérité.

Les monstres nommé Anunis apparaissant exclusivement dans le Temple de l'Esprit d'Ocarina of Time, est un ennemi ressemblant à une momie à tête de chacal flottant dans les airs.

Image

Il porte le nom et certains traits du dieu Anubis, dieu funéraire de l'Égypte antique, maître des nécropoles et protecteur des embaumeurs, représenté comme un grand canidé noir couché sur le ventre, sans doute un chacal ou un chien sauvage, ou comme un homme à tête de canidé. La signification du mot Anubis, inpou en égyptien ancien, Anoub en copte, Ἄνουβις / Anoubis en grec ancien, demeure obscure : de nombreuses explications ont été avancées, mais il peut s'agir simplement d'une onomatopée traduisant le hurlement du chacal. La forme canine du dieu a peut-être été inspirée aux Anciens Égyptiens par le comportement des canidés, souvent charognards opportunistes errant la nuit dans les nécropoles à la recherche de cadavres. Les principales épithètes du dieu Anubis mettent en avant ses liens avec les grandes nécropoles du pays et son rôle de divinité funéraire qu'il y exerce. Son culte est attesté à travers tout le territoire égyptien depuis le XXXIIe siècle av. J.-C. et a été intense durant plus de trois millénaires, pour ne s'éteindre qu'entre les IVe et VIe siècles de notre ère, à la suite de l'essor du christianisme. Si Anubis est une divinité nationale, il est toutefois régionalement très lié aux XVIIe et XVIIIe nomes de Haute-Égypte et plus particulièrement à la ville de Hardaï, plus connue sous le nom grec de Cynopolis, la « ville du chien ». Les prêtres égyptiens sont à l'origine de multiples traditions relatives aux liens familiaux d'Anubis, en faisant de lui le fils de la vache primordiale Hésat ou le fils de Rê avec Nephtys. Une version, transmise par le grec Plutarque au IIe siècle de notre ère, fait de lui le fils adultérin de Nephtys avec Osiris. Quand ce dernier est assassiné et démembré par Seth, Anubis participe avec Isis et Nephtys à la reconstitution du corps d'Osiris, inaugurant par ce geste la pratique de la momification. Assigné à la surveillance du « Bel Occident » — un euphémisme pour le pays des morts — Anubis accueille les défunts auprès de lui. Il momifie les corps afin de les rendre imputrescibles et éternels, il purifie les cœurs et les entrailles souillés par les turpitudes terrestres, il évalue les âmes lors de la pesée du cœur, puis accorde de nombreuses offrandes alimentaires aux défunts ayant accédé au rang de dignes ancêtres.

Image

Dans Oracle of Ages, Nayru est une jeune chanteuse à la voix mélodieuse, très populaire à Labrynna. Mais cela n'est qu'une couverture, puisqu'elle est aussi l'Oracle des Ages, celle qui veille sur la cohésion du temps et le flot naturel de celui-ci. Elle possède d'ailleurs le contrôle de cet élément et le pouvoir de voyager à travers les époques ; un pouvoir qui en fait rêver plus d'un, puisque Veran, grâce à l'aide involontaire de Link, réussit à prendre possession du corps de Nayru au début du jeu et ainsi à s'approprier les pouvoirs de l'oracle. La sorcière en profite alors pour tromper la Reine Ambi du passé et lui donner de mauvais conseils (entre autres celui de construire une immense tour noire), ce qui affecte grandement les habitants de Labrynna du passé ainsi que du présent. Nayru dans Oracle of Ages en chantant, attirant la nature et les animaux, ce qui pourrai faire référence à Orphée qui part de sa voix charmait les animaux et la nature.

Image

Nayru et sa capacité de chanter et d'attirer ainsi les animaux pourrait être une référence à Orphée. Orphée est un héros de la mythologie grecque, fils du roi de Thrace Œagre t de la Muse Calliope. Poète et musicien, il était parfois considéré comme un prophète et a inspiré un mouvement religieux appelé « Orphisme », qui était lié aux pythagoriciens et aux mystères dionysiaques. Orphée a fait partie des Argonautes ; sa descente aux Enfers et son échec à ramener sa femme Eurydice dans le monde des vivants forment son mythe. Si la plupart des auteurs antiques s'accordent sur l'existence historique d'Orphée, pour Aristote, Orphée n'a jamais été poète. Selon lui, l’auteur des hymnes orphiques se nomme Cercops. Orphée est évoqué dans un poème d'Ibycos, au VIIe siècle. La légende d'Orphée est liée à la religion des mystères ainsi qu'à une littérature sacrée ; il enseigna les initiations, et à s'abstenir des meurtres par l'instauration des expiations, but des expiations.

Image

De plus, le nom Nayru pourrai faire référence aux naïades, es nymphes aquatiques qui vivent dans les eaux douces, en particulier les rivières, les sources, les fontaines, etc dans la mythologie grecque. Elles font l'objet d'un culte particulier. Elles passent pour les filles de Zeus, des dieux fleuves ou de l'Océan (c'est pourquoi elles sont les sœurs des Néphélées), et sont parfois comptées au nombre des prêtresses de Dionysos. Quelques auteurs en font les mères des satyres et de Silène. À l'époque, des chèvres et des agneaux, avec des libations de vin, de miel et d'huile leur étaient offerts en sacrifice ; plus souvent, du lait, des fruits et des fleurs étaient déposés sur leurs autels. Elles étaient des divinités champêtres, leur culte ne s'étendait pas aux villes. Elles sont peintes jeunes, jolies, habituellement les jambes et les bras nus, appuyées sur une urne qui verse de l'eau, ou tenant à la main un coquillage et des perles dont l'éclat relève la simplicité de leur parure ; une couronne de roseau orne leur chevelure argentée qui flotte sur leurs épaules. Elles sont également couronnées, parfois, de plantes aquatiques.

Image

Les monstres Hinox font partie des créatures les plus puissantes et dangereuses de la série. Énormes brutes possédant un seul gros œil ils sont résistants aux coups de Link et peuvent lui infliger de sévères blessures. Ce sont des créatures tribales, portant des vêtements de peau et pouvant vivre en groupe aussi bien qu'en solitaire. On peut généralement les trouver dans des endroits rocailleux (cavernes, montagnes).

Image

Les Hinox sont bien évidement inspiré des cyclopes. Les cyclopes forment une espèce de créatures fantastiques dans la mythologie grecque. Ce sont des monstres géants n'ayant qu'un œil au milieu du front. Les premiers Cyclopes sont ceux de la Théogonie d'Hésiode.

Image

Le bateau du temple de l'ombre

Image

fait référence à la barque de Charon traversant le Styx jusqu'aux enfers pour guider les morts.

Image

Les Gérudos sont un peuple d'humains introduit dans la série par Ocarina of Time et qui vit normalement aux abords des déserts. Ils se distinguent principalement des autres humains par leurs traits physiques : peau bronzée, oreilles rondes (contrairement aux oreilles pointues des Hyliens), nez relativement proéminent, cheveux roux et yeux jaunes. Mais ce qui distingue le plus ce peuple des autres, c'est qu'il est presque exclusivement constitué de femmes. Elles sont aussi séduisantes, mais elles déprécient les hommes en général. .

Image

Les Gérudo sont inspiré des amazones qui sont dans la mythologie grecque un peuple de femmes guerrières que la tradition situe sur les rives de la mer Noire, d'autres historiens les plaçant plus précisément en Asie Mineure, et certains en Libye. Au-delà de l'aspect mythologique, des historiens suggèrent que les Amazones pourraient correspondre historiquement aux femmes guerrières des peuples scythes et sarmates. De façon générale, le terme en est venu à décrire tout groupe de femmes-guerrières, dont l'existence est souvent fantasmée.

Image

Les Gérudo semble aussi être inspiré par le clan Chiba, un clan japonais qui est en fait une branche du clan Taira. Le clan Chiba descend de Chiba no Suke, le fils de Taira no Tadatsune. Le nom du clan vient du fait qu'il contrôlait la ville de Chiba, à l'est de Tokyo. L'emblème du clan, la Lune et l'étoile, est également associé à Myoken Bosatsu, considéré comme le dieu de l'étoile polaire avant l'époque Meiji ; le clan Chiba l'adopta, vraisemblablement, en hommage à la déité qui était apparue à Taira no Masakado.Le clan Chiba n'a pourtant pas soutenu le clan Taira pendant la guerre de Gempei et s'est rangé aux côtés du clan Minamoto avec le clan Hojo et le clan Doi. Le clan était installé dans la province de Shimosa.

Image

Les Gérudo semblent avoir été inspiré par l'empire ottoman, un empire fondé à la fin du XIIIe siècle au nord-ouest de l'Anatolie, dans la commune de Söğüt (actuelle province de Bilecik), par le chef tribal oghouze, Osman Ier. Après 1354, les Ottomans sont entrés en Europe, et, avec la conquête des Balkans, le Beylik ottoman s'est transformé en un empire trans-continental. Les Ottomans ont mis fin à l'Empire byzantin avec la conquête de Constantinople par Mehmed II, en 1453. Aux XVIe et XVIIe siècles, à son apogée, sous le règne de Soliman le Magnifique, l'Empire ottoman était un empire multinational et multilingue contrôlant une grande partie de l'Europe du Sud-Est, des parties de l'Europe centrale, de l'Asie occidentale, du Caucase, de l'Afrique du Nord sauf le Royaume du Maroc et la Corne de l'Afrique. Au début du XVIIe siècle, l'Empire comprenait trente-deux provinces et de nombreux États vassaux. Certains d'entre eux ont ensuite été absorbés par l'Empire ottoman, tandis que d'autres ont bénéficié de divers types d'autonomie au cours des siècles. Avec Constantinople comme capitale, et le contrôle des terres autour du bassin méditerranéen, l'Empire ottoman fut au centre des interactions entre les mondes oriental et occidental pendant six siècles. Alors que l'on croyait autrefois que l'Empire était entré dans une période de déclin à la suite de la mort de Soliman le Magnifique, cette opinion n'est plus soutenue par la majorité des historiens universitaires. L'Empire a continué de maintenir une économie, une société et une armée puissantes et flexibles tout au long du XVIIe et d'une grande partie du XVIIIe siècle. Les Ottomans subirent de graves défaites militaires à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle, ce qui les amena à entamer un vaste processus de réforme et de modernisation connu sous le nom de Tanzimat. Ainsi, au cours du XIXe siècle, l'État ottoman est devenu beaucoup plus puissant et organisé malgré de nouvelles pertes territoriales, en particulier dans les Balkans où de nouveaux États ont émergé. 'Empire s'est allié à l'Allemagne au début du XXe siècle, espérant échapper à l'isolement diplomatique qui avait contribué à ses récentes pertes territoriales, et s'engagea ainsi dans la Première Guerre mondiale du côté des puissances centrales. Tandis que l'Empire était capable de tenir sa place pendant le conflit, il était en lutte avec la dissidence interne, en particulier dans ses possessions arabes, avec la révolte arabe de 1916-1918. Pendant ce temps, des exactions sont commises par le gouvernement ottoman, dont certaines de nature génocidaire contre les Arméniens, les Assyriens, et les Grecs. La défaite de l'Empire et l'occupation d'une partie de son territoire par les puissances alliées au lendemain de la Première guerre mondiale entraînèrent sa partition, et la perte de ses territoires du Moyen-Orient divisés entre le Royaume-Uni et la France. Le succès de la guerre d'indépendance turque contre les occupants Alliés a conduit à l'émergence de la république de Turquie, dans le cœur de l'Anatolie, et à l'abolition de la monarchie ottomane.

Image

Les Gérudo semble aussi avoir été inspiré par Robin des Bois, un personnage fictif, héros légendaire et archétypal du Moyen Âge anglais. D'abord sujet d'une tradition orale, il devient un personnage littéraire dès le XIVe siècle, avec des œuvres telles que Piers plowman (« Pierre le Laboureur ») de William Langland, puis le héros de diverses gestes du XVe siècle telles que The Lytell Geste of Robin Hood. Selon la légende, telle qu'elle est répandue aujourd’hui, Robin des Bois était un brigand au grand cœur qui vivait caché dans la forêt de Sherwood et de Barnsdale . Habile braconnier, mais aussi défenseur avec ses nombreux compagnons des pauvres et des opprimés, il détroussait les riches au profit des pauvres ou rendait au peuple l'argent des impôts prélevés, selon les idéaux des auteurs.

Image

Les Gorons sont apparus pour la première fois dans Ocarina of Time, dans lequel ils vivent sur le Mont du Péril, au dessus du village Cocorico. Devenu par la suite un peuple représentatif de la série, les Gorons vivent généralement dans les montagnes, où ils exploitent différents minerais, ainsi que des choux-péteurs. Ils ont un goût prononcé pour la roche, ce qui peut expliquer l’apparence de leur peau, ainsi que pour les courses, dans lesquelles ils se roulent en boule. La danse est également un de leurs passe-temps, comme l'a montré la danse Goron dans Oracle of Ages, transmise de génération en génération.

Image

Les Gorons pourraient faire référence à Héphaïstos, dieu du feu, de la forge, de la métallurgie et des volcans dans la mythologie grecque. Selon les sources, il est le fils d'Héra et de Zeus, ou d'Héra seule. Il est habituellement représenté sous les traits d'un forgeron boiteux, mais il est d'abord un inventeur divin et un créateur d'objets magiques. Dès Homère, son nom est utilisé par métonymie pour désigner le feu. Selon l'habitude de l'interpretatio romana, il est assimilé par les Romains au dieu Vulcain.

Image

Les Gorons seraient aussi inspiré des Nains une créature humanoïde, légendaire et imaginaire, souterraine et de petite taille, dont la figure actuelle est principalement issue de la mythologie nordique et des croyances germaniques médiévales. Comme le lutin, le gobelin et le gnome, avec lesquels il est souvent confondu, il fait partie du « petit peuple ». Il partage peut-être l'origine des géants mythologiques.Les mythologies, la littérature, le folklore, les contes et les traditions populaires de très nombreux pays relatent des récits de nains. Bien que des textes plus anciens les évoquent, les nains acquièrent la plupart de leurs caractéristiques dans les textes allemands médiévaux, qui les dépeignent comme d’excellents forgerons industrieux aux demeures souterraines ou montagnardes, créateurs d’armes pour les dieux, mais sans donner d’indication précise sur leur taille. Ils sont perçus comme de petits êtres au fil du temps. En raison de leur lien originel aux croyances mortuaires païennes, ils gardent mauvaise réputation et sont diabolisés par l’Église médiévale. Paradoxalement, ils se rapprochent de l'elfe et des génies bénéfiques du foyer au XIIIe siècle, puis s’associent au folklore minier, pouvant se révéler une grande aide ou au contraire une nuisance terrible pour les humains.Aux côtés de ceux de la mythologie nordique, les croyances comptent des centaines de petites créatures désignées comme des nains, tels les Nibelungen, Bergleutes, Knockers et Bonnets-Rouges, ou encore Alberich. Désormais, pour la plupart des gens, les nains ont perdu tout côté maléfique. Ils renvoient à l'imagination créatrice enfantine, à l'image des personnages qui aident Blanche-Neige, ou des statuettes qui décorent les jardins. Bon nombre de productions artistiques les mettent en scène, notamment la tétralogie L'Anneau du Nibelung de Richard Wagner. En créant la Terre du Milieu qu'il peuple entre autres de nains, J. R. R. Tolkien contribue par ses écrits (en particulier Le Hobbit et Le Seigneur des anneaux) à en donner une nouvelle image, reprise par la littérature fantasy, le jeu de rôle et les jeux vidéo, comme celle d'un peuple de guerriers maniant la hache ou le marteau, vivant sous les montagnes, et souvent opposé aux elfes.

Image

Les gorons semblent aussi avoir été inspiré par le fait que durant la guerre de Genpei, afin d'anéantir les Taira, Minamoto no Yoshinaka (cousin de Yorimasa) a levé une armée dans la vallée de Kiso, où se trouve le Mont Otake (une montagne de 3000m et également volcan actif). Là-bas, les clans Takeda et Nitta se rallieront à lui. On y retrouve un clin d'oeil à la fraternité et à la montagne de la Mort.

Les gorons semblent aussi avoir été inspiré par la préfacture d'Aichi-ken, une préfecture du Japon située dans la région du Chūbu.

Image

Les gorons pourrait faire référence à "glon" en japonais, ce qui est l'onomatopée de "pierres qui tombent", les Gorons étant des hommes-pierres.

Les gorons pourrait faire référence à "gorogoro" qui est l'onomatopée pour les pierres qui roulent. La référence aux gorons est évidente.

Daidagos le Monstre Marin Antique, est le boss du Galion des Sables, cinquième donjon de Skyward Sword. Il se présente comme un énorme monstre, égalant facilement la taille du Galion, pourvu de nombreuses tentacules et d'un unique œil.

Image

Par son unique oeil, le boss fait références aux cyclope, mais par sa chevelure le boss semble être inspiré de Méduse Méduse (en grec ancien : Μέδουσα), appelée aussi la Gorgone (Gorgo), est dans la mythologie grecque l'une des trois Gorgones (avec ses sœurs Euryale et Sthéno). Elle est la seule à être mortelle. Fille de Phorcys et Céto, et donc petite-fille de l'union de la Terre (Gaïa) avec l'Océan (Pontos), elle appartient au groupe des divinités primordiales, tout comme ses cousines, la Chimère et l'Hydre de Lerne, qui, elles aussi, avaient des traits associés à l'image du serpent et ont été détruites par des héros. Même si elle figure au fronton de plusieurs temples, elle ne faisait l'objet d'aucun culte. Ses yeux ont le pouvoir de pétrifier tout mortel qui croise son regard. Après avoir été décapitée par Persée, son masque — le γοργόνειον / gorgóneion — est remis à Athéna qui le fixe sur son égide. La représentation du gorgonéion sera longtemps utilisée comme une protection contre le mauvais œil. Généralement représentée de face, elle avait à l'époque archaïque un visage de sanglier, des yeux exorbités, des crocs, la langue pendante et des serpents dans la chevelure ou à la taille. Ses traits s'humanisent et se féminisent à l'âge classique et, placées dans des contextes similaires, les représentations figurées resteront remarquablement stables durant plus d'un millénaire avant d'être réinventées successivement à la Renaissance et par les peintres de la fin du XIXe siècle. De monstre qu'elle était, Méduse est devenue l'archétype de la femme fatale. Le mythe, qui peut être vu comme un conte d'initiation, a alimenté des recherches sur la puissance du féminin, le pouvoir du regard, l'importance des talismans, l'angoisse de castration, le rapport intime au monstrueux et l'existence de sociétés matriarcales préhistoriques. La figure de Méduse est toujours présente dans la culture contemporaine et a été revendiquée comme un puissant symbole de rage et de pouvoir par le courant féministe.

Image

Daidagos semble aussi être inspiré du Kraken, une créature fantastique issue des légendes scandinaves médiévales. Il s'agit d'un monstre de très grande taille et doté de nombreux tentacules. Dans ses rencontres avec l'homme, le kraken serait capable de saisir la coque d'un navire pour le faire chavirer, le faisant ainsi couler et ses marins sont noyés et parfois dévorés. Sa légende a pour origine l'observation de véritables calmars géants dont la longueur a été estimée de 13 à 15 mètres (40 à 50 pieds), tentacules compris. Ces animaux vivent normalement à de grandes profondeurs, mais ont été repérés à la surface et auraient « attaqué » des navire.

Image

L'alpha

Image

serais inspiré du Bäckahästen, un cheval fantastique issu du folklore scandinave, très proche du kelpie. Il s'agit d'un majestueux cheval blanc qui apparait près des rivières, en particulier par temps de brouillard. Celui qui monte sur son dos se trouve incapable d'en descendre. Le cheval saute alors dans la rivière et le cavalier se noie. Le cheval des ruisseaux peut, tout comme le kelpie, être mis au travail à la charrue, soit parce qu'il tente de tromper une personne, soit parce que sa victime se montre plus rusée que lui.

Image



Les Stalfydres sont des monstres se rencontrant dans la Raffinerie de Lanelle et lors de la seconde visite du Temple de la Contemplation.

Image

Ils semblent inspiré de l'Hydre de Lerne qui est une créature de la mythologie grecque : tuer l'Hydre de Lerne constitue le deuxième des douze travaux d'Héraclès. Cette créature est décrite comme un monstre possédant plusieurs têtes qui se régénèrent doublement lorsqu'elles sont tranchées, et l'haleine soufflée par les multiples gueules exhale un dangereux poison, même pendant le sommeil du monstre. L'Hydre fut engendrée par Typhon et Échidna, puis élevée par Héra sous un platane à proximité de la source Amymone et du lac de Lerne, en Argolide (approximativement face à Nauplie). Lors de sa naissance, elle ne possédait qu'une tête, immortelle, qui se dédoubla ensuite pour former toutes les autres, mortelles (quelques-unes ou des centaines selon les versions).

Image

L'Arbre Mojo est un personnage à part de la série, apparu dans Ocarina of Time et The Wind Waker. Esprit de la Terre et de la Forêt, le Vénérable Arbre Mojo a traversé les âges depuis la création d’Hyrule, et en connaît ainsi toutes les légendes. Il est le gardien des Kokiris et des Fées dans Ocarina of Time, ainsi que de la forêt où ils habitent, et donc des Korogus de l’Île aux Forêts dans The Wind Waker, étant pour ainsi dire leurs descendants.

Image

L'Arbre Mojo pourrait être inspiré d'Yggdrasil, l'Arbre Monde dans la mythologie nordique. Son nom signifie littéralement « cheval d'Ygg » ou « destrier du Redoutable », le Redoutable (Ygg) désignant le dieu Odin.

Image

Ainsi, la mort de l'arbre Mojo dans Ocarina of Time implique symboliquement l'extinction de la race Kokiri, tout comme la mort de l'arbre de vie, l'Yggdrasil, signe le début du Ragnarök, le "Crépuscule des Dieux" (traduction la plus retenue bien que fausse du terme), ou la fin du monde. Toutefois, si le Ragnarök implique la fin du monde, ce n'est que la fin de l'ordre ancien. Car en effet, ce Ragnarök, cette annihilation, donne lieu à l'instauration d'un nouvel ordre, d'un nouveau monde, tout comme la mort de l'Arbre Mojo engendre un bourgeon qui donnera bientôt naissance à de nouveaux Kokiris... Ainsi, les fins du monde dans les religions ne sont jamais à prendre au sens strict du terme, car elles sont symboliques et de fait signifient qu'une renaissance adviendra à la suite.

Le marteau est apparu pour la première fois dans The Adventure of Link, où il servait à détruire les rochers et autres obstacles bloquant l’avancée de notre héros, l’absence de bombe dans cet épisode oblige. On retrouve cette arme dans A Link to the Past, sous le nom de marteau magique, ainsi que dans Four Swords Adventures. Qu’on ne s’y méprenne pas, ce marteau n’a de magique que son nom, car il ne consomme en rien la jauge de magie, et reste une arme tout à fait basique. Il est cependant plus utile que dans l’opus précédent, car si on s’en servira encore pour enfoncer des piquets ou des souches, il sera nécessaire pour battre certains ennemis, en retournant leur carapace, ou face à certains boss. À partir de cet épisode, le marteau devient donc une arme de donjon indispensable pour en voir le fond.

Image

Le marteau pourrait être inspiré de Mjolnir, le marteau à manche court de Thor, le dieu de la foudre et du tonnerre dans la mythologie nordique. Le marteau de Thor est l'arme la plus puissante des dieux, et symbolise alors la protection de l'univers face aux forces du chaos, notamment les géants, plus grands ennemis des dieux, qui sont régulièrement abattus par Thor grâce à son marteau. Si le manche du marteau fut forgé trop court, c'est parce que, pendant sa forge, le dieu farceur Loki se métamorphosa en mouche et vint distraire le nain qui forgeait l'arme. Des pendentifs représentant le marteau de Thor ont été utilisés pendant l'époque Viking comme symbole de foi aux dieux germaniques, et par opposition aux crucifix portés par les chrétiens. Les pendentifs Mjöllnir sont populaires actuellement dans certains milieux, dont les mouvements néopaïens. L'objet en lui-même est relativement célèbre, et se retrouve sous forme de symbole dans l'héraldique, et est régulièrement une inspiration ou référence de la culture populaire, dans la littérature et la bande dessinée, les jeux vidéo et la télévision ou le cinéma.

Link-Loup

Image

pourrait être inspiré de Fenrir (« habitant des marais ») ou Fenrisúlfr (« loup de Fenrir ») ou Fenris, un loup gigantesque, fils du dieu Loki et de la géante Angrboda, messagère du malheur, dans la mythologie nordique. Il a pour frère Jörmungand, le serpent de Midgard, et pour sœur Hel, qui règne sur le monde des morts. Considéré trop puissant et dangereux par les dieux, Fenrir est enchaîné par ruse et se libérera pour la bataille prophétique Ragnarök durant laquelle il avalera Odin puis sera abattu violemment par Vidar, un des fils du dieu.

Image

Link-Loup semble s'inspiré du Loup-Garou, un humain qui a la capacité de se transformer, partiellement ou complètement, en loup, ou en créature anthropomorphe proche du loup. Cette transformation peut être due à plusieurs causes, comme une malédiction ou un rituel volontaire, et plus récemment la morsure ou griffure d'un loup ou d'un autre lycanthrope. Elle se déclenche généralement durant la nuit et à chaque pleine lune, condamnant le lycanthrope à errer sous forme de loup jusqu'au matin. Les histoires de lycanthropes sont mentionnées depuis la mythologie grecque, elles sont étendues à de nombreux pays européens, et plus récemment au monde entier. Les lycanthropes sont majoritairement décrits comme des êtres maléfiques possédant les capacités du loup et de l'homme à la fois, une force colossale, et d'une grande férocité puisqu'ils sont capables de tuer de nombreuses personnes en une nuit. Ils se rappellent rarement leurs méfaits nocturnes après avoir repris forme humaine. Hormis par le recours à la chirurgie et l'utilisation de costumes, la transformation physique d'hommes en loups est impossible. Cependant, bon nombre de personnes, y compris érudites, y ont cru pendant des siècles et cette croyance perdure parfois encore. La lycanthropie est aujourd'hui scientifiquement reconnue comme symptôme d'une maladie mentale dans laquelle la personne se croit changée en loup, on parle alors de lycanthropie clinique. Le thème de la lycanthropie est devenu un sujet de fiction moderne fréquent, abondamment repris dans les arts, les littératures fantasy et fantastique ainsi que l'audiovisuel, il est au centre d'un très grand nombre de films d'horreur et de sagas, bien que ces lycanthropes modernes puissent avoir des caractéristiques différentes des anciens, notamment leur vulnérabilité aux balles en argent et à l'Aconit napel aussi connu sous le nom de Aconit tue-loup.

Image

La Grande Caverne Antique est le quatrième donjon de Skyward Sword, basé sur le thème de l’eau dans une ambiance sereine et esthétique. Il est situé derrière la cascade du Lac Faroria, au bout de la Forêt de Firone, que le dragon d’eau ne pourra ouvrir que grâce à l’eau sacrée du Temple de la Contemplation, légèrement remodelé pour une seconde visite. Ce donjon est le premier à abriter une flamme sacrée pour rendre à l’épée le premier tiers de ses pouvoirs. Il faudra cependant affronter le Gardien aux Mille Bras, Da Ihloma, automate doré contre lequel Link devra retourner ses propres armes.

Image

Le Temple fait évidement référence au Bouddha, titre désigant une personne ayant, notamment par sa sagesse (prajñā), réalisé l'éveil, c'est-à-dire atteint le nirvāna (selon le hīnayāna), ou transcendé la dualité samsara (Saṃsāra)/nirvana (nirvāņa) (selon le Mahāyāna). Il peut être désigné par d'autres qualificatifs : « Bienheureux » (भगवत् bhagavat), « Celui qui a vaincu » (जिन Jina), « Ainsi-Venu » (तथागत Tathāgata). L'appellation de bouddha peut donc référer à plusieurs personnes. Le bouddha le plus connu demeure le fondateur du bouddhisme, Siddhārtha Gautama, archétype du « bouddha pur et parfait » (सम्यक्सम्बुद्ध samyaksambuddha).

Image

Da Ihloma, le « Gardien aux Mille Bras », est le boss de la Grande Caverne Antique, quatrième donjon de Skyward Sword. Il est un gardien mécanique teinté d’or, installé au sommet du temple pour punir les intrus. Lors de l’affrontement, sa puissance est décuplée par Girahim, dont l’énergie est représentée par un cristal rouge sur le torse de la statue. Ses quatre mains protègent ce point faible ; c’est à Link, en évitant les attaques, d’utiliser le fouet pour faire tomber les bras sur le sol, découvrant son torse.

Image

Da Ihloma est bien évidement inspiré de Vishnu également appelé Hari, Padmanabhi ou Padmanabha), le deuxième dieu de la trimūrti (également appelée la « trinité hindoue »), avec Brahma et Shiva. La trimūrti incarne le cycle de manifestation, conservation et dissolution de l'univers dont Brahma est le créateur, Vishnou le protecteur et Shiva (Rudra) le destructeur. Vishnou est connu pour ses nombreux avatars. Il est la divinité principale du vishnouisme, l'une des deux grandes écoles qui partagent l'hindouisme avec le shivaïsme. Vishnou est souvent représenté en homme bleu avec une parure royale et quatre bras, tenant généralement une roue ou chakra, une conque ou shankha, un lotus (padma) et une massue (gada) dans les mains. Il porte sur sa tête une tiare dorée, appelée kirita-mukuta. Il est dépeint également se reposant sur le serpent Shesha, un lotus sort alors de son nombril ; Brahma sort lui-même du lotus; cette scène se reproduit à chaque nouveau grand cycle temporel ou kalpa, période liée à la cosmologie hindoue ; Vishnou et Brahma recréent ainsi l'univers. Sa parèdre est Lakshmi, la déesse de la richesse et de la bonne fortune, sa monture Garuda, l'aigle. Il est le fils de Dharma et de Ahimsa.

Image

Les Quatre Géants sont décrits dans Majora's Mask comme les protecteurs du monde parallèle de Termina. Bien avant les évènements du jeu, ils vivaient parmi les habitants, veillant sur eux, maintenant paix et unité sur la région. En échange, les gens les honoraient chaque année en célébrant le Carnaval du Temps, immense fête ayant pour but de garder leur souvenir bien présent. C'est à cette époque que les 4 protecteurs devinrent amis avec Skull Kid.

Image

Pourrait faire référence aux quatre rois célestes, les gardiens des horizons et de la loi bouddhique en Chine. Ces dieux sont également répandu dans les lieux dont le bouddhisme est d'influence chinoise. Au Tibet, où ils sont appelés tibétain : རྒྱལ་ཆེན་བཞི, Wylie : rgyal chen bzhi), au Japon ou ils sont appelés shitennō (四天王?) (quatre rois célestes), ils sont également appelés en sanskrit :Catur maharaja kayikas (चतुर्महाराज).

Image

Ganon est un personnage récurrent de la Saga The Legend of Zelda. Ganon est l'antagoniste principal de la plupart des épisodes. Il s'agit de la forme bestiale de Ganondorf.

Image

Ganon semble être inspiré de la Bête de l'Apocalypse, ne figure de l'eschatologie chrétienne qui apparait dans le chapitre 13 de l'Apocalypse de Jean, en écho à la Vision des quatre bêtes du Livre de Daniel. L'auteur de l'Apocalypse, qui écrit sous le règne de l'empereur Domitien, décrit successivement deux bêtes affidées à Satan — l'une issue de la mer, l'autre issue de la terre pour seconder la première — qui symbolisent l'oppression du pouvoir romain idolâtre et les moyens qu'il déploie à cette fin. Cette figure a fait l'objet de multiples interprétations au cours l'histoire.

Image

Ganon pourrait aussi être inspiré de l'Islam oû le porc est une nouriture impure, car une croyance fuse que des hommes furent métamorphoser en punission pour leur pêché. La transformation du Roi des Ténèbre Ganondorf en porc pourrait être une référence à cet évènements.

Ganon pourrait être inspiré par Ganesha, le dieu qui supprime les obstacles dans l'hindouiste. Il est aussi le dieu de la sagesse, de l’intelligence, de l’éducation et de la prudence, le patron des écoles et des travailleurs du savoir. Reconnaissable à sa tête d'éléphant, il est sans doute le dieu le plus vénéré en Inde et son aura touche même tout le sous-continent indien et l'Asie en général. Il est le fils de Shiva et Pârvatî, l’époux de Siddhi (le Succès), Buddhi (l'Intellect) et Riddhî (la Richesse). Le nom japonais de Ganesh est Shōten (聖天) ou encore Kangiten (歓喜天), le bouddhisme japonais le considère comme une manifestation de Shō Kannon Bosatsu (聖観音菩薩). En japonais, le kanji 天 est utilisé comme équivalent de l'hindou Deva.

Image

Le trident de Ganon rappelle fortement celui de Shiva, dieu de la destruction. A noter que Shiva forme avec Vishnu et Brâhma la Trimûrti, sorte de trinité, et que si Shiva entraîne la destruction c'est pour que Brâhma puisse créer un monde nouveau dont Vishnu sera le protecteur. Vishnu a des attributs communs à Zelda (la couronne, l'arc, la connaissance et l'oiseau Garuda qui peut rappeler l'oiseau Hylien) et il s'est incarné en Bouddha. Le cycle de construction-destruction-reconstruction fait partie intégrante de la pensée hindoue et bouddhiste et se retrouve dans Zelda où la même histoire est amenée à se répéter.

Ganon pourrait être inspiré de l'Antéchrist, ne figure commune à l'eschatologie chrétienne et islamique, mais dans un sens différent. Elle apparaît dans les épîtres de Jean et dans la deuxième épître aux Thessaloniciens de Paul de Tarse sous des formes variables mais puise ses origines dans la notion d'« anti-messie » déjà présente dans le judaïsme. Le terme désigne parfois un individu — souvent monstrueux —, parfois un groupe ou un personnage collectif. Cette figure d'imposteur maléfique qui tente de se substituer à Jésus-Christ a nourri de nombreuses spéculations et interprétations dès les premiers développements du christianisme à travers la littérature patristique, qui se sont enrichies encore au fil des siècles, situant l'intervention de l'Antéchrist lors des dernières épreuves précédant la fin du monde. Dans l'islam, diverses traditions prophétiques (hadiths) mettent en scène al-Dajjâl (l’Imposteur) — l'équivalent de l'Antéchrist — dont la venue est un point déterminant de l’eschatologie musulmane. Il apparaît à la fin des temps et doit être éliminé par le prophète Îsâ (Jésus) lors de son retour. Les traditions sont nombreuses à ce sujet et varient selon les confessions et les commentateurs. Nombre de personnages, de personnalités, voire d'entités, sont assimilés à l'Antéchrist au cours des siècles et jusqu'à nos jours, essentiellement dans des contextes ou épisodes eschatologiques et millénaristes.

Image

Ganon pourrait avoir été inspiré par Ganelon, un personnage littéraire de la Chanson de Roland dans la Matière de France, fils de Griffon, Comte d'Hautefeuille qui vengea Lohier, fils de Charlemagne en tuant Beuves duc d'Aigremont, il est également le beau-frère de Charlemagne dont il a épousé la sœur et dont il a eu un fils, ce qui fait de lui le beau-père de Roland ; c'est pourtant lui qui le trahit en le mettant à l'arrière-garde qui devait se faire attaquer à Roncevaux. Pour cette raison, il est d'une certaine manière devenu dans la tradition française l'archétype du félon, du traître et du lâche.

Image

Dans The Wind Waker, la forteresse de Ganon ressemble fortement à celle du méchant du film Chat Botté de Kimio Yabuki; le physique du Roi d'Hyrule est un hommage au roi du film.

Jabu-Jabu est la divinité protectrice des Zoras. Il réside dans la Fontaine Zora, derrière le domaine, et est pour le peuple aquatique son gardien sacré. Son apparence évoque celle d’une baleine, de par ses nageoire, sa queue, et sa taille. Ses deux grands yeux se situent en dessous de la couronne dorée qui orne son crâne. Celle-ci revêt d’ailleurs un emblème du Saphir Zora. Le peuple aquatique lui voue en effet une très grande importance mystique.

Image

Jabu-Jabu pourrait être inspiré de cet épisode de la Bible oû Jenas. l'un des douze petit prophéte se fait avaler par une baleine, tout comme Link qui doit sauver Ruto dans Ocarina of Time.

Jabu-Jabu pourrait aussi être inspiré aux Aventures de Pinochio, un roman pour enfants écrit en 1881 par le journaliste et écrivain italien, originaire de Toscane, Carlo Lorenzini, plus connu sous son nom de plume : Carlo Collodi (1826-1890). Il met en scène le personnage de Pinocchio, pantin de bois dont le nez s'allonge à chacun de ses mensonges. Une multitude d'adaptations a été tirée du conte original : littéraires, théâtrales, chorégraphiques, télévisées, cinématographiques et en bandes dessinées, sans compter les centaines de traductions (il serait le deuxième livre le plus traduit au monde), de versions illustrées ainsi que les mises en musique et en chanson. On reconnaît aux Aventures de Pinocchio une prérogative qui n'appartient qu'aux chefs-d'œuvre, celle d'être hors du temps. Pour les 100 ans de Pinocchio, en 1981, Italo Calvino écrivait ainsi : « Il nous est naturel de penser que Pinocchio a toujours existé, on ne s'imagine pas en effet un monde sans Pinocchio. » Les Aventures de Pinocchio a été le deuxième livre le plus vendu en Italie au XXe siècle avec le tirage de 9 à 10 millions d'exemplaires, derrière La Divine Comédie de Dante Alighieri (11 à 12 millions d'exemplaires)

Image

Le Bannie est un ennemi exclusif à Skyward Sword. Il est la forme scellée de l'Avatar du Néant, réduit à cet état il y a des millénaires de cela par la déesse Hylia, et placé au fond du vallon du Sceau.

Image

Le Banni ferais référence au Diable, issu du verbe διαβάλλω / diabállô, signifiant « celui qui divise » ou « qui désunit » ou encore « trompeur, calomniateur ») est un nom propre général personnifiant l'esprit du mal. Il est aussi appelé Lucifer ou Satan dans la Bible, et Iblis ("le désespéré") dans le Coran. Le mot peut aussi être un nom commun désignant des personnages mythologiques malfaisants, un ou des diables, avec une minuscule.

Image

Thunderbird est le boss du Grand Palais dans The Adventure of Link, et précède le combat contre Dark Link, le boss final du jeu. Il semblerait que l’ancien roi d’Hyrule, ayant utilisé la Triforce pour maintenir la paix dans son royaume, sépara celle-ci à la venue de sa mort, et cacha la Triforce du Courage au fond du Grand Palais, dans la Vallée de la Mort. Il la protégea avec deux gardiens, le premier étant Thunderbird, afin de tester le courage du futur détenteur, dans le cas présent Link.

Image

Fait allusion est une créature légendaire à la forme d'oiseau, commune aux religions de plusieurs populations amérindiennes d'Amérique du Nord. C'est un concept populaire dans l'art amérindien de la côte nord-ouest de l'Amérique du Nord, qui apparaît souvent sur les totems. Il est aussi considéré comme une créature de la cryptozoologie, issue de rapports d'observations de personnes qui décrivent avoir vu des oiseaux gigantesques dans le ciel américain (soit des OVNIS).

Image

Le hibou est le guide spirituel de Link dans l’épisode Link’s Awakening. C’est en se rendant sur la plage sur laquelle il s'est échoué lors de son arrivée sur l’Île Cocolint que le jeune héros, une fois en possession de son épée, fait la rencontre d’un mystérieux hibou. Ce dernier lui apprend que le seul moyen de partir de l’île est de réveiller le Poisson-Rêve à l’aide des huit Instruments des Sirènes, en possession des forces du mal qui l’ont par ailleurs endormi. Ainsi, selon le Hibou, Link est la seule personne possédant suffisamment de force, sagesse et courage pour se voir confier cette lourde tâche, et décidera donc de suivre le jeune hylien à travers les terres de Cocolint pour le guider du mieux qu’il le pourra.

Image

Chez certains peuples amérindiens, le hibou a une fonction psychopompe, autrement dit, il est celui qui accompagne les esprits des morts dans leur royaume. Cette fonction nous est montrée lorsque le hibou de Link's Awakening se fait le messager du poisson rêve endormi (le sommeil peut être rapproché de la mort). De même, la cinématique de fin de Ocarina of Time montre Kaepora Gaebora perché sur le Temple de l'Esprit qui, au même titre que le Temple de l'Ombre, semble être dédié aux âmes des défunts.

De plus, il s'agit d'un ancien sage .Or, le hibou était le symbole de la sagesse pour les Grecs.

La Plume de Roc, apparue pour la première fois dans Link’s Awakening, puis retrouvée dans les Oracles ainsi que dans Four Swords Adventures, est un objet qui permet tout simplement de sauter, ce qui s’avère assez pratique pour franchir un trou.

Image

Le nom fait clairement référence aux Rokh, Rock ou Roc, n oiseau fabuleux des contes d'origine persane et indienne écrit en langue arabe. Apparenté au Simorgh (de l'akkadien sūmurukū signifiant monture rougeoyante,) il est aussi présent dans les mythologies perses bien antérieures comme dans le Livre des Rois de Ferdowsi. Oiseau de feu accompagnant l'orage, on rencontre des animaux mythologiques un peu similaires en tant que funeste présage d'une mort imminente surgissant comme la foudre,symbole de renouveau et d'immortalité et surtout gardien millénaire de l'arbre de la connaissance. Mais aussi dans maints contes populaires, notamment sous l'appellation de Rokh dans des passages des Mille et Une Nuits, dans l'Histoire de Sindbad le marin : « …un oiseau énorme aux ailes formidables… …répandant l'obscurité sur l'île. » « …oiseau de grosseur extraordinaire… …dans une île fort éloignée, et qui pouvait soulever un éléphant. »

Image

Après avoir terminé les Oracle of Ages et Oracle of Season et en ayant liée les deux jeux grâce à un système de mot de passe, Koume et Kotake font leur apparition en capturant Zelda et en cherchant à la sacrifier pour ressusciter Ganon. Par la suite, elles se sacrifient pour lui donner vie. De nombreuses religions ont eu recourt au sacrifice humain, mais c'est de la culture aztèque que les Gérudo se rapprochent le plus. Dans leur religion, il est nécessaire d'offrir constamment du sang humain aux dieux pour les maintenir en vie, et sont même prêts à l'autosacrifice.

Image

Elles pourraient être aussi inspiré de Baba Yaga, une figure marquante du conte russe et plus généralement slave.

Image

La Vallée des Rois est un cimetière se situant à l'ouest du Château d’Hyrule dans The Minish Cap. C’est un endroit lugubre dans lequel voguent les esprits des anciens rois et autres fantômes. On raconte que le soleil ne se lève jamais dans cette contrée, obligeant les quelques voyageurs à s’équiper d’une torche ou d’une lampe à huile pour ne pas se perdre.

Image

La Vallée des Rois fait directement référence à la Vallée des Rois,une région d'Égypte située sur la rive occidentale du Nil à hauteur de Thèbes (aujourd'hui Louxor). La vallée est formée d'une faille dans la chaîne Libyque qui débouche sur la vallée du Nil. Son nom arabe (وادي بيبان الملوك / wādī bībān al-mulūk) signifie « vallée des deux portes des rois », en référence aux portes qui fermaient jadis les tombeaux. La vallée des Rois est connue pour abriter les hypogées de nombreux pharaons du Nouvel Empire, mais elle abrite également les tombeaux de certaines épouses et enfants de pharaons, ainsi que celles de nobles dont les pharaons ont voulu récompenser la valeur. C'est à partir de la période du règne de Ramsès Ier que la vallée des Reines est usitée, même si quelques épouses seront encore inhumées avec leurs maris par la suite. La plus ancienne tombe connue sur le site est celle de Thoutmôsis Ier et, à partir de Thoutmôsis III, à l'exception d'Akhenaton, tous les pharaons des XVIIIe, XIXe et XXe dynasties y seront inhumés (approximativement de -1539 à -1075). La dernière tombe connue d'un pharaon est celle de Ramsès XI (tombe KV4). Quant à la dernière tombe découverte, c'est la KV64, la tombe d'une chanteuse d'Amon du temple de Karnak ayant vécu durant la XXIIe dynastie.

Image

Le Colosse du désert du Temple de l'esprit

Image

fait fortement pensé à la façade des temples d'Abu Simbel, deux temples de l'Égypte antique creusés dans la roche situés près d'Abou Simbel (en arabe أبو سمبل), dans le Sud de l'Égypte, au nord du Lac Nasser sur le Nil, à environ 70 kilomètres de la deuxième cataracte du Nil. Construits par le pharaon Ramsès II (-1304 / -1213, XIXe dynastie) pour commémorer sa victoire à la bataille de Qadesh, ils étaient destinés à son culte ainsi qu'à celui de dieux égyptiens et de son épouse Néfertari. Ces monuments sont classés patrimoine mondial par l'UNESCO.

Image

Le flûtiste st un personnage secondaire d'A Link to the Past. Lorsque notre héros visite pour la première fois le Village Cocorico, il rencontre plusieurs personnes lui parlant d'un jeune homme particulièrement doué à la flûte, parti à la recherche du Pouvoir d'Or mais jamais revenu.

Image

Le joueur de flute pourrait aussi faire référence à Orphée de pars son pouvoir d'enchanter la nature, mais aussi pour le flûtiste son voyage dans le Monde des Ténèbre et sa tentative de trouver la Triforce.

De plus, il pourrait aussi être inspiré d'Apollon, dieu grec des arts, du chant, de la musique, de la beauté masculine, de la poésie et de la lumière. Il est conducteur des neuf muses. Apollon est également le dieu des purifications et de la guérison, mais peut apporter la peste par son arc ; enfin, c'est l'un des principaux dieux capables de divination, consulté, entre autres, à Delphes, où il rendait ses oracles par la Pythie de Delphes. Il a aussi été honoré par les Romains, qui l'ont adopté très rapidement sans changer son nom. Dès le Ve siècle av. J.-C., ils l'adoptèrent pour ses pouvoirs guérisseurs et lui élevèrent des temples. Il est fréquemment représenté avec son arc et ses flèches, ou encore avec une cithare, voire une lyre : on le qualifie alors de « citharède ». Il est également appelé « musagète » (« celui qui conduit les muses »). Le surnom de « Loxias », « l'Oblique », lui est attribué à cause de l'ambiguïté de ses oracles. Apollon devient au Moyen Âge puis à l'époque moderne un dieu solaire, patron de la musique et des arts. Au XIXe siècle, et en particulier dans La Naissance de la tragédie de Friedrich Nietzsche, il symbolise la raison, la clarté et l'ordre, considérés comme caractéristiques de l'« esprit grec », par opposition à la démesure et à l'enthousiasme dionysiaques. Ainsi, on a pu écrire de lui qu'il est « le plus grec de tous les dieux>> et qu'« aucun autre dieu n'a joué un rôle comparable dans le développement du mode de vie grec>> Il reste l'un des dieux auquel l'on a élevé le plus de temples et consacré le plus de cultes.

Image



Les bottes de pégaze sont un objet apparaissant dans A Link to the Past, Link's Awakening, Four Swords, Four Swords Adventures, The Minish Cap et Phantom Hourglass.

Image

Ils bien évidement référence à Pégaze, un cheval ailé divin, l'une des créatures fantastiques les plus célèbres de la mythologie grecque. Généralement blanc, ayant pour père Poséidon, Pégase naît avec son frère Chrysaor du sang de la Gorgone Méduse, lorsqu'elle est décapitée par le héros Persée. D'après les poètes gréco-romains, il monte au ciel après sa naissance et se met au service de Zeus, qui le charge d'apporter les éclairs et le tonnerre sur l’Olympe. Ami des Muses, Pégase crée la source Hippocrène qu'il fait jaillir d'un coup de sabot. Capturé par Bellérophon près de la fontaine de Pirène, grâce à l'aide de la déesse Athéna et de Poséidon, Pégase permet à ce héros grec de le monter afin de vaincre la Chimère, et réalise avec son cavalier beaucoup d'autres exploits. Bellérophon tombe victime de son orgueil et chute en tentant d’atteindre le mont Olympe sur le dos du cheval ailé. Pégase retrouve Zeus, qui finit par le transformer en constellation et le placer dans le ciel. Peut-être issu d'un ancien dieu des orages de la mythologie hittite portant l'épithète de Pihassassa, Pégase voit une partie de son mythe passer des peuples louvitophones aux anciens Grecs. D'autres théories évoquent l'observation des forces naturelles, de l'eau, de la foudre ou des oiseaux, ou encore la domestication du cheval. Le mythe de Pégase connait une large diffusion dans le monde antique ; repris par les Romains, il est partiellement christianisé et fait l'objet de nombreux commentaires, de théories et de reconstitutions depuis le Moyen Âge. Des hypothèses sont proposées quant à son lien avec les Muses, les dieux Athéna, Poséidon, Zeus et Apollon, ou encore le héros Persée. La vaste symbolique de Pégase suit les époques et les courants de pensée. Symbole de sagesse et surtout de renommée du Moyen Âge aux Temps modernes, il devient celui de la poésie et le créateur des sources dans lesquelles les poètes viennent puiser l’inspiration, particulièrement au XIXe siècle où de nombreux poèmes l'exaltent. Pégase est le sujet d'une iconographie très riche à toutes les époques, des poteries grecques antiques aux peintures et sculptures de la Renaissance, jusqu'aux dessins modernes. Personnification de l'eau, mythe solaire, monture chamanique ou alchimique, son lien avec l'imagination humaine est mis en valeur dans les travaux des psychanalystes continuateurs de Carl Gustav Jung. Une profonde symbolique ésotérique en relation avec l'énergie spirituelle qui permet d'accéder au domaine des dieux, le mont Olympe, lui est attachée. Aux XXe et XXIe siècles, il fait son apparition au cinéma, dans les littératures de l'imaginaire telles que la fantasy, dans les jeux vidéo et les jeux de rôle, où le nom de « pégase » est souvent devenu un nom commun qui désigne tous les chevaux ailés du bestiaire fantastique.


Image

Toutefois, les bottes sont inspiré d'Hermès, une des divinités de l'Olympe. Il est le messager des dieux, donneur de la chance, inventeur des poids et des mesures, gardien des routes et carrefours, dieu des voyageurs, des commerçants, des voleurs, des orateurs et des prostituées dans la mythologie grecque. Il conduit les âmes aux Enfers. Son équivalent latin est Mercure.

Image

Koume et Kotake sont en fait deux sorcières jumelles maîtrisant respectivement le feu et la glace. Elles apparaissent pour la première fois lorsque Link encore enfant, se rend au Temple de l'Esprit pour récupérer les gantelets d'argent. Une fois en possession, il assiste à une scène durant laquelle les deux sorcières kidnappent celle qui se révèlera être la Sage de l'Esprit : Nabooru. Ce sont d'ailleurs elles qui la feront disparaître définitivement juste avant le combat contre Link adulte.

Image

Elles pourrait avoir été inspiré physiquement par les harpies ou harpyes (en grec ancien Ἅρπυιαι / Hárpuiai), sont les filles de Thaumas et de l'Océanide Électre, quoique certaines traditions en fassent plutôt les filles de Typhon, dnas la mythologie grecque et romaine. Elles sont trois (ou plus selon les traditions) : Aello (« bourrasque »), parfois nommée Nicothoé (« pieds rapides »), Ocypète (« vole vite ») et Podarge ( « pieds légers »), parfois nommée Céléno ou Celaeno (« obscure »).

Image

Din, Nayru et Farore sous leur forme d'Oracle

Image

ont été inspirées des oracles de la mythologie grecque. Un oracle est la réponse d'un dieu à une question posée. Très souvent, les dieux donnaient leur réponse à leur "messager", qui la transmettaient ensuite à ceux venus consulter l'oracle.

Onox, , le Général des Ténèbres, est l'antagoniste principal du jeu Oracle of Seasons. C'est un homme massif et de grande taille, ressemblant aux Hache-Viandes avec une armure dorée et utilisant un énorme boulet comme les Chevaliers Fléau. Il travaille pour le compte de Twinrova et sa mission est d'allumer la Flamme de la Destruction, une des flammes nécessaires à la résurrection de Ganon. Pour ce faire, il kidnappe Din, l'Oracle des Saisons. Lorsque Link rencontre Din à Holodrum au début du jeu, Onox arrive soudainement sous la forme d'une tornade, repousse Link et les autres troubadours puis capture l'oracle pour l'emmener dans son château, où il l'enferme dans un grand cristal. Ceci a pour effet d'enfoncer le Temple des Saisons dans la terre et de perturber le flot des saisons.

Image

Honox serais inspiré d'Hadès, une divinité chthonienne, frère aîné de Zeus et de Poséidon. Comme Zeus gouverne le Ciel et Poséidon la Mer, Hadès règne sous la terre et pour cette raison il est souvent considéré comme le « maître des Enfers ». Il est marié à Perséphone. Il correspond au Sarapis ptolémaïque et au Pluton romain.

Image

Madelock le boss du donjon Épée et Écu dans Oracle of Season. Il semble être inspiré de Méduse.

Le Déluge déclenché par les dieux dans The Wind Waker. Est bien évidement inspiré du Déluge, un mythe répandu dans de nombreuses cultures. C’est aussi un des plus anciens. Ce mythe étiologique relate généralement des pluies catastrophiques et des inondations consécutives et a pour visée d'expliquer l'origine de la violence.

Image

Les Éoliens (peuple céleste de TMC) dont le nom est une référence à Éole, le maître et le régisseur des vents dans la mythologie grecque. Il règne en fait une certaine confusion entre trois personnages portant ce nom, et que les auteurs antiques confondent parfois. Cet article traite de l'Éole homérique, fils d'Hippotès, qui accueille Ulysse ; Éole (fils d'Hellen et éponyme des Éoliens) et Éole (fils de Poséidon et frère de Béotos) font l'objet d'articles à part. Du nom d'Éole dérivent l'adjectif « éolien » et le substantif « éolienne ».

Image

Les Sages de Twilight Princess portent des masques semblables aux masques de théâtre de la Grèce antique.

Giovanni se situe dans une maison de la Citadelle d'Hyrule. Il a par le passé perdu son âme en l'offrant aux Spectres en échange des richesses éparpillées dans sa demeure, et est de ce fait sous l'emprise d'une malédiction, l'ayant figé et transformé en or. Il a pour compagnie son chat, Isidore, lui aussi maudit et servant d'ornement sur sa tête. Link rencontre Giovanni pour la première fois sous sa forme de loup, celle-ci lui permettant de se débarrasser des spectres en arrachant leur âme. Giovanni chargera dès lors Link de récolter ces dernières en lui promettant une récompense pour chaque vingtaine d'âmes de spectres récupérées.

Image

Giovanni serais inspiré du roi Midas, n roi mythologique grec de Phrygie, fils de Gordias. Il se suicida en -676, lors de l'invasion de la Phrygie par les Cimmériens.

Image

Dans Phantom Hourglass, un poisson se nomme Poséïdonide, référence évidente à Poséidon, le dieu de la mer et des océans, ainsi que l'« Ébranleur du sol » — dieu des tremblements de terre et des sources dans la mythologie grecque. Son symbole principal est le trident, qu'il reçoit des Cyclopes pendant la Titanomachie, il est aussi symbolisé par le dauphin, et surtout le cheval mais encore le taureau. Les Romains l'assimilent à un Neptune originel, peu fourni alors en mythe, mais avec lequel il finit par se confondre totalement. Fils de Cronos et de Rhéa, frère notamment de Zeus, d'Héra et d'Hadès, il se marie à Amphitrite mais semble néanmoins avoir eu d'autres conquêtes.

Image

Le bouclier miroir fait partie des objets les plus récurrents de la série. Ce sont des boucliers ayant en leur centre un miroir, leur attribuant de nouvelles capacités. Lorsqu'ils apparaissent, ils sont la forme la plus avancée de boucliers que Link puisse obtenir.

Image

Il rappelle (par son effrayant visage accroché dessus dans Majora's Mask) fortement le bouclier s'ornant de la tête de Méduse que Persée offre à Athéna.

De plus, il pourrait faire référence au miroir d'Amaterasu, la déesse du soleil et reine des dieux, très souvent matérialisé comme un bouclier dans la fiction. Ce miroir fait partie du trésor impérial.

Dans la plupart des Zelda, Din est la déesse de la Force, celle qui, avec l’aide des autres déesses (Nayru et Farore), a créé Hyrule. D’après la légende transmise dans le royaume, Din est celle qui a sculpté le sol et créé la terre rouge grâce à ses puissants bras enflammés. Leur travail terminé, les 3 déesses d'or et de lumière sont parties et ont laissé derrière elles la Triforce, relique sacrée dont la partie du haut, la Force, contient l’essence des pouvoirs de Din. Les trois déesses sont aussi à l'origine de la création des Esprits de Lumière et du Grand Déluge.

Image

Elle pourrait faire référence à Odin, dieu principal de la mythologie nordique. Il existe dans la mythologie germanique en général, où il est appelé Wōden en vieil anglais, Wodan en vieux saxon des Pays-Bas ou Wotan en vieux haut-allemand ou Gaut. Son nom proto-germanique est *Wōdanaz. L'étymologie de son nom fait référence à Ód, et signifie « fureur », aux côtés d'« esprit » et de « poésie », d'où l'allemand Wut (fureur) et le néerlandais woede de même sens. C'est un dieu polymorphe. Son rôle, comme pour la plupart des dieux nordiques, est complexe, étant donné que ses fonctions sont multiples : il est le dieu des morts, de la victoire, et du savoir. Dans une moindre mesure, il est également considéré comme le patron de la magie, de la poésie, des prophéties, de la guerre et de la chasse. Il est considéré comme étant le principal membre des Ases. Odin partage la fête de Yule, qui est célébrée le 21 décembre, avec le dieu Ull. Son fils est nommé Thor. Le lieu de résidence d'Odin est le palais de Valaskjálf, situé en Ásgard, où se trouve également son trône, appelé Hlidskjalf, d'où il peut observer les neuf mondes de la cosmologie nordique. Il possède plusieurs objets fabuleux, sa lance Gungnir et son anneau Draupnir, et monte son cheval à huit jambes nommé Sleipnir. Son domaine n'est pas accessible aux mortels et est relié à la terre par un arc-en-ciel que seuls les dieux et quelques créatures les servant peuvent apercevoir Fils de Bor et de la géante Bestla, il a pour frères Vili et Vé. Son épouse est Frigg ; il a de nombreux enfants, dont les dieux Thor, Baldr, Höd et Hermöd.

Image

Din pourrait aussi avoir pour origine le mot grecque "dynamos", qui signifie "force", référence à la Triforce de la Force dont Din est la créatrice. De plus, "dîn" signifie "religion" en arabe, ce qui fait peut-être écho à la déité de Din...

Balder fait partie du groupe des enfants de Toal qui idolâtrent Link dans Twilight Princess, bien qu’il semble moins impressionné par les prouesses de notre héros que les autres. Cela est notamment dû à son caractère, qui ne laisse généralement sur son visage aucun signe d’enthousiasme, et qui le rend particulièrement objectif dans ses remarques, pour ne pas dire froid. Il est très jeune mais apparaît malgré tout très intelligent, et prodigue à Link de bons conseils, notamment au début de l'aventure, où il lui enseigne les rudiments de l'épée.

Image

Son nom fait clairement référence à Baldr, dieu Ase de la lumière, la beauté, la jeunesse et l'amour dans la mythologie nordique.Il est le fils d'Odin et de Frigg. Son épouse est Nanna, et leur fils Forseti. Son domaine est Breidablik, qui est dans les cieux (ou en Suède, selon la Ynglinga Saga), dans une contrée d'où le mal est banni. Par jalousie, le dieu Loki cause sa mort. Baldr est alors envoyé dans le monde des morts et Loki est puni pour ses méfaits, précipitant l'arrivée de la bataille prophétique du Ragnarök où la majorité des dieux périront. Néanmoins Baldr en sera épargné et avec quelques autres survivants il prendra part au renouveau. Le prologue évhémériste à l'Edda de Snorri l'assimile à Bældæg, un des fils de Woden (=Odin), qui régna sur la Westphalie et fut l'ancêtre, selon la Chronique anglo-saxonne, des maisons royales de Wessex et de Northumbrie.

Image

Fénir st un enfant de Toal dans Twilight Princess. Fils de Pia et Jaga, Fénir est également le grand frère de Balder, sur lequel il veille ainsi que sur les autres enfants du village en tant que leader. D'un caractère bien trempé, Fénir aime les armes, les combats, et c’est avec admiration qu’il regardera Link manier son lance-pierre ou son épée en bois, que notre héros finira par lui confier. Le tempérament plus calme et posé de Colin apporte à ce dernier le mépris de Fénir, qui le rejette sans cesse de la bande. Désobéissant aux adultes de Toal, Fénir poursuivra le singe de la forêt de Firone qui traînait aux alentours du village depuis quelques jours, et se fera capturer par des Bokoblins en sa compagnie, avant que Link ne vienne les libérer.

Image

semble être une déformation de Fenrir

Les Hyliens sont présents dans tous les jeux de la série. À ne pas confondre avec "Hyrulien", terme désignant tous les habitants du royaume d'Hyrule, les Hyliens sont une race spécifique d'humains. Ils ressemblent par contre beaucoup aux humains normaux et, à vue d'œil, seules leurs longues oreilles pointues comme celles des elfes permettent de les différencier des humains. Ces oreilles, selon la croyance populaire, leurs permettent d'entendre la voix des dieux. Toujours selon la croyance, les Hyliens seraient la race la plus proche des dieux et leur sang, infusé de magie lors de leur création, leur conférerait des pouvoirs psychiques et une certaine habileté à la magie.

Image
When humanity stands strong and people reach out for each other... there's no need for gods.

Maedhros
Le voyage de l'espérance
Le voyage de l'espérance
Avatar du membre
Messages : 15711
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Les référence culturelles dans The Legend of Zelda

Messagepar Maedhros » jeu. mai 09, 2019 9:04 pm

Les Hyliens sont inspiré des elfes, une créature légendaire anthropomorphe dont l'apparence, le rôle et la symbolique peuvent être très divers. À l'origine, il s'agissait d'êtres de la mythologie nordique, dont le souvenir dure toujours dans le folklore scandinave. Les elfes étaient originellement des divinités mineures de la nature et de la fertilité. On les retrouve dans la mythologie celtique, puisque quelques textes irlandais et écossais les évoquent.
Leur figure est reprise plus tard dans la littérature, comme élément merveilleux du conte de fées et de la fantasy. Le succès des récits de J. R. R. Tolkien, dans lesquels des personnages beaux, nobles et sages sont désignés comme des elfes en font un archétype du personnage de fantasy et du jeu de rôle. L'apparence de l'elfe dans la perception des connaisseurs de la fantasy s'est modifiée du fait de son succès littéraire. Ils deviennent des êtres d'apparence jeune et de grande beauté, vivant le plus souvent dans des forêts, considérés comme immortels et dotés de pouvoirs magiques, et se distinguant physiquement des humains par leurs oreilles pointues et une apparence plus svelte

Image

Les Zoras sont un peuple aquatique qui apparaît dans plusieurs jeux de la série. Ce sont des humanoïdes à l'aspect de poissons et amphibies, c'est-à-dire qu'ils peuvent respirer à l'intérieur comme à l'extérieur de l'eau. Leur peau, très lisse, est de couleur bleu-grise et ils possèdent des nageoires attachées aux bras et parfois aux hanches. L'arrière de leur tête est aussi prolongé par ce qui semble être une queue de poisson, faisant ressembler leur tête à un étrange poisson. Ils sont très agiles dans l'eau et nagent extrêmement vite. Ils peuvent même remonter le cours de chutes d'eau, comme des saumons. Et comme les poissons, les femelles Zoras pondent des œufs, qui donnent rapidement naissance à de petits Zoras ressemblant à des têtards.

Image

Ils semblent être inspiré du clan môn, le saphir Zora et l'emblème de Nayru étant inspirés du "mon" des clans Mitsuboshi, Watanabe et Mori. Ce "môn" est constitué de trois étoiles et trois épées, les trois étoiles symbolisant la finesse d'esprit et les trois épées l'habileté au combat.

Les zoras seraint inspiré des kappas, un monstre du folklore japonais, décrit comme un génie ou un diablotin d'eau. Le kappa est réputé pour chercher à attirer les humains ou les animaux dans l'eau. Les kappa ont l'apparence de tortues anthropomorphes, parfois avec une bouche en forme de (ou à l'apparence de) bec et le sommet de leur crâne est légèrement creusé, entouré de cheveux. Cet affaissement est rempli d'eau, liquide duquel ils tirent leur puissance. Ainsi, si l'on salue un kappa à la manière japonaise (en s'inclinant), il vous salue en retour et perd toute son eau, devenant alors inoffensif. Le kappa est en effet un être très poli, même s'il aime jouer de très mauvais tours. Certains kappa sont cependant représentés sans cet affaissement, le sommet de leur crâne étant simplement chauve. Sa taille serait celle d'un singe, soit environ 30 cm. Son habitat connu serait les fleuves, les lacs et les étangs du nord du Japon. Selon le folklore, il aurait la longévité de la tortue, soit environ 100 ans. La plupart de leurs farces consistent à s'introduire dans les villages pour voler de la nourriture, lâcher des gaz et regarder sous les kimonos des femmes. Mais ils peuvent aussi noyer animaux et humains, kidnapper des enfants et violer les femmes. Le kappa sait très bien parler japonais et jouer au shōgi. S'il y a une nourriture qu'il apprécie plus que la chair des enfants, c'est le concombre. Ainsi, les Japonais avaient coutume de jeter des concombres dans les rivières afin que les kappa n'aient pas envie de manger leurs progénitures. Ce lien avec le concombre a donné le nom de kappamaki à une variété de maki avec des bâtonnets de concombre dans le centre.

Image

Le Palais Manji dans The Legend of Zelda premier du nom semble être inspiré par le svastika, mot sanskrit dérivé de su (« bien ») et de asti (« il est »), avec la variante orthographique sauvastika. parfois attribuée à son symétrique 卍, est un symbole que l'on retrouve en Europe (y compris dans l'art chrétien), en Afrique, en Océanie, aux Amériques (Amérique précolombienne chez les Mayas et amérindiens Navajos et Kunas) et en Asie jusqu'en Extrême-Orient. Il apparaît à l'époque néolithique pour la première fois dans la préécriture de la culture de Vinča. Cette ubiquité temporelle et spatiale lui a parfois valu le nom de « symbole universel ». On peut le décrire comme une croix composée de quatre potences prenant la forme d'un gamma grec en capitale (Γ), d'où le nom de croix gammée qui lui est parfois donné. Le symbole est actuellement utilisé en Asie et particulièrement en Inde. Dans l'hindouisme, il possède de nombreuses significations sacrées et il représente notamment le dieu Ganesh. Il est toujours un symbole omniprésent chez les bouddhistes. Il est le symbole premier du jaïnisme, considéré par ses adeptes comme le plus favorable de tous les symboles. En Chine, il symbolise l'éternité. Il est aussi fréquemment visible dans les temples statuaires, décorations, motifs vestimentaires de l'ensemble des pays bouddhistes, d'Extrême-Orient, d'Asie du Sud-Est et d'Asie centrale.

Image

L'île Cocolin est le lieu où se déroule le jeu Link's Awakening. Alors qu'il revient à Hyrule après un long voyage, Link se réveille sur cette mystérieuse île après que son bateau a été détruit par une tempête. La géographie de l'île ressemble étrangement à celle d'Hyrule dans A Link to the Past, avec ses montagnes, sa forêt, son désert et sa baie. Les habitants, des humains et des animaux parlants, vivent principalement dans les villages de l'île (le Village des Mouettes et le Village des Animaux) et ils ignorent l'existence d'un monde au-delà de leur île. L'île est aussi le territoire de nombreux monstres, qui deviennent étrangement encore plus nombreux après l'arrivée de Link.

Image

Dans l'idée bouddhiste de Maya, tout dans le monde terrestre est illusion et seul les Bouddhas (les "Eveillés") connaissent la vraie réalité. Beau parallèle avec le monde illusoire de Cocolint qui disparaîtra lorsque le poisson-rêve s'éveillera.

Un remarquable parallèle entre Link's Awakening et "la caverne", extrait du 7ème livre de "La République" de Platon a été avancé. Dans l'oeuvre de Platon, les hommes vivent au fond d'une grotte et ne savent pratiquement rien du monde extérieur dont ils ne voient que les ombres se reflétant sur les murs. Les quelques rares élus s'approchant de l'extérieur sont craints et rejetés par leurs semblables qui refusent de connaître autre chose que leur caverne.
Les habitants de Cocolint ne savent pas que tout ce qu'ils voient n'est pas la réalité mais le rêve du "Poisson-Rêve". Comme dans l'allégorie, celui qui sait (Link) que ce monde n'est pas vrai ne veut pas y rester et fait tout pour en sortir. Le boss final, incarné par diverses ombres, sait que Cocolint est une illusion mais ignore tout du monde extérieur et en a peur. C'est pour cette raison qu'il veut empêcher le poisson-rêve de se réveiller.

Le Masque du Dieu-Démon fait partie des 24 masques que Link peut obtenir dans Majora's Mask. C'est l'arme ultime du jeu, et aussi le dernier masque que le jeune héros peut acquérir. Il ne s'obtient qu'à la fin du dernier jour, et ce après avoir libéré les 4 géants, réuni tous les autres masques, et réussi une série d'épreuves imposées par d'étranges enfants présents sur la Lune.

Image

Ce masque pourrait avoir été inspiré par les dharmapālas, signifiant protecteurs ou défenseurs du dharma en sanskrit, hùfǎshén 护法神 en chinois, sont des déités courroucées du bouddhisme mahayana et des textes tantriques. Ils sont généralement représentés sous une forme menaçante (visage coléreux, crocs découverts, aura de flammes, cheveux hérissés, membres multiples, ornements macabres, crânes humains ou serpent servant de collier, armes aux mains). Leur rôle est particulièrement important dans le bouddhisme tibétain où ils sont appelés drag-gshed, de drag-po (coléreux ou cruel) et gshed-ma (démons infernaux bourreaux).

Image

La pierre d'ambre et la pierre d'ombre dont leur formes font référence aux magatamas, un ornement caractéristique, initialement, de la protohistoire du Japon. Sa forme évoque un croc percé, une griffe d'ours, une virgule, un 9 ou parfois un fœtus. Il est généralement fabriqué en ambre, en pierre, en jade ou même en verre.

Image

Le Keaton est une créature pacifique ressemblant à un renard jaune à trois queues. Mentionné dans Ocarina of Time, il apparaît enfin dans Majora's Mask.

Image

Il est clairement inspiré des kitsune, un esprit surnaturel (yōkai), animal polymorphe, tout comme le tanuki (狸?, chien viverrin). Le kitsune a souvent été associé à Inari, une divinité shintoïste, comme étant son messager.

Image

Les Twilis sont des êtres apparaissant dans Twilight princess, peuple du Royaume du Crépuscule. Ils abordent un teint bleuâtre ou noir profond marqué d'étranges symboles bleus lumineux. Des yeux et des cheveux allant de rouge à jaune, ils sont généralement très minces ainsi que beaucoup plus grand que les Hyliens. Les deux Twilis les plus notables, c'est-à-dire Midona et Xanto ont l'air d'être les seuls à aborder une tenue vestimentaire.

Image

Ils serait inspiré des Djinn, des créatures surnaturelles, issues de croyances de tradition sémitique. Ils sont en général invisibles, et peuvent prendre différentes formes (végétale, animale, ou anthropomorphe). Ils sont capables d'influencer spirituellement et mentalement le genre humain (contrôle psychique : possession), mais n'utilisent pas forcément ce pouvoir. Il ne faut pas confondre le terme djinn (جِنّ [ğinn]) avec le terme perse Djans (جان [ğān]) qui signifie « l’esprit individuel d'un être », et qui est différent des Esprits de Groupe (روح [rūḥ]), terme d'origine sémitique (רוח [rox]).

Image

La légende la Terre d'Or semble être une référence aux âges d'or, à peu près présents dans toutes les civilisations ; les âges d'or étaient une période où régnaient l'harmonie et l'abondance, ainsi que la foi envers les dieux. Mais ces âges se finissent tous, hélas, par les âges de fer, où règne le mal. De plus, le vol de la Triforce par Ganondorf est semblable au vol de la pomme par Ève : en Éden, manger le fruit signifiait que l'homme déciderait dorénavant de ce que serait le bien et le mal, rejetant la domination divine. Ganondorf, en s'appropriant la Triforce, s'approprie le pouvoir divin, ne se laissant guider que par son désir égoïste. A partir de là, fin de l'âge d'or, le pays béni devient monde des ténèbres.

Les trois déesses (Din, Nayru et Farore) font grandement penser aux trois déesses des mythologies gréco-latine (Moires ou Parques) et nordique (Nornes), qui présidaient au destin de chaque homme...

Narisha, Jabu-Jabu et le Poisson Rêve font référence au léviathan, un monstre marin à plusieurs têtes dans la bible, apparaisant dans les Psaumes (74:14 et 104:26), le livre d'Isaïe (27:1), le livre de Job (3:8, 40:2 et 41:1et dans le Talmud, évoquant des animaux révoltés contre le Créateur et que celui-ci détruit. Cette lutte contre le monstre est un mythe très connu des sources pré-bibliques, le combat primordial entre le Créateur et les forces marines personnifiant le Chaos, qu'on retrouve chez les Hittites (le dragon Illouyankas), en Mésopotamie (bataille de Mardouk et Tiamat), et dans le mythe phénicien-ougarit de Baal et Anat dressés contre divers monstres marins (dont l'un est Lotan). )

Image

L'épée de maitre est une des épées récurrentes dans les jeux Zelda, et celle-ci se distingue par son caractère sacré.

Image

Elle semble être inspiré d'Excalibur, l'épée magique légendaire du roi Arthur, le roi des Bretons, dans les textes de la légende arthurienne de la matière de Bretagne rédigés à l'époque du Moyen Âge. Certains considèrent qu'Excalibur et l'Épée du Rocher (preuve du lignage d'Arthur) ne sont qu'une seule et même arme, mais dans la plupart des versions de la légende ce sont bien deux épées distinctes. Excalibur a la réputation d'être incassable et de trancher toute matière. Son fourreau protège son porteur de toute blessure. Le roi Arthur, détenant les deux artéfacts, était donc invincible sur les champs de bataille.

Image

Farore est l'une des 3 déesses principales de la série, plus précisément celle du Courage. Conjointement avec les 2 autres déesses d'or et de lumière (Din et Nayru) elle créa le monde d'Hyrule. D'après la légende transmise par les habitants du royaume, c'est Farore qui, de son âme infinie, apporta finalement la vie sur Hyrule. Lorsque les trois déesses eurent terminé leur travail, elles quittèrent leur création, laissant derrière elles la Triforce, relique sacrée qui veille à l'équilibre du monde. Le Courage, partie de droite de la Triforce, contient l'essence des pouvoirs divins de Farore. Les trois déesses sont aussi à l'origine de la création des Esprits de Lumière et du Grand Déluge.

Image

Elle pourrait avoir été inspiré par les farfadets, ne petite créature légendaire du folklore français, souvent espiègle. Le farfadet est présent dans le folklore de la Vendée et du Poitou où il est localement dénommé fradet. Il est aussi présent dans la mythologie occitane et notamment en Provence sous la forme de petit lutins appelés fadets.

Image

Farore pourrait aussi i bien être une contraction de "fée" et de "aurore". "Fée" a pour origine le mot latin "fada" (la fatalité, le destin), qui a également donné, en vieux français, "fae", signifiant enchanté. Quant à aurore, ce nom signifie "or" en latin (aurum), et était également le nom de la déesse latine de l'aube, symbole de renaissance et d'espoir. Ainsi, Farore serait donc une déesse qui apporte de l'espoir face à un destin difficile, la déesse du Courage.

Dans presque tous les épisodes, Link doit délivrer Zelda, comme le prince doit délivrer la princesse dans les contes de fées.

Les esprits des morts pourrait être une référence à Jack-o'-Lanterne, une légende irlandaise où Jack, un fermier ivrogne aussi paresseux qu'intelligent. Afin de ne pas aller en Enfer, il piégea le diable à maintes reprises. Cependant, lorsque vint sa mort, un jour d'Halloween, il fut banni du Paradis à cause de sa vie terrestre d'ivrogne. Néanmoins le diable, par charité, lui donna une braise que Jack enferma dans un navet. Depuis ce temps, le spectre de Jack erre sur Terre dans les ténèbres, seulement éclairé par sa lanterne.

Les fées sont directement inspiré des fée, n être légendaire, généralement décrit comme anthropomorphe et féminin, d'une grande beauté, capable de conférer des dons aux nouveau-nés, de voler dans les airs, de lancer des sorts et d'influencer le futur. L'idée que l'Homme se fait des fées varie selon les cultures et les pays : revenantes, anges déchus, élémentaires ou même humaines, minuscules ou immenses, toutes sont étroitement liées aux forces de la nature et au concept de monde parallèle. La Befana, la Dame blanche, les sirènes, les nymphes, Morgane, Viviane et une grande variété d'êtres et de créatures généralement féminines peuvent être considérés comme des « fées ». Les Anglo-Saxons utilisent le nom « fairies » pour désigner les fées, mais également toutes les petites créatures anthropomorphes du folklore païen telles que les lutins, les nains et les elfes. Issues des croyances populaires et de mythologies anciennes, de la littérature inspirée du folklore et des contes celtiques ainsi que d'anciennes divinités, les fées sont une création de l'Occident médiéval. Elles jouent des rôles très variés. Si certaines aident, soignent, guident des personnes ou leur fournissent des armes enchantées, d'autres fées sont plus connues pour leurs « tours », leur habitude de danser en cercle et d'enlever des personnes, en particulier les nouveau-nés humains qu'elles remplacent par un changeling. Douées de facultés magiques, elles se déguisent et modifient l'apparence de ce qui les entoure. Dès le XIIe siècle, deux grandes figures féeriques se distinguent dans la littérature d'Europe de l'Ouest : la fée marraine et la fée amante. Bien connues de la littérature médiévale, les fées disparaissent des récits à l'arrivée de la Renaissance, pour réapparaître sous de nouvelles formes dans Le Songe d'une nuit d'été de William Shakespeare, et les contes merveilleux qui modifient leur taille, leur apparence et leur symbolique. Les petites fées anglo-saxonnes sont popularisées durant l'époque victorienne, notamment par la peinture féerique. Les fées font toujours partie intégrante des croyances populaires dans les régions de culture celte, en Islande et dans toute la Scandinavie, où des précautions à tenir envers elles sont popularisées par le folklore. Elles restent connues des folklores allemand, français et wallon, bien que les croyances aient largement reculé au XXe siècle. De tous temps, des personnes ont affirmé voir les fées, communiquer avec elles et invoquer leur aide ; en Angleterre, l'affaire des fées de Cottingley entraîne un long débat sur la réalité de leur existence. Les fées sont désormais des personnages incontournables de la littérature fantastique et fantasy et du cinéma, entre autres grâce à Walt Disney qui les a largement popularisées aux États-Unis, et à des films comme Dark Crystal. Elles intéressent des chercheurs comme Katharine Mary Briggs, des illustrateurs tels que Cicely Mary Barker, Brian Froud et Alan Lee, ainsi que des conteurs comme l'elficologue Pierre Dubois à qui l'on doit, en France, la redécouverte du folklore qui leur est lié.

Image

Les pierres à potin sont un objet pparu pour la première fois dans Ocarina of Time. Link peut croiser ces mystérieuses pierres à de nombreuses reprises au cours de cet opus mais aussi dans Majora’s Mask, Phantom Hourglass, Spirit Tracks, Skyward Sword et Hyrule Warriors. Il s’agit donc d’un objet récurrent de la série. Elles sont ornées de l’Oeil Sheikah même si leur apparence varie légèrement d’un opus à l’autre.

Image

Les pierres à potin serait inspiré des menhirs, une pierre dressée, plantée verticalement. Il constitue l'une des formes caractéristiques du mégalithisme. Les menhirs se rencontrent de façon générale un peu partout en Afrique, Asie et Europe, mais c'est en Europe de l'Ouest qu'ils sont le plus répandus. Dans cette région, ils ont été érigés au Néolithique. Pour certains chercheurs, il existe au Néolithique à côté de ces mégalithes, leurs équivalents en bois appelés, faute de terme créé pour les désigner, menhirs en bois.

Image

Les Piafs sont une race humanoïde de volatiles vivant sur l’Île du Dragon dans The Wind Waker. Peau brune, bec jaune et cheveux blancs, la caractéristique physique la plus marquante des Piafs reste leurs ailes, visibles seulement lorsqu’ils prennent leur envol. Leurs plumes, cependant, ne poussent qu’une fois la maturité atteinte, et après avoir été demander à Valoo, protecteur de l’île et Esprit du Ciel, une écaille de dragon, symbole du passage à l’âge adulte.

Image

Ils seraient de créatures du folklore japonais qui sont mi-hommes mi-corbeau, et vivent dans les montagnes.

La cuvée Romani de Majora's Mask serait inspiré du Romanée-Conti, un vin français d'appellation d'origine contrôlée (AOC) produit sur le climat de la Romanée-Conti à Vosne-Romanée, en Côte-d'Or. Il est classé parmi les grands crus de la côte de Nuits. L’appellation, en situation de monopole, est exclusivement exploitée par le Domaine de la Romanée-Conti. Il est populairement considéré comme le plus grand vin de Bourgogne et fait partie des vins les plus chers au monde disponibles commercialement, avec des prix de plusieurs milliers d'euros par bouteille.

Image

Les extraterrestre de Majora's Mask serait inspirée de l'affaire de Roswell, l'écrasement au sol, près de Roswell au Nouveau-Mexique (États-Unis), le 4 juillet 1947, de ce qui est présenté, selon les versions, comme un ballon-sonde ou comme un objet volant non identifié (ovni). Pour les principales associations d'ufologues, cet événement est l'un des éléments les plus probants de la visite de la Terre par une civilisation extraterrestre avancée. Pour les autorités militaires et les ufologues sceptiques, il s'agit seulement d'un mythe moderne maintenu par les mécanismes socio-psychologiques habituels de ce type de phénomènes. Le gouvernement américain explique l'incident par l'écrasement d'un ballon-sonde ultra-secret (Mogul) destiné à espionner les expériences nucléaires militaires soviétiques (premier essai nucléaire en août 1949). Les partisans de la thèse extra-terrestre soutiennent que l'épave retrouvée est celle d'un ovni extraterrestre, récupéré et dissimulé par les militaires. En raison des nombreux témoignages soutenant l'hypothèse extra-terrestre à Roswell, l'écrasement et la récupération supposés d'un ovni ont depuis évolué en phénomène de culture populaire hyper-médiatisé. Roswell est devenu l'une des plus célèbres manifestations supposées d'extraterrestres.

Image

Les extraterrestres pourrait aussi avoir été inspiré par le Monstre de Flatwoods, une créature "extraterrestre" qui serait apparue le 12 septembre 1952 dans la ville de Flatwoods, dans le comté de Braxton en Virginie-Occidentale, aux États-Unis d'Amérique.

Image

La tranformation en raton-laveur de Tarin dans Link's Awakenink serait inspiré des Tanukis, un des yōkai (esprits) de la forêt, inspiré du chien viverrin, une espèce de canidés ressemblant au raton laveur et également parfois confondu avec le blaireau, auquel les Japonais attribuent des pouvoirs magiques dans la mythologie japonaise. Maître des déguisements, il est réputé pouvoir changer de forme à volonté. Les tanuki sont souvent représentés portant un chapeau de paille et une gourde de saké, avec un ventre rebondi qu'ils utilisent comme un tambour et des testicules de grande taille, ce qui donna naissance à des dessins et des légendes humoristiques. Ces esprits sont symboles de chance et de prospérité, ils sont présents dans l'art et les contes japonais depuis le Moyen Âge et restent très populaires dans leur pays d'origine, comme le prouve notamment le film d'animation d'Isao Takahata, Pompoko. On peut voir des bake danuki dans les décorations des restaurants au côté des daruma et autres créatures du folklore.

Image

Les Robots Antiques pparait dans Skyward Sword. Ce sont de petites machines autonomes qui prospéraient il y a des milliers d’années et avaient pour mission d’entretenir les plaines de la province de Lanelle. Ils travaillaient sous les ordres du dragon qui a donné son nom à ces terres et devaient lui demander son autorisation pour récolter les chronolithes. Lorsque leur maitre tomba malade, ils se montrèrent très inquiets pour sa santé et tentèrent de faire pousser l’arbre de vie en vain. Puis la verdure disparut et la région se transforma en un vaste désert. Les robots tombèrent en panne les uns après les autres et finirent par s’éteindre.

Image

Les robots antiques serait inspiré par les dogū, es statuettes énigmatiques de la période Jōmon, e plus souvent en terre cuite, et le plus souvent aussi « féminines » mais pouvant aussi, peut être, être asexuées. Elles datent de la période Jōmon, du Jōmon Moyen jusqu'au Jōmon Final (de 3000 à 400/300 AEC (avant l'ère commune). Elles se présentent debout, pour la plupart, et de face, jambes écartées. Elles possèdent généralement des bras relativement petits et pour quelques groupes très connus, des yeux globuleux, parfois fendus d'un simple trait , comme des « yeux de grenouille » ou comme des « lunettes de neige »es statuettes sont, souvent, couvertes de graphismes aux formes géométriques complexes.
Le contexte de leur découverte laisse supposer qu'elles ont été utilisées lors de cérémonies diverses, et pas seulement en rapport avec les enterrements, mais rien ne permet d'aller plus loin, quant à leur usage ou leurs fonctions et encore moins leur(s) « signification(s) ».

Image

Les masques de Majora's Mask et le théâtre Mojo d'Ocarina of Time serait inspiré par le théâtre Nô, un des styles traditionnels du théâtre japonais venant d'une conception religieuse et aristocratique de la vie. Le nô allie des chroniques en vers à des pantomimes dansées. Arborant des costumes somptueux et des masques spécifiques (il y a 138 masques différents), les acteurs jouent essentiellement pour les shoguns et les samouraïs. Le théâtre nô est composé de drames lyriques des xive et xve siècles, au jeu dépouillé et codifié. Ces acteurs sont accompagnés par un petit orchestre et un chœur. Leur gestuelle est stylisée autant que la parole qui semble chantée. Constitué fin xiiie siècle au Japon, le nô est une forme théâtrale unissant deux traditions : les pantomimes dansées et les chroniques versifiées récitées par des bonzes errants. Le drame, dont le protagoniste est couvert d'un masque, était joué les jours de fête dans les sanctuaires. Ses acteurs, protégés par les daimyos et les shoguns, se transmettent depuis lors de père en fils les secrets de leur art. Le nô a évolué de diverses manières dans l'art populaire et aristocratique. Il formera aussi la base d'autres formes dramatiques comme le kabuki. Après que Zeami a fixé les règles du nô, le répertoire s'est figé vers la fin du xvie siècle et nous demeure encore intact. Le nô est unique dans son charme subtil (yūgen) et son utilisation de masques distinctifs. Lorsqu'ils mettent le masque, les acteurs quittent symboliquement leur personnalité propre pour interpréter les personnages qu'ils vont incarner. Au lieu de narrer une intrigue compliquée, le théâtre nô, hautement stylisé et simplifié, développe donc une simple émotion ou une atmosphère. Fonctionnant sur le même mode que les autocaricatures, la théâtralité permet de passer à une autre interprétation de soi. Le nô fut une des premières formes d'art dramatique à être inscrite en 2008 (originellement proclamé en 2001) sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO, étant un des types de théâtre du nōgaku, conjointement au kyōgen.

Le réveil de Zelda dans Adventure of Link fait référence à la Belle au Boid Dormant, un conte populaire, qui se rattache au conte-type 410, dans la dernière version de la classification Aarne-Thompson (Uther 2004). Parmi les versions les plus célèbres figurent celle de Charles Perrault, publiée en 1697 dans Les Contes de ma mère l'Oye, et celle des frères Grimm (Dornröschen) publiée en 1812. La version de Perrault est basée sur Soleil, Lune et Thalie de Giambattista Basile (publié à titre posthume en 1634), un conte lui-même basé sur un ou plusieurs contes populaires. Une des premières versions connues de l'histoire est Perceforest, composé entre 1330 et 1344 et imprimé en 1528. Mais on peut aussi mentionner la version provençale (parfois considérée comme catalane) de la même époque que constitue Frayre de Joy e Sor de Plaser.

Image

Le Génie le boss de la Grotte du Génie dans Link’s Awakening, et donc l’un des cauchemars du Poisson-Rêve, chargé pour sa part de garder la Conque de l’Écume.

Image

Il fait bien évidement référence aux Djinn aussi apeller génie.

Les Soeurs Poes ont une famille de fantômes apparus en tant que mini-boss dans Ocarina of Time, Majora’s Mask, Oracle of Seasons et Twilight Princess. Bien que fortement ressemblantes aux simples Poes, les Sœurs Poe se démarquent ainsi de par leurs attaques et la gêne qu’elles occasionnent à l’égard de notre héros lors de son exploration des donjons dans lesquelles elles sont présentes.

Image

Les soeurs poes font références aux 4 filles du docteur March.

Les Kokiri sont un peuple vivant dans les forêts au sud-est de la plaine d’Hyrule. Portant les mêmes habits verts que Link enfant, ils ne grandissent plus une fois l’âge de la pré-adolescence atteint. Si l’origine de leur naissance est tout à fait inconnue, on sait que l’Arbre Mojo, chef spirituel et gardien de la forêt, donne à chacun une fée à leur naissance. Si les Kokiris n’apparaissent que dans Ocarina of Time, on retrouve leurs descendants dans The Wind Waker, sous le nom des Korogus. Fado, le Sage du Vent, reste le seul véritable Kokiri présent dans cet opus, sous sa forme spirituelle.

Image

Ils sont inspiré de Peter Pan, un personnage créé par l'auteur écossais J. M. Barrie, apparu pour la première fois dans le roman The Little White Bird (Le Petit Oiseau Blanc) en 1902, puis dans la pièce du même nom et enfin dans le roman Peter et Wendy, plus connu sous le titre Peter Pan. Le personnage et l'œuvre ont ensuite été adaptés à de nombreuses reprises au théâtre, au cinéma, ou encore en bande dessinée.

Image

Igor est un personnage récurrent à la série depuis Ocarina of Time. Faisant office de gardien du Cimetière dans la plupart des opus concernés, son rôle lui a valu le surnom d’Igor le Fossoyeur. Vieillard bossu dont la vie semble se terminer, Igor continue d’entretenir tant bien que mal son cimetière, bien qu’il lui faille la journée pour en faire le tour. De fait, il reste un personnage isolé des autres Hyliens ou de tout autre type de créatures, y compris les fantômes et les squelettes, dont il a en réalité très peur.

Image

Igor semblerais être inspiré du valet de Dracula dans certaines représentations (mais pas dans Dracula, le roman de l'auteur irlandais Bram Stoker, point de départ du mythe, puisque le vampire n'y a pas de valet à proprement parler...). En outre, une anime de Osamu Tezuka montre un valet auquel Igor ressemble physiquement. De même (hypothèse plus cohérente), ce personnage fait référence au célèbre assistant du docteur Victor Frankenstein. Même s'il n'apparaît pas dans le livre éponyme de Mary Shelley, Igor apparaît à maintes reprises dans les films tirés du roman, sous les traits d'un assistant pas vraiment intelligent et... fossoyeur.

Les Garos sont des ennemis exclusifs à Majora's Mask. Ce sont les esprits de ninjas morts, ennemis du peuple Ikana depuis toujours, leur rivalité continue même dans l'Au-Delà. Cachés sous un épais costume qui ne laisse voir que leurs jambes et des yeux verts, ce sont des ennemis extrêmement mystérieux.

Image

Les Garos pourrait avoir été inspiré par les Nazgûl, des personnages du légendaire de J. R. R. Tolkien, apparaissant dans la trilogie du Seigneur des anneaux. Au nombre de neuf, ils apparaissent sous la forme de spectres revêtus de grands manteaux noirs, montés sur des chevaux (les Cavaliers noirs), puis des créatures ailées. Ce sont des hommes, anciens rois et hauts seigneurs, corrompus par le port d'Anneaux de Pouvoir donnés par Sauron, le Seigneur des ténèbres, dont ils sont devenus les serviteurs les plus terrifiants ; la peur qu'ils inspirent est leur meilleure arme.

Image

Sopor est le cordonnier de la Cité d’Hyrule de The Minish Cap. Il est réputé pour ses chaussures confortables et à la finition impeccable et même la Princesse Zelda est l’une de ses fidèles clientes. En vérité, ce sont les Minishs citadins qui terminent son travail, le gérant ayant la fâcheuse habitude de s’endormir en s’attelant à la tâche. Il offrira à Link les bottes de Pégase lorsque celui-ci utilisera un champignon du réveil pour le faire sortir de sa torpeur.

Image

Il semble très clairement inspiré de pars le fait qu'il est coordonier et à ses chaussure faite pendant la nuit par les Minishs au cordonnier miséreux dans le conte des frères Grimm, qui s'intitule Les Lutins. De plus, Sopor, fait référence au sommeil.

Les haricots magiques est un objet apparaissant exclusivement dans les épisodes 64 de la saga. Dans un premier temps, il est nécessaire d'en acheter à un étrange marchand avant de pouvoir en trouver ailleurs. Bien que leur fonctionnement varie d'un jeu à l'autre, il s'agit toujours de planter le haricot dans de la Terre Meuble, avant de s'en servir comme plateforme pour atteindre des endroits autrement inaccessibles.

Image

Les haricots magique sont bien évidement inspiré de Jack et le Haricot magique, un conte populaire anglais. Il comporte certaines similitudes avec Jack le tueur de géants, autre conte mettant en scène un héros des Cornouailles. Les origines de Jack et le Haricot magique sont incertaines. On peut voir dans une version parodique parue dans la première moitié du XVIIIe siècle une première variante littéraire de l'histoire. En 1807, Benjamin Tabart publie à Londres une version moralisée, plus proche de la version connue actuellement. Par la suite, Henry Cole popularisera l'histoire dans The Home Treasury (1842), et Joseph Jacobs en donnera encore une autre version dans English Fairy Tales (1890). Cette dernière est la version qui, aujourd'hui, est le plus souvent reproduite dans les recueils en langue anglaise et, du fait que la morale en est absente et par son traitement littéraire plus « sec », elle est souvent considérée comme étant plus fidèle aux versions orales que celle de Tabart. Sur ce point, cependant, aucune certitude ne peut exister. Jack et le Haricot magique figure parmi les contes populaires les plus célèbres et a fait, jusqu'à nos jours, l'objet de nombreuses adaptations sous différentes formes.

Image

Les esprits appelés "Poes" font référence à Edgar Allan Poe, né le 19 janvier 1809 à Boston et mort à Baltimore le 7 octobre 1849, est un poète, romancier, nouvelliste, critique littéraire, dramaturge et éditeur américain, ainsi que l'une des principales figures du romantisme américain. Connu surtout pour ses contes — genre dont la brièveté lui permet de mettre en valeur sa théorie de l'effet, suivant laquelle tous les éléments du texte doivent concourir à la réalisation d'un effet unique — il a donné à la nouvelle ses lettres de noblesse et est considéré comme l’inventeur du roman policier. Nombre de ses récits préfigurent les genres de la science-fiction et du fantastique. Né à Boston, Edgar Allan Poe perd ses parents, David Poe Jr. et Elizabeth Arnold, dans sa petite enfance ; il est recueilli par John et Frances Allan de Richmond, en Virginie, où il passe l’essentiel de ses jeunes années, si l’on excepte un séjour en Angleterre et en Écosse, dans une aisance relative. Après un bref passage à l’Université de Virginie et des tentatives de carrière militaire, Poe quitte les Allan. Sa carrière littéraire débute humblement par la publication anonyme, en 1827, de Tamerlan et autres poèmes, un recueil de poèmes signés seulement « par un Bostonien ». Poe s’installe à Baltimore, où il vit auprès de sa famille paternelle et abandonne quelque peu la poésie pour la prose. En juillet 1835, il devient rédacteur-assistant au Southern Literary Messenger de Richmond, où il contribue à augmenter les abonnements et commence à développer son propre style de critique littéraire. La même année, à vingt-six ans, il épouse sa cousine germaine Virginia Clemm, alors âgée de 13 ans. Après l’échec de son roman Les Aventures d'Arthur Gordon Pym, Poe réalise son premier recueil d’histoires, les Contes du Grotesque et de l’Arabesque, en 1839. La même année, il devient rédacteur au Burton's Gentleman's Magazine, puis au Graham's Magazine à Philadelphie. C'est à Philadelphie que nombre de ses œuvres parmi les plus connues ont été publiées. Dans cette ville, Poe a également projeté la création de son propre journal, The Penn (plus tard rebaptisé The Stylus), qui ne verra jamais le jour. En février 1844, il déménage à New York, où il travaille au Broadway Journal, un magazine dont il devient finalement l’unique propriétaire. En janvier 1845, Poe publie Le Corbeau, qui connaît un succès immédiat. Mais, deux ans plus tard, son épouse Virginia meurt de tuberculose, le 30 janvier 1847. Poe envisage de se remarier, mais aucun projet ne se réalisera. Le 7 octobre 1849, Poe meurt à l’âge de 40 ans à Baltimore. Les causes de sa mort n’ont pas pu être déterminées et ont été attribuées diversement à l’alcool, à une drogue, au choléra, à la rage, à une maladie du cœur, à une congestion cérébrale, etc. L'influence de Poe a été et demeure importante, aux États-Unis comme dans l'ensemble du monde, non seulement sur la littérature, mais également sur d'autres domaines artistiques tels le cinéma et la musique, ou encore dans des domaines scientifiques. Bien qu'auteur américain, il a d’abord été reconnu et défendu par des auteurs français, Baudelaire et Mallarmé en tête. La critique contemporaine le situe parmi les plus remarquables écrivains de la littérature américaine du XIXe siècle.

Image

Magmaudit, Créature pyrogène du Crépuscule, est le boss de la Mine Goron. Il s'agit en fait du chef des Gorons, Morock, malheureusement sous l'emprise d'un des Cristaux d'Ombre. À la suite de sa transformation, les doyens réussirent à le maîtriser et décidèrent de l'enfermer dans une salle au fin fond de la mine. Link viendra alors le défier, sans véritablement connaître l’identité de son ennemi, qui à ce moment-là se révèle être un golem de taille imposante, débordant d’une énergie qui laissera un coup de chaud à notre héros. Une fois vaincu et libéré du cristal, Morock reprend son ancienne apparence, et n’a alors aucun souvenir des actes qu’il a précédemment commis.

Image

Magmaudit est clairement inspiré des Balrogs, une créature issue du légendaire de l'écrivain britannique J. R. R. Tolkien. C'est une puissante créature démoniaque, un esprit du feu appartenant à la race des Maiar, mais corrompu par le mal. Les Balrogs apparaissent pour la première fois dans le Seigneur des anneaux (1954-1955), mais ils figuraient déjà dans des écrits antérieurs de Tolkien, apparaissant de manière posthume dans Le Silmarillion et d'autres ouvrages. Les Balrogs sont décrits comme des créatures humanoïdes de grande taille, capables de s'envelopper dans les flammes ou les ténèbres et les ombres, et inspirant une grande peur. Ils apparaissent fréquemment armés de fouets ardents à plusieurs lanières (des chats à neuf queues) et parfois maniant de longues épées à la lame enflammée. Dans la conception tardive de Tolkien, les Balrogs ne pouvaient pas être facilement détruits ; une puissance significative était requise. Seuls les dragons rivalisaient avec leur capacité de férocité et de destruction, et, pendant le Premier Âge de la Terre du Milieu, les Balrogs étaient les êtres les plus redoutés parmi les forces de Morgoth.

Image

Le trou dans lequel tombe Link au début de Majora's Mask, en poursuivant Skull Kid est inspiré d'Alice au Pays des Merveilles, un roman écrit en 1865 par Lewis Carroll, nom de plume de Charles Lutwidge Dodgson. Le livre a été traduit en français pour la première fois en 1869 par la même maison d'édition (Macmillan and Co). À l'origine, lors de sa première écriture, le livre n'était pas destiné aux enfants. L'écriture fut reprise une seconde fois pour les enfants en conservant les personnages merveilleux qui la rendaient si attrayante pour ce jeune public. Le roman foisonne d'allusions satiriques aux amis de l'écrivain et aux leçons que les écoliers britanniques devaient mémoriser à l'époque. Le pays des merveilles, tel qu'il est décrit dans le conte, joue sans cesse avec la logique. Le livre a connu une suite intitulée De l'autre côté du miroir. Les adaptations cinématographiques combinent souvent des éléments des deux livres. De nos jours, l'ouvrage reste populaire aussi bien auprès des enfants que des adultes. L'écrivain américain Martin Gardner a publié The Annotated Alice (non traduit en français) qui regroupe Alice au pays des merveilles et De l'autre côté du miroir accompagnés des poèmes victoriens que Lewis Carroll parodia dans le corps du texte.

Image

Célestia une cité volante au-dessus d’Hyrule, est le septième donjon de Twilight Princess. On y obtient le dernier fragment du Miroir des Ombres permettant de se rendre au Palais du Crépuscule. Ce dernier donjon, en quelque sorte, n’apparaît pas directement sur la carte, le seul moyen d’y accéder étant de se propulser à l’aide du Canon Célestien fraîchement réparé au Lac Hylia. On y apprend que cette cité est la résidence des Célestiens, espèce dont les compagnons de donjon Baba et son fils font partie. Elle est hélas peuplée de monstres, notamment le boss de ce donjon : Pyrodactylus, le Ptérosaure Pyrogène du Crépuscule.

Image

Célestia pourrait avoir été inspiré par Laputa, une île volante imaginaire dans Les Voyages de Gulliver de Jonathan Swift, écrit en 1721.

Image

Le décalage du temps dans Phantom Hourglass serait inspiré Dd nombreux contes et romans font allusions à des univers parallèles où le temps s'écoule très différemment. Le conte d'Urashima Tarõ, où il est question d'un palais sous la mer où le temps s'écoulait beaucoup moins vite que sur terre est probablement la plus ancienne de ces histoires, et celle la plus susceptible d'avoir inspiré Nintendo.

Zelda possédant un spectre dans Spirit Track serai inspiré d'Alphonse Eric, le second personnage principal de Fullmetal Alchemist. Il est le fils cadet de Trisha Elric et de Van Hohenheim, et le petit frère d'Edward Elric. Avec son frère, ils ont été victimes d'une expérience de Transmutation Humaine ratée, ce qu'il lui a valu de perdre l'intégralité de son corps resté au pied de la Porte de la Vérité. Pour le sauver, Ed scella l'âme d'Alphonse dans une armure qui se trouvait à proximité avec son propre sang. Aujourd'hui, il parcourt le pays avec son frère, dans l'ultime but de trouver la Pierre Philosophale.

Image

Les Minishs sont les personnages représentatifs de l’épisode The Minish Cap, c’est d’ailleurs la seule fois qu’ils apparaissent dans la série.

Image

Les Minishs seraient inspiré des schtroumphs, ne série de bande dessinée belge créée par Peyo en 1958 racontant l'histoire d'un peuple imaginaire de petites créatures bleues logeant dans un village champignon au milieu d'une vaste forêt. Les seize premiers albums ont été publiés par leur créateur. Depuis sa mort le 24 décembre 1992, son fils Thierry Culliford dirige l'édition des nouveaux albums. Les Schtroumpfs, en 2013, c'est 25 millions d'albums, 300 millions de figurines, 40 millions de disques et CD et 8 millions de DVD vendus dans le monde entier. En 2011, une planche originale des Schtroumpfs Noirs, dessinée par Peyo, s'est vendue à 68 000 euros, ce qui établit un nouveau record. Au cinéma, il atteint plus de 560 millions de dollars de recettes pour le 1er film Les Schtroumpfs, mélangeant animation et prises de vues réelles, en 2011. En 2013, Les Schtroumpfs 2 totalise 347,5 millions de dollars récoltés dans le monde. Ces deux films obtiennent de très mauvaises critiques. La troisième adaptation, Les Schtroumpfs et le Village perdu sortie en 2017, est exclusivement en images de synthèse. Elle récolte 197,2 millions de dollars de recettes au niveau mondial. D'autres projets comme Smurfs On Ice, Les Schtroumpfs Le Spectacle Musical ou encore l’exposition La Schtroumpf Experience, qui attire 240 000 visiteurs et est nommée aux Visit Brussels Awards, ont également vu le jour. Mondialement, les Schtroumpfs sont considérés comme des icônes culturelles intergénérationnelles extrêmement célèbres faisant partie des plus grands héros de la pop culture mondiale actuelle.

Image

Les Minishs de la montagne,ar contre, sont un cliché à Blanche-Neige et les sept nains : sept mineurs, plus une chanson emblématique pour le travail dans la joie et la bonne humeur.

La tortue de Termina dans Majora's Mask pourrait avoir été inspiré par La Pérégrination vers l'Ouest, un roman de Wu Cheng En. Ce roman est connu de longue date au Japon sous le nom de Saiyūki (rōmaji) et au Viêt Nam sous le nom de Tây Du Ký . Mais il compte surtout comme l'un des grands classiques de la Chine. Il retrace l'expédition du moine bouddhiste Xuán Zàng, également appelé Táng Sān Zàng, Táng Sān Zàng étant un titre honorifique pour les moines ayant la maîtrise de l'ensemble du canon bouddhiste, lui-même appelé en sanskrit, Tripiṭaka (त्रिपिटक), les « Trois Corbeilles ». Xuán Zàng se rendit de Chine en Inde pour en rapporter les textes authentiques du courant de la « Conscience seule » (yogācāra), afin de les traduire en chinois. Alors que le roman date du XVIe siècle environ, le réel voyage du personnage historique daterait en fait du VIIe siècle (602-664), décrit par son disciple dans le Dà Táng Xī Yù Jì (大唐西域記), le « Rapport du voyage en Occident à l'époque des Grands Tang » en 646 de l’ère chrétienne. Dans ce roman fantastique, le moine rencontre toute une série de monstres prêts à le dévorer pour obtenir l'immortalité car sa chair pure donnerait dit-on 10 000 années de vie à qui la mangerait. Il est aidé par des Shén (神) « Divinités », des Xiān (仙) « Immortels », des Pú Sà (菩薩) (Bodhisattva) en sanskrit et des Fó (佛) (Buddha) qui tiennent à protéger son voyage périlleux. Shì Jiā Móu Ní (釋迦牟尼) (Śākyamuni), le Bouddha historique, lui envoie la Bodhisattva, Guān Yīn (觀音), la Grande Miséricordieuse, qui lui adjoint pour sa part quatre protecteurs : un singe immortel, sorte de Hanumân indien, jadis auto-proclamé Qí Tiān Dà Shèng (齊天大聖), « Grand Saint Égal du Ciel », plus connu sous le nom de Sūn Wù Kōng (孫悟空), dont le prénom signifie « Conscient de la Vacuité », un dragon, Lóngwáng Sānjūn (龍王三君) « Troisième Fils du Roi-Dragon », transformé en Bái Lóng Mǎ (白龍馬), le « Cheval-Dragon Blanc », qui sert de monture au bonze, un cochon ou sanglier, Zhū Bā Jiè (豬八戒), « Huit Défenses (Interdits Religieux) » ou Wù Néng (悟能) « Conscient de ses Capacités » qui ne pense qu'à manger et à fonder une famille et enfin un bonze des sables, Shā Hé Shàng (沙和尚) « Moine des Sables », aussi prénommé Wù Jìng (悟净) « Conscient de la Pureté » qui ne pense lui qu'à devenir meilleur. Ces quatre personnages fantastiques ont pour mission de protéger le moine Sān Zàng ; il s'agit pour Sūn Wù Kōng de s'assagir et de réaliser son potentiel, et pour les deux autres d'effacer les conséquences de leurs erreurs passées qui les ont transformés en Yāo Guài (妖怪) « Démons ». Cette mission leur permettra de racheter leurs fautes passées, d'être pardonnés par le Ciel et de devenir à leur tour des Bouddhas ou des Saints du bouddhisme. Ce roman fait partie des quatre livres extraordinaires. On peut entrevoir au travers du récit l'époque Míng (明朝) dont le système politique et administratif est reproduit dans l'entourage des démons et dans leurs relations, ainsi que le syncrétisme idéologique et religieux, mélange de bouddhisme, taoïsme, et confucianisme. Outre la qualité de l'écriture (descriptions attrayantes, rythme enlevé), un des attraits de l’œuvre est qu'elle offre plusieurs niveaux de lecture ainsi qu'une grande variété de thèmes. À l'instar des autres romans chinois classiques, le récit accorde une large part aux usages ainsi qu'aux combats militaires. Il met au jour les mécanismes du pouvoir, notamment la façon dont sont distribuées les charges mandarinales aux puissants, afin de s'assurer de leur loyauté et non de sanctionner une compétence particulière. À ce double titre, le ton parfois humoristique fait qu'elle a pu être interprétée comme une satire de la société de l'époque.

Image

Les Grandes Fée sont un élément récurrent dans la saga Zelda, apparaissant dans presque chaque jeu depuis The Legend of Zelda premier du nom. Ce sont des fées plus puissantes que les autres, redonnant santé et vigueur quand on leur rend visite, et pouvant offrir de grands pouvoirs à ceux qui les méritent. Elles vivent dans leurs fontaines sacrées, dont le thème est devenu une musique iconique de la saga, présente dans presque tous les menus de chaque jeux.

Image

Elles avoir été inspiré par une ancienne légende (origine et date inconnue) racontant l'histoire d'un bûcheron, qui, ayant fait tomber sa hache dans un lac, réveille une fée qui lui propose une hache d'or, d'argent ou la sienne.

Les leevers est l’un des ennemis les plus agaçants de la série Zelda. Depuis The Legend of Zelda à Twilight Princess, cette créature des sables surgit du sol lorsque Link passe à proximité d’elle dans les déserts ou dans certains donjons. Il le prend alors en chasse accompagné de plusieurs acolytes avant de se cacher à nouveau dans le sol. Cette capacité à creuser à travers les dunes de sable, cet instinct grégaire pour s’attaquer comme un seul corps à l’ennemi et sa rapidité de déplacement sont autant de caractéristiques que Leever a conservé au fil des épisodes en plus de son apparence étrange.

Image

Ils seraient inspiré de la Quête de l'oiseau du Temps, une série de bande dessinée d'heroic fantasy du style franco-belge dont la première parution date de 1983. Son scénario est dû à Serge Le Tendre et les dessins ont été réalisés par différents artistes, selon les cycles, voire selon les différents tomes d'un cycle. Régis Loisel a réalisé les quatre tomes du premier cycle. Pour le deuxième cycle, Lidwine a réalisé le tome 1, puis Mohamed Aouamri le tome 2, Vincent Mallié les tomes 3 et 4 et enfin David Etien le tome 5. Les couleurs sont successivement l’œuvre de plusieurs artistes également. Pour le premier cycle, Yves Lencot assure le tome 1, puis Laurence Quilici le tome 2, et Régis Loisel les tomes 3 et 4. Il réalise également le tome 1 du deuxième cycle, puis François Lapierre les tomes 2, 3 et 4 alors que Bruno Tatti se charge du tome 5.

Image
When humanity stands strong and people reach out for each other... there's no need for gods.

Maedhros
Le voyage de l'espérance
Le voyage de l'espérance
Avatar du membre
Messages : 15711
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Les référence culturelles dans The Legend of Zelda

Messagepar Maedhros » jeu. mai 09, 2019 9:04 pm

Les Morquador est un ennemi et un mini-boss apparaissant dans Breath of the Wild. Il en existe un total de quatre spécimens vivant dans le Désert Gerudo. Plus précisément, l’un est localisé aux Dunes de Tourma, un autre à la Geôle du Dragon - Nord, un autre encore aux Ruines du Jugement, et enfin un dernier à l’Oasis du Sud.

Image

Les Morquador seraient inspiré de Dune, un roman de science-fiction de l'écrivain Frank Herbert, publié aux États-Unis en 1965. Il s'agit du premier roman du cycle de Dune. Publié à l'origine sous forme de deux publications distinctes dans le magazine Analog en 1963-1964, c'est le roman de science-fiction le plus vendu au monde. Dans les éditions françaises, ce roman est quelquefois divisé en deux volumes (Dune I et Dune II), omme lors de sa première publication dans Analog. En 1966, le roman remporte le prix Hugo qui récompense les meilleures œuvres de science-fiction ou de fantasy, à égalité avec le roman Toi l'immortel de Roger Zelazny et décroche la même année le premier prix Nebula du meilleur roman.

Image

La plaine d'Hyrule est une immense étendue d'herbe qu'on retrouve dans le royaume d'Hyrule. Qu'il s'agisse d'une vaste zone ou de plusieurs plus petites reliées ensemble par des chemins, la plaine est toujours située au centre du royaume, entourant le château d'Hyrule et son marché (ou, dans le cas d'Ocarina of Time, le ranch Lon-Lon). Servant en quelque sorte de croisée des chemins, elle donne accès aux autres régions importantes situées à sa périphérie, comme les villages, les montagnes, la forêt, le désert et le lac Hylia.

Image

La plaine d'Hyrule pourrait faire référence à Nosferatu le vampire, un film muet allemand réalisé par Friedrich Wilhelm Murnau sorti en 1922, adapté du roman Dracula, bien qu'il fût non autorisé par les ayants droit. C'est pour cette raison que certains noms et détails ont été changés par rapport au roman. Le comte Dracula devient ainsi le comte Orlok. Le film fit l'objet d'un procès intenté par la veuve de l'écrivain, qui aboutit en 1925 à un jugement exigeant la destruction de toutes les copies illicites. Jugement qui ne fut pas appliqué ; plusieurs copies circulèrent dès les années 1930 aux États-Unis et en France. Il ne s'agit pas de la première adaptation filmée du roman de Bram Stoker, une première adaptation du roman intitulée Drakula avait été réalisée auparavant par le cinéaste hongrois Károly Lajthay (le film est considéré comme perdu). C'est un des premiers films d'horreur, genre dont Murnau est un des pionniers, et un des grands chefs-d’œuvre du cinéma expressionniste allemand.

Image

Telma est la serveuse et la gérante de la taverne de la Citadelle d’Hyrule, portant par ailleurs son nom, dans Twilight Princess. Dotée d’une grande stature et d’un fort caractère, Telma aime les hommes forts sachant montrer leur bravoure, et n’hésitera pas à chasser les lâches de sa demeure. Elle n’hésite cependant pas à recueillir ceux qui en ont besoin, comme Iria lorsqu’elle perd la mémoire, le courage dont elle a fait preuve en sauvant le Prince Lars suffisant à acquérir la confiance et le respect de l’aubergiste. Même si son appartenance au peuple Hylien n’est pas à prouver, Telma partage nombre de traits physiques semblables à ceux des Gerudos, et son coté malicieux à l’égard des hommes n’est pas sans rappeler le caractère de certaines voleuses du désert dans Ocarina of Time.

Image

Telma ferait référence au film Thelma et Louise, un film américain réalisé par Ridley Scott en 1991, qui a reçu l'Oscar du meilleur scénario. Avec Geena Davis (Thelma) et Susan Sarandon (Louise) dans les rôles principaux, il raconte l'histoire de deux femmes dont l'excursion d'un week-end se transforme en cavale finalement suicidaire à travers les États-Unis. Ce film met également en scène Harvey Keitel, ainsi que Brad Pitt dont la carrière a été lancée par ce long métrage. Écrit par la scénariste Callie Khouri, ce film a failli ne jamais voir le jour devant la méfiance de bon nombre de producteurs et réalisateurs, en raison de son thème et de sa scène finale d'anthologie qui tranchaient avec la production hollywoodienne classique. À sa sortie, ce film a suscité une polémique aux États-Unis, notamment parce qu'il mettait en scène deux héroïnes répondant par les armes à la violence masculine. À l'intersection de plusieurs genres cinématographiques, il est aujourd'hui considéré comme un classique, a influencé d'autres films et œuvres artistiques, et est devenu un film culte du féminisme.

Image

Poulpatine est le boss du Temple du Vent de Phantom Hourglass. Il ressemble à une fusion entre un octorok géant et un calamar et lévite au-dessus du terrain au moyen d'une tornade.

Image

Poulpatine ferait référence à Palpatine, un personnage de fiction, seigneur noir des Sith et homme politique dans la saga Star Wars créée par George Lucas. Il est le maître de Dark Maul, Dark Tyrannus, et Dark Vador. Personnage central de la première trilogie, il apparaît pour la première fois dans le cinquième épisode, L'Empire contre-attaque (sorti en 1980). Il est interprété par Ian McDiarmid dans les deux trilogies. Originaire de Naboo, Palpatine a été formé au côté obscur de la Force dès le plus jeune âge par son maître, Dark Plagueis. Il se fixe comme mission de rétablir l'Ordre Sith et de détruire les Jedi, grâce à un vaste complot mené à l'échelle de la Galaxie. Utilisant sa maîtrise du côté obscur, ses talents d'homme politique et sa connaissance des rouages de la République, il devient sénateur de la planète Naboo au Sénat galactique en 52 av. BY, puis Chancelier Suprême de la République galactique en 32 av. BY (épisode I). Réussissant à dissimuler soigneusement son identité de seigneur noir des Sith, Palpatine profite de la crise de sécession qu'il a secrètement incitée pour se faire voter les pleins pouvoirs par le sénat en 22 av. BY. Contrôlant à la fois les Séparatistes et la République, il veille à faire durer la guerre des clones, lui permettant ainsi d'accroître sa mainmise sur la Galaxie. En 19 av. BY, après avoir mis en œuvre la grande purge Jedi, il s'autoproclame empereur devant le sénat, et transforme la République en un Empire. Il fait sombrer le Jedi Anakin Skywalker dans le côté obscur de la Force et en fait Dark Vador, son nouvel élève et bras droit. Le règne de Palpatine s'achève dans l'épisode VI, à la fin duquel il est tué par Dark Vador, en l'an 4 ap. BY.

Image

Le poulet d'or qui, dans TP, transporte Link-loup jusqu'au Sanctuaire de la Forêt, ferait référence à Bioman, une série télévisée japonaise du genre sentai, en 51 épisodes de 20 minutes, créée en 1984. Huitième série du genre au Japon. En France, la série a d'abord été diffusée sur Canal+ en clair dans l'émission Cabou Cadin à partir du 1 juillet 1985, le samedi à 12h30, puis sur TF1 dans le Club Dorothée à partir du 2 septembre 1987. La série eut tout de suite un immense succès, ce qui permit à d'autres séries sentai d'être importées en France. Elle a depuis acquis un statut de série culte parmi la génération Club Dorothée, et est régulièrement rediffusée sur la chaîne Mangas.

Ainsi, le poulet d'or fredonne un air dont les paroles sont inspirées de la chanson du générique de Bioman, chantée par Bernard Minet.

"Moitié homme moitié robot, / Le plus valeureux des héros, / Bioman, Bioman, / Héros de l'univers..."


"Moitié or et moitié poulet, / Le plus utile des gallinacées, / Poulet d'or ! Poulet d'or ! / Tu te feras pas manger..."


Image

La téléportation du train dans Spirit Track ferait référence à Retour vers le Futur, un film de science-fiction américain réalisé par Robert Zemeckis, sorti en 1985. L'intrigue relate le voyage dans le passé d'un adolescent, Marty McFly, à bord d'une machine à voyager dans le temps fabriquée par le docteur Emmett Brown à partir d'une voiture de modèle DeLorean DMC-12. Parti de l'année 1985 et propulsé en 1955, Marty, aidé du « Doc » de 1955, doit résoudre les paradoxes temporels provoqués par ses interventions dans le passé et trouver le moyen de faire fonctionner la machine pour retourner à son époque d'origine. Le succès commercial du film a donné lieu à deux suites, Retour vers le futur 2 (1989) et Retour vers le futur 3 (1990), formant ainsi une trilogie, et au développement d'une franchise sur divers supports.

Image

Jedh st l’un des membres de la Résistance dans Twilight Princess. Intelligent et cultivé, Jedh est la tête pensante de l’organisation, mais se décrit plutôt comme un rat de bibliothèque. Également très curieux, Jedh consacre énormément de temps à lire des ouvrages sur l’histoire et la mythologie d’Hyrule. Il est avant tout passionné par la légende des Célestiens, peuple ayant selon lui habité Hyrule il y a fort longtemps. Son plus grand rêve est de trouver ce peuple mythique, et de confirmer l’existence de la Cité des Cieux, comme son père le souhaitait. Contrairement à ses camarades, Jehd n'est guère attiré par les affrontements, et ne possède comme arme qu'une simple dague qu'il cache dans le livre qui l'accompagne, dans le seul objectif de se protéger. De par ses capacités intellectuelles, Jehd représente une résistance qui s'appuie sur la sagesse des hommes.


Image

Jedh serait inspiré de Daniel Jackson, un personnage de l'univers de fiction Stargate, interprété successivement par les acteurs James Spader (dans le film constituant le début des aventures de la fiction) et Michael Shanks (dans la série télévisée dérivée du film, et narrant les événements ultérieurs à celui-ci). Les deux acteurs partagent une importante ressemblance physique, ce qui permet une relative continuité du personnage. Il s'agit probablement du personnage qui apparaît le plus longuement dans la franchise (du film original jusqu'à Stargate Universe) en dépit de l'intermède dû à son Ascension (saison 6).

Image

Les portail de Spirit Track ferait référence aux portail de Stargate, un univers de science-fiction fondé sur des voyages entre des planètes situées dans différentes galaxies et reliées entre elles par un réseau de Portes des étoiles.

À l'origine, Stargate, la porte des étoiles est un film réalisé par Roland Emmerich en 1994. À cette époque, seule une porte des étoiles extérieure est connue, celle d'Abydos. En 1997, la MGM rachète les droits sur le film et tourne l'épisode-pilote de la série télévisée Stargate SG-1, Enfants des dieux (Children of the Gods), où on découvre l'existence de tout un réseau de portes des étoiles dans la galaxie. Des équipes d'exploration composées, pour la plupart, de membres de l'United States Air Force sont alors formées, leur principale mission étant de découvrir sur d'autres mondes des technologies utiles à la défense de la Terre. Ils découvrent des civilisations étrangères (Asgard, Tok'ra) dont certaines se montrent hostiles (Goa'uld, Réplicateurs, Ori) et dont les technologies sont à différents stades d'évolution. Contrairement à la plupart des films et séries de science-fiction basés sur l'exploration de la galaxie, l'action de Stargate ne se situe pas dans le futur mais à notre époque. Toutefois, l'existence de la Porte des étoiles n'est connue que d'une infime partie de la population terrienne. L'univers de la franchise continuera de s'étendre avec l'élargissement du cadre spatial dans les séries Stargate Atlantis qui se déroule dans une nouvelle galaxie et Stargate Universe dont l'intrigue est centrée sur un groupe de terriens bloqué sur le Destinée, un vaisseau qui erre aux confins de l'espace.Après l'annulation de Stargate Universe, la franchise connut un coup d'arrêt, mais le producteur Roland Emmerich annonça en septembre 2013 qu'une nouvelle trilogie en lien avec le premier film allait voir le jour dans les années suivantes, avec un premier film prévu pour 2017. Ce projet fut annulé en 2016. À la fin de 2017, la MGM annonce la création du Stargate Command, une plateforme en ligne dédiée à la franchise, avec la possibilité de revoir les films et séries Stargate. Début 2018, la plateforme diffuse une création originale sous format Web-série, Stargate Origins, qui retrace les pas de la jeune Catherine Langford à la découverte du fonctionnement de la porte des étoiles.

Image

Le scénario de base de The Legend of Zelda est inspiré du film Legend, un film américano-britannique réalisé par Ridley Scott, sorti en 1985.

Image

Le Maître Stalfos est un ennemi apparaissant dans la Grande Caverne Antique et dans la Tour des Cieux de Skyward Sword. Il s'agit d'un squelette en armure possédant quatre armes différentes chacune tenue par un bras.


Image

Le Maître Stalfos serait inspiré du Général Grevious, un personnage de l'univers de Star Wars. Il est le commandant en chef de l'armée droïde de la Confédération des systèmes indépendants durant la guerre des Clones. Il est tué par le Jedi Obi-Wan Kenobi lors de la bataille d'Utapau dans les derniers instants de la guerre. Il apparaît dans l'épisode III de la saga Star Wars, et dans la série animée Star Wars: The Clone Wars de Dave Filoni.

Image

Dans la maison du capitaine, dans Skyward Sword, on peut voir une scène de Titanic sur un des tableaux sur le mur (plus particulièrement la fameuse scène "Je suis le roi du monde !").

Image

Le chat du Village Oublié dit des dialogues extraits de "La Classe Américaine"; par exemple: "Il est déjà 9 heures là ?" et "Hé ! Mais j'te reconnais toi ! Ouais, je suis sûre que je te reconnais !"

Le chat du Village Oublié dit des dialogues extraits de "La Classe Américaine"; par exemple: "Il est déjà 9 heures là ?" et "Hé ! Mais j'te reconnais toi ! Ouais, je suis sûre que je te reconnais !"

Image

La Lune est un des éléments les plus importants dans Majora's Mask. Déviée de sa trajectoire par Skull Kid, afin qu'elle s'écrase sur Termina, menaçant ainsi de consumer tout le pays, Link aura pour principale mission d'empêcher cet évènement de se produire. Durant ses 3 jours d'aventure, Link peut voir la Lune se rapprocher inexorablement de Bourg-Clocher, apparaissant alors de plus en plus grosse dans le ciel, le dévorant presque entièrement le soir du dernier jour.

Image

La lune pourrait avoir été inspiré par la fameuse lune de Georges Maliès.

Le laser bleu de Célesbourg (vers le Cumulonimbus) rappelle de manière flagrante le rayon lumineux émis par le médaillon de Sheeta, l'une des héroïnes du Château dans le Ciel de Hayao Miyazaki. Ce rayon permet d'indiquer la position de Laputa, cachée derrière un cumulonimbus. Sheeta est membre de la famille royale de Laputa, ce qui n'est pas sans faire écho à Zelda.

Les deux tantes de Sabrina de la série télévisé Sabrina l'apprentie sorcière s'appellent Hilda et Zelda, tout comme deux princesses bien connue dans A Link Between Word...

Les symboles présentés par les grenouilles dorées (dans Pantom Hourglass) sont, pour la plupart, des lettres grecques. Ainsi, le symbole de la mer du sud-est à l'est de l'Île Goron est la lettre Oméga ; le symbole au nord de l'Île Molida est la lettre Phi ; le symbole au nord de l'Île du Gel est Pi ; le symbole au sud de l'Île Melka serait la lettre Khi. Quant au symbole au nord de l'île du Vent, il s'agirait de Nu, mais avec l'effet miroir. Cependant, le dernier symbole n'est pas vraiment identifiable.

Le miroir, dont le thème et la symbolique sont présents dans plusieurs "Zelda''. Tout d'abord, avec Dark Link dans OOT, qui symbolise le double maléfique. Link le fait apparaître en se regardant dans un miroir. Ensuite, le miroir symbolise le passage vers un autre monde (TP, ALTTP, LA). Si, en psychanalyse, le (stade du) miroir symbolise la découverte de soi en tant qu'individu différencié de la Nature et d'Autrui, notre reflet peut aussi représenter notre inconscient qui, dans les "Zelda", est symbolisé par les doubles maléfiques (OOT), les songes (LA) ou bien les mondes ténébreux sis dans des dimensions parallèles à Hyrule (ALTTP, TP). Le Ça, siège de l'inconscient, renferme la part obscure de soi-même, celle qui est cachée et sauvage. C'est le lieu de la déraison, d'où des choses terrifiantes surgissent, et où l'être sort de ses limites et retourne à l'état naturel, indifférencié de l'environnement. Sous cet angle-là, le miroir symbolise l'opposé du "stade du miroir". Dans les ténèbres, Link ne peut plus se voir et doit avancer afin de retrouver son chemin de vie authentique et donc se retrouver lui-même. Il doit sortir du dévoiement en vainquant ses propres démons tapis dans les ténèbres abyssales.

La raffinerie de Lanelle est le troisième donjon de Skyward Sword. Situé au centre du désert de Lanelle, elle permet d’accéder au Temple du Temps sous lequel elle s’étend. L’entrée de cet ancien temple sacré, au fond du désert, étant obstruée, Link doit passer par l’ancienne mine souterraine, dont l’accès est libéré par l’activation d’un générateur. Après avoir activé les trois éléments nécessaires, le générateur permet au sable qui recouvrait l’ancienne raffinerie de s’écouler, révélant son entrée à l’instar du temple de Bois-Cascade dans Majora’s Mask. S’il semble solennel et classique, par son architecture en briques, il est pourtant un des rares donjons à utiliser des technologies modernes et à avoir une utilité autre que celle de simple élément de gameplay.

Image

La raffinerie de Lanelle fait référence au kabyle, une langue berbère du Nord parlée en Kabylie (région du nord de l'Algérie) et également au sein de l'importante diaspora kabyle, en Algérie et dans d'autres pays (notamment la France et la Belgique). Le nombre de locuteurs est estimé à environ 3,5 millions en Kabylie et à environ 6 millions dans le monde, essentiellement à Alger et en France. Il s'agit de la deuxième langue berbère la plus parlée, après le chleuh (sud du Maroc). En Algérie, c'est la première langue berbère en nombre de locuteurs, suivi par le chaoui. En Afrique du nord elle se situe au deuxième rang après le chleuh.Le 10 avril 2002, une révision de la constitution algérienne ajoute l'article 3bis, qui reconnaît le berbère comme langue nationale. Début 2016, la langue acquiert le statut de langue officielle par une nouvelle révision de la constitution.

Image

Mothula, boss du Palais des Squelettes dans A Link to the Past tiens son nom du mot moth, mite en anglais.

Arrghus est le boss du Palais des Marais dans le Monde des Ténèbres d’A Link to the Past, et du Palais de l’Est dans Four Swords Adventures. L’objectif en le tuant et de délivrer la seconde jeune fille descendante des sept anciens sages. Ce monstre à l’œil unique est entouré de plusieurs rejetons, qui le protègent alors de toute attaque, et lui servent également pour attaquer à distance, bien qu’il puisse également attaquer avec son seul corps.

Image

Arrghus semble être inspiré d'Argus, une figure imaginaire représentant une tête humaine (généralement de carnation) couverte d'une multitude d'yeux.

Image

Moldorm les Moldorms sont des ennemis ressemblant la plupart du temps à des vers ou des chenilles géantes. Leur corps est formé de plusieurs segments annelés dont la taille, très souvent, décroit en partant de la tête. Apparaissant pour la première fois dans The Legend of Zelda en tant que mini-boss qu'on retrouve toujours par paire, les Moldorms sont ensuite devenus des boss à part entière dans les jeux A Link to the Past, Link's Awakening et Four Swords Adventures. Il existe aussi des spécimens plus petits de l'ennemi appelés Mini-Moldorms ou simplement Moldorms, dépendant des jeux.

Image

tient son nom de l'anglais "worm", qui veut dire "ver". Moldorm est d'ailleurs un monstre qui à l'apparence d'un vers.

Helmasaur, boss du Palais des Ténèbres dans A Link to the Past tient son nom du mot "helmet", "casque" en anglais, et du mot grec "sauros" qui veut dire "lézard", Helmasaur étant un monstre à l'apparence de lézard.

Twinrova - la forme fusionnée de Koume et Kotake dans Ocarina of Time et les Oracle contient le mot "twin" qui, en anglais, signifie "jumeau".

Les 7 sages d'Ocarina of Time et Twilight Princess dans la Grèce Antique, il était coutume que d'appeler les grands philosophes de l'époque (Thalès, Pittacus, Bias, Solon, Cléobule, Myson, Chilon) "les 7 sages".

Le Château d'Hyrule est dans la plupart des opus le siège de la famille royale, généralement dirigée par le Roi d’Hyrule et la Princesse Zelda. Il offre un rôle central dans le scénario, Link y accède en effet plusieurs fois dans un même jeu, souvent au début où il parcourt un endroit spécifique. Il tient également un rôle de donjon, qui se révèle au fur et à mesure du scénario.

Image

Le château d'Hyrule serait inspiré du château de Neuschwanstein, un château se dressant ur un éperon rocheux haut de 200 mètres près de Füssen dans l'Allgäu. Le roi Louis II de Bavière l'a fait construire au XIXe siècle. C'est aujourd'hui le château le plus célèbre d'Allemagne, visité chaque année par plus d'un million de touristes.

Image

Morpha, Amibe Aquatique Géante est le boss du Temple de l'Eau, le troisième en tant qu'adulte dans Ocarina of Time. Il se présente sous la forme d'une eau vivante, avec en son centre, un noyau. C'est lui qui est responsable de l'assèchement du Lac Hylia, et des terribles conséquences sur le peuple Zora.

Image

son nom vient du grec "morphê", qui signifie "forme". Soit ce nom a été choisi pour faire constraste avec le fait que Morpha n'a pas de forme en particulier, ou bien, soit cela a un rapport avec son pouvoir qui est de contrôler l'eau, et donc de lui donner toutes les formes qu'il veut.

Termina st un monde parallèle à Hyrule. Il se compose d'une ville centrale, Bourg-Clocher, d'une plaine tout autour de la cité, ainsi que de quatre lieux situés aux points cardinaux. C'est à Termina que l'on trouve les 4 géants, sorte de protecteurs de cette terre.

Image

ce nom se réfère au fait que le jeu est chronométré et qu'il va se terminer dans 3 jours.

Ricky est un gigantesque kangourou boxeur que Link peut rencontrer et utiliser dans les épisodes Oracle of Series. En fonction de certains éléments clés présents dans le jeu, Link peut en effet réaliser une partie de son périple en compagnie d’un animal parmi trois choix proposés ; choix qui n’influencent que très peu la trame principale, mais qui peuvent sensiblement modifier l’architecture de certaines zones du monde de Labrynna et de Holodrum nécessitant l’aide de l’animal concerné. Celles de Ricky sont ainsi jonchées de trous, que l’animal pourra traverser avec ses bonds, ainsi que d’une multitude de mauvaises herbes, qu’il pourra faucher avec son point percutant, capable de produire des tornades.


Image

Ricky fait référence à Rocky Balboa, un personnage de fiction et personnalité du monde de la boxe créé et interprété par Sylvester Stallone dans les films de la saga Rocky (1976-2018). Cette saga compte 8 films : Rocky, Rocky 2 : La Revanche, Rocky 3 : L'Œil du tigre, Rocky 4, Rocky 5, Rocky Balboa puis les Spin-off Creed : L'Héritage de Rocky Balboa et Creed 2, décrivant la vie d'un boxeur inconnu devenant célèbre en se battant contre Apollo Creed (Carl Weathers) et se mariant avec Adrian Pennino (Talia Shire).

Image

Le monstre Pumpkin Head dans Oracle of Ages est bien sûr un monstre dans la plus pure tradition d'Halloween. "Pumpkin Head" signifie "Tête de citrouille"... plus original, y'a pas !

Zephos et Cyclos, dieux du vent et des ouragants dans The Wind Waker leurs prénoms viennent de "zéphyr" et de "cyclone", et les terminaisons en [os] sont les terminaisons "traditionnelles" (de genre masculin) de beaucoup de mots grecs.

Johnny est un habitant de Mercantîle dans The Wind Waker. Au look très disco, fun bien que semblant plus âgé qu’il ne souhaiterait le faire paraître, ce personnage danse à longueur de journée, et de nuit, près de la stèle érigée au sommet de l’île. Johnny est en effet à la recherche de la danse et du rythme parfait, qu’il a appris à une époque mais qu'il a depuis lors oubliés.


Image

Johnny est visiblement inspiré d'Elvis Presley, un chanteur et acteur américain né le 8 janvier 1935 à Tupelo, dans le Mississippi, et mort le 16 août 1977 à Memphis, dans le Tennessee. Surnommé The King (« le Roi »), il est l'une des icônes culturelles majeures du XXe siècle. Presley commence sa carrière musicale en 1954 chez Sun Records. Accompagné du guitariste Scotty Moore et du bassiste Bill Black, il contribue à populariser le genre naissant du rockabilly, un mélange énergique de musique country et de rhythm and blues. En 1956, son contrat est racheté par RCA Victor et il décroche son premier no 1 avec le single Heartbreak Hotel. Il enchaîne dès lors les apparitions télévisées et les singles à succès. Son talent de chanteur et sa gestuelle jugée provocatrice et indécente par « l'Amérique puritaine », font de lui une figure de proue du rock 'n' roll, mais aussi un sujet de controverses. Après deux ans de service militaire, Presley reprend sa carrière de chanteur en 1960, mais il se consacre de plus en plus au cinéma. Il passe la majeure partie des années 1960 à tourner des films dont la qualité va décroissant, tout comme celle de leurs bandes originales. Après sept ans d'absence, il remonte sur scène pour une émission spéciale en 1968. C'est le début d'une série de tournées lucratives et de nombreux concerts à Las Vegas. En 1973, il donne le premier concert diffusé dans le monde entier par satellite, Aloha from Hawaii. Fragilisé par des années de consommation excessive de médicaments, d’alcool et de drogue il meurt dans son manoir de Graceland en 1977, à l'âge de 42 ans. Elvis Presley est l'un des musiciens les plus célèbres et les plus influents du XXe siècle. Il s'est illustré dans de nombreux genres (country, blues, pop, rock, gospel…) et reste l'un des plus gros vendeurs de disques de tous les temps.

Image

Gayla, Serpent de sable géant, accompagné de sa progéniture, le haut de son corps ferait plutôt penser à celui d’une raie manta. Il est l’un des sbires de Ganondorf, qui fut par le passé responsable de la mort du Sage du Vent Fado. Dans le but de libérer le temple de l’emprise du mal et de redonner son pouvoir à Excalibur, Link se rendra au fin fond du donjon en compagnie de Dumoria pour mettre un terme à l’existence de ce monstre.

Image

Gayla serait inspiré de Gaïa, une déesse primordiale identifiée à la « Déesse mère » dans la mythologie grecque. Elle est l'ancêtre maternelle des races divines, mais enfante aussi de nombreuses créatures. Elle apparaît en outre comme une divinité chtonienne que l'on invoquait ou à laquelle on sacrifiait des victimes de couleur claire en même temps qu'aux autres puissances infernales, telles qu'Hadès, Perséphone, Hécate ou Nyx. Elle s'unit à Ouranos, elle engendra les six Titans et les six Titanides, puis les Cyclopes et enfin les Hécatonchires (les monstres aux cent bras). Gaïa et Tartare (son frère) donnèrent naissance à une créature terrifiante, Typhon. Gaïa est la mère de Charybde et est mariée à Ouranos.

Image

Xanto est l'ennemi principal, en apparence tout du moins, de Link dans Twilight Princess. Son signe distinctif est le heaume métallique qu'il porte et qui évoque vaguement les traits d'un caméléon. Ayant pris le pouvoir par la force au sein de son peuple, les Twili, il envahit le Royaume d'Hyrule, soumet et emprisonne la Princesse Zelda et plonge progressivement les lieux dans le Crépuscule.

Image

Xanto a les yeux jaunes. Or, en grec ancien, "jaune" (et surtout "blond") se disait "xanthos". Pure coïncidence, ou bien les traduteurs l'ont fait exprès ? Néanmoins, bien que cela ne semble pas constituer une référence "consciente", l'on peut rappeler que dans la Grèce antique, seuls les dieux étaient blonds. Peut-on ainsi mettre en parallèle le fait que Xanto soit le serviteur d'un soi-disant dieu (Ganondorf) ?

Dionéa, Mauvaise herbe du Crépuscule, est une plante carnivore géante qui vit au fin fond du Temple Sylvestre dans Twilight Princess. Constituée d’un corps principal et de deux tentacules, sa forme si particulière semble être due au Cristal d'Ombre, qui a sans aucun doute contaminé le lieu, rempli par ailleurs de poison.

Image

Dionéa serait inspirée de la Dionée attrape-mouche, une plante carnivore, sans doute la plus connue et la plus emblématique. C'est une plante vivace herbacée de la famille des Droseraceae. C'est la seule espèce du genre Dionaea.

Image

Midna (Midona en français) vient de "midnight" ("minuit"), relatif au crépuscule.

Humbaba, Antique Terreur Ressuscitée, est une créature antique qui repose dans la Tour Jugement dans Twilight Princess. Celui-ci, mort depuis bien longtemps et réduit à l’état de squelette, sera ressuscité par Xanto, à l’aide d’une étrange épée, lorsque Link arrivera dans la salle du boss du donjon. Le terrain où il reposait se composera, dans un premier temps, de sables mouvants, que Link pourra parcourir à l’aide de l’aérouage, et ce dans le but de briser la colonne vertébrale du colosse. Une fois le corps du monstre réduit à néant, le combat se termine… pourtant, la musique habituelle de fin ne se fait pas entendre, et la tête de Humbaba est encore présente à coté d’un mécanisme.

Image

Humbaba ferait référence à Humbaba, le démon gardien de la forêt des résineux où vivent les dieux dans la mythologie mésopotamienne. Cette charge lui a été confiée par le dieu du vent et de la grande montagne Enlil. Son aspect effrayant et des armes surnaturelles, 7 fulgurances dans la version ancienne de l'Épopée de Gilgamesh ou 7 manteaux magiques dans la version ninivite permettaient de faire fuir les autres démons.

Image

Octolanthe est le boss du troisième donjon de Twilight Princess, le Temple Abyssal, il est également le gardien du dernier Cristal d'Ombre. Il se présente tout d'abord sous la forme d'une immense mâchoire enfouie sous le sable, et entourée de tentacules dans lesquelles transite un noyau. Ce noyau étant d'ailleurs son point faible, Link devra l'attirer grâce au grappin, afin de lui porter quelques coups d'épée. Une fois la bête sérieusement blessée, elle sort du sable, révélant ainsi sa véritable forme : un ver aquatique de la taille d'un Léviathan, sans doute le plus imposant boss que Link ait jamais eu à combattre. Cette fois-ci, il faudra s'approcher suffisamment d'Octolacanthe pour pouvoir s'agripper à son noyau, accroché à son dos. Après quelques coups bien placés, la pièce se vide de son eau, et Octolacanthe dépérit avant de disparaître en laissant le dernier Cristal d'Ombre à son adversaire.

Image

Octolanthe serait inspirée de Coelacanthiforme, un ordre de poissons sarcoptérygiens. Il en existe de nombreux fossiles et deux espèces vivantes connues du genre Latimeria (Latimeria chalumnae et le cœlacanthe indonésien). Ils n'ont que peu évolué morphologiquement depuis 350 millions d'années (Ma) et ressemblent aux ancêtres aquatiques des vertébrés terrestres. Ils possèdent une poche de gaz avec des parois épaisses qui est le vestige d'un poumon ancestral utilisé lorsque leurs ancêtres vivaient non pas dans les grands fonds, à 100 m ou plus, mais plus proche de la surface, tant dans les eaux marines que douces. Cette caractéristique, ainsi que la forme et le mouvement de ses nageoires l'ont souvent vu qualifier — à tort — de « fossile vivant » ; il est à noter que les appellations, plus techniques, de forme panchronique ou forme transitionnelle, sont tout aussi fautives. Les espèces encore existantes de ces poissons sont menacées d'extinction. Le premier cœlacanthe (Latimeria chalumnae) a été pêché le long de la côte est-africaine en 1938. Le groupe le plus important — environ 300 individus — vit seulement aux Comores.

Image

Machaon est une jeune résidente du quartier Sud de la Citadelle d’Hyrule dans Twilight Princess. Même si elle vit dans une maison de taille modeste, et ce loin des résidences de la cour royale, Machaon affirme n’être pas moins qu’une princesse. Son accoutrement, la décoration et l’ambiance pesant dans sa demeure laissent plutôt croire que la jeune fille s’est en réalité créée son propre monde imaginaire, un monde dans lequel elle vit seule. Ne sortant que rarement de chez elle, les habitants de la citadelle ne portent en effet aucun intérêt quant à l’existence de Machaon – à l’exception d’un jeune homme qui, sûrement plus amoureux qu’intrigué, ne cesse de l’observer depuis sa fenêtre.

Image

Machaon ferait référence à Machaon, ne espèce de lépidoptères de la famille des Papilionidae. Présent dans la plupart des régions tempérées de l'hémisphère nord, ce grand papillon est particulièrement connu du grand public en Europe, où il est le Papilionidae le plus commun.

Image

La Caverne de l'Ordanie est une grotte située à l’extrême Ouest du Désert Gerudo dans Twilight Princess. En utilisant son Grappin sur les Peahats afin de prendre de la hauteur, Link rencontre ainsi des Agents du Crépuscule aux cotés de ce qui semble être le Pont d’Ordinn autrefois dérobé. Après les avoir vaincus, et Midona ayant téléporté le pont à son emplacement d’origine, nos deux compagnons font ainsi la découverte de cette grotte.

Image

au Moyen-Âge, l'ordalie était "le jugement de Dieu" : lorsque les juges ignoraient si un accusé était coupable ou non, celui-ci devait passer de terribles épreuves. En triompher prouvait son innocence...

Crahmé est un habitant du Village Cocorico dans Twilight Princess, et l’un des seuls rescapés d’une attaque menée par les Agents du Crépuscule de Xanto. Marchand de bombes réputé, son magasin fut cependant détruit alors qu’il se réfugiait dans l’Église du Village, en compagnie du prêtre Reynald, de sa fille, ainsi que des enfants de Toal. L’auteur de ce désastre n’est en réalité autre que Link, qui lors de sa chasse des Insectes des Ombres, sous sa forme de loup, mit le feu à l’un de ces derniers qui dans la panique incendia tout le stock de bombes. Difficile de savoir si la perte de son magasin en est la cause, mais Crahmé est de façon générale un peu soupe-au-lait.

Image

ressemble à l'adjectif "cramé", qui montre bien le métier de Crahmé. Dans la version anglophone, Crahmé s'appelle Barnes, ce qui est sûrement une référence à "burns", brûler.

Bellum, le Spectre Maléfique, est une sorte de pieuvre géante et le boss final de Phantom Hourglass. Il n'est connu que vers la fin du jeu, quand Siwan révèle qu'il est le Roi des Mers. Apparu plusieurs années auparavant, Bellum est la source de tout le mal qui règne à travers le monde de PH, dont le Navire Fantôme qui lui sert à récolter l'énergie vitale des aventuriers à la recherche du supposé trésor qu'il contient. Enfermé par Siwan lui-même, il se trouve tout en bas du Temple du Roi des Mers.

Image

vient du latin "bellum", la guerre (en grec ancien "polemos", qui a donné "polémique").

Les Miglous, nom d'un peuple de Pantom Hourglass est un mélange entre Migou (autre nom donné au yéti) et igloo.

Les Lobos sont des ennemis semblables à des loups gris qui apparaissent dans Ocarina of Time et Majora's Mask. Dans les zones enneigées, ils possèdent une fourrure blanche, et sont généralement plus gros et plus forts que leur congénères gris.

Image

"Lobo[s]", en espagnol, signifie tout simplement "loup[s]". En anglais, le nom de ces monstres est traduit par "Wolfos" (de "wolf").

Saria st une jeune fille aux cheveux verts qui apparait dans Ocarina of Time. Elle fait partie du peuple Kokiri, et est la meilleure amie de Link. Elle semble avoir une très grande estime pour ce dernier, ce qui agace Mido au plus haut point. Ce personnage apparaît dès le début du jeu, lorsque Link sort de sa maison. Elle le félicite alors pour l’acquisition de sa fée, Navi, symbole caractéristique des Kokiris, qui elle l’espère mettra un terme aux inquiétudes des autres représentants du village. Après la mort de l'Arbre Mojo, elle attendra Link sur le pont reliant la Forêt Kokiri à la Plaine d'Hyrule, afin de lui faire ses adieux, et de lui offrir son précieux Ocarina des Fées. Plus tard, Link retrouvera Saria dans le Bosquet Sacré, son lieu de recueillement, où elle lui apprendra le Chant de Saria, leur permettant de communiquer par télépathie à tout moment.

Image

désignait, en latin, le lieu où l'on entreposait le bois. Le rapprochement avec Saria, enfant de la forêt Kokiri dans OOT, est donc prégnant.

Navi est une fée n'apparaissant que dans Ocarina of Time. Envoyée par l'arbre Mojo pour éveiller Link à son destin et l'assister dans sa quête, elle se révèlera être d'une aide précieuse notamment dans les combats durant lesquels elle indiquera au jeune homme les points faibles de ses ennemis ou dans la résolution d'énigmes en mettant Link sur la bonne voie. C'est aussi elle qui permet à Link et Saria d'entrer en contact une fois le chant de Saria entonné.

Image

était en fait un nom commun en latin, qui signifiait... "navire". De même, à défaut de nous faire penser à son étymologie latine, le prénom de la fée de Link (dans OOT) rappelle étrangement le verbe "naviguer". Et Navi n'est-elle pas quelque peu semblable au gouvernail d'un navire, montrant à Link les directions à suivre pour réussir dans sa quête ?

Les Octoroks font partie des ennemis les plus récurrents à la série : ils apparaissent dans tous les Zelda excepté Twilight Princess. Ce sont des créatures ressemblant à des pieuvres et qui crachent des rochers par leur bouche. Comme la plupart des ennemis présents dans le premier opus Zelda, il en existe de deux couleurs : rouge et bleu, les bleus étant plus rapides et plus résistants que les rouges. Alors qu'ils ont 8 tentacules dans les premiers jeux de la série, on les retrouve avec 4 pattes à partir de Link's Awakening, ce qui les fait davantage ressembler à de gros insectes.

Image

vient logiquement du grec "oktos" qui signifie "huit" ; quant à "rok", cette syllabe fait référence au fait que les Octorok crachent des pierres de leurs trompes et s'en servent comme projectiles.

Majora vient du latin "major", qui est le comparatif de "grand". Ainsi, le nom Majora pourrait signifier : "plus grand que tous les autres masques" ou ''plus grand que tous''.

Majora pourrait aussi être inspiré des Marojoara, une culture précolombienne disparue qui s'est épanouie à l'embouchure du fleuve Amazone. Cette culture a produit de nombreuses céramiques polychromes, dont des urnes funéraires enterrées, qui sont les plus décorées. Elle était centrée sur le village de Teso dos Bichos, sur l'île de Marajó (Brésil), occupé pendant neuf siècles, de 400 à 1300. Charles C. Mann suggère pour sa part des dates allant de 800 à 1400 pour borner cette culture1 Cependant certains sites Marajoara montrent des signes d'occupation dès le premier millénaire avant notre ère. De même la culture Marajoara semble persister durant l'ère coloniale. Le village était entouré d’un talus ovale de terre de 3 m de haut et de 10 m de large. Une vingtaine de vastes maisons, bâties de terre, de poutres et de joncs sont disposées autour d’une place centrale. Foyers entretenus, fours semi-tubulaires d’argile cuite, vases de cuisine et tessons grossiers dégagés parmi les débris de foyer, morceaux de céramique peinte retrouvées dans les amas coquilliers. Les femmes préparaient la nourriture dans des structures multifamiliales tandis que les hommes vivaient dans une maison réservée, probablement située à l’ouest du village, sur une plate-forme cérémonielle enclose de murs. 500 à 1000 personnes vivaient dans le village. L’examen des squelettes révèle une population très semblables aux Indiens actuels de l’Amazonie, mais plus grande de 10 cm en moyenne. Les hommes apparaissent musclés, sans trace d’arthrite généralement causée par le travail des champs, probablement exécuté par les femmes. La ration de protéine, importante, provient probablement du poisson. Le maïs constitue 30 % de la ration, avec des fruits et autres plantes à graine.

Image

Link est le nom que porte le héros de la série The Legend of Zelda. Il est reconnaissable au premier coup d'oeil à sa tunique et son bonnet vert (bien qu'il débute avec d'autres vêtements dans certains épisodes), et à la caractéristique de ne pas prononcer une seule parole pendant toute l'aventure. Détenteur de la Triforce du Courage et descendant des chevaliers Hyliens, comme en témoignent ses oreilles pointues, il prend également en une occasion notable (Majora's Mask) l'apparence propre à d'autres races d'Hyrule, à l'aide de masques qui le métamorphosent.

Image

Link veux dire lien en anglais, cela est dû au fait qu'originellement le jeu The Legend of Zelda devait avoir des voyages dans le temps, Link était alors le lien entre les époques. Aujourd'huit il signifierait le lien entre lui et le joueur.

Linebeck est un nouveau personnage introduit par le premier opus Zelda DS, Phantom Hourglass. Link le rencontre dans les premiers instants du jeu, au Temple du Roi des Mers, récurrent à l'épisode. Le joueur aura à le sortir d'un des pièges du donjon, pour ensuite se voir accompagné par lui tout au long de l'histoire, puisqu'il est propriétaire du navire que Link utilisera pendant l'aventure.

Image

Linebeck serait inspiré de Charles Augustus Lindbergh, un pionnier américain de l'aviation é le 4 février 1902 à Détroit, Michigan et mort le 26 août 1974 à Kipahulu, zone non incorporée de l'île de Maui, Hawaï. Surnommé « L'aigle solitaire », il entre dans la légende en devenant le premier pilote à relier, sans escale et en solitaire, New York à Paris entre le 20 et le 21 mai 1927 en 33 heures et 30 minutes, à bord de son avion Spirit of Saint Louis. Dans les années 1920 et au début des années 1930, Lindbergh utilise sa célébrité pour aider à promouvoir le développement rapide de l'aviation commerciale américaine. En mars 1932, cependant, son jeune fils, Charles Jr., est enlevé et assassiné dans ce qui est bientôt surnommé le « Crime du Siècle ». Cet événement conduit finalement la famille Lindbergh à fuir les États-Unis en décembre 1935 pour vivre en Europe. Avant l'entrée en guerre des États-Unis le 8 décembre 1941, Lindbergh est un ardent défenseur du maintien des États-Unis hors du conflit mondial – comme l'était au Congrès son propre père, Charles Lindbergh, pendant la Première Guerre mondiale – et devient un leader du comité America First, un mouvement anti-guerre. Néanmoins, après Pearl Harbor, il soutient l'effort de guerre et participe comme consultant civil à des missions de combat dans le théâtre du Pacifique.

Image

Barry Lennon, le musicien de l'île Melka dans Phantom Hourglass est inspiré de John Lennon, un musicien, guitariste, auteur-compositeur, chanteur et écrivain britannique, né le 9 octobre 1940 à Liverpool et mort assassiné le 8 décembre 1980 à New York. Il est le fondateur des Beatles, groupe musical anglais au succès planétaire depuis sa formation au début des années 1960. Au sein des Beatles, il forme avec Paul McCartney l'un des tandems d'auteurs-compositeurs les plus influents et prolifiques de l'histoire du rock, donnant naissance à plus de deux cents chansons. Adolescent, influencé par ses idoles américaines du rock 'n' roll, il est emporté par la vague de musique skiffle qui sévit à Liverpool et fonde au début de 1957 le groupe des Quarrymen, qui évoluent pour devenir, avec Paul McCartney, George Harrison et Ringo Starr, les Beatles. Des albums Please Please Me en 1963 à Let It Be en 1970, les Beatles deviennent un des plus grands phénomènes de l'histoire de l'industrie discographique, introduisant de nombreuses innovations musicales et mélangeant les genres et les influences. Lennon occupe une place centrale dans cette réussite populaire, critique et commerciale, composant des œuvres majeures pour le groupe. Les dissensions entre les musiciens, en particulier entre Lennon et McCartney, mettent fin à l'aventure en 1970. Lorsque les Beatles se séparent, John Lennon se consacre à sa carrière solo, épaulé et inspiré par sa femme Yoko Ono, artiste japonaise d'avant-garde. Yoko et John forment alors un des couples les plus médiatisés du monde, aussi bien pour leur art que pour leur engagement politique. Ils créent le Plastic Ono Band, groupe à géométrie variable où ils sont accompagnés d'amis sur scène et en studio. En 1971, John Lennon compose l'une de ses chansons les plus emblématiques, Imagine ; l'album du même nom est également son plus grand succès commercial en solo. Lennon se retire de toute activité publique en 1975 pour s'occuper de son fils nouveau-né Sean, puis reprend sa carrière en 1980, quelques semaines avant d'être assassiné par Mark David Chapman, un fan atteint de trouble psychotique, devant sa résidence du Dakota Building à New York. Outre sa musique, Lennon est également célèbre pour ses nombreuses prises de positions, notamment pacifistes, à partir de la fin des années 1960. Ses activités et son engagement, notamment contre la guerre du Viêt Nam, lui valent des ennuis réguliers avec le gouvernement des États-Unis, qui tente de l'expulser. Personnalité complexe, il fait preuve d'un humour acerbe, teinté d'absurde et de non-sens, et se démarque également par son caractère parfois violent et conflictuel, en contradiction avec son image de représentant de l'idéal pacifiste. Il montre des talents dans les domaines de la peinture et de l'écriture, joue dans quelques films, et réalise des courts-métrages expérimentaux. Près de quarante ans après sa mort, il est l'un des artistes les plus populaires du XXe siècle et incarne le mouvement pacifiste peace and love des années 1960 et 1970. Un rassemblement à sa mémoire continue d'avoir lieu à New York chaque 8 décembre, date de sa mort, et plusieurs mémoriaux sont érigés en son honneur de par le monde.

Image

Le Poséidoine dans Phantom Hourglass a pour étymologie Poséidon, le dieux des abysses dans la mythologie grecque..

Don Crapo est un personnage apparaissant uniquement dans PH. Il s'agit d'une grenouille géante de couleur or, d'où son surnom de « parrain doré ». Il est le chef des grenouilles dorées vivants au fond de la grotte de l'île inconnue ainsi que de celles éparpillées dans les différentes parties de la carte maritime

Image

Don Crapo est certainement une référence au célèbre titre donné aux parrains de la mafia italienne.

Bookta est un personnage apparaissant dans The Minish Cap. C'est un Minish citadin qui habite dans un livre de la bibliothèque de la cité d'Hyrule. Il est également le frère de Genta, l'Ancien du village Minish. Durant sa jeunesse, il se serait apparemment battu en duel contre une poule et aurait gagné. Sa plume serait l'une de cette fameuse poule.

Image

Ce nom peut venir de "book" qui signifie "livre" en anglais. De plus, Bookta vit dans un livre.

Aligodali est inspiré de Salvador Dali, premier marquis de Dalí de Púbol, né à Figueras le 11 mai 1904, et mort dans la même ville, le 23 janvier 1989, est un peintre, sculpteur, graveur, scénariste et écrivain catalan de nationalité espagnole. Il est considéré comme l'un des principaux représentants du surréalisme, et comme l'un des plus célèbres peintres du XXe siècle. Influencé très jeune par l'impressionnisme, il quitta Figueras pour recevoir une éducation artistique académique à Madrid où il se lia d'amitié avec Federico García Lorca et Luis Buñuel et chercha son style entre différents mouvements artistiques. Sur les conseils de Joan Miró, il rejoignit Paris à l'issue de ses études et intégra le groupe des surréalistes, où il rencontra sa femme Gala. Il trouva son propre style à partir de 1929, année où il devint surréaliste à part entière et inventa la méthode paranoïaque-critique. Exclu de ce groupe quelques années après, il vécut la guerre d'Espagne en exil en Europe, avant de quitter la France en guerre pour New York, où il résida huit ans et où il fit fortune. À son retour en Catalogne, en 1949, il opéra un virage vers le catholicisme, se rapprocha de la peinture de la Renaissance et s’inspira des évolutions scientifiques de son temps pour faire évoluer son style vers ce qu'il nomma « mysticisme corpusculaire ». Les thèmes qu'il aborda le plus fréquemment furent le rêve, la sexualité, le comestible, sa femme Gala et la religion. La Persistance de la mémoire est l'une de ses toiles surréalistes les plus célèbres, le Christ de saint Jean de la Croix est l'une de ses principales toiles à motif religieux. Artiste très imaginatif, il manifestait une tendance notable au narcissisme et à la mégalomanie qui lui permettaient de retenir l'attention publique, mais irritaient une partie du monde de l'art, qui voyait dans ce comportement une forme de publicité qui dépassait parfois son œuvre. Deux musées lui furent dédiés de son vivant, le Salvador Dali Museum et le théâtre-musée Dalí. Dalí créa lui-même le second, comme une œuvre surréaliste à part entière. La sympathie de Dalí pour Francisco Franco, son excentricité et ses œuvres tardives font de l'analyse de son œuvre comme de sa personne des thèmes difficiles et sujets à controverses.

Image

Tetra est une jeune fille blonde et à la peau bronzée, capitaine d'un équipage de pirates dans The Wind Waker et Phantom Hourglass.Très respectée des membres de son équipage, elle est devenue capitaine pirate très tôt, lorsque sa mère, capitaine avant elle, est morte. Brave et sans merci, Tetra est une personne très gentille et généreuse, même si elle peut parfois paraître froide et se ficher des autres.

Image

Tétra signifie 4 en grec ancien et la forme de la triforce (que Tétra semble chercher) pourrait être la forme dépliée du Tétraèdre (pyramide à 4 faces).

Bongo Bongo est le boss du Temple de l’Ombre dans Ocarina of Time. Cet esprit maléfique fut autrefois scellé au fond du Puits du Village Cocorico par Impa, mais Ganondorf permit au monstre de s’échapper de sa prison, lui permettant ainsi de ravager le village en chantier depuis sept ans, et qui venait tout juste d’être terminé. Lorsque Link arrive au Village Cocorico en flammes, il retrouve Sheik en train de se battre contre Bongo Bongo. Mais le monstre étant invisible, leur lutte reste vaine, et c’est dans l’espoir de retrouver Impa que Link se met en route vers le Temple de l’Ombre, armé du Monocle de Vérité.

Image

Bongo Bongo serait inspiré du Bongo, un instrument à percussion de Cuba qui s'est répandu dans toute la musique latine. C'est une paire de tambours solidaires, à une membrane chacun et dont l'un est plus grand que l'autre. Le percussionniste jouant des bongos s'appelle un bongocero.

Image

Zelda, membre de la famille royale d'Hyrule et à qui la série doit son nom, est un des personnages principaux de la plupart des épisodes. Étant généralement kidnappée ou menacée par un être maléfique - Ganon ou autre - au début du jeu, c'est pour la sauver que Link part à l'aventure. À l'image du héros, son âge varie d'un épisode à l'autre, de petite fille à jeune femme. Dans certains opus, elle fait preuve d'habiletés particulières comme la magie, la télépathie voire la capacité de prédire le futur. La Princesse Zelda détient également la Triforce de la Sagesse. Elle prend également un rôle très particulier dans Skyward Sword, puisqu'elle s'avère être la réincarnation humaine de la déesse Hylia.

Image

Zelda ferait référence à Zelda Fitzgerald, une romancière américaine née à Montgomery en Alabama . Elle fut l'épouse et égérie de l'écrivain Francis Scott Fitzgerald.

Image

L'île des Esses est une île non-répertoriée située dans la mer du Sud-est.

Image

L'île des Esses fait référence à la Nintendo DS, une console portable créée par Nintendo, sortie fin 2004 au Japon et en Amérique du Nord et en 2005 en Europe. Elle est équipée de plusieurs fonctions auparavant rares, voire inédites dans le domaine du jeu vidéo portable, telles que deux écrans rétro-éclairés simultanément dont un écran tactile, un microphone, deux ports cartouche (un pour les jeux Nintendo DS, un autre pour les cartouches de jeu Game Boy Advance et les accessoires), deux haut-parleurs compatibles surround (virtuel), ou encore le Wi-Fi intégré, d'une portée de 10 à 30 mètres en LAN, permettant de connecter seize consoles entre elles, et de se connecter au Nintendo Wi-Fi Connection pour jouer en ligne. En 2006, Nintendo commercialise la Nintendo DS Lite, un modèle révisé plus petite et légère de la console. En 2008, Nintendo lance la Nintendo DSi, nouvelle révision de la console avec de nouveaux ajouts, tels que la présence de deux caméras. La Nintendo DS, avec ses différentes variantes, est aujourd'hui la console portable la plus vendue de tous les temps et la deuxième console la plus vendue en prenant en compte les consoles de salon, juste derrière la PlayStation 2 de Sony. Son jeu phare, New Super Mario Bros., est quant à lui l'un des jeux les plus vendus du monde.

Image

Mallard, Roi Démon, est un des principaux ennemis et le boss final de Spirit Tracks. Il répandait autrefois la terreur sur les terres du Nouvel Hyrule ; au terme de la guerre qui l'opposa aux Dieux, ceux-ci l'enfermèrent dans la Tour qui porte leur nom et scellèrent la prison à l'aide des rails qui parcourent toutes les terres environnantes.

Image

Mallard ferait référence au Mallard, une locomotive à vapeur de la classe A4, de type Pacific 4-6-2, construite en 1937 par la compagnie ferroviaire britannique London and North Eastern Railway (LNER) dans ses ateliers de Doncaster (Angleterre).

Image

Les Célestriers ont une race présente dans Skyward Sword. Ce sont des oiseaux géants, utilisés par les habitants du Ciel pour voyager d'île en île. On peut en trouver de différentes couleurs, allant du rouge au bleu, en passant par le marron.

Image

Les célestriers serait inspiré des Bec-en-sabot du Nil, une espèce d'oiseau massif. C'est la seule espèce du genre Balaeniceps et de la famille des Balaenicipitidae. Ainsi nommé à cause de son bec qui est aussi gros, voire plus gros que sa tête, cet oiseau est un échassier au même titre que la cigogne ou le héron. Il est actuellement menacé par la destruction de son habitat naturel.

Image

Subrosia est un monde souterrain situé sous le pays d'Holodrum et avec lequel il communique via des portails cachés. C'est une terre de feu, où les rivières et la mer sont faites de lave provenant des volcans abondants et en constante activité. Malgré tout, une certain végétation arrive à pousser sur la terre rouge, dont de gros arbres ressemblant étrangement à des Octoroks. On y trouve de nombreux endroits divers, comme des montagnes, une forêt, un lac de lave et des plages. C'est également là que le Temple des Saisons s'est retrouvé, après avoir coulé dans le sol suite aux actions du Général Onox à Holodrum.

Image

Subrosia est dérivé du latin "Sub Rosa", signifiant "sous la rose".

Les archipels d'Orion, de Cassioppée et d'Ursa Major dans The Wind Waker ont les mêmes formes que les constellations éponymes (Ursa Major étant plus connue sous le nom de Grande Ourse)

Cheval est un vieil homme résidant au sud de la Cité Lynna dans Oracle of Ages. Cet inventeur de renom a consacré sa vie à la réalisation d’objets permettant à leur propriétaire de passer outre les problèmes posés par les milieux aquatiques à la race humaine. Étant amené à voyager dans le passé, Link fera la rencontre de Cheval sous les indications de Rafton, afin d’obtenir une corde spéciale nécessaire à la réalisation d’un radeau. Malheureusement, les projets en cours menés par le savant n’étant pas encore arrivés à leur terme, celui-ci promet toutefois à Link qu’il sera un jour en mesure de lui fournir ce dont il a besoin, et ce avant sa mort. Mais la quête d’un héros n’attend pas, et la patience n’est pas une des vertus de Link.

Image

Cheval serait inspiré de Ferdinand Cheval, un facteur français célèbre pour avoir passé 33 ans de sa vie à édifier un monument qu'il nomme le « Palais idéal » et huit années supplémentaires à bâtir son propre tombeau, tous deux considérés comme des chefs-d'œuvre d'architecture naïve.

Image

Melta est un maître forgeron et l’ancien des Minish Montagnards dans The Minish Cap. Chef de l’atelier du Mont Gonggle, Melta ne semble pas aussi âgé que les autres anciens ; son caractère rude, son sens du devoir, ainsi que sa stature en font toutefois un personnage des plus charismatiques. De fait, ses connaissances en matière de métaux, et principalement de l’acier, dépassent de loin celles de Smith.

Image

Melta vient du mot anglais "melt", qui signifie "fondre". En effet il est forgeron et fait donc fondre du métal pour forger des épées.

Guruguru (le musicien de Majora's Mask et Ocarina of Time), ce nom est une expression qui signifie "en rond" / "qui tourne". Guruguru tourne une manivelle dans un moulin (dont les ailes tournent) et dit "je veux que ma chanson fasse le tour du monde". Et lorsqu'on joue le chant des tempêtes (apprise par Guruguru) une tornade apparaît.
When humanity stands strong and people reach out for each other... there's no need for gods.

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 352225
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Les référence culturelles dans The Legend of Zelda

Messagepar phoenlx » jeu. mai 09, 2019 11:33 pm

incroyable de détails ce topic, il faudra que je lise tout ça à tête reposée :shock:
Participation très réduite au forum pendant plusieurs mois (minimum) pour raisons de santé.

SauronGorthaur
l'anneau de Barahir
l'anneau de Barahir
Avatar du membre
Messages : 71815
Enregistré le : jeu. déc. 27, 2012 10:53 am
Localisation : Le Mordor, la Transylvanie, Annwyn, l' Empire Galactique, le Wandenreich
Gender :

Re: Les référence culturelles dans The Legend of Zelda

Messagepar SauronGorthaur » ven. mai 10, 2019 10:35 pm

Topic très intéressant !

Juste, j'aime enfiler les mouches:

Son culte cavalier a été accepté globalement par la civilisation romaine.

Plus précisément les armées romaines en fait, mais voilà, c'est l'idée :mdr:
(En semi-congé à durée indéterminée)

phoenlx
Fondateur du forum
Fondateur du forum
Avatar du membre
Messages : 352225
Enregistré le : ven. mars 12, 2004 11:41 pm
Localisation : région parisienne
Gender :
Contact :

Re: Les référence culturelles dans The Legend of Zelda

Messagepar phoenlx » sam. mai 11, 2019 10:39 am

Décidément le château de Neuschwanstein il inspire beaucoup d'univers ! notamment Saint Seiya avec le château de Pandore (ou château d'Heinstein)
on avait vu qu'il a probablement inspiré aussi l'illustrateur Ned Nasmith dans sa représentation du château des Eyriés (Game of Thrones)
ainsi que pas mal de châteaux de contes de fée ..

autrement je n'ai pas compris pour l'allusion à Bioman
Participation très réduite au forum pendant plusieurs mois (minimum) pour raisons de santé.

Maedhros
Le voyage de l'espérance
Le voyage de l'espérance
Avatar du membre
Messages : 15711
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Les référence culturelles dans The Legend of Zelda

Messagepar Maedhros » lun. mai 27, 2019 2:24 am

SauronGorthaur a écrit :Topic très intéressant !

Juste, j'aime enfiler les mouches:

Son culte cavalier a été accepté globalement par la civilisation romaine.

Plus précisément les armées romaines en fait, mais voilà, c'est l'idée :mdr:


Corriger
When humanity stands strong and people reach out for each other... there's no need for gods.

Maedhros
Le voyage de l'espérance
Le voyage de l'espérance
Avatar du membre
Messages : 15711
Enregistré le : mer. déc. 21, 2016 1:03 am
Gender :

Re: Les référence culturelles dans The Legend of Zelda

Messagepar Maedhros » lun. mai 27, 2019 2:27 am

phoenlx a écrit :autrement je n'ai pas compris pour l'allusion à Bioman


Le poulet d'or fredonne un air dont les paroles sont inspirées de la chanson du générique de Bioman, chantée par Bernard Minet.

"Moitié homme moitié robot, / Le plus valeureux des héros, / Bioman, Bioman, / Héros de l'univers..."


"Moitié or et moitié poulet, / Le plus utile des gallinacées, / Poulet d'or ! Poulet d'or ! / Tu te feras pas manger..."
When humanity stands strong and people reach out for each other... there's no need for gods.


Retourner vers « The Legend of Zelda »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité